L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

willy1009

Construction garage - atelier en ossature bois

Construction garage - atelier en ossature bois
+

Je fais actuellement construire une maison passive en bois.
Étant bon bricoleur et voulant apporter ma petite touche à notre future maison, j'ai décidé de concevoir et construire mon futur garage/atelier.

Les caractéristiques sont simples, il s'agit d'une construction rectangulaire d'environ 4,50m de large sur environ 8m de long. Accolé à la maison, la toiture sera de type monopente et aura la même pente que celle de la maison.

L'ossature du garage sera en section 145x45, les murs seront isolé via des panneaux de fibre de bois, côté intérieur les murs seront recouvert de panneaux OSB 9mm et côté extérieur un pare pluie rigide de type RWH de 16mm sera posé.

Cela permet de rendre les parois perspirantes (comme ma futur maison), me permettant de me passer d'un pare vapeur.

L'habillage extérieur sera de meme type que celui de la maison, à savoir un clin en bois peint en gris taîga et les arrêtes du bâtiment seront mise en valeur via des cornières gris anthracite (RAL 7016).

Enfin la toiture reprendra les mêmes tuiles que la maison, le but étant de rester cohérente avec notre maison.

Le garage aura une surface intérieur de 33m², une partie servira d'atelier (23m²) et une autre partie servira à ranger les accessoires de jardin et autres éléments de loisir (vélo, toboggan, piscine gonflable, etc.). Un mur intérieur servira de séparation entre ces 2 espaces.

Une mezzanine sera également crée sur une partie de la construction, me permettant d'obtenir environ 15m² de rangement supplémentaire

La dalle du bâtiment sera réalisée par le constructeur en même temps que celle de la maison, celui y posera un soubassement en parpaing de 15cm afin que je puisse y poser mon ossature.

A ce jour, la conception a pris environ 4 à 5 mois, le bois a été livré et coupé à longueur approximative fin juillet (merci OpenCutList), la construction en elle même à commencé le 03 août 2018.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Le début des travaux - préparation

Il a fallut attendre que la dalle soit coulée et la maison construite avant d'entamer les travaux...

Notre maison étant en bois, elle est arrivée sur camion et une matinée a suffit à l'assembler

Avant de poser l'ossature sur la maçonnerie, il faut poser la lisse basse, celle-ci fait office de semelle d'assise pour la structure.

Afin d'éviter tout problème de remonté d’humidité, une bande anti-capillarité est placé entre la maçonnerie et cette lisse basse qui est également en classe 4 car plus proche du sol.

La fixation de la lisse basse à la maçonnerie a été réalisé via des goujons d'ancrage en 10x120. La tête des goujons est noyée dans la lisse basse via des chapelles faites avec une mèche plate.

Publié Mis à jour

Partager  

Construction de l'ossature - le RDC

Pour faciliter la construction et surtout optimiser le temps (j'ai commencé seul et ma femme est venu me prêter main forte par la suite) il a fallu un minimum d'organisation

  • l'ossature a été divisé en 6 parties, 4 pour le rez de chaussé et 2 pour chaque pignon
  • chaque morceau de bois a été nommé selon une nomenclature précise (ex : RGMLP -> Rez de chaussé Gauche Montant Linteau Porte
  • je disposais des plans de chaque section avec les cotations pour l'assemblage de chaque élément

Pour l'assemblage de l'ossature, j'utilise des vis de 6x120mm.
A certains endroits, il y a des poteaux formés via 4 montants boulonnés entre eux avec 4 boulons placés sur la hauteur.

La construction de tous les éléments d'ossature du bas et leur pose a été réalisé en 4 jours.

Tout a été construit au sol puis relevé et placé sur la semelle d'assise.

La fixation sur la lisse basse est réalisée via des tirefond de 8x80 placé tous les 50cm, les éléments sont assemblés entre eux via ces mêmes tirefonds.

On peut remarquer des morceaux de bois en travers de l'ossature, ceux-ci servent à "verrouiller" l'ensemble pour que cela ne s’aplatisse pas ou se déforme lorsqu'on le manipule ou quand le vent souffle.

Publié Mis à jour

Partager  

Le mezzanine - conception

Le mezzanine a toujours fait partie de mes plans, je trouve que c'est un espace de rangement astucieux qui utilise de l'espace perdu. L'idée est de pouvoir y ranger ou stocker des affaires et un peu de matériel, mais également qu'elle supporte le poids d'une personne (moi en l’occurrence qui pèse assez lourd)

La conception de la mezzanine a pris un peu de temps pour plusieurs raisons :

  • je voulais qu'elle soit totalement indépendante du toit, aucun appui de soutien pour la charpente sur cette mezzanine - j'ai du faire pas mal de recherche sur la section de bois à utiliser notamment pour la poutre qui porte l'ensemble
  • je me suis rapproché du constructeur pour lui demander si je pouvais prendre appui sur la maison via une muralière, il m'a répondu par l'affirmative et en plus ça n'impacte pas la décennale
  • Je voulais pouvoir marcher et me tenir debout, pour pouvoir y stocker tout ce que je veux sans être accroupi tout le temps (je fais 1,88m)

Côté caractéristiques, la mