L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Guilhem

Cabane de jardin photovoltaïque

Cette création contient 1 retour d'expérience.

Bonjour à tous,

En ces temps de confinements, nous n'avons pas pu effectuer les chantiers participatifs prévus pour la saison avec notre association alors nous nous sommes lancés sur un nouveau projet pour accueillir les deux panneaux solaires prévu pour alimenter le local de l'association et un appartement.

Tous les matériaux sont récupérés sur place, sans rien acheter vu la situation : anciennes poutres, vieilles planches de coffrages, et bardage en direct de la forêt nous ont permis de réaliser le projet sans avoir à sortir !

Les deux panneaux ne permettront pas une autonomie totale pendant les mois d'hiver, mais assureront une bonne partie de la consommation en été et seront surtout un outil pédagogique pour se rendre compte de ce que l'on consomme tous les jours - et ainsi de modifier si possible certains habitudes !

La partie "petite maison" a été faite un peu au fil de l'eau, avec comme seule contrainte une dimension de pan de toit à 38° permettant de faire tenir les deux panneaux. On se retrouve donc avec une petite maison d'environ 2,50m par 2m.

Les deux murs gouttereaux sont découpés et montés à l'atelier, ainsi que les fermettes, puis assemblées sur place.

Le pan de toit côté nord est recouvert de vieilles tuiles fer de lance issues de surplus du toit d'un des bâtiments.

Pour le bardage, nous sommes allés directement dans la forêt au dessus de chez nous où j'avais repéré une grume d'une douzaine de mètres de long un peu en contrebas d'un chemin. Le plus dur n'a pas été de découper les planches avec la scierie mobile mais bien de remonter les tiers de grumes sur le chemin ! Nous y sommes parvenus a trois avec pas mal d'efforts et quelques outils plutôt efficaces (tourne grume et treuil à grume notamment !).

Grâce à la scierie mobile (dont je viens de me rendre compte que je n'ai pas encore écrit d'article à son sujet - noté pour plus tard), j'ai découpé les plateaux à une épaisseur d'un pouce et demi (un peu plus de quatre centimètres) afin de pouvoir les refendre ensuite à la scie à ruban à l'atelier, ce qui fait tout de même moins de pertes que la coupe de la tronçonneuse (environ 8mm).

Dans ce cas particulier, encore plus que d'habitude, je suis très content de pouvoir compter sur la scierie mobile pour découper à la volée le bois qui me tombe sous la main !

Selon notre devise, "pourquoi faire simple alors qu'on peut faire plein de découpes", nous avons choisi d'orienter les lattes selon l'angle du toit sur les pignons. Ce n'est pas très compliqué et cela ajoute un petit style sur ces parois qui auraient peut-être été un peu fades sans cela.

La fenêtre côté sud est vitrée avec des verres de châssis de culture, encore une fois on a fait avec ce que l'on avait sous la main ! Cela donne un petit effet panoramique depuis l'intérieur c'est sympa !

Et voilà le résultat après quelques jours !

On attend un peu de pluie pour nettoyer les panneaux et tester le faitage en gouttière inversée et on profite de l'énergie produite sur place : cela ne change pas grand chose dans la vie de tous les jours mais tout de même !

Il faut désormais trouver commet utiliser l'énergie produite pendant les belles journées ensoleillées - c'est le monde à l'envers. Cela ouvre un nouveau champ des possibles, j'ai plein d'idées ce ne sera pas un problème ! :)

Mis à jour

1 retour d'expérience

Guilhem
La cabane tient le coup

La cabane entame son premier hiver. Tout va bien côté fabrication elle ne bouge pas. Peut-être que je devrais passer un coup d'huile sur le bardage en douglas qui est devenu un peu plus gris.

Point de vue photovoltaïque, il faut bien avouer que la production est faible voir négligeable en hiver avec seulement deux panneaux : nous avons de plus un chauffage d'appoint électrique pour l'hiver donc on ne peut pas compter sur ce système de production pour être autonome pour l'instant. Au pire si il y a une coupure on ne sera pas dans le noir !

Le reste du temps, en étant vigilant sur nos modes de consommation (jour/nuit, répartition dans le temps des gros consommateurs), cela couvre nos consos avec les deux petites batteries en tampon.

Toutes les données de production et consommation sont enregistrées, je ferai un point plus précis après un an d'utilisation afin d'envisager la pertinence de la mise en place d'un parc photovoltaïque plus important sur le futur bâtiment de la ferme.

