L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait

Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait

de Boutereau, Michel A la Librairie Encyclopédique de Roret
Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait
 Couverture
Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait
 Arrière

Ouvrage

Titre
Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait

Contenu

Résumé
Nouveau vignole du charpentier. 1re partie, Art du trait, contenant l'application de cet art aux principales constructions en usage dans le bâtiment. Partie 1 .

Avec un atlas de 72 planches gravées sur acier.
Sommaire
INTRODUCTION 1

A. Plans, coupe et élévation d'une maison de commerce, pour une ville ou un bourg 1

B, C. Plans et élévation d'une maison construite entre une rue et un boulevard qui n'est pas au niveau de la rue 2

D, E, F, G, H. Plans, coupe et élévations d'une maison de campagne, construite entre cour et jardin 3

I et K. Plans et élévations d'une maison donnant d'un côté sur une rue et du côté opposé sur un boulevard dont elle est séparée par une espèce de jardin formant terrasse 4

L et M. Plans, coupes et élévations d'une maison d'école destinée à une soixantaine d'enfants, convenant à une école communale de village ou à de petites écoles privées 5

N. Plan, coupe et élévation d'une maison de ville ou de campagne 6



PREMIÈRE PARTIE. ART DU TRAIT. 7



Ire. Planchers et murs en charpente 7

II et III. Établissement ou appareil des bois; - assemblages de planchers, de pans de bois, etc 15

IV. Plancher d'enrayure 34

V. Tréteaux ordinaires et composés 41

VI. Des diverses espèces de fermes employées dans les combles 46

VII. Manière de dévoyer les arêtiers sur un plan carré, ainsi que sur un plan biais 48

VIII. Opérations à faire pour obtenir les délardements, les occupations de pas et de chambrée, ainsi que les longueurs des arêtiers et des chevrons de croupe 50

IX. Établissement d'un comble de lucarne avec empanons. - Développement des herses. - Manière de tracer les déjoutements 56

X. Établissement de deux noulets simples 62

XI. Détails d'une croupe avec pannes assemblées sur liernes dans les arbalêtriers et les arêtiers. Tenons et mortaises de l'assemblage 69

XII. Détails d'une croupe ayant blochets, jambes de force, esseliers, entraits et des pannes posées sur tasseau 76

XIII. Croupe sans pannes, tout chevron portant ferme 81

XIV. Ferme de noulets couchée, avec tous ses assemblages habituels 85

XV. Pavillon en retour d'équerre 88

XVI. Pavillon en avant-corps, à deux épis, faisant jonction avec une autre partie de bâtiment dont le faîtage est plus bas, ainsi que cela se voit, fig. 2, en jetant les yeux sur le point D 91

XVII. Raccord de divers combles se rencontrant d'équerre, de manière à former un vide intérieur 92

XVIII. Coupe biaise sur liernes, avec son assemblage 96

XIX. Parties biaises et déversées. Opération à faire pour trouver la pente de mortaise d'un lien biais, dont les faces sont d'aplomb, et qui doit être en rapport de pente avec un lien d'équerre établi sur l'épure 103

XX. Autres parties biaises. Opération à faire pour assembler un lien dans une direction biaise, en le posant d'aplomb sur deux des ses arêtes opposées 104

XXI. Liens mansard. - Développement d'un lien ordinaire et d'un autre lien pour arêtier 108

XXII. Croupe sur plan biais. - Opération pour connaître le dévers de pas, c'est-à-dire la coupe et la fausse-coupe du pied et de la tête des empanons, supposés pris dans des bois d'équerre, déversés, et placés suivant la direction biaise du plan 115

XXIII. Noulet biais simple délardé par dessous seulement, suivi d'un autre noulet délardé, lui, par dessous et par dessus 121

XXIV. Détails d'un comble de lucarne avec arêtiers à tous dévers, c'est-à-dire établi avec des morceaux carrés, d'équerre sur toutes leurs faces, et déversés tant du côté de la croupe que de celui du long-pan 128

XXV. Détails d'un comble de lucarne semblable au précédent, mais dont un arêtier est déversé du côté de la croupe et l'autre du côté du long-pan, le tout disposé de façon que l'arêtier déversé du côté de la croupe vient s'assembler dans celui qui est déversé du côté du long-pan 131

