L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
AntoineR

Chiffonnier style Louis Philippe

par AntoineR 

Voici un chiffonnier commandé par mes grands-parents, tout en merisier, sauf les coulisses intérieurs (les tiroirs sont juste posés dessus) en bois de fer (je ne connait pas le vrai nom de ce bois, si quelqu'un à une idée je suis preneur).
Tiroirs assemblés en queue d'aronde non débouchantes (vive la défonceuse et le gabarit)

J'y ai rajouté (c'était dans le bon de commande) un emplacement secret, malheureusement je n'ai pas pris de photos de ce dernier, ni du système secret, sinon ils ne le seraient plus :)

J'ai du teinté le merisier qui n'était vraiment pas assez sombre (cf photo), pour aller avec le reste des meubles qui sont autour de lui maintenant

On en parle ici

Loki

Tres Joli travail. Mais si on regarde l'espace de la troisieme photo, j'ai bien l'impression que le dessus se lève... ;)

AntoineR
 

Eheh merci! L'espace qui est là c'est du à un mauvais usinage que j'ai pas réussi à rattraper au collage (tenon trop lâche dans la mortaise)

Zeloko
 

Beau boulot. En plus de la teinte, il n'y a pas eu une petite modification au niveau des pieds ?
La version teintée à plus d'éclat.

racm terroff

concernant les coulisses le bois que tu appelles bois de fer ressemble à de l'ipé .Il y a longtemps , avant même de commencer à travailler le bois j'avais récupéré des sections de 100par100par2000 utilisées comme poteaux de clôture donc une partie en scellement j'ignore depuis combien de temps cette palissade était dehors ce que j'avais constaté c'est que les panneaux qui étaient d'une autre essence étaient pourris mais que les poteaux étaient en parfait état même les parties en scellement .
J' ai laisser sécher ce bois quelques années .Quand je l'ai mis en œuvre aucun outils a résisté et moi j'ai toussé pendant trois jours. Toutes les chutes ont fini en cales à marmite.

Standard2
 

Superbe ! J'aime beaucoup , par contre perso pour le coup je le préfère au naturel. @Zeloko pour les pieds je pense que l'angle de prise de vue te fait dire cela.

fran6

Bonjour, super boulot.
Pour les coulisses, j’opterai pour du Sapelli.

AntoineR
 

@Zeloko Merci et oui, j'ai rajouté une ouverture dans le piétement, histoire d'alléger le meuble (je n'ai pas de photo de ce dernier avant la finition) @racm terroff Alors pour les coulisses, ce n'est ni de l'ipé (j'en ai un bout et ça ne ressemble pas) @Standard2 Merci, je l'aurais bien laissé au naturel avec juste de la cire, mais ça n'allait pas dans la pièce qui lui était destiné. @fran6 Merci, Alors ce n'est pas du Sapelli (j'en ai aussi un bout et ce n'est pas la même chose, moins rouge)

Ce "bois de fer" est très dense (bois qui coule), et concentré en fer: ça désaffute rapidement et fait pas mal de poussière

fran6

ah ok autant pour moi alors. Je suis novice donc le droit à l'erreur ;)

Xavier
 

Bonsoir,
Je pense que le bois de fer est du Gaïac, c'est une information que j'avais eu d'un vieux menuisier polonais.

AntoineR
 

Alors ce n'est pas du Gaïac, mais je crois avoir trouvé: Azobé !

herminator

Bonjour,
je pense que ce qui desaffute est plus le taux de silice dans le bois que le taux de fer. La terre en contient beaucoup.
Je crois que ce que l'on peux appeler "bois de fer" vient du fait que, sur des moyeux, les charrons auraient remarque qu'il usinait l'axe et non que l'axe usinait le bois.

C'est un truc entendu (et non lu dans un ouvrage). Bref, a verifier.

herminator

Bon, deux trois minutes plus tard... sur wikipedia
sur la liste rouge

Donc bois concentre en silice, utilise pour les lignes de chemins de fer.

La bonne journee a tous!

AntoineR
 

Ouep merci d'avoir rectifié mon erreur, j'ai eu de mauvais renseignements de celui qui m'avait donné ce bout de bois. bonne fin de journée à vous !

bene569
 

Joli travail , bien dans l'esprit de l'époque , avec 2 tiroirs de plus tu avais un semainier , meuble typique de l'époque !.
je reviens sur le choix du bois de fer en coulisseau , c'est un peu comme mettre les tiroirs sur du papier de verre.
Si tes grands parents chargent les tiroirs , les tiroirs vont s'user ( remarque une petite greffe règle ce problème qui est classique sur les meubles anciens.
les bois de fer( azobés, ébènes,palissandres)comme le bambou, l'ortie et la prêle contiennent tous de la silice.
La prêle qui est un genre d'herbe qui a été longtemps utilisée en petites bottes bien taillées pour poncer les apprêts avant la dorure à la feuille.( j'en ai chercher pendant des années!)
les apprêts sont constitués de colle de peau et de blanc, qui est généralement de la poudre de marbre. Ceci pour donner une idée de la dureté de la silice.
Cette silice ou dioxyde de silicium est l'élément essentiel qui entre dans la fabrication du verre , son point de fusion est à 2000°C ce qui donne une idée de la dureté de la bête!
Beaucoup de discours pour te dire de ne pas mettre de cire ou autre agent de glissement sur tes coulisseaux afin d'éviter de fabriquer une pâte à poncer!
Petite expérience du bricoleur du dimanche , qui bricole aussi la semaine depuis qu'il est retraité!

AntoineR
 

Merci des conseils, quand je l'ai fabriqué on m'avait dit que c'était le top des coulisses ce bois (heureusement que je n'avait pas mis de cire dessus du coups)

En tout cas je me coucherais moins bête ce soir, je ne savais pas tout ça :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
660 vues
15 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas

Licence

Licence Creative Commons
Autres créations de AntoineR 
Voir aussi