L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Nico38

Un coffre centenaire ...


Les prémices

Tout à commencé alors qu'après de longs débats, l'armoire (plus que centenaire) de la maison de campagne de ma belle famille a été démontée.
Soulagement pour certains, vraie douleur pour d'autres, ça faisait quand même mal d'entendre que ce petit bout d'histoire allait finir au feu.
J'ai donc récupéré les morceaux les plus exploitables (ou les moins pourris) en me disant "On verra bien ..."

Le projet

Après avoir relancé le sujet au détour d'un repas de famille, nous nous mettons d'accord sur la construction d'un coffre à bois. On est dans de la récupération, le stockage du bois nous permettra un travail "rustique" qui simplifiera sans doute le projet.

Voila un peu de quoi on part, sachant qu'à ce stade je suis déjà passé un peu partout pour retirer les petites pointes, les charnières rouillées et autres petites surprises. Il nous reste quelques montants de porte, une ou deux traverses et 3 panneaux.

Décapage, délignage et corroyage

Vaste sujet ...
Je ne sais toujours pas quelle était la matière qui teintait aussi fort le meuble d'origine. On ne distinguait même plus le bois dessous.
Pour épargner un peu ma rabot/degau toute neuve, j'ai commencé à enlever le plus gros à la ponceuse à ruban.
J'ai vite lâché l'affaire car la machine, en faisant chauffer la couche du dessus, m'envoyait des trainés d'une espèce de goudron noir indécrottable.
Ça m'aura quand même permis y voir un peu plus clair la dessous avant de passer à la dégau.

Les traverses et les montants de portes assureront les mêmes fonctions. Par contre, pour ce qui est des panneaux, impossible de les utiliser en l'état. Je décide donc de les refendre sur leur assemblage initiaux, de faire disparaitre au mieux la sculpture de l'époque.

Je passe donc de panneaux de portes d'environ 1cm d'épaisseur (un peu moins au niveau des plates bandes) a des bandes de placage propres de 5mm d'épaisseur. Ces bandes seront collées sur un CP de 10, pour obtenir de nouveaux panneaux de 15 mm.

Ici, des chutes de l'une de ces bandes et de mon placage.

Débit, rabotage, toupillage et mise à dimension

Le débit de mes pièces et leur rabotage aura été un grand moment aussi.
Mon stock initial de bois me permettait (à vue de nez) tout juste de mener à bien mon projet. A mesure que le travail avançait, mes découvertes confirmaient mon cubage du début. Pièces vermoulues, nœuds qui éclatent, pièces trop courtes ou trop fines ...
J'ai du revoir mon plan au moins 3 fois sous Sketchup pour tenir la route.
C'était assez frustrant de ne pas pouvoir faire ce que je veux, mais tout juste ce que je peux.
Chaque erreur devient dramatique.

Préparation des mes tenons et de mes mortaises

Pas de difficultés de ce coté là. La bédane carré a fait le gros du boulot.
J'ai juste nettoyé un peu à la main les tenons usinés à la scie. C'était un moment appréciable, plus calme, moins bruyant en tout cas !

Usinage de la feuillure de mes panneaux et assemblage à blanc

Voila une partie que je ferais différemment à l'avenir. J'ai réalisé la feuillure sur le pourtour de tous mes panneaux avec quelques traits de scie, nettoyés au ciseau à bois. Ça passe, mais c'est pas le top.
Le problème c'est que le placage de mes feuilles de noyer a légèrement cintré mes panneaux de CP. Rien de bien méchant, mais il faut plaquer fort sur la table de scie pour un usinage régulier.
C'est pas confortable, et le résultat s'en ressent.

Assemblage et collage

Là, je prends de gros raccourcis.
Seul commentaire : on a jamais assez de serre-joints !!

Finitions

Pour le moment, un simple passage à l'huile de lin + térébenthine. Histoire de ne pas rien mettre. On verra par la suite ...
Ah, le passage de l'huile, quel bonheur de voir les veines du bois se révéler sous le pinceau !

Ça a un peu trop foncé le bois à mon gout, mais après tout c'est du noyer. A mesure qu'il va sécher, il devrait de nouveau s’éclaircir.

Et voila, après 2 jours de séchage, le coffre a le droit de rentrer dans la maison (en attendant d'être livré).

Les boulettes

J'en compte 4 :

  • un usinage arrêté qui est aller trop loin
    Rattrapé avec le collage d'une petite pièce de bois 10x10mm

  • un trait de scie pour la feuillure du couvercle qui a ripé
    Rattrapé avec le collage d'une lamelle de bois de 5mm sur la longueur

  • Un coup de ponceuse trop appuyé sur un éclat de bois d'un des cotés du couvercle
    Pas rattrapé, ca fait un creux et c'est pas pas beau !

  • Le non respect de mon plan initial pour le support de charnière
    Je me suis enflammé sur la mise à dimension de mes panneaux, le gauche et le même que le droit, ok. L'arrière est le même que l'avant ... en ben non ! Il aurait du être 1 cm plus grand en hauteur.
    Rattrapé en intercalant une pièce de 10mm sur toute la largeur du coffre.
    C'est un mal pour un bien, finalement, ça rigidifie la fixation du couvercle. L'assemblage de cette pièce a été réalisé avec des tourillons.

Désolé, les images sont pourries.

