L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Le Compagnon du Tour de france

Le Compagnon du Tour de france

de George Sand Livre de Poche
Le Compagnon du Tour de france
 Couverture
Le Compagnon du Tour de france
 Arrière

Ouvrage

Titre
Le Compagnon du Tour de france

Contenu

Résumé
En 1823, le comte de Villepreux, qui souhaite restaurer les boiseries de sa chapelle, engage le père Huguenin et son fils Pierre, qui vient tout juste d’achever son Tour de France. A peine les travaux commencés, le vieux menuisier se blesse et, pour le remplacer, Pierre part chercher un de ses compagnons : son ami Amaury le Corinthien qui, comme lui, rêve d’un monde fraternel et fondé sur l’égalité. Mais justement, ce n’est qu’un rêve, et quand Pierre s’éprendra d’Yseult de Villepreux, il découvrira que le libéralisme du comte est un leurre.
En 1840, lorsque George Sand fait paraître Le Compagnon du Tour de France, l’histoire dont elle fait le récit et qui se déroule près de vingt ans plus tôt est rétrospectivement marquée du désenchantement que les attentes déçues de la révolution de 1830 ont fait naître.
Et cependant, ce roman socialiste, qui doit beaucoup aux idées de l’utopiste Pierre Leroux et au Livre du compagnonnage d’Agricol Perdiguier, ce roman est celui de l’espérance. Il se peut que Pierre Huguenin connaisse la mélancolie : il la dépasse dans un rêve prophétique qui nous donne à comprendre que pour la romancière aussi l’Histoire est perfectible.
Sommaire
-

Détails

Traduction
-
Nombre de pages
608
Année de parution
1840
Domaine public
Oui
Prix public
8,30 €
Cette fiche est complétée et contrôlée collaborativement par la communauté. Si vous détectez des erreurs ou des manques, apportez vos propositions !
Mis à jour

1 critique

trente six seb
Un roman, oui mais qui a la réputation d'être bien documenté.

Déjà les héros sont Menuisiers. Compagnons certes mais Menuisiers avant tout.

Ensuite, c'est du George Sand. Je ne suis pas objectif, j'habite dans l'Indre d'où elle est originaire.
Très bien écrit, la rédaction de cet ouvrage a commencé quelques temps après sa rencontre avec Agricol Perdiguier.

Ce qui est également intéressant dans ce livre, c'est la description de comment la société était composée de castes début XIX, la façon dont le travail était organisé.

Progressiste dans l'âme, ce que dit George Sand sur le peuple et son instruction en cours pour aspirer un jour à s'autodéterminer en dit long sur les pensées des conservateurs de l'époque.

Dans l'édition en ma possession, il y a une explication de texte assez rébarbative ainsi que de (trop) nombreuses annotations dans le texte. La plupart sont littéraire et m'ont parfaitement ennuyé. Quelques une sont historiques et situent le contexte est ont retenu mon attention.

Bref, j'aime bien la littérature XIXe.

Bonne lecture.

Séb

Publié

Discussions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
65 vues
0 commentaire
0 vérification
1 critique ( 5,0 / 5 )

Contenus associés

0 collection
Admin