L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Simon Daniel

Scie cadre sortie d'une bûche, denture maison, tout à la main

Cette création contient 2 retours d'expérience.

Scie cadre conçue pour tronçonner moyennes sections et planches.
Le cadre bénéficie des améliorations suggérées par mes deux précédents expériences de cadre de scie : montant large et épais pour une prise confortable, mortaises peu profondes, clef aux bouts arrondis, cordelette plus épaisse.

Pour les montants, je suis parti d’un demi-bûche courbe d’érable champêtre qui était parmi le bois de chauffage que je me suis fait livrer. En sortir deux montant de cadre de scie m’a fait jouer de tous mes outils. J'ai ajouté des étrier en feuillard aux points d'attache de la lame, pour reporter la tension sur l'arrière du pied du montant plutôt qu'au milieu de sa largeur.
Le sommier est en sapin, comme de tradition (parce que ça se déforme moins que les autres bois, paraît-il,) et tiré d’un morceau de chevron comme on en trouve en magasin de bricolage. Concernant la longueur du sommier, voir le retour d'expérience plus bas.
J’ai fait la coquetterie d’une clé de serrage en érable ondé, dont il y avait quelques morceaux parmi le bois de chauffage.

Longueur du sommier : La distance d'un épaulement à l'autre du sommier est supérieure d'un millimètre et demi à la distance entre les épaulements des montants quand la scie est montée mais tendue sans aucune force. Dans ce cas-là, il y a un jour en haut de l'assemblage ; quand la scie est tendue, les montants fléchis, le bois compressé &c, il n'y a plus de jour.
Mais ce millimètre et demi me paraît déjà un poil trop peu, et le manque s'accentuera avec le temps (à mesure que la lame s'étirera par fluage et que les montants fléchiront, même si je détends toujours la scie aussitôt que j'ai fini de l'utiliser.)
Sur les deux cadres précédents, j'avais mis seulement un millimètre de "jeu," et c'était un poil trop peu. Mais sur ces autres, les montant et le sommier sont en charme.

La denture de la lame est taillée maison. Je suis parti d'une lame de scie cadre récupérée d'occasion. La dernière denture laissée par le précédent propriétaire était hideuse, cinq dents isocèles au pouce, pas du tout alignées ni régulières. Je l’ai retirée, en cassant les dents une à une après avoir pratiqué une rainure à la base de chacune à la meuleuse Dremel, pour que la dent casse à la base et pas ailleurs. Puis j’ai rectifié le bord à la lime, et j’ai taillé de nouvelles dents, en faisant d'abord des crans à la scie à métaux, tous les 4,25 mm, puis en formant les dents à la lime.

Mis à jour

Publications associées


2 retours d'expérience

Simon Daniel
( Modifié )
Re-denter une lame

C'est la deuxième denture de scie que je refais. Comme la fois précédente, j'ai marqué l'emplacement des gorges en taillant des crans à la scie à métaux.
Pour ce faire, plutôt que de marquer l'emplacement des crans que la lame même, j'ai fabriqué un gabarit, un simple morceau de fer plat sur le chant duquel j'ai taillé quelques poignées de crans espacés comme il faut ; gabarit que je serrais ensuite contre la lame de scie, et qui indiquait où couper avec ma scie à métaux.
Je n'ai pas retiré la voie de ma lame de scie à métaux (comme le fait Paul Sellers dans la vidéo dont le lien est donné par dneis plus bas.) C'était une erreur : La voie a fait que les crans s'élargissaient à mesure que je les utilisais, et les dernières dents étaient moins régulièrement espacées que les premières.
J'ai fait tous les crans d'une profondeur à peu près égale en suivant cette méthode : j'ai entièrement formé quelques dents à chaque extrémité, et tracé une ligne du bas de gorges d'un bout de la lame au bas des gorges de l'autre bout. Ce niveau me servait de repère pour arrêter mon trait de scie à métaux.
Cependant, les crans étaient quand même tous d'une profondeur légèrement différente. Or, que la lime ait à retirer du métal au fond de la gorge a une grosse incidence sur la quantité de métal retirée sur les deux dents adjacentes en un coup de lime. Ainsi, quoique j'ai donné le même nombre de coups de lime dans chaque gorge lors de la formation des dents, certaines gorges sont nettement plus profondes que leurs voisines, et donc certaines dents plus longues, même si toutes les pointes sont alignées.

Re-denter une lame n'est pas une partie de plaisir. La prochaine fois que je ferai une scie cadre, je trouverai une lame d'occasion qui a non seulement la bonne longueur, mais aussi déjà le pas désiré, et dont il ne faudra que réformer la denture, et non la refaire.