Coup de gueule

Voila, j'ai beaucoup de respect pour nos ainés et vous l'aurez compris, le patrimoine a de la valeur à mes yeux ...

Mais pu### de m#### $!@~!!! , les papis, qu'est ce qui vous a pris de reboucher des nœuds avec du béton !!!!!!
J'ai dégauchi, j'ai vu de la poussière grise, j'ai compris ... et j'ai pleuré, beaucoup.

Et voila, un très vieux coffre ... mais tout neuf.
Finalement, il ne sera pas utilisé pour stocker du bois. Le challenge est donc réussi :)

A+

Mis à jour

Publications associées


Discussions

Nico38 a publié la création "Un coffre centenaire ...".
il y a 3 ans
Vincent BAZIN

J'aime bien le concept de redonner une nouvelle fonction à ces vieux meubles. Etant d'origine Normande, je vous laisse imaginer le patrimoine... :D

sylvainlefrancomtois

j aime bien ce genre de démarches de réemplois , dont j était un adepte , beau recyclage j aime !!

Nico38

Merci :)

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

et ce n est pas moi qui a mis du béton !!😂

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

si il te reste des chutes , il y a une jolie maquette d escalier d exercice qui va arriver sur le site

Nico38

Challenge accepté !

sylvainlefrancomtois

il y en aura deux en fait , une pour expliquer la logique et une pour un ouvrage basique complet !
voila un avant gout de celle de logique !

Nico38

Oh ... heu ... Je vais étudier ça.
Ça promet :)

camema

Aïe Aie aie aie le béton... En tout cas bravo pour ce recyclage c'est superbe.

Vic66

Très belle réalisation, le noyer est superbe!
et j'adore le fait que tu lui ai donné une deuxième vie ;)
Bravo

Nico38

Merki !

AtelierOSantal

Je recupere beaucoup de bois de vieux meubles en dechetterie egalement...il est clair qu a l epoque la valeur residait dans le vernissage et les moulures alors qu aujourd hui le bois en lui meme est primordial.
Je mets toujours du vieux bois dans mes realisaions pour donner un peu d histoire et redonner vie a des bois qui auraient fini hachés. ..
Tu as buen fait de huiler le noyer et garde ton jeu de fers abimes pour ce genre de projet,impossible de voir toutes les pointes ou autres.
Bravo pour ton coffre !

Wil

Beau travail, bravo !

Niouniou

Beau boulot ! Le béton, c'est moche et sur du bois, n'en parlons pas !!

sylvainlefrancomtois

pour ma part j avais acheté un petit détecteur de métaux pour les clous cachés !

Eddydonc

En fait, c'est la famille recup, tes aînés avaient faits l'armoire avec des taloches de maçons usagées...ok, je sors,
beau travail l'ami

niconathy

Des ancêtres portugais peut être?
Blague à part, il est superbe ce coffre. Pour les erreurs, ben c'est comme cela que se fait l'expérience. Et pour reprendre le plan 3 fois, c'est normal avec de la récupe.

Nico38
( Modifié )

AtelierOSantal Compliqué de garder les "fers" pour d'autres projets, j'ai un arbre à plaquettes. J'ai même du mal a identifier quelle est la/les plaquette(s) qui me fait des traits dorénavant

sylvainlefrancomtois Je dois en avoir un qui traine, mais je ne lui fait pas une confiance aveugle. Il sait détecter des IPN, mais pour des petits clous ...
Si des fois tu connais un détecteur de béton, nan mais juste au cas ou ...

Eddydonc & niconathy Et ouich', on récupère beaucouch' dans la famich' :*)

Merci pour vos commentaires !

niconathy
( Modifié )

Les seuls détecteurs de béton ne peuvent être que portugais. 🤣🤣😂😂😂
J'ai toujours entendu dire que pour les plaquettes, il fallait les tourner toutes à la fois.

Eddydonc

Pour ma part, pour mon arbre à plaquettes MBM, dans la notice, il ne me semble pas qu'ils préconisent de les tourner en même temps, là, je suis en découché, je vérifie demain

niclasse

bravo c est magnifique

ecto1
( Modifié )

superbe, beaucoup de techniques dans ce projet, aussi beaucoup de savoir faire et le final est superbe ♥ Bravo! vraiment! car ton coffre est tout à fais contemporain !

Coralie

Très joli travail! Une petite question, comment as-tu réalisé le fond de ton coffre?

Nico38

Merci :)
J'ai ajouté au dernier moment de petites chutes (15cm) qui font la liaison grande traverse basse / petite traverse basse dans chaque angle (coupes à 45°). Non visibles, elles ont été vissé/collé (ça m'a fendu le cœur, j'étais fier de mon zéro vis jusque là).
Mon fond en contreplaqué (15mm cette fois ci) descend reposer sur ces "angles cassés".
Je voulais initialement rajouter une ou deux petites longueurs en support (comme les lattes d'un sommier), tenues sans colle par tenons/mortaises entre mes grandes traverses basses. Pas de bol, je n'avais plus assez de bois pour ça.

Coralie

Merci pour ces précisions! Je suis en train de réaliser un coffre à jouet et tes explications sur le fond me donne des idées du coup! je pense rajouter des traverses comme tu l'aurais souhaité.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 419 vues
25 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de Nico38 
Voir aussi