L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
LeHLM

Boiserie grand cadre

par LeHLM

Navigation

Boiserie grand cadre

Cette boiserie en chène comporte trois grandes ouvertures et une base fermée de portes avec une moulure formant une cimaise.
Une corniche assure le contact avec le plafond et une plinthe, celui avec le sol.
Les ouvertures sont en arc volontairement surbaissé.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Descriptif

Le dessin est inspiré librement de boiseries du XVIIIème, réduit d'environ un quart pour tenir compte d'une hauteur de plafond de 2,50m.
Le profil de chaque moulure a été réduit à la même échelle.

Les arcs de droite et de gauche sont en anse de panier pour dégager un maximum d'ouverture avec le souci d'harmoniser parties pleines et parties vides.

L'arc central est en anse de panier surélevée; l'ouverture est élargie, seule entorse au style et seule touche d'originalité.

Chaque moulure d'arc est composée de trois éléments pour rendre la fabrication plus aisée.

Publié Mis à jour

Partager  

Conception

Un bâti est assemblé par tenon et mortaise.
Une première moulure à congé et carré en saillie, vient habiller ce bâti ; puis une deuxième moulure formée d'une baguette et d'un boudin termine ce grand cadre.

Les panneaux latéraux sont à cadre avec ravancement de moulure en talon renversé et baguette,ce qui permet de raccorder les moulures à coupe d’onglet,
il sont insérés dans le bâti légèrement en saillie.

Certains assemblages, pour des raisons pratiques, ont été réalisés par fausse languette.
Les moulures sont collées, les panneaux sont libres.

Ces cadres sont amovibles.
Des panneaux à plate bande et cavet renversé, viennent fermer l'ensemble.-

Une moulure en bec de corbin couronné d’un congé et assis sur une gorge crée une cimaise, volontairement, en importante saillie, elle vient compenser l'épaisseur des portes montées en applique.

La plinthe, elle aussi en forte saillie ferme la chute des moulures verticales et assure le contact avec le sol.
Les portes sont montées à petit cadre. La corniche faite en quatre éléments, compense le vide laissé entre la boiserie et le plafond.

Publié Mis à jour

Partager  

Réalisation

Outre le dégauchissage et le rabotage des différents éléments, il a fallu créer l'outillage pour réaliser les moulures.
Ce sont des outils de toupie, de simples fers placés dans la lumière de l'arbre.
Ils sont taillés à la meule en refroidissant régulièrement et terminés avec des tire-points.
Chaque fer est muni d'une encoche pour la vis de serrage et prend appui sur une bague.
Certaines moulures ont nécessitées trois fers différents, Le réglage est fait sur une pièce test dans le même bois,

Les fers dans la lumière de l’arbre sont maintenant proscrits mais on obtient le même résultat aujourd’hui avec des fers profilés montés dans un porte-outil.

Les rainures et les feuillures sont faites avec des outils réglables par empilement de bagues, et une scie oscillante.
Les courbes sont travaillées en appui sur un roulement,
Deux toupies ont été utilisées : une de 30mm et une de 50mm.

Un cas particulier : pour dégager une baguette dans les courbes, un montage particulier a été nécessaire.
Quatre goujons fixés sur le guide de la toupie, respectant le rayon souhaité,permettent le glissement d'une pièce volontairement plus longue que nécessaire.
Les réglages sont faits sur des pièces martyrs.

Publié Mis à jour

Contenus associés

On en parle ici

vasavoirkikela

travail admirable .... va me falloir un bout de temps pour tout décoder ;D

Zeloko
 

Merci pour ces explications très détaillées ! Et joli travail.

Toutenbois

Je suis pas fan de cette esthétique, mais il n'y a pas à dire c'est une sacré boulot

LeHLM

Ce n'est pas du tout mon style de mobilier,il n'y a aucune créativité, c'était une commande.
Mais j'ai beaucoup appris autant dans la fabrication des outils
que dans l'utilisation de le toupie.

racm terroff

Bonjour,je ne comprend pas "grand cadre"?

LeHLM

Lorsque la moulure est en saillie par rapport au bâti on dit qu'elle est " grand cadre". Si la moulure est prise dans le cadre sans saillie on parle de "petit cadre".
On dit aussi "faux grand cadre" ou "faux petit cadre" lorsque les moulures sont rapportées.
J'ai ajouté un dessin dans l'article "conception".
Si le sujet te passionne consultes le "traité d'ébénisterie" de Lucien Chanson aux éditions Vial(un peu cher, hélas).

racm terroff

Merci de ces infos encore une fois beau travail
Bravo

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 672 vues
7 commentaires

Contenus associés

Licence

Licence Creative Commons
Autres pas à pas de LeHLM
Voir aussi