L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

QLA

Meuble de Salle de bain

Cette création contient 1 retour d'expérience.

Bonjour à tous,

Voici aujourd'hui un meuble de salle de bain que je viens de réaliser. Esthétiquement j'ai fait le choix de rester dans le ton de ce que j'avais déjà fait ici pour garder une unité de style dans ces pièces qui sont côte à côte :

Pour des raisons techniques je devais faire un meuble sans fond et avec une paroi largement ajourée sur la gauche. En effet la trappe de visite pour accéder à la plomberie de la baignoire se trouve à cet endroit. Je voulais donc un meuble au ras du sol pour pouvoir m'allonger au sol si besoins pour intervenir sous la baignoire. Un petit coup de Fusion360 et voici l'idée sur laquelle je me suis arrêté :

Ce projet est probablement basique pour les nombreux professionnels qui publient sur ce site, mais il m'aura permis de progresser sur plusieurs points et de sortir de ma zone de confort en essayant quelques nouvelles choses que je n'avais jamais testé jusque là comme la rainures/languettes en queues d'arondes (ou pas...), des queues d'arondes faites à la main et le placage pour le champ du plan de travail.

Difficulté supplémentaire dans mon cas, étant en appartement et ma cave/atelier étant 4 étages plus bas et trop petites pour manipuler des pièces aussi grandes que le plan de travail, j'ai du travailler principalement sur mon balcon qui est à peine plus grand que le plateau lui même. Ça demande des réflexions supplémentaires pour travailler sur les pièces...

Il y a sans doute moult erreurs et déjà si je devais le refaire il y à des choses que je ferai différemment. Ma plus grosse interrogation sur cette réalisation est au final la tenue dans le temps. J'ai fait des choix probablement risqués pour une salle de bain avec le frêne, le placage et le MDF. Je me suis du coup beaucoup interrogé sur la finition à appliquer dessus.
L'avenir me dira si je me suis complètement fourvoyé ou si mes réflexions auront finalement été les bonnes ... J'essaierai de vous faire un retour sur ce sujet d'ici un an.

Malgré tout je suis très satisfait du rendu final. C'est de toute façon sans commune mesure avec le meuble préfabriqué qui était en place lorsque nous avons acheté cet appartement et que l'on peut apercevoir sur quelques photos ci-dessous.

En espérant tout de même que dans trois ans le plan de travail ne sera pas tout gondolé à cause de l'humidité ! Sinon ce sera l'occasion de refaire quelques copeaux ! 🤔

Pour les curieux, voici quelques détails sur les différentes étapes du projets.

  • Débit des différents éléments :
  • Puis collage du plateau et des parois du meuble :
    Pour le plateau et les parois du meuble j'ai fait le choix de contrecoller deux épaisseur pour avoir quelque chose de plus massif. Je trouvais ça plus esthétique et pour le plateau c'est évidemment aussi plus rigide. Cette étape aura été un peu délicate. Les surfaces à encoller étant importantes il m'a fallu une bonne organisation pour encoller, assembler et mettre en serre dans le temps préconisé.
  • Petite frayeur (c'est un euphémisme !) lors de découpe pour laisser la place à un coffrage dans le fond du meuble. Pour ceux qui suive la chaîne LJVS, il a bien failli m'arriver ce qui est arrivé à Laurent il y a déjà un moment. La scie plongeante a fait un kick back et est sortie violemment du rail. Mes doigts sont passé à 5cm de la lame derrière. C'est de ma faute, pas pris toutes les précautions d'usage, mauvaise position et pressé à ce moment là... Enfin plus de peur que de mal :
  • Présentation des éléments, mise en forme et ajustements pour suivre au plus prés les variations du mur qui n'est pas parfaitement droit. J'ai utilisé la technique de la rondelle métallique et du crayon pour suivre le mur au plus près :
  • Languettes en queue d’aronde :

Dans mon plan initial j'avais prévu d'assembler le plateau sur la parois de gauche et la paroi de droite sous le plan de travail par un système de rainures/languettes en queue d'aronde pour que l'assemblage en lui même se tienne correctement.

