L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Mémoires d'un compagnon

Mémoires d'un compagnon

de Agricol Perdiguier Librairie du Compagnonnage
Mémoires d'un compagnon
 Couverture
Mémoires d'un compagnon
 Arrière

Ouvrage

Titre
Mémoires d'un compagnon

Contenu

Résumé
Agricol Perdiguier est l’homme qui a le plus fait pour populariser la grande geste du tour de France au XIXe siècle. En 1852, chassé par l’Empire parce que républicain, il rédige, au cours de son exil, ce classique de la littérature ouvrière que sont ses Mémoires d’un compagnon. Ce livre part du désir légitime de mieux faire connaître le paysage de la France travailleuse de cette première moitié du siècle, telle qu’à chaque étape un compagnon assoiffé de nouvelles connaissances pouvait le rencontrer et le vivre, ainsi que le détail de la pratique du compagnonnage, de ses rites et de ses coutumes. À l’époque, l’industrialisation massive constitue rapidement un immense prolétariat sous-payé, démuni de toutes les qualifications et de toutes les traditions qui formaient l’essence même du compagnonnage : celui-ci ne peut donc plus avoir le rôle irremplaçable, décisif, de ferment et d’organisateur qu’il avait joué jusque-là. Faute de modifier radicalement son esprit, ses habitudes et son recrutement, il était condamné à se couper de la majorité de la nouvelle classe ouvrière, et à ne plus représenter qu’une tradition pour une élite d’aristocrates ouvriers.
Sommaire
Préface de Jean Bernard
Mon enfance
Mon séjour à Avignon
Le Tour de France
Annexes - I. Itinéraire du tour de France ou Guide du compagnon en voyage
II. A propos de l'édition des Mémoires d'un compagnon
III. Glossaire compagnonnique.

Détails

Traduction
Non
Nombre de pages
360
Année de parution
1852
Domaine public
Oui
Prix public
28,40 €
Cette fiche est complétée et contrôlée collaborativement par la communauté. Si vous détectez des erreurs ou des manques, apportez vos propositions !
Mis à jour

1 critique

trente six seb
Indispensable, il mérite 6 étoiles !

L'édition en ma possession date de 1964. Éditée sur papier bible par la Librairie du Compagnonnage, elle porte le n°820.
Le support est déjà agréable à tenir en main et à lire.
Le récit d'Avignonnais la Vertu n'en est pas moins plaisant.
Le style est simple, facile à lire mais très bien écrit avec de très belles phrases, du lyrisme à la dose juste qu'il faudrait employer à toutes occasions. Un régal de lecture.
Le contenu, n'apporte pas de surprises, c'est le quotidien d'un compagnon. Mais il est tellement bien décrit qu'on rentre dans la tête et les raisonnements de l'auteur, on comprend comment il pense et réfléchit, quelles sont ses références et ses repères.
Un morceau d'Histoire par les petites histoires d'un charpentier méritant qui gravit tous les grades.

Agricol était également un homme politique et un militant pacifiste qui travailla à unifier les différents rites des différentes sociétés de compagnons.


Discussions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
198 vues
0 commentaire
0 vote
1 critique ( 5,0 / 5 )

Publications associées

0 collection