L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Menuiserie - Evolution de la technique et des styles

Menuiserie - Evolution de la technique et des styles

de Collectif Librairie du Compagnonnage
Menuiserie - Evolution de la technique et des styles
 Couverture
Menuiserie - Evolution de la technique et des styles
 Arrière

Ouvrage

Titre
Menuiserie - Evolution de la technique et des styles
Auteur(s)

Contenu

Résumé
Histoire de la menuiserie, de l'origine du métier, de son organisation, des techniques et des styles afférents
Sommaire
Patrimoine et Tour de France
Synthèse historique
Monographies
Conseils pratiques
Repères bibliographiques

Détails

Traduction
Non
Nombre de pages
150
Année de parution
1985
Domaine public
Non
Prix public
150,00 F
Cette fiche est complétée et contrôlée collaborativement par la communauté. Si vous détectez des erreurs ou des manques, apportez vos propositions !
Mis à jour

2 critiques

smcj
( Modifié )
Indispensable (bis)

Un énorme merci à trente six seb pour la publication de cette fiche ... que je prévoyais de faire moi-même un jour, en ce lieu, ... avec hésitation au pesé de la difficulté à se procurer cet ouvrage, devenu aujourd’hui parfaitement introuvable.

Ce cahier fut, au début de mon apprentissage, une mine de lumières et de joies, dans cette débauche de savoir nouveau dont tout découvreur de métier devrait être friand. Nous n’avions pas, alors, jusqu’à l’idée-même de ce que pourrait être le Web, dans les années qui suivirent. J’étais véritablement impressionné par la méthodologie enseignée dans ce texte et, alors que je n’étais absolument pas compagnon (au sens de devoirant), c’est lui qui m’a poussé à écrire ma première monographie, elle-même traduite en HTML (pur...) huit ans plus tard...

Je retrouve aujourd’hui une de mes notes personnelles, relative à l’évocation de la bibliographie finale, et écrite de ma main à la fin de l’avant-propos introductif où il se trouve un peu de place pour râler, comme on le fait quand on est encore un peu jeune :

« Bibliographie qui présente toutefois l’inconvénient d’un trop grand nombre d’ouvrage publiés à la fin du XIXe siècle et donc uniquement consultables à la Bibliothèque Nationale »...

Plus de trente années ont passées depuis l’écriture de cette note manuscrite. Et tout est devenu tellement si facile... Une simple recherche sur le site Gallica montre à quel point on est plus que comblé ; on est littéralement gavé. Si on télécharge tout ce qui est nécessaire pour avoir une grande culture ouvrière, cela ne prend qu’une toute petite place de nos disques durs contemporains. C’est là tout le paradoxe d’un texte, qui laissait alors imaginer que tant et tant de portes pouvaient s’ouvrir, à la condition entendue qu’on les emprunte. Elles sont maintenant largement ouvertes ; mais forme-t-on encore aujourd’hui les apprentis à la rédaction de la compréhension de ce qu’on leur met entre les mains ?

Ce cahier avait le mérite de démontrer à quel point l’écriture n’est pas là pour illustrer une figure de style (qui souvent fait plaisir aux imbéciles administratifs, furent-ils commanditaires), mais bien pour ancrer en soi une compréhension réflective via la communication à autrui qui n’est jamais que la démonstration de la maîtrise d’un sujet. La Librairie du Compagnonnage s’honorerait de republier ce type de cahier, quitte à envisager le mettre à jour, autant pour en corriger les quelques coquilles que ce genre d’ouvrage contient toujours, que surtout, prendre en compte les techniques qui, depuis plus de trente ans, ont révolutionné l’art de communiquer, sinon d’enseigner. Dans cette dynamique, je rejoins aussi, trente six seb quand il regrette que cette étude ne soit pas poussée au-delà du XVIIIe siècle.

Ainsi, le moins que l’on puisse dire c’est qu’accéder à ces pages, évidemment aujourd’hui chez un marchand d’occasions, n’est pas exactement simple. On peut encore imaginer que puisse exister une version PDF, forcément pirate, plus destinée à se perdre dans une masse qu’à enseigner la réflexion qu’elle contient. On pourrait, aussi, imaginer l’ouvrage traduit en pages Web, à fortiori parce que le sous-chapitre le plus important du cahier est formée d’un énorme tableau synoptique, dont la lecture ne serait pas malaisée sur écran, pour peu qu’on lui ajoute une pincée d’hypertexte ; ce qui ne relève pas, je crois, d’un effort surhumain.

Pour le reste, tout est une question de droits, purement juridiques, comme on les pratique beaucoup aujourd’hui. Parce que, pour les Devoirs, il apparaît souvent que l’on puisse se souvenir de temps, passés, ceux-là même qui nous inspirent ce brin de nostalgie dont on aimerait, encore, pouvoir se passer.

trente six seb
( Modifié )
Indispensable ! (enfin pour ceux que ça intéresse)

Ce cahier devait être utilisé par les Aspirants sur le Tour de France. Il présente la méthode pour écrire une monographie sur un sujet donné.
Il sert également d'aide mémoire pour retrouver les différentes techniques utilisées au travers des âges et donne des pistes pour les repérer.
Les parties histoire pure sur l'origine du métier et son organisation sont intéressantes mais ne font pas de ce cahier un cas unique, loin s'en faut.
Par contre, sur la partie évolution des techniques, je n'avais jamais trouvé ça de manière aussi détaillée. On couvre du Moyen Âge (après avoir survolé l'Egypte, les Grecs et les Romains) jusqu'au XVIIIème siècle. Grosso modo on part des plus anciens ouvrages de menuiserie qui ont survécu jusqu'à nous.
Le seul regret, c'est qu'il s'arrête au XVIIIème.
Bon indispensable, j'y vais un peu fort mais pour ceux qui s'intéressent à l'histoire des techniques, ce cahier répond parfaitement à cette question. Pour ceux qui font de la restauration, ce cahier sera très utile même s'il ne couvre pas tous les types de mobilier ou d'ouvrages, seuls sont traités : les portes, les châssis, les fenêtres et volets, les lambris et le mobilier de menuiserie.
Enfin, il est à signaler que les techniques sont expliquées et citées mais que de nombreux termes techniques sont utilisés, sans définition, sans glossaire. Donc, il s'adresse à ceux qui ont déjà acquis un minimum de connaissances.


Discussions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
181 vues
0 commentaire
0 vote
2 critiques ( 5,0 / 5 )

Publications associées

0 collection