Pour faire les rainures correspondantes à ces languettes, je me suis dit qu'un gabarit pour réaliser des rainures précises en largeur m'aiderait pas mal. Je me suis donc lancé dans la fabrication d'un gabarit inspiré de celui qu'utilise Samuel Mamias (Toutenbois) dans une de ses vidéos. Merci à lui au passage. Voici la bête :

Bon, tout ne s'est pas passé comme prévu... En effet j'ai voulu "dégrossir" les rainures avec un fraise droite de façon à ce que la fraise à queue d'aronde ne chauffe pas en enlevant toute la matière d'un coup. L'idée était sans doute bonne, mais je me suis planté dans mes calculs et je suis allé trop près de la cote finale avec la fraise hélicoïdale ce qui fait qu'avec la l'inclinaison de la fraise à queue d'aronde je ne pouvais plus avoir la bonne cote finale, mais rainures auraient été beaucoup trop large 😡. Bon après un chapelé de mots plus ou moins subtiles la seule solution que je voyais était de redresser mes languettes en queue d'aronde en languettes droites classiques et de faire du coup de bonnes vieilles rainures classiques. Aussi tôt dit aussi tôt fait et j'ai enchaîné avec les rainures correspondantes :

C'est finalement sans doute un mal pour un bien car je pense qu'avec le systèmes en queue d'aronde j'aurai eu beaucoup de mal et même sans doute pas pu faire l'assemblage finale de mon meuble à sa place...

  • Réalisation d'un "décroché" sur le plane de travail :
    Pour à la fois bien masquer la machine à laver et ajouter un côté esthétique à mon plan de travail j'ai décidé de faire ce que j'appelle un "décroché" pour assurer une transition entre les deux moitiés de mon plan de travail qui n'ont pas la même profondeur.
  • Réalisation de la traverse basse :
    Pour terminer la structure du meuble il me restait à réaliser la jonction basse entre les deux parois. Celle-ci s'encastre dans les parois par un assemblage à queue d'aronde non débouchantes, une première pour moi. Pour une première je suis pas mécontent, les assemblages rentrent légèrement à force et se tiennent très bien.

La structure étant faite, je peux maintenant faire un montage à blanc de tout ça et me rendre compte de ce que ça donne :

  • Le placage du champs du plan de travail
    Le plateau étant en latte, l'épaisseur du plan de travail n'est évidemment pas en frêne et jure avec le dessus. J'ai donc acheté du placage frêne en 0.6mm d'épaisseur de façon à ce que le champs soit uniforme avec le reste. C'était une première pour moi et même si je suis arrivé à mes fins, il y a encore quelques jurons qui ont volés 😄.
    J'ai collé le placage avec de la colle contact (néoprène) en gel. Ma première action a été de faire un test sur une chute pour voir comment la colle et le placage réagissaient.

Le résultat étant satisfaisant, je me lance. Première étape, un léger ponçage de la face à coller. Je ne sais pas si c'est nécessaire, mais dans le doute, je le fais quand même. Et là c'est le drame ! En ponçant la bande de placage s'est mis en portefeuille à un moment et c'est brisée :

😡 😠 😱 😭 Je vous laisse imaginer l'énervement sur le moment ! Heureusement j'avais prévu large et j'ai de quoi couper une nouvelle longueur de placage pour recommencer. Cette fois je prends mille précautions pour le ponçage et je peux procéder au collage qui se passe plutôt bien. Et enfin j'arase la bande sur le plateau.

Au final je suis très content du rendu de ce plan de travail.

  • Le bandeau :
    Dans mon plan j'ai prévu de mettre une sorte de bandeau autour du plan de travail. Ici rien de compliqué, découpe aux dimensions de deux longueurs de MDF, un petit arrondi sur le morceau de droite, un peu de bidouille autours d'une gaine électrique dans l'angle et le tours est joué.
  • La finition :
    Après des heures de réflexions sur la bonne finitions à appliquer, je me suis finalement arrêter sur le Rubio. L'avenir me dira là-encore si ce choix s'avère être le bon en tout cas merci à Antony RubioMonocoat pour le temps qu'il m'a consacré pour répondre à mes différentes interrogations sur ce produit. Donc après un ponçage et dépoussiérage rigoureux, application de l'huile avec accélérateur puis du métallisant après 24h de séchage. Avec le recul j'aurais du prendre pour le plateau l'huile "soupçon de blanc" afin que le frêne garde un bien son aspect blanc et non une teinte miel, le rendu aurait été plus joli à mon goût.

