L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

2 commentaires
par Mig il y a 3 ans
la Salle des Machines
( Modifié )

Bonjour,
Vous avez fait un énorme boulot et nous allons largement en profiter dans l'installation du réseau d'aspiration de l'atelier de notre association. Un grand merci de le mettre à disposition.

Il y a trois choses qui me chiffonne :

  • Dans la formule des pertes de charge, rho est a priori la masse volumique de l'air et non l'accélération de la pesanteur (utilisée lorsque l'on veut mettre les pertes de charges en équivalent hauteur d'eau). Soit 1,2/1,3 kg/m^3 (selon la température) au lieu de 9.81 m/s^2
  • pour le nombre de Reynolds, la longueur caractéristique utilisée pour du tube cylindrique est le diamètre de la conduite, et non sa longueur.
  • Selon le document de théorie de perte de charge que vous mettez en lien (lycee-champoll...s_de_charge.pdf), la formule des pertes de charge singulière ne contient pas le coefficient de perte de charge.
    Je peux me tromper, il y a un foisonnement d'équations pour ces problèmes de pertes de charge. Si vous en avez encore la possibilité (votre travail commence à dater), pourriez-vous me donner quelques unes de vos sources que je puisse vérifier ?

Les deux premiers points amènent à surestimer les pertes de charge linéaires d'un facteur trois, ce qui est toujours bon à prendre dans ce genre de dimensionnement. Par contre, le troisième point sous estime les pertes de charge singulière de façon importante.

Je me trouve dans la position confortable de vérifier un travail déjà fait. Encore une fois, c'est un travail remarquable que vous avez effectué et très utile pour calculer un réseau, les infos étant parcellaires au mieux.

Bonne journée

la Salle des Machines

Bonjour Mig,
Parcellaire parce que c'est la première fois que je trouve toutes les informations en un seul endroit ! Trouver les (bonnes) formules n'était pas chose simple, mais la connexion avec les besoins d'aspiration n'est pas simple non plus ! J'imagine le boulot pour trouver et compulser toutes vos sources. Je n'avais jamais trouvé les besoins en vide et en vitesse de l'air pour l'aspiration des copeaux. La synthèse que vous avez faite entre toutes ces sources est vraiment remarquable.

Merci encore pour votre travail.