L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
riquet18x4

Plancher flottant sur un vieux solivage

par riquet18x4

Réalisation d'un plancher flottant sur un vieux solivage en chêne.
Après le sablage des poutres on à cloué des planches de sapin qu'on à laissé brute, cela donne un aspect rustique au plafond.
On a ensuite calé les lambourdes en sapin,pour être d’aplomb, de zéro à vingt trois centimètre dans la coin opposé .

Après avoir isolé entre le vide on a posé un film et les câbles électriques puis des plaques d'OSB.
L'OSB est vissé sur les lambourdes, mais les lambourdes sont posées sur des patins en mousse.
Il ne faut surtout pas les vissées, c'est ce qu'on appel un planché flottant.

On en parle ici

ecto1
 

beau travail, mais petite question, en laissant le bois brut il n'y a pas de risque avec l'humidité ? Et comment cela respire cet ensemble ?

riquet18x4

On est au premier étage, il n'y a pas d'humiditée et se sont des chambres pas de salle de bain.

Zeloko
 

Ha ben tu t'es moins embêté que moi ;)
Quel est l'avantage de cet aspect "flottant" ? Acoustique ? Dilatation ?

ecto1
 

Et pourtant il ne faut pas oublié que dans une chambre le corps endormi d'une personne perd de l'eau, par la transpiration, le souffle etc ... Je te dis cela car ayant refait ma toiture récemment il ma vivement fait part de faire attention à cette "hydrométrie" potentiel.

mscreations
 

Bien sur qu'il y a risque d'humidité !! plutot de condensation !! çà n'a rien à voir avec les pièces humides mais plutot avec l'amplitude thermique due à la difference de température entre le dehors et le dedans transmise par les murs. mais ceci n'engage que moi !! à verifier quand meme

mscreations
 

l'aspect flottant dans ce cas est une solution de facilité pour rattraper les niveaux
un parquet ou plancher flottant est un ouvrage non collé posé sur un support inerte isolé ou non les plots utilisés dans ce cas de figure sont principalement destinés à faire de la terrasse mais dans ce cas l'idée est bien à propos vu le faux niveau !!

Zeloko
 

En fait, ma question reposait surtout sur la phrase :

Il ne faut surtout pas les vissées, c'est ce qu'on appel un planché flottant.

Pourquoi ? Parce que en fait j'y vois surtout une source de grincement au niveau du calage.

tehare01
 

Au fait Boris, ça a avancé ton plancher ?

Zeloko
 

@tehare01, il avance à la vitesse de ma production de copeaux ;)

riquet18x4

@ecto1 et @mscreations Ne confondez pas la condensation du à un échange thermique entre l'intérieur et extérieur d'une maison et l'humidité du corps.
La on est dans la maison entre deux niveaux qui sont sensiblement à la même température avec le même taux d'humidité, en plus on a mis un film par vapeur sous l'OSB, on le voix sur la cinquième photo .
@mscreations Oui la facilité c"est de faire un plancher qui soit calé pour rattraper l’importante différence de niveau ( ici 23 cm), on ne pouvait et ne voulait pas couler de dalle.
@zeloko C'est sur que je me suis moins embêté que toi!
Les cales sont clouées les unes sur les autres, et j'en est sciées de différentes épaisseurs, ce qui m'a permit de trouver le bon calage.
Un planché flottant, a pour but d'éviter la transmission des bruits de pas dans la pièce inférieur.
C'est pour ça que les plaques ne doivent pas toucher le mur et sont vissées que dans les lambourdes, qui repose sur des patins en mousse, du coup le planché transmet moins de vibration à son support, d'ou le terme de planché flottant.
C 'est la même chose pour un parquet flottant.

dark

Je dois aussi faire ca dans ma maison au deuxième étage, j'ai par contre un gros soucis.... le poids. En effet en démontant le plafond de la pièce du dessous, j'ai trouvé 2 poutres cassées au niveau d'un noeud. Et comme il n'y en a que 9 au total, et que deux supportent une troisième à l'emplacement de la cheminée, je suis bien embété.
J'ai par précaution vissé une planche de pin de chaque coté des poutres cassées (d'un bout à l'autre mais non reprise dans les murs) et mis une cloison en bois en milieu de pièce au milieu dans la pièce du dessousqui reporte un peu de charge sur l'étage

comment faire pour que le bois ajouté soit plus une consolidation qu'un ajout de poids ?

riquet18x4

Peux tu nous montrer des photos?
Quelles est leurs longueurs?
A priori le mieux serait de changer ces deux poutres, surtout si l'une d'elle porte le chevêtre de la cheminée.
Tu peux peut-être tirefonner un IPN sur le dessus pour les renforcées, mais tout dépend de l'épaisseur de ton plancher.

dark

L'écartement de mur à mur est de 4m20 donc les poutres un peu plus car elles sont prises dedans. A la construction de la maison, un mur de brique était présent entre ces deux murs, la distance max portée par une poutre n'était que 3m, ces murs ont été supprimés par d'anciens propriétaires.
Je n'ai pas pu faire de photo qui soit nettes, maintenant tout est caché derrière le placo. Les deux poutres cassées ne sont pas celles portant le chevêtre, les cheminées ont d'ailleurs déjà été démontées.
Je n'ai pu remplacer les poutres cassées pour deux raisons : il m'aurait fallu vider la pièce du dessus et enlever le plancher ce qui était déjà difficilement envisageable mais en plus cette poutre court sur plusieurs maisons ( les joies des maisons mitoyennes des années 30).

Pour les solutions de renfort, je peux difficilement les fixer dans le murs donc ce serait repris sur l'existant ( posé sur la poutre, à la sa sortie du mur).

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
734 vues
13 commentaires

Caractéristiques

2 essences
 0 finition

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas

Licence

Licence Creative Commons
Autres créations de riquet18x4
Voir aussi