Enfin, je peux assembler et mettre en place définitivement mon meuble ! Je vous passe les difficultés de montage dans un espace exigüe et avec un meuble enfermé à gauche et à droite et donc ajusté pile aux dimensions. Mais avec les différents essais à blanc que j'avais fait au paravent ça s'est plutôt bien passé.

  • Les portes :
    Enfin le dernier élément à réaliser sur ce meuble sont les portes. J'ai fait le choix de portes coulissantes facilement escamotables si besoin d'intervenir. La conception est basique avec un panneau central en latte frêne et une ceinture en MDF noir pour rester dans le thème.

Restait ensuite la problématique de poignées. Les portes étant coulissantes je ne pouvais pas avoir de poignées en surépaisseur. Au début je pensais insérer des poignées en métal du commerce pour porte coulissante. J'ai finalement opté pour un design "maison" en faisant un sorte de poche à la défonceuse avec une fraise à poignée. Un petit gabarit :

Et après un test concluant sur une chute, usinage sur les portes :

Voici les portes posées :

Et voilà qui clos ce projet. Ma présentation est déjà sans doute trop longue je vous fais donc grâce de la pose de la vasque. Et merci aux courageux qui ont tenu jusque là ! 🙂

Mis à jour

Publications associées


1 retour d'expérience

QLA
Finitio Rubio sur plan de travail

Voici un retour sur la finition Rubio dans une salle de bain après quasiment un an d'utilisation. Je craignais deux points avec cette finition sur ce meuble :

  • La paroi extérieure gauche du meuble qui se trouve côté baignoire/douche et qui est exposée à l'humidité de de la douche et forcément à des projections d'eau même si nous avons un rideau de douche.
  • le plan de travail qui dans une salle de bain reçoit tout un tas de produits.

Concernant la paroi gauche du meuble, rien à dire. Pour l'instant pas la moindre tâche, pas la moindre trace de début de signes de problèmes liés à l'humidité (gonflement, délitement...). On verra sur une plus longue période évidemment...

En revanche sur le plan de travail c'est tout autre chose. Je dois dire que je suis assez déçus. J'avais suivi scrupuleusement le protocole d'application (ponçage au 120, accélérateur et métallisant ensuite).
La tenue à l'eau est acceptable. Une fois sèche, il n'y a pas de traces. En revanche le dentifrice, la savon liquide, nombre de produits de beauté... laissent des traces noires. Avec le temps elles s'estompent et finissent par se stabiliser sur un gris clair.

Je ne sais pas si c'est aussi lié à l'essence de bois utilisée ou si le résultat serait le même avec n'importe quelle autre essence.

Et encore je suis très attentif et j'ai évité plein de tâches en repassant derrière les enfants, mais avec 5 personnes dans la maison dont deux enfants de moins de 10 ans impossible de tout éviter.

Mais ma conclusion personnelle est que le rubio qui a plein d'autres avantages par ailleurs n'est pas du tout adapté à un plan de travail de cuisine ou de salle de bain, même avec le métallisant. A moins d'être en permanence le nez dessus pour essuyer immédiatement toutes traces.

Voilà, j'espère que ce retour pourra être utile à ceux qui s'interrogent sur ce produit.


Discussions

qla  a publié la création "Meuble de Salle de bain".
il y a 1 an
VincentP
( Modifié )

sacré travail, le rendu est vraiment top!

Félicitation👍

QLA

Merci ! J'avoue que j'y ai passé plus de temps que prévu initialement.

DewhitYoussef
( Modifié )

Joli travail,

dommage, ta photo d'intro ne lui rend pas hommage car ta description est riche et intéressant à suivre.
As-tu pu confirmer avec Rubio que la protection du valchromat côté baignoire est ok? c'est le point qui me fait le plus peur en voyant ton projet.
Pour le reste, joli travail, et bien vu pour le partage des fournisseurs, je sais maintenant ou trouver du placage de chant bois.

QLA

Merci pour ton retour 🙂. Tu as raison, du coup j'ai modifié la photo vitrine en espérant que celle-ci soit plus parlante. Pour le Rubio, j'ai pas mal échangé avec eux avant de faire mon choix. Ils ont l'air confiant sur leur produit, après... Je t'avoue que c'est le point qui m'inquiète un peu, on verra à l'usage... On ne le voit pas ici, mais nous avons un rideau de douche sur la baignoire. Le meuble n'est donc pas en contact direct avec l'eau de la douche. Néanmoins l'humidité ambiante à cet endroit est forcément importante, c'est sûr.

