L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

tarpan

Pilon en cumaru


Pilon en cumaru

Matière d'oeuvre

Lames de terrasse en cumaru
3 tourillons

Outillage utilisé ET PROTECTIONS INDISPENSABLES ASSOCIÉES

Scie sauteuse
Ponceuse lapidaire Polysilex
Disque de ponçage feutre + perceuse
Serre-joints
Epoxy
Huile Skydd

EPI : Casque anti-bruit + masque FFP3 + lunettes (la prochaine fois je mettrai les gants)

Etapes et choix

J'ai un mortier en céramique (type laboratoire) avec un pilon céramique assorti, mais ça fait du bruit et parfois j'ai peur de la casse, j'ai donc pensé faire un pilon en bois.
Comme il se trouve que j'ai trouvé des lames d'un des bois les plus durs qui soit, je me suis dit que c'était la bonne occasion :)

Tant qu'à faire j'ai décidé de le faire d'un diamètre supérieur à celui en céramique, partant de lames de 20-21mm j'ai visé dans les 35mm de Ø en assemblant 2 épaisseurs de lame.

J'ai commencé par découper à la sauteuse deux rectangles (dans le sens de la longueur du fil, de façon à avoir le bois de bout au... bout ! )

J'ai joué la sécurité et percé 3 trous non-débouchants sur l'intérieur des 2 moitiés pour placer 3 petits tourillons, puis assemblé le tout à l'Araldite.

Ensuite il a bien fallu passer de la forme brique à la forme pseudo-cylindrique et jusqu'à preuve du contraire (découverte inopinée dans un tiroir secret ? ) je n'ai pas de tour à bois...

Par contre j'ai une ponceuse lapidaire à plateau 150mm.

J'ai monté le disque le plus grossier que j'ai pu trouver, en l'occurence un Norton grain 24 (je sais pas si c'est 24 grains/pouce mais les grains sont de l'ordre du mm, c'est très violent, la prochaine fois je mets des gants)

Ensuite il s'agit de venir usiner le bout de bois grossier en le tenant fermement mais souplement avec ses deux mains sans trop appuyer et en le tournant régulièrement tel un poulet sur sa broche...

Avec un peu de patience et en utilisant judicieusement le bord du disque pour créer un dénivelé (et en passant à un grain plus fin) on obtient la forme désirée.

Puis pour la finition j'ai utilisé des disques en feutre et coton montés sur perceuse pour obtenir un poli parfait.

Une fois bien poli et huilé (bien que l'huile pénètre quasiment pas le cumaru qui est déjà un bois huileux) ça rend très bien
g

Comparé au pilon d'origine (j'obtiens un pilon de 165g pour un peu moins de 16cm de long et 36mm Ø )

Temps
5mn de découpe
5mn d'assemblage (tourillons+collage)
1h de façonnage
1h de polissage

Coût
néant + araldite et usure du disque...

Difficultés rencontrés

Les traces de ponçage grossier (surtout les appuis prononcés sur l'angle du bord du plateau) sont très durs à éliminer sans perdre trop de diamètre

Bilan

Très content du visuel et de la prise en main, par contre comme c'est un bois dur ça fait tjrs du bruit... mais ça vient surtout du mortier je pense.


Discussions

tarpan  a publié la création "Pilon en cumaru".
il y a 10 mois
DewhitYoussef

Plus qu'à faire un mortier du coup…:)

tarpan

Figure toi que c'est ce que m'a dit ma femme 😅
Le jour où j'aurai un atelier à moi, ça sera peut-être envisagé (là c'était en grande partie réalisé dans la maison de famille) ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
394 vues
2 commentaires

Caractéristiques

 1 finition
 0 quincaillerie

Publications associées

0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de tarpan 
Voir aussi