L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
tetart

Arbalètes à bouchons

par tetart 

Navigation

Arbalètes à bouchons

Cette année (enfin Noël 2015), j'avais envie de faire des cadeaux faits main. Après pas mal d'idées et d'esquisses, voici la réalisation d'arbalètes à bouchons.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Conception

Après quelques recherches sur le net (et notamment ici sur L'air du bois) et quelques croquis, je fige un plan.
Le but est de faire le même cadeau de Noël pour mes 2 fils et mon filleul (comme ça pas d'histoire entre frères et cousins !). Trois exemplaires, c'est un peu le début du travail en série ! Le gabarit est donc idéal et la fraise à copier aussi.
Mais la hauteur maxi de travail de ma fraise est de 24mm pour un fût (ou corps) d'arbalète de 36mm. Il n'était donc pas possible d'usiner cette partie en 1 seule pièce massive. De plus la mise en place de la gâchette nécessite une réservation en pleine masse.

Ces 2 "contraintes" orientent donc la conception vers un tri pli. Je profite de ce choix technique pour travailler l'esthétique en réalisant l'âme en chêne. Ca nous donne donc : frêne : 14mm / chêne : 8mm / frêne : 14mm, pour un fût de 36mm au total.
Le décomposition en plis permet également de travailler plus facilement la réservation pour la gâchette.

Pour le reste de la conception :
- le choix de faire un arc rigide et de travailler plutôt avec un élastique permet de régler plus facilement la "puissance" en fonction de la position des noeuds qui règlent la tension de l'élastique.
- le choix de l'encoche pour caler cet élastique évite de faire un système de "retour/ressort" sur la gâchette puisque c'est l'élastique qui chasse la gâchette vers le bas quand on arme.

Publié Mis à jour

Partager  

Le débit

Je démarre avec une planche de frêne de 38mm d'épaisseur.
(ce qui au passage confirme le tripli car 38mm brut c'est trop juste pour une pièce finie de 36mm et je n'avais pas d'épaisseur plus importante à disposition)

Débit à la scie à onglet radiale et à la SAR.
Découpe des gabarits dans du CP 6mm à la scie à chantourner et fini au lapidaire et ponçage à la main

Les planches de frêne sont dégauchies/rabotées, refendues et de nouveau rabotées pour obtenir les 2 plis extérieurs.

Idem pour le chêne formant le pli central où entre 2 refentes à la SAR, je dégauchie la face coupée. L'ensemble est rabotée pour mise à l'épaisseur.

Je reporte les gabarits sur l'ensemble des planchettes et découpe rapidement à la SAR en laissant quelques mm par rapport au tracé.

Publié Mis à jour

Partager  

Le 1er collage

Pouvant usiner jusqu'à 24mm maxi avec ma fraise à copier et devant retravailler l'âme en chêne pour la gâchette, je colle les 2 premiers plis (14+8mm). J'ajuste de premier assemblage avec le gabarit et la fraise à copier.

Je découpe les gâchettes. Ces pièces étant assez petites, le gabarit ne m'a servi qu'à reporter le tracé sur les chutes de chêne du pli central préalablement amincies au rabot (pour éviter les frottements). Ces gâchettes sont donc découpées à la SAR à "main levée" ... une première pour moi !

Traçage de la réservation sur le pli central
Réservation dégrossie à la défonceuse
Finition à la bédane et au ciseau + ponçage

Test et percement de l'axe de la gâchette.
Au final j'ai dû agrandir la réservation en partie basse pour pouvoir mettre et défaire facilement la gâchette. Manoeuvre nécessaire pour coller aisément le 3ème pli, pouvoir vernir facilement les pièces séparément, voir même pouvoir remplacer la pièce en cas de casse.

Publié Mis à jour

Partager  

Le 2ème collage

Je finalise le tripli.
Le 3ème pli est affleuré avec la fraise à copier en prenant comme référence les 2 premiers plis (le gabarit n'est plus utile).

Publié

Partager  

L'arc

Il est réalisé de la même manière que le corps de l'arbalète (gabarit et fraise à copier).
Je complète mon gabarit pour réaliser les trous des ranges bouchons au bon diamètre. Toujours avec la fraise à copier + fraise à chanfreiner (45°).
Ajustement au ponçage pour une insertion facile des bouchons

Publié

Partager  

La rainure

Elle est faite à la défonceuse sous table avec une fraise à gorge et 2 usinages (bord gauche et bord droit).
J'ai installé un guide (calé à 5mm du bord de la pièce à travailler) sur lequel j'ai fait un repère correspondant à la fin de travail de la fraise. Je commence par l'extrémité de la pièce et m'arrête en plein bois quand le 2ème repère réalisé sur la pièce est aligné avec le 1er.
Pour le 2ème coté, je retourne ma pièce et le travail commence en plein bois et débouche sur l'extrémité. Cela permet de toujours travailler dans le bon sens d'usinage (il me semble) et cela évite d'avoir à bouger le guide.
Bref un croquis vaut mieux qu'un long "discours" (enfin j'espère être plus clair avec ce schéma ...)

Je finis la rainure avec une fraise droite pour enlever le surplus au centre.
Quelques retouches au ciseau et au ponçage.

Publié

Partager  

Assemblage de l'arc et du corps de l'arbalète

Les encoches sont faites à la SAR et finies à la bédane.

J'ai hésité à assembler ces 2 éléments avec des chevilles bois. Mais finalement les voulant démontables (encombrement et emballage ... et oui cadeaux obliges !), je réalise des pré-trous et des fraisures pour les 2 vis de fixation.

Publié

Partager  

Profilage et finitions

Tous les bords sont chanfreinés à la fraise 1/4 de rond sauf au droit de la rainure (juste un ponçage manuel pour casser l'arête).
L'encoche pour bloquer l'élastique est faite à la SAR. A l'usage elle aurait mérité d'être un peu plus profonde. Il y aura peut être un rappel fabricant ...

Quelques transferts pour la déco. Cela remplace les incrustations rondes prévues initialement qui devaient être différentes pour les 3 arbalètes afin de les différencier. Mais la date de rendu n'étant pas modifiable, il a fallu revoir un peu les objectifs.

Toutes les pièces sont vernies (incolore satin).

Publié

Partager  

Les cibles

Parce que le but n'est pas de tirer sur n'importe quoi et encore moins sur n'importe qui ! J'ai réalisé quelques cibles dans des chutes de frêne sur lesquels j'ai transféré des images de monstres (pas trop méchant mais un peu quand même ...).

Publié

Partager  

L'emballage

Les kits sont prêts. Y a plus qu'à emballer et hop ! dans la hotte du gros barbu !

Publié

Contenus associés

On en parle ici

tetart a publié le pas à pas "Arbalètes à bouchons".il y a 10 mois
Wil
 

Super pas à pas, avec plein d'explications comme je les aime ! Merci !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 410 vues
1 commentaire

Contenus associés

Autres pas à pas de tetart 
Voir aussi