DewhitYoussef
( Modifié )

qla Qui ne tente rien…! Au pire, ce sera une pièce à changer.

Scarta
( Modifié )

Très réussi merci pour les nombreux détails de la réalisation.

QLA

Merci !

rapabois
( Modifié )

Bonjour,

de la belle ouvrage ! Superbe remue-méninges pour négocier avec ces contraintes et pour te sortir des mauvais pas.
Bricoler dans un appart et sur le balcon, j'en ai vu de toutes les couleurs.
Quant à la salle de bains, elle m'en rappelle une autre…

QLA

Merci 🙂 ! Effectivement pas toujours simple de faire avec ces contraintes. Faut voir le point positif, ça fait maintient le cerveau en forme 😉

Copeaux And Co
( Modifié )

génial, j'aime beaucoup!
Ton décroché et la touche de noir rendent super bien!

Je m'en inspirerai sûrement pour celui que je ferai dans quelques mois!

Pour le système permettant de faire coulisser tes portes tu as choisi quoi?

QLA

Merci 🙂. J'ai pris des glissière Hettich, un kit complet que j'avais trouvé chez Leroy Merlin pour portes rentrantes coulissante par le bas. J'ai peut-être encore la référence précise chez moi. Je regarderai ce soir.

QLA
( Modifié )

salut, voilà précisément les glissières que j'ai utilisé :
diyschiebetuer...ideline-88.html

Copeaux And Co

Merci!

Florian Cargoët
( Modifié )

Quel compte-rendu ! Merci pour tous ces détails. Je mets de côté cette superbe réalisation pour m'inspirer quand je m'attaquerai à un meuble similaire chez moi.

QLA

Merci !

superdoudoubricoleur
( Modifié )

Bonjour,

Très beau travail.
Très belle présentation qui exemple la démarche et les détails.
De nouveaux projets à suivre.

QLA

Merci 🙂 !

qla  a ajouté un retour d'expérience "Finitio Rubio sur plan de travail".
il y a 7 mois
boax
( Modifié )

Bonjour,
Je n'ai jamais utilisé de rubio dans le doute sur l'efficacité du produit "miracle", dont on ne sait pas trop ce qu'il y a dedans.
Ton rex confirme que le rubio reste une huile, et que donc, dégraissant(savon, etc) + gras(huiles,cires,rubio) n'ont jamais été faits pour aller ensemble...
Je resterais donc un adepte du vernis et lasures...

Merci pour ton rex en tout cas, il y a trop peu d'avis negatifs sur le rubio à mon goût..

Antony RubioMonocoat

Il y a peu d'avis négatifs car nous essayons d'expliquer qu'il s'agit d'une technologie unique permettant de répondre à beaucoup de contraintes en finition mais certainement pas un produit "miracle"
On peut comparer les huiles et les vernis mais ce sont 2 types de finitions totalement différentes et tout dépendra des exigences et des contraintes.
La solution huilée Rubio est la plus simple de mise en œuvre (monocouche, sec au toucher directement...), écologique (0%COV normes jouets, certifiée contact alimentaire...) très performante (spécialement adaptée pour la protection des parquets), imperméabilisante (des plus performantes en comparaison avec les finitions huilées) et résistante à la chaleur tout en gardant un aspect naturel (non filmogène). La résistance mécanique dépend en grande partie de l'essence de bois utilisée (plus le bois est dense, meilleure sera la résistance à l'usure). Cette solution est réparable facilement en cas d'usure ou de rayures. La limite pour toutes finitions huilées sera l'encapsulement de liquides d'une façon prolongée sous un pot (plan de travail) et stagnationde liquides corrosifs ou PH basique (beaucoup de produits ménagers). Une finition huilée reste forcément plus microporeuse que 3 ou 4 couches de vernis PU et nécessitera d'être plus soigneux dans le nettoyage et l'entretien.
Un système vernis a plus de contraintes de mise en œuvre, nécessite un matériel d'application adapté pour un rendu optimal, travailler hors poussières, plusieurs couches, respect des temps de séchage, égrenage... Ce sont des finitions en général très résistantes et encore plus imperméabilisante (film de protection en épaisseur), néanmoins plus sensible à la chaleur et difficilement réparable en cas d'usure ou rayures (l'exemple classique du nez de marche d'un escalier vernis qui noircit).
Dans tous les cas aucune finition ne transformera le bois en carrelage néanmoins en faisant prendre connaissance de tous ces éléments aux utilisateurs, les avantages et les limites, nous orientons vers nos gammes d'huiles (dans la majorité des cas) ou nos systèmes vernis...

