L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

PhilippeBTohme

Petite boite (à crayon ?)


Je cherchais un petit objet à offrir et relativement rapide à réaliser. Et je voulais également re-tester un assemblage à queues d'aronde découvertes à onglet (ma première tentative s'étant soldée par un échec). En passant sur le profil de Séverine, j'ai trouvé son plumier simple et élégant, et me suis dit qu'il conviendrait tout à fait à mon projet !
En cours de route, j'ai laissé de côté la fonction "plumier" pour faire une simple boite utilisable aussi comme boite à crayon/stylo que boite à autre chose.

Tout est réalisé à la main, sans outil électrique (je n'en dispose pas), du corroyage aux dernières finitions. Pour les coupes d'onglets, j'ai bricolé un gabarit pour l'occasion, ce que je n'avais pas fait lors de ma précédente tentative. Malgré les quelques espaces/trous, j'étais tout de même satisfait du résultat.

Le fond et la partie coulissante (le couvercle ? 🤔) sont insérées dans des rainures. Pour le couvercle, j'ai raboté à une épaisseur un peu plus fine que la largeur de rainure pour faciliter le coulissement. J'ai juste laissé le fond du couvercle à épaisseur égale pour qu'une fois insérée jusqu'au fond, le couvercle soit tenu par friction et ne tombe pas.

Ci-dessous une photo que j'ai prise pendant le processus, pour illustrer l'assemblage.

Mis à jour

Contenus associés


Discussions

PhilippeBTohme a publié la création "Petite boite (à crayon ?)".il y a 11 jours
Fof
 

Salut, je pense que ce qu'il te manque pour faire des belles coupes d'onglet (pour des coupes en bout de la sorte, oublie les gabarits), c'est une vraie équerre à onglet, avec un vrai 45-135. Tu as juste à tracer au tranchet sur le chant ton onglet, et le descendre au ciseau, en gardant la pointe intacte). Je pense aussi que tes outils ne sont pas assez affûtés, notamment tes ciseaux, il faut vraiment pouvoir se raser avec ses outils. Et un des secrets pour faire des belles boites, c'est un corroyage au poil, et des tronçonnages nickels et recalés avant de penser aux assemblages. Continue comme ça !

PhilippeBTohme

Salut Fof, merci beaucoup pour tes conseils et ton encouragement !

J'ai bien une équerre à onglet que j'ai utilisé pour les tracés, mais je n'avais pas du tout pensé à réaliser les onglets de la manière dont tu le décrits ! Après une découpe à la scie (la plus proche possible du trait), j'avais pensé mon gabarit pour l'utiliser depuis la face interne de la boite. De cette manière, je pensais pouvoir m'approcher doucement, mais surement, de l'onglet recherché.
La façon de faire que tu décrits me paraît bien plus directe, j'essaierai au prochain assemblage !

Et je pense aussi que mon corroyage manque de qualité (je me demande même si ce n'est pas la cause principale des jours qu'on peut observer sur la boite 🤔). J'ai pas mal de progrès à faire sur ce sujet 💪
Merci encore !

Fof
 

Oui très souvent, c'est la mise à façon des pièces qui pose très vite souci, un mauvais corroyage foire déjà tous les traçages au trusquin, étant donné que tu le référence sur l'épaisseur de tes pièces. Un leger gauche sur une des pièces n'est pas bien grave, une différence d'épaisseur peut cependant vite être problématique, de même qu'un angle droit.. pas droit, et un tronçonnage pas assez précis. Je tâcherai de faire un pas à pas détaillé sur ce genre de petite boite, tout à la main, y compris refente et corroyage des bois (surtout que mon frère collectionne les stylos plume, ce sera l'occasion de lui faire un petit cadeau supplmémentaire avec un plumier ! ). Et ça donnera l'occasion de voir que les outils japonais ne sont pas forcément mieux que les notres 😉

PhilippeBTohme

Je serais très intéressé par ce pas à pas !

