L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
racm terroff

Pied de table

par racm terroff

La famille étant en perpétuelle évolution ,il faut s'adapter. Le courage venant à manquer.L'occasion faisant le larron.J'ai acheté cette table aux "Puces" . Le pied ne convenait pas,Il à fini en cales à marmite. J'ai conservé le plateau le système de rallonge et les pieds stabilisateurs Après restauration du plateau j'ai imaginé le pied.
10 carrelets de noyer 80*80 8 pour la colonne 2 pour les pieds proprement dit;le profilage à la toupie de la colonne nécessite réflexion organisation et un peu de gymnastique. Pour la réalisation des embouts "serviette" on trace une volute et avec deux gouges on copie un modèle réalisé en pâte à modeler.
La colonne est traversée en son milieu par une tige fileté de 22mm en haut 3 fers plats de 100*8mm reprennent les deux traverses qui portent les coulisses en bas juste une rondelle soudée diamètre 40mm épaisseur 3mm noyée dans un des pieds .

Lorsque la table est déployée les pieds stabilisateurs d'origine, en position de service et en position de rangement

Vous observerez qu'en position déployée il y a des cales sous les pieds, lesquelles n'existent pas en position fermée .Ostéoporose oblige j'ai fait la table le plus bas possible (710mm) cela convient bien en position fermée (8 utilisations sur 10) par contre en position déployée on est un peu gêné pour ouvrir les stabilisateurs de plus ils provoquent un creux de 15mm sur les 3000mm de longueur de la table .

De deux maux il faut choisir le moindre .

Mis à jour

On en parle ici

niconathy
 

Avec une telle longueur déployée les réunions de familles doivent être joyeuses. ;-)
Très belle restauration. Peux tu nous mettre une photo avant le passage du mettre de la gouge?
Pourquoi autant de couche de finition avec des produits différents ?
Ceci dit le rendu est splendide!

racm terroff

Merci de ton commentaire .Hélas je ne l'ai pas photographiée après acquisition ,mais ce genre de table a été fabriqué en quantité de l'entre deux guerres jusqu'au milieu des années cinquante .Je ne manquerai pas de poster une photo si j'en trouve une similaire.

Pour la finition il y existe une alternative:

Soit une substance filmogène genre vernis polyuréthane qui a sa place dans les pièces humides ou en extérieur Mais dans ce cas la mise en valeur du ramage du bois est faiblement assurée ,quand au toucher il apporte sensiblement le même plaisir que la caresse d'une bouteille en plastique,par contre la protection est efficace.

Soit la finition cirée qui nécessite après la teinte une protection anti-taches obtenue par l'application au coton à mécher d'un fond dur cellulosique. Pour ma part je le passe trois fois de suite avec entre chaque passe un égrenage à la laine d'acier 000 . Puis pour réchauffer la teinte et donner de la profondeur au veinage du bois L'application au coton à mécher de la mâtine gomme laque en deux passes sans négliger un égrenage entre les passes .Enfin la cire que l'on applique uniformément à la laine d'acier 000 . Après séchage ,brosser énergiquement avec une brosse en plumes de queue d'oie (seules ces brosses sont assez dures pour échauffer la cire ) Et polir avec un chiffon de laine d'agneau .Le tout dans un endroit tempéré à l'abri de la poussière.
C'est à ce prix qu'un meuble ,en dehors de sa fonctionnalité offre un double plaisir: Celui de la vue et celui du toucher .
Pardon d'être un peu bavard mais ceci explique cela .

niconathy
 

Merci de ces précisions. Au plaisir.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
169 vues
3 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas

Licence

Licence Creative Commons
Autres créations de racm terroff
Voir aussi