En attendant voici la cabane en version été, automne et hiver !


Discussions

Guilhem a publié la création "Cabane de jardin photovoltaïque".
il y a 2 ans
Boris Beaulant
( Modifié )

Piouf, le cadre !!! Faudra vraiment qu'un jour je passe vous voir !

Guilhem

Tu es toujours le bienvenu, ce serait un plaisir de se rencontrer ! :)

Quand on aura un peu plus de visibilité j'utiliserai la nouvelle section événement pour les prochains chantiers participatifs : a priori un poulailler pour commencer !

fred01
( Modifié )

salut tu as quoi comme model de scie mobile ?

Guilhem

Il s'agit d'une logosol F2+, que je recommande vraiment, elle fonctionne parfaitement et est très facile à utiliser. Après il est aussi possible de prendre une gruminette pour moins cher mais elle demande plus de compétences/expérience pour obtenir un résultat aussi satisfaisant et est donc moins facilement utilisable par beaucoup de monde.

fred01

ok merci je vais du bois de chauffage et j ai souvent des jolie tronc .sa me fais mal au cœur de le mettre en bois chauffage .je vais regarder le le plus pratique pour moi .

BastienLB
( Modifié )

C'est beau la vie!

Guilhem

Oui on est mieux là que dans notre ancien appartement de 38m² à Paris !

neophyte

Bonjour,

Sympa ce recyclage improvisé !

Si cela n'est pas fait, n'oubliez pas de voir les règles pour une autorisation de construire ... 😉

Vous êtes dans une région ou il y a de la neige, elle va rentrer sans problème dans ce local "aéré ".
Pas sur que cela fasse bon ménage avec le matériel électrique.

Bon, il vous suffit de compléter votre bardage .

Bon bricolage à vous .

Guilhem
( Modifié )

Salut neophyte,

Pour un si petit abri de jardin (5m²) a priori pas besoin de déclaration de travaux ni permis de construire.

Concernant le matériel électrique, les convertisseurs/chargeurs/disjoncteurs sont placés dans un coffret en contreplaqué à l'intérieur de l'abri, avec de fines rainures d'aération inclinées sur les faces avant et arrière pour que l'eau ne puisse pas rentrer (réalisées à la scie à onglet à 45°, une coupe tous les centimètres derrière les prises d'air des boitiers).
Pour les deux batteries je vais réaliser un caisson selon le même principe, pour éviter aussi de faire un court-jus sans faire exprès avec les bornes situées sur le dessus.

Ensuite la photo est peut-être trompeuse avec le soleil rasant mais les lattes de bardage sont tout de même touche/touche et la neige ne peut pas rentrer facilement. L'aération est volontaire pour que les panneaux et l'électronique ne chauffe pas trop afin de garder la meilleure efficacité de l'ensemble sous charge. A voir à l'utilisation !

Bonne journée,

neophyte

J'avais oublié la régle des 5 m2 ! ☹

Concernant la neige et la pluie, le verdict tombera cette hiver.😌

Bon travaux !

darty62
( Modifié )

Bonjour

Un grand chapeau à votre réalisation.
L'intégration high-tech dans la structure en bois est parfaite, cela ne se voit presque pas.

Je cherche à réaliser une toiture en photovoltaique mais je n'arrive pas à trouver le moyen d'étanchéifier à la jointure entre les deux panneaux.

Comment avez vous réalisé la jonction ?

Bonne journée

Guilhem

Bonjour,

Merci pour votre message !

Les panneaux sont fixés sur un cadre en bois à l'arrière, et on a passé du joint à la pompe entre les deux panneaux avant de les coller entre eux. Le joint s'est donc réparti en une couche très fine et assez large, ce qui je pense assurera sa protection aux intempéries et donc son étanchéité pendant assez longtemps.

Je ne suis pas sûr que ce soit la méthode "officielle" mais encore une fois on a fait avec ce que l'on avait sous la main à ce moment là ! Je ne me souviens plus du type de joint mais il existe toute sorte de joint extérieur assez durable, du moment qu'ils ne sont pas trop exposés aux UV et autre.

Ce que j'avais vu pour les "vrais" montages ce sont des systèmes de fixation avec une sorte rampe à l'arrière des bords des panneaux qui renvoient plus bas l'eau qui s'infiltre.