Simon Daniel
Avoyage

J’ai avoyé avant d’affûter, (car en avoyant on a de bonnes chances d’abîmer le bout des dents qu’on vient d’aiguiser,) au moyen d’une clé à avoyer à butée réglable. Le résultat était très régulier, et c’était très facile ; mais à la première coupe d’essai, toute la voie a disparu : les dents se sont dé-courbées pendant la coupe. Ce qui fait que j’ai dû ré-avoyer après cette coupe d’essai, (et aurai probablement à ré-avoyer encore bientôt) ; sauf que maintenant que les dents sont aiguisées, il faut que je trouve une parade pour ne pas abîmer leur pointe.


Discussions

Simon Daniel  a publié la création "Scie cadre sortie d'une bûche, denture maison, tout à la main".
il y a 3 mois
mmahieu
( Modifié )

Pas mal du tout! 👍
Le chauffage au bois c'est aussi la mort de beaucoup de chefs d’œuvres en puissance, il faut avoir l’œil pour les repérer 😉
As-tu un peu de jeu aux jonctions sommier-montants pour répartir la pression lors de la tension et éviter d'écraser l'angle de l'arasement?

Simon Daniel
( Modifié )

mmahieu Oui il y a un jeu, un millimètre et demi, compté comme ceci : La distance d'un épaulement à l'autre du sommier est supérieure d'un millimètre et demi à la distance entre les épaulement des montants quand la scie est montée mais tendue sans aucune force. Dans ce cas-là, il y a un jour en haut de l'assemblage ; quand la scie est tendue, il n'y a plus de jour. Mais ce un millimètre et demi me paraît déjà un poil trop peu, et le manque s'accentuera avec le temps (à mesure que la lame s'étirera par fluage et que les montants fléchiront, même si je détends toujours la scie aussitôt que j'ai fini de l'utiliser.)
Sur les deux cadres précédents, j'avais mis seulement un millimètre de "jeu," et c'était un poil trop. Mais sur ces autres, les montant et le sommier sont en charme.

Simon Daniel  a ajouté un retour d'expérience "Re-denter une lame".
il y a 3 mois
Simon Daniel  a ajouté un retour d'expérience "Avoyage".
il y a 3 mois
dependancesbois

Très belle scie et intéressant le travail sur la denture !

dneis
( Modifié )

Comme tu suis ce que fait Paul Sellers, j'imagine que tu connais cette méthode pour tailler les dents avec un espacement constant. En tout cas, je remets le lien ici:

Recutting and Resizing Saw Teeth | Paul Sellers

dependancesbois

Super ce lien, par contre je n'ai pas compris ce qu'il faisait sur sa scie à métaux ?

dneis
( Modifié )

dependancesbois il meule l'extrémité de la denture pour que l'attaque soit moins agressive. Il retire également les ondulations de la lame pour réduire la voie.
C'est de cela dont tu parles ?

Simon Daniel

En effet, j'ai fait un gabarit avec quelques poignées de crans, comme Paul Sellers. Sauf que je l'ai fait en métal.
Je n'ai pas retiré la voie de ma lame de scie à métaux, en revanche, et ça m'a posé problème. Plus dans le retour d'expérience, que je complète de ce pas.

dependancesbois
( Modifié )

dneis oui c'est ça, merci ! J'avais peur de mal comprendre.

MoFran
( Modifié )

Je suis parti d'une lame de scie cadre récupérée d'occasion. La denture "d'origine" était hideuse, cinq dents isocèles au pouce, pas du tout alignées ni régulières.

du coup on ne sait rien de la qualité et traitement de la lame d'origine...
si c'était trempé peut etre l'as tu détrempée avec la dremel
plus le problème de la voie scie a métaux
très technique et full métal problématique...
bonne chance, sujet intéressant

Simon Daniel
( Modifié )

MoFran Par denture "d'origine," j'entends la dernière denture laissée par le précédent propriétaire. La lame ne porte aucune marque qui pourrait donner un indice de sa bonne ou mauvaise facture. Elle sonne bien cependant. Les deux trous très propres à chaque bout me laissent penser qu'il s'agit d'une lame "moderne" ; je n'ai jusque-là vu aux lames "anciennes" qu'un seul trou, et souvent pas très propre.
Une lame de scie est toujours trempée puis revenue. Une lame pas trempée serait inutilisable.
Aucune chance que j'aie détrempé quoi que ce soit à la Dremel. Je n'ai pratiqué qu'une petite rainure à la base des dents, la température du métal environnant ne s'est élevée que de quelques degrés.

dneis

Le sommier en résineux c'est également pour la légèreté, selon Roubo.

Voir le texte associe a la planche 12, figure 3.

roubo.art/plan...p1.htm#partie_1

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école

Licence

Licence Creative Commons
Autres créations de Simon Daniel 
Voir aussi