L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
christophe0013

Jardinière surélevée à 4 compartiments

Jardinière surélevée à 4 compartiments

Tout commence sur un coup de tête : "Et si on faisait pousser des plantes aromatiques ?". Suivi très vite par : "pourquoi tu ne ferais pas une jardinière surélevée ?"
Et tout s'enchaîne, les premiers croquis, la modélisation sur ordinateur, les premiers plans sortis de l'imprimante, et la liste d'achat.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

La structure principale - les 4 pieds

l'idée de base est de construire une structure à partir de chevrons. Pour les dimensions de la jardinière, nous avons d'abord définie sa hauteur (80cm) puis j'ai choisi que la forme serait un cube de 80cm de côté.

Des chevrons en 63x70 ont été utilisés. Je suis donc aller dans le mon magasin GSB le plus proche, armé de mon banc de découpe et de ma scie Japonaise. Après avoir passé une bonne heure à déposer de la sciure dans la cours des matériaux et sous un soleil de plomb, je suis de retour dans mon atelier pour une phase de dégauchissage et de rabotage et de mise à longueur. J'obtiens ainsi mes 12 carrelets en 60x60x800 mm (a peu près 😁)

Il me faut maintenant réaliser les découpes des assemblages pour les pieds et les traverses. Il s'agit d'assemblage a mi-bois avec recouvrement à 45° pour donner l'impression d'assemblage invisible.
Pour cela, je trace les zones de découpes sur les pieds, je règle la hauteur de la lame de ma scie sur table, et les poches débouchantes à l'aide de mon chariot de coupe (cross cut sled).

Publié Mis à jour

Partager  

La structure principale - les traverses

Ici le principe est similaire, les découpes à mi-bois se font sur les extrémités, puis j'utilise la scie à ruban pour couper les bouts à 45° (ce qui n'est absolument pas suffisamment précis ! )
Mais heureusement j'ai coupé plus large, ce qui me permet de finir les angles au rabot de paume (à angle plat de préférence).

Publié

Partager  

La structure principale - assemblage

l'assemblage est réalisé en deux étapes. J'assemble deux côtés séparément dans un premier temps, puis j'assemble ces deux côtés. par manque de serre joint j'ai confectionné des cales en chêne que j'ai visé aux traverses pour servir d'appuies.
Bien sur chaque assemblage a été retravaillé pour avoir la meilleur esthétique possible, mais dans l'ensemble la précision des découpes était bonne. On se retrouve au final avec des écarts de plusieurs millimètres... 😒 mais bon ce n'est qu'un pot de fleurs ! :-)

Publié Mis à jour

Partager  

Le fond

Le fond doit être aéré pour laisser circuler l'eau, en effet les plantes risque de se noyer. Pour cela, j'utilise les chutes des découpes des chevrons d'environ 1 cm d'épaisseur (rappelez vous --> on passe de 70mm à 60mm) pour réaliser un sommier (voir les détails en photos).
Par dessus ce dernier, viendra se poser un grillage galvanisé type grillage à poule et une bâche perforée.

Publié Mis à jour

Partager  

Les panneaux latéraux

Les panneaux latéraux sont réalisés à partir de planches de sapin qu'on trouve facilement en GSB. Elles sont refendues à 7cm à l'aide de la scie sur table.

Pour les fixer sur les pieds, je découpe des petits tasseaux dans les chutes. Ces tasseaux sont vissés au pieds, puis les planches sont visées aux tasseaux. j'utilise des cales pour être sûr que l'espacement entre deux planches est constant.

Le fond est recouvert avec du grillage à poule 1cm.

Publié Mis à jour

Partager  

La séparation centrale

La séparation centrale est réalisée avec des planches de sapin recoupée à la bonne largeur.
Elles sont emboîtées en croix à mi bois. Je réalise des encoches pour passer sous les montants du cadre supérieur. La croix est ensuite posée dans la jardinière. il faut la poser dans le fond puis la tournée pour qu'elle trouve sa place finale. elle n'est pas vissée ni collée.

Pour protéger le bois, j'ai agrafé une bâche fine dans chacun des compartiment, puis j'ai percé le fond pour que l'eau puisse s'écouler.

Publié Mis à jour

Partager  

La finition de la structure : lasure couleur acajou

je décide d'appliquer la finition sur le cadre, bien avant la fin du projet. Comme je m'en doutais, la lasure fait ressortir les marques de rabotage, les arrachements et autres défauts. Mais après 3 couches, le rendu est vraiment pas mal !

Publié Mis à jour

Partager  

Le chapeau

Pour terminer la jardinière est protéger le bois de la structure principale, j'ai réalisé un chapeau.
Celui ci est fait à partir de planche de sapin en 18mm d'épaisseur. Le cadre est fait en coupe d'onglet à 45° + tourillons. La croix centrale est collée à mi bois puis tourillonnée au cadre.
Le chapeau est simplement posé sur la structure. Cela me permettra dans le futur de vider complètement la jardinière si je dois déménager ou refaire le fond en bâche. Je peux également retirer la séparation centrale pour n'en faire qu'un gros bloc.

Publié

Contenus associés

On en parle ailleurs


Discussions

christophe0013 a publié le pas à pas "Jardinière surélevée à 4 compartiments".il y a 1 an
christophe0013 a publié l'article "Les panneaux latéraux".il y a 7 mois
christophe0013 a publié l'article "La séparation centrale".il y a 7 mois
christophe0013 a publié l'article "Le chapeau".il y a 7 mois
RIRI212
 

Belle "jardinière" !...
Rien de prévu pour éviter le "pourrissement intérieur" ?...

christophe0013
 

Merci, non rien de plus que la bâche en plastique, est-ce que ça craint vraiment ?

RIRI212
 

Ben en fait, je n'en sais rien. C'était juste une interrogation !... Pas sur d'ailleurs...

christophe0013
 

je jetterai un coup d’œil à l'occasion, je vais certainement bientôt replanter :)

RIRI212
 

Suis très intéressé si tu trouves de la prose la dessus

RIRI212
 

Je crois que tu n'es pas loin de la vérité...
http://www.dobbit.be/fr/dossie...

christophe0013
 

Merci pour le lien, :)
oui c'est vrai que j'aurais pu utiliser un géotextile, et de l'huile de lin. Dans tous les cas, les faces en contact (si on suppose qu'il n'y a pas de bâche) avec le bois ne sont pas traitées du tout.

FDM

personnellement, j'utilise de la protection sous-bassement ...
ça a 2 avantages à mes yeux :
1- c'est très résistant dans le temps
2- elle possède une structure alvéolée en relief qui laisse donc passer l'air entre le bois et la terre ... ça me semble faciliter la durabilité du bois à long terme.

christophe0013
 

Merci pour le conseil, hier je faisais du jardinage et j’en ai profité pour vérifier le bois derrière la bâche. J’ai cru voir comme de la condensation, il y a donc des traces d’humidités. Il faudrait donc rajouter de quoi laisser le bois respirer.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
835 vues
9 commentaires
1 référence

Contenus associés

0 plan
0 processus
0 fournisseur
Table des matières