L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Fredlenormand

Guitare à 3 cordes

Guitare à 3 cordes

Ce pas à pas a pour objectif de présenter mon travail lors de la réalisation de cette guitare. J'ai improvisé en m'inspirant de techniques glanées ça et là sur le web et en travaillant avec les moyens du bord. Avec ce projet je voulais me frotter à travail qui demande de la minutie, avec le défi de produire un instrument qui serait capable de produire un son.
Ce n'est donc pas LA méthode pour fabriquer une guitare, simplement le récit d'une expérience. Vous verrez que cette réalisation présente de nombreux défauts qui auraient été évités par un vrai luthier !

Liste des articles


Partager  

1. Le manche

Le manche est traversant et constitué de deux morceaux contrecollés dans sa largeur pour éviter les déformations (jusque là, ça tient!). Il est évidé à l'intérieur de la boite.
C'est lui qui reprend les forces appliquées par la tension des cordes puisqu'elles y sont fixées à ses deux extrémités.
La forme du manche (section en "D") a été réalisée avec des outils à main (scie, râpes, ponçage).

La guitare étant destinée à être jouée avec un "bottleneck" je n'ai pas réalisé de touche ni de frettage.

Bien sûr, la dimension du manche, la position du chevalet et du sillet ne sont pas laissées au hasard. Il faut respecter certaines dimensions pour obtenir une guitare fonctionnelle. Ici j'ai simplement suivi une méthode trouvée sur le net (je vous mettrais le lien si je le retrouve...).

Publié Mis à jour

Partager  

2. La caisse

2.1. le fond
Pour le fond de la caisse j'ai simplement collé 3 lames de parquet grâce à leurs languettes. Je lui ai donné une forme convexe à l'extérieur en faisant des cercles concentriques à la défonceuse et en finissant au rabot. J'ai également évidé un cercle à l'intérieur un 1 cm de profondeur et 10 cm environ de diamètre, le tout afin d'alléger le fond (les lames de parquet font 21 mm d'épaisseur à l'origine). Au final je dois avoir un fond qui fait en moyenne 1 cm d'épaisseur.
2.2. le bord
Le bord de la caisse est constitué de petits morceaux en forme de trapèze tous identiques découpés dans une lame de parquet. Une fois posés bord-à-bord, ils suffit de les cercler du scotch et on obtient une forme ronde (à facettes). Le scotch permet le maintient pendant le collage.
2.3. Assemblage et mise en forme
Le fond et le bord sont assemblés par simple collage. Une fois sec, j'ai arrondi les facettes des côtés à l'aide de râpe et de papier à poncer.

Publié

Partager  

3. La table

J'ai réalisé la table (qui est le "couvercle" de la caisse de résonance) en collant bord à bord des lattes de pin 4 mm d'épaisseur (seul achat en GSB pour ce projet...) pour obtenir une sorte de panneau plus grand que ma caisse.
Ensuite j'ai donné à ce panneau une forme convexe également en collant dans son dos des nervures profilées, réalisées également dans la même latte de pin. Ces barres permettent à la fois de donner la forme convexe à la table et de la rigidifier. Cette forme est très légère puisque la table est bombée de moins d'1 cm (ce qui est à peine visible) et a surtout pour objectif de rigidifier et renforcer l'ensemble.
J'ai ensuite percé la rosace avec une scie cloche montée sur ma perceuse à colonne.

Réaliser la table de cette manière était une ERREUR car après l'assemblage avec la caisse, elle a fendu sur toute sa hauteur. Je pense que le bois utilisé n'était pas parfaitement sec et a connu une forte variation dimensionnelle. C'était prévisible, la largeur des baguettes a diminué. Et comme le reste de la caisse est bien plus rigide, et qu'en plus les lames qui constituent le fond sont installées avec le fil perpendiculaire au manche (et donc perpendiculaire au fil de ma table), il n'y avait pas de dilatation possible, c'est donc l'élément le plus fin qui a cédé. Pour éviter cela, il faudrait (je pense) réaliser le fond et la table avec un matériau sensiblement identique et surtout avec le fil dans le même sens, idéalement parallèle au manche.

J'ai bouché cette malheureuse fissure avec un fil de cuivre collé à l'araldite...

Publié Mis à jour

Partager  

4. Assemblage

Le manche est simplement collé au fond de la boite. Il est placé contre le bord de la boite en bas et j'ai découpé le bord de la boite en haut pour le faire passer.
Une fois le manche collé, j'ai installé à l'intérieur le micro (piezo): il est collé au dos de la table avec de l'araldite. J'ai percé la table pour y fixer le potentiomètre. J'ai également percé le côté de la caisse pour fixer la prise jack.

Après avoir ajusté le bord de la caisse à la forme convexe de la table, cette dernière y est simplement collée. Le bord étant constitué de morceaux de lames de parquets debout, la surface de collage est généreuse (21 mm d'épais).

PS : j'ai utilisé de la colle blanche classique pour tous les assemblage de bois.

Publié

Partager  

5. Quincaillerie et finition

Les différents éléments qui font de cet objet en bois un instrument de musique ont été trouvés sur le net (https://blues-guitares.com/fr/):

  • micro piezo précablé,
  • sillet en os,
  • mécaniques simples,
  • jeu de cordes.

Une petite entaille a été réalisée à la scie à dos à l'extrémité du manche pour accueillir le sillet en os qui est collé à l'araldite. Il suffit percer un trou pour faire passer l'axe de la mécanique et elle est vissée au dos du manche.

J'ai réalisé un chevalet dans une petite chute de chêne pour transmettre les vibrations des cordes à la table d'harmonie. Sur le chevalet, pour le passage des cordes, j'ai réalisé une petite rainure pour accueillir un clou dont j'ai coupé les extrémités et que j'ai collé à l'araldite.

Les cordes sont maintenues à leur extrémité basse par une pièce de cuivre que j'ai réalisée dans un bout de tuyau de cuivre de récupération (issu de la rénovation de ma maison). Je l'ai fendu, puis déroulé et aplati. Je lui ai donné sa forme finale simplement en le maintenant dans un étau et en lui tapant dessus avec un marteau. Cette pièce de cuivre est vissée dans le manche au travers la table.

Comme ce sont des chutes de parquet... et que j'ai des restes de vitrificateur, j'ai appliqué 3 couches de vitrificateur pour la finition, après un ponçage 120 puis 180.

Publié

Contenus associés


Discussions

Fredlenormand a publié le pas à pas "Guitare à 3 cordes".il y a 3 mois
MOWD
 

Les explications, c'est bien, mais des photos, c'est encore mieux. 83% de ce qu'on retient est visuel...

Fredlenormand
 

Tu as bien raison! Malheureusement je n'ai pas pensé au pas-à-pas au moment de la fabrication et je n'ai pas pris de photos. La prochaine fois j'en ferai, ce sera plus simple à expliquer.

jeplor
 

Bonjour. Ton travail est très intéressant, je me suis déjà penché sur la réalisation de Cigar-Box, suite à des vidéos comme celles de Seasick Steve qui utilise des instruments qu'on pourrait qualifier d'improbables. Quelques questions : tu as gardé 3 cordes sur ton jeu de 6, les quelles ? Quel accordage as-tu choisi ?
Une petite vidéo avec le son serait sympa.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
110 vues
3 commentaires

Contenus associés

0 collection
0 plan
0 processus
0 fournisseur
Voir aussi
Table des matières
Admin