XXVI. Comble de lucarne enéventail ou à la Henriette 133

XXVII. Construction d'une croix de saint André dans des noulets biais délardés par dessus et par dessous 139

XXVIII. Construction d'une croix de saint André dans une fermette biaise à tous dévers 143

XXIX. Construction d'une croix de saint André dans des noulets biais à tous dévers, c'est-à-dire, délardés seulement par dessous 145

XXX. Construction d'un pavillon biais, plus large d'un côté que de l'autre, et dont un seul angle est droit. - Opération pour dégauchir le faîtage avec des abouts. Disposition de la ligne milieu en plan 149

XXXI. Construction d'un pavillon carré cinq-épis 155

XXXII. Construction d'un cinq-épis biais, avec développement d'une herse des noues 158

XXXIII. Détermination de la longueur des lignes inclinées et de la configuration de la herse d'un cinq-épis rampant 163

XXXIV. Construction de la toiture précédente, d'abord sur un plan rampant de dévers et ensuite sur un plan rampant déversé 164

XXXV. Suite du cinq-épis rampant déversé 167

XXXVI. Construction d'une croix de saint André, avec son assemblage, dans une croupe carrée 169

XXXVII. Développement sur herses des esseliers et des branches d'une croix de saint André, effectué pour leur tracer les entailles nécessaires à leur position en œuvre 178

XXXVIII. Construction d'une croix de saint André dans une tour ronde 182

XXXIX. Construction des assemblages dans une croix de saint André en tour ronde 187

XL. Construction d'une croupe, pour comble cintré, en ogive, sur plan droit. - Opérations relatives aux voûtes d'arête en charpente; détermination du rapport qui doit exister entre des cintres de reculements différents 196

XLI. Établisssement d'une croix de saint André dans une croupe cintrée en élévation 198

XLII. Établissement d'un comble en tour ronde. - Opération à faire pour connaître la courbure des liernes 203

XLIII. Construction d'un comble en tour ronde à deux épis 205

XLIV. Construction d'un cinq-épis sur tour ronde 209

XLV. Construction d'un bâtiment en tour creuse par devant et carré par derrière 212

XLVI. Établissement des noulets en tour ronde 215

XLVII. Établissement d'une ferme couchée sur une tour ronde, avec tout son assemblage 217

XLVIII. Établissement d'une ferme couchée résultant d'une coupe oblique, faite par un comble droit sur une tour ronde, laquelle coupe, en raison de la forme conique de la toiture, produit une parabole sur cette ferme couchée 223

XLIX. Établissement de deux noulets en tour ronde, résultant de deux cônes qui s'entrecoupent ensemble, ainsi qu'ils sont représentés par les figures 1 et 2 226

L. Construire, sur une ligne droite donnée, une ferme hyperbolique coupant un comble en tour ronde 228

LI. Établissement d'une ferme couchée d'un comble impérial, sur un dôme elliptique, dans une position excentrique 231

LII. Établissement d'une branche de lunette, résultant de la pénétration d'une lucarne cintrée sur un comble cintré sur plan droit 233

LIII. Établissement d'une lunette semblable à la précédente pour sa forme et pour la pente circulaire du comble, mais établie sur plan biais 236

LIV. Pénétration d'une lunette circulaire sur plan parallèle dans un dôme sphérique 238

LV. Établissement de branches de lunettes dans une position semblable à celle de la planche précédente, mais à tous dévers, c'est-à-dire que les faces d'assemblage qui reçoivent les empanons du grand comble ou dôme sont disposées de manière à présenter des coupes d'équerre au cintre, ce qu'on appelle coupe-tournisse 242

LVI. Développement des noulets à l'impériale couchés sur un comble aussi à l'impériale, par des moyens simples et faciles 245

LVII. Construction d'un dôme torse, ou manière de tracer les arêtiers rampants sur un dôme, de façon qu'ils rampent également sur la courbure sphérique, en suivant la direction d'une ligne de pente donnée 249

LVIII. Suite aux combles. Modèles variés de lucarnes 252

LIX. Suite de la précédente 254



TABLE DES MATIÈRES 257

Détails

Collection
-
Langue
-
Traduction
-
Nombre de pages
262
ISBN
-
Année de parution
-
Domaine public
-
Prix public
-
Cette fiche est complétée et contrôlée collaborativement par la communauté. Si vous détectez des erreurs ou des manques, apportez vos propositions !
Mis à jour

Critiques


Discussions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
86 vues
0 commentaire

Publications associées

0 collection