En ce qui concerne les outils japonais, j'ai hésité à le stipuler de peur de me faire tacler sur le sujet 😅 J'avais suivi avec attention la discussion qu'il y avait eu à ce sujet, en commentaire de ta Caisse à outils et je partage totalement l'avis selon lequel les outils japonais ne transforment pas magiquement son utilisateur en Sashimono master.
J'avoue sans problème que dans mon utilisation d'outils japonais il y a une part d'irrationnel en lien avec mon amour pour le pays. Ce qui ne m'empêche pas d'utiliser certains outils occidentaux (pour cette boite, les rainures sont faites à la guimbarde)

Fof
 

C'est même pas une question de tacler, c'est que j'essaie de sensibiliser au fait que nos outils occidentaux ne sont pas moins bons, très loin de là. Maheureusement, on voit un peu partout sur le net, même si c'est dit en substance, que ces outils sont meilleurs, en oubliant notre propre culture, et au passage, en la rabaissant (il suffit d'aller voir le mobilier réalisé chez nous du 16ème au 18ème, et on recause de nos outils traditionnels). Certes les japonais ont une belle culture du travail du bois (et de l'artisanat en général, même si l'esprit est discutable, sitespasassezbontesquunemerde), mais il fau savoir aussi qu'ils n(ont pas tout inventé. La queue d'aronde déjà c'est égyptien, et pour le travail du bois, ils ont pompé quasi tout sur les chinois, qui ont énormément régressé à l'époque de la construction de la muraille de Chine (les temples chinois, c'est de la folie d'un point de vue travail du bois, de même que ce sont eux qui ont fait les premier haut fourneaux de fonderie). Après ils ont developpé leur outils, en fonction de leurs bois endémiques (majoritairement tendres), et beaucoup l'assemblage en long, à cause des faibles longueurs de grumes dont ils disposaient. Bref, faut trouver ce qu'on préfère, mais commencer de base avec leurs outils, pour travailler nos bois à nous, je ne trouve pas ça très judicieux, loin de là. Et de plus d'un point de vue occaion, on trouve de magnifique choses chez nous, qui une fois restaurées (la restauration d'outils est un exercice imparable, ça permet de comprendre l'outil) font du travail magistral.

PhilippeBTohme

Je partage totalement ton propos sur l’histoire du travail du bois, de ses outils et de l’échange de savoirs qu’il existe entre les peuples.

dneis
 

Et de plus d'un point de vue occaion, on trouve de magnifique choses chez nous, qui une fois restaurées (la restauration d'outils est un exercice imparable, ça permet de comprendre l'outil) font du travail magistral.

Fof ah je suis en plein dedans ! Je passe la moitié de mon temps à restaurer des ciseaux, des rabots et des scies !! Un peu trop de temps même des fois, mais on apprends tellement de choses durant la restauration...

Je ne peux qu'abonder dans le sens de l'outillage d'occasion ancien de qualité 😉

Guilh63

Eh bien tu aimes les défis! Pour mon premier essai de cet assemblage (récent et à la réussite discutable), j'avais fait une coupe d'onglet que sur un seul épaulement: le couvercle était bêtement rectangulaire! Et puis je trouve le frêne parfois un peu dur à corroyer à la main. En tout cas, bravo!

PhilippeBTohme

Merci Guilh63 !
Encore débutant, le frêne est l'une des seules essences que j'ai eu l'occasion de travailler. Je n'ai donc pas trop de points de comparaison (si ce n'est avec un peu d'imagination et ce qu'on peut lire dans les livres). Le corroyage à la main est pour moi la phase la plus difficile 😔, mais si importante pour la suite du process que j'y passe vite des heures (sans arriver toujours au résultat escompté 😅)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
686 vues
9 commentaires

Caractéristiques

 1 finition

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
Autres créations de PhilippeBTohme
Voir aussi
Admin