QLA
( Modifié )

Bonjour, Antony RubioMonocoat à l'époque je vous avez contacté en privé et nous avions échangé sur ce choix. Vous étiez plutôt rassurant en disant que des professionnels faisaient des meubles de salle de bain en gros volume avec cette finition. Honnêtement je serai vraiment curieux de voir le résultat chez les clients après plusieurs années de vie du meuble. J'ai vraiment respecté à la lettre les préconisations d'application (grain de ponçage, temps de séchage, proportion d'accélérateur, métallisant). Lorsque vous dite

nécessitera d'être plus soigneux dans le nettoyage et l'entretien

Croyez-moi je le suis. J'en suis presque devenu parano 🙂 Mais comme je le disais nous sommes 5 dans la maison et on ne peut pas tout éviter.
Je ne dénigre pas le rubio qui par ailleurs est un bon produit, j'aime vraiment bien le rendu qu'il donne, sa facilité d'application et je continuerai à l'utiliser pour d'autres usages.
Mais aujourd'hui avec mon humble expérience d'amateur et en étant honnête je ne le recommanderai pas sur des plans de travail de salle de bain et de cuisine car forcément à un moment ou un autre des produits ménager stagneront et laisseront des traces... Mais c'est probablement vrai pour tous les produits à base d'huile. Et peut-être même sur certains vernis...

Antony RubioMonocoat
( Modifié )

qla on ne peut malheureusement pas toujours éviter l'accident d'usage mais d'après vos photos un égrenage grain 120 et ré appliquer un peu d'huile devrait vous permettre de facilement remettre le meuble en état.
Ensuite nous recommandons le nettoyage courant avec notre savon intérieur pour éviter les nettoyant ménagers souvent corrosifs ou PH basique (ou pire le côté vert de l'éponge) qui abiment les finitions et un entretien une fois par an avec notre Refresh Eco en raviveur imperméabilisant.
Ce protocole est donné également pour des tables de restaurant...
Il faut que je vous envoie les photos de mes meubles 😅

boax
( Modifié )

Antony RubioMonocoat
Bonsoir, je m'attendais à ce qu'il y ait qques réactions suite a mon message. Et, après l'avoir publié je me suis dit que j'aurais peut-être dû ajouter : "trop peu d'avis négatifs (sûrement à juste titre)"

Cela dit à chaque fois que je me pose la question de la finition, je reconnais hésiter un moment sur rubio... je tente ou pas...🤔 puis la maison n'hébergeant que des maniaques, je me dis qu'il vaut mieux rester sur des produits que je connais déjà, même si je reconnais être plus que fan de la finition mate et naturelles des huiles...🤩🙁

Jérôme Faradon
( Modifié )

Bravo, c'est joli.
Pour ce genre de chose j'utilise simplement un vitrificateur incolore satiné. c'est pas chère facile et efficace.
merci pour le retour Rubio ... c'est un produit "miracle" mais a réserver à des objets "d'intérieur"

QLA

Merci :-)
Oui j'avais pas mal hésité à l'époque avec différents type de finition. J'avais tenté le rubio car par ailleurs j'aime bien le rendu. Mais clairement je ne le referai pas pour ce type d'utilisation.

Antony RubioMonocoat
( Modifié )

Jérôme Faradon Pour un parquet ou un escalier nous ne préconiserons au départ jamais de vitrificateur par le fait que l'usure ou la rayure sont irréparables et nos huiles sont mêmes certifiées NF parquets... Pour un plan de travail ou un plan vasque de salle de bain c'est différent pour toutes les raisons exposées ci-dessus et nous proposons alors nos systèmes vernis en fonction des exigences.
Et donc il y a des tas de surfaces ou une finition huilée est totalement adaptée sans risque (parquets, escaliers, meubles, portes d'intérieur...) et aussi beaucoup en extérieur, terrasses et bardages (pas de risque d'écaillement et un entretien sans ponçage)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 école
Autres créations de qla 
Voir aussi