Voilà j'espère que cela peut vous aider pour de futurs projets !

Guilhem

Guilhem a ajouté un retour d'expérience "La cabane tient le coup".
il y a 1 an
cyanim
( Modifié )

Bonjour,
Très interessant.
Pour estimer la consommation des différentes saison, il y a ce site:
pvGis.
Il faut supposer qu'en hiver, la production est 10% du max(Si neige cela s'améliore du à la réverberation). Les optimums sont au printemps car bon ensoleillement et les temperatures ne sont pas trop élévées.

Guilhem

Hello,

Merci pour ces infos. Chez nous j'ai l'impression qu'en hiver ça chute plus que 10% du fait que la montagne en face de chez nous côté sud fait que le soleil apparait plus tard et disparait plus tôt. On a autant de "jour" qu'ailleurs mais moins de soleil direct, même quand il fait grand beau, d'où cette diminution nette de production.
En regardant les six derniers mois, on voit la chute brutale de production en octobre, tandis que la théorie pour notre position (le site que tu m'as indiqué notamment) indique plus une courbe de Gauss. Après peut-être qu'Octobre était mauvais cette année ?

cyanim

Tu as raison, il est possible d'ajouter le profil de montagne sur le site

cyanim
( Modifié )

Le temps joue aussi. De mémoire chez moi octobre a été plutôt pluvieux

cyanim

C'est quoi qui convertit l'énergie? Micro onduleur + batterie?

cyanim
( Modifié )

C'est étonnant, l'utilisation directe baisse en septembre et octobre?

Guilhem

Les panneaux sont reliés à un MPPT qui charge les batteries directement en 12V, puis un convertisseur utilise l'énergie des batteries pour faire du 220V.

Pour la baisse de consommation directe en septembre et octobre, je pense qu'il s'agit du fait qu'il y avait cinq personnes de plus qui vivaient chez nous jusqu'à début septembre et qui donc consommaient de l'électricité pendant la journée (repas - bouilloire, chargeurs etc.). Le logement des volontaires n'est pas encore assez optimisé pour ne pas trop consommer d'élec mais ça vient.

Ensuite j'ai fait un autre changement en novembre, c'est que nous n'utilisons plus les batteries : avec le chauffage d'appoint que l'on utilise, les consommations ont "explosé", et les batteries ne suivent pas avec le peu de production journalière. Elles sont donc bloquées à 100% pour ne pas cycler et donc s'user, et on utilise le courant d'EDF principalement. Le solaire vient en complément ou retourne dans le réseau (qui est en fait une autre partie de notre lieu qui n'est pas sur le réseau des panneaux solaires). Enfin bref je ne suis pas sûr qu'un seul kWh sorte vraiment de chez nous avec deux panneaux !

Voilà pour l'histoire un peu plus détaillée !

neophyte

Salut,
Le douglas ne nécessite pas de traitement particulier pour sa conservation, et cela pendant plusieurs décennies.
Il te sera trés difficile de garder cette couleur orange/rosée, même en mettant réguliérement un tas de produit chimique dessus.
En revanche, il est vrai que la partie basse de ton bardage, en contact avec le sol et l'herbe, nécessiterait un coup d'huile sur 20/30 cms de hauteur.
Bon bricolage .

neophyte
( Modifié )

je m'aperçois que tu n'a pas de gouttiéres:
les projections au sol, mélangés à la boue, se retrouveront sur le bas de ton bardage.
Et là, dans ce cas ci, ton douglas ne va pas aimer, et s'user prématurément.

Guilhem

Je peux peut-être ajouter des planches à l'horizontale sur les parties basses du bardage : ce sont elles qui prendront la pluie et la boue, et je pourrai les changer quand cela sera nécessaire. Bonne ou fausse bonne idée ? Si l'eau stagne entre le bardage et la planche ça sera pire que tout... Qu'en penses-tu ?

dependancesbois
( Modifié )

Si tu rajoutes des planches tu risques de faire un piège à eau et le séchage entre planche ne va pas bien se faire.
Je prendrais 2 options perso , soit brûler le bas (il sera moins sensible aux facteurs eau) et ensuite huile de lin/térébenthine/siccatif, soit application de goudron de pin ou plutôt huile de goudron de pin (efficace et naturelle).
Tu peux en trouver ici :
cordagesgautie...ron-de-pin.html

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de Guilhem
Voir aussi