L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Coroebus

Parquet ipé reconditionné


Je pense que jamais je n'aurais autant eu de travail avec un parquet ! Il faut dire que celui là a une longue histoire...

Tout débute il y a presque 15 ans dans notre premier appartement où nous avons un coup de cœur pour un parquet ipé vu dans un magasin spécialisé. Problème le prix est de 120 €/m2 à l'époque pour la meilleure qualité vernie d'usine. Avec nos 55 m2 à poser c'était tout simplement hors budget.

Fouillant le net à l'époque je trouve un fournisseur sérieux qui me propose un parquet brut à 30 €/m2. On passe commande, on réceptionne et la pose commence alors. Très vite je me rend compte qu'il y a un problème les lames ne font pas toutes exactement la même largeur.
Aujourd'hui j'aurai tout stoppé et rappelé le fournisseur pour exiger le remplacement d'un matériaux non conforme mais à l'époque j'ai pris mon pied à coulisse et j'ai classé les lames en fonction de leur largeur.

La pose est terminé, un ponçage soigneux et une vitrification bien appliquée, le parquet est superbe… 6 mois plus tard, des écarts sont apparus entre les lames jusqu'à 8mm par endroit ! Le parquet avait pris l'humidité, certaines lames avaient gonflées puis dans l'appartement avaient retrouvé leur dimension en séchant.

Devant le désastre, je me retourne vers le fournisseur qui a été très pro et m'a fourni un nouveau parquet, la sous-couche isophonique et la colle. Mieux encore, le parquet fourni était celui à 120 € sur lequel on avait flashé !

Nous avons donc arraché le premier et posé le second pour un résultat parfait dont voici un photo :

Et à l'époque ce parquet arraché nous en avons gardé les meilleurs lames en prévision d'un usage futur. Les plots de cordons de colle ont été arasés et nous s'avons stocké bien au sec pendant 12 ans et depuis presque 2 ans dans la maison.
Autant vous dire que niveau hygrométrie et séchage on est au top, il ne bougera plus

Nous nous retrouvons donc cet été avec une trentaine de m2 de lame de parquet qu'il faut réusiner et poncer :

certaines sont un peu cassées, les rainures sont pleines de colle et de verni. Je m'attaque donc à un longue, très longue préparation consistant à couper rainures et languette en étant le plus précis possible à l'aide d'un gabarit.

Cette opération me prend bien 3-4 week-ends et pas mal de soirées. le ponçage est notamment une horreur, le bois est très dur et les abrasifs ne tiennent pas très longtemps mais au final je m'en sors.

Arrive enfin la pose ! Etape tant attendue et ô combien gratifiante :

Une fois toutes les lames collées vient le temps du ponçage avec plusieurs étapes:

Là le bois a retrouvé un aspect plus sympathique mais il faut combler les petits écarts entre les lames. Pour cela j'ai utilisé un liant de rebouchage blanchon que l'on mélange à la farine de bois issue du ponçage au 120.

Cela forme une pate plus ou moins liquide selon le rapport entre le liant et la farine mais très fine et surtout de la couleur moyenne du parquet.

On étale cela un peu comme un joint de carrelage. C'est un produit avec un solvant qui sèche très vite, au bout de 20 minutes on reponce au 120 pour éliminer les traces puis on recommence deux ou trois fois en ciblant les creux qui se comblent petit à petit.

Une fois terminé, il faut avoir l'œil pour distinguer les anciennes fentes du reste du parquet.

Là on serait prêt à appliquer la finition mais nous avons décidé de ne pas mettre de plinthes au RDC. Il nous faut donc un joint périphérique pour désolidariser le parquet des cloisons.

Là je n'ai pas de photos d'étapes mais en gros j'ai coupé à 5 mm tout autour avec un multitool et un kapla en guise de guide
Ensuite on remplit avec du Sika DC290Pro, le même joint dont on se sert pour faire les parquet pont de bateau.

Une fois sec on ponce (oui je sais, je ponce beaucoup)

Pour la finition on a choisi du Rubio Dark Oak

Voilà donc le résultat, la finition n'est pas encore parfaitement sèche, cela fait de petites différence de brillance mais ça va s'atténuer.

Ci-dessus on voit bien le joint, il va falloir que je refasse les murs car ils ont souffert mais ça n'est rien du tout.

Voilà donc le terme d'une histoire qui m'a fait manipuler ce parquet au moins une vingtaine de fois mais dont le résultat valait la peine.


Discussions

Coroebus a publié la création "Parquet ipé reconditionné".
il y a 11 mois
ebenober
( Modifié )

"Une fois sec on ponce (oui je sais, je ponce beaucoup)" 😆
Je ponce, donc je suis, comme disait Descartes.
Hé ben dis donc, quel boulot.
Bravo, le résultat est magnifique.
J'espère que tu as pensé a pouvoir le démonter pour un nouveau réemploi après ton prochain déménagement ?

Coroebus

😂 Non là on reste pour toujours !

Mais j'en ai encore quelques m2 pour de prochains projets !

L'Ecorce du Sycomore

ebenober C'est pas "je ponce donc j’essuie" plutôt?

Très joli résultat Coroebus. Tu n'es pas près de passer à travers!

Coroebus
ebenober

L'Ecorce du Sycomore
Oui, c'est ça exactement 🤣

LeCongreDebout

Non, c'est "Je ponce, donc je sue..." 😅

Coroebus

LeCongreDebout je confirme ! Et là tu réponse vite sur la goutte pour éviter une auréole.

Ara

En tout cas c'est vrai qu'il est super beau, et tu sais quelle énergie tu as mise pour y arriver !

ebenober

LeCongreDebout
Encore plus vrai ! 😅

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
657 vues
9 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école

Tags

Autres créations de Coroebus
Voir aussi