1 avis/critique
Etienne31
Etienne31 
il y a 2 ans ( Modifié )
A lire !

Pour plein de raisons, j'ai naturellement tendance à me tourner vers le travail du bois à la main. Et cela pour les raisons suivantes :

  • Etant encore jeune, j'ai peu de place chez moi et l'achat de machine n'est pas prévu avant mes 40 ans, à vue d'oeil.
  • J'ai, par conséquent, besoin d'aller dans des ateliers collaboratifs et ne m’octroie que heures par semaine. Par conséquent, chaque heure compte. J'ai donc envie de ralentir le rythme, et faire tout tranquillement.
  • J'ai quelques fois une impression désagréable quand j'utilise des machines efficaces, mais puissantes. Ca fait du bruit, c'est désagréable, ça fait de la poussière, bref, c'est pas toujours mon truc. Même si, pour faire de beaux meubles, je le fais volontiers. Au contraire, faire passer mon rifflard pour aplanir se fait calmement, avec un joli "zwip" bien agréable.
  • Pour l'aspect financier, j'ai tendance à vouloir acheter des outils qui durerons toute ma vie, en prenant bien soin d'entretenir le tout. Et quand je me dis que, à la place d'acheter une combinée, je peux acheter tous les outils nécessaires à de la menuiserie forever, je suis bien tenté :)

En bref, je veux travailler à la main. Cependant, cette méthode ne fait pas légion :s Et quand vient le moment de chercher de la bibliographie sur le travail à la main, la littérature anglophone est (à peu de choses près) bien seule ... En particulier, les outils à main de qualité sont également principalement anglo-saxons ...

Et à force de recherches, je suis tombé sur ce livre qui est, à mon sens, le meilleur livre sur le travail du bois à la main du moment. (J'ai d'ailleurs ouïe dire que la traduction française est en voie de se concrétiser). J'y ai trouvé beaucoup d'infos, de conseils, ... Et même si l'anglais peut rebuter certains (eh oui, mais les termes techniques s'apprennent vite), on comprend.

Et pour ceux qui se demandent pourquoi "anarchiste", c'est le mot choisi par l'auteur pour désigner une consommation raisonnée, de qualité et pas de masse. Il prône d'une part l'achat d'outils de qualité (note : cela ne veux pas dire chers, ni récents) qui tiennent longtemps, en opposition aux outils de mauvaise qualité qui nécessitent des achats successifs, entretenant une société de consommation. D'autre part, il prône également l'utilisation de mobilier solide et durable en opposition à du mobilier bas coût et cassable facilement, entretenant de nouveau une société de consommation (style IKEA).

Bref, tout cela pour dire : Français expérimentés qui m'écoutez : ECRIVEZ !

Enfin, si vous voulez voir la réalisation de ce coffre à outils, allez donc voir le blog de Sébastien Gros.