L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Vincent Trouilliez

Palissade de jardin

par Vincent Trouilliez

Dans le cadre de la remise en état du jardin, j'ai dû faire sauter la clôture qui marquait l'entrée du jardin : 60 ans d'âge, un grillage et poteaux en décomposition, mélangé avec un vieux lierre qui était indissociable et du grillage et du poteau... obligé de faire sauter l'ensemble complet à la disqueuse pour faire place nette.

Bref, ne restait plus qu'un grand vide de 2,40m de large, qu'il s'agissait désormais de combler.

Objectif : dépense minimum (car simple locataire, pas proprio), fait sur mesure (pour s'adapter au poteau du portillon d'entrée, pas du tout d'équerre et impossible à redresser correctement), et doit créer une séparation visuelle nette entre le jardin et l'extérieur, car les poubelles sont juste devant l'entrée du jardin et je ne voulais pas que vue de l'intérieur du jardin, on voit les poubelles... ça gâcherait nu peu l'ambiance. Donc on oublie les croisillons tout faits comme ce qu'à mis le voisin (à droite sur la photo), ou autre panneaux prêt à poser, car impossible de les mettre à la dimension requise proprement, et coûte trop cher de toute façon.

Au final j'ai opté pour une palissade, sur mesure, en planches de coffrage. Pas cher et facile à découper sur mesure, un coup de crayon, un coup de scie, et hop ça roule.

Donc planches de coffrage en 27x200 de section, 3 mètres de long coupées en deux, environ 150 de haut, impeccable. Un petit arrondi en haut pour faire joli, ainsi qu'un petit jeu de 10+ mm entre chaque planche sinon ça fait vraiment "mastoc", 2 coups de barbouille/lasure chêne clair qui au final donne un ton vif orangé que j'aime bien, qui va bien avec le vert du gazon en arrière plan. Enfin je trouve du moins, chacun ses goûts je suppose...

Deux traverses (faites avec un chevron) pour supporter les planches, et une petite fondation pour installer un poteau neuf pour remplacer celui que j'ai été obligé de tronçonner pour réussir à sortir le vieux lierre pris dans le vieux grillage.

Planches vissées sur les traverses avec des 4x40.

On en parle ici

racm terroff

Une coupe biaise en bas de chaque planche empêche l'eau de stagner et d’endommager prématurément la palissade.De même pour les chevrons,lorsqu'ils sont rabotés avec un léger "gauche"

Vincent Trouilliez

Pas bête, je ne connaissais pas le truc. Pour l'eau j'avais juste pris la précaution de laisser 10cm de jour entre le pied des planches et le so.

Bon en même temps je ne cherchais pas la perfection et je n'attends uen durée de vie exceptionnelle de mon truc...j'ai fait au mieux, mais lorsque je serai mieux équipé je pense tout démonter pour améliorer un peu les choses. A minima, raboter tout le bois pour que ce soit bien "propre", car là c'est brut sorti de la cour à matériaux de la GSB.. autrement dit pas joli joli vu de près...

ecto1
 

c'est bien sympa

ecto1
 

Je reviens dessus, car je n'arrive pas à comprendre ce que veux dire @racmterrrof quand il parle de coupe biaise en bas, je n'arrive pas à saisir comment cela joue ! mais bon nul comme je suis cela n'est pas étonnant! ! 😢 si quelqu'un peut m'éclairer, merci.

Vincent Trouilliez

Je ne connaissais pas non plus la technique, mais je pense qu'il veut dire biseauter le bas des planches pour que les gouttes d'eau ne s'accumulent pas sur le champ/bois de bout de la planche, pour la faire pourrir.

C'est un peu le même genre d'idée que le "brise goutte" sur les bardages bois, enfin ça rentre dans cette catégorie je dirais...

ecto1
 

merci de ta réponse, mais cela reste encore obscure pour moi, mais ne t'inquiète pas je ne fais que débuter dans la grande et longue histoire du bois 😜

Vincent Trouilliez

Ah bah moi aussi je débute ! .... pour ça que je commence par des projets simples de menuiserie extérieure/bois de charpente... pas cher et pas besoin de bosser au micron près ni d'avoir des états de surface comme une peau de bébé. Mais à chaque petit projet de ce type, j'apprends, l'expérience vient, l'assurance aussi, et ça facilitera mon passage aux "choses sérieuses", lorsque je ferai mon premier projet avec du bois dur cette fois...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
566 vues
7 commentaires

Caractéristiques

1 essence
 1 finition

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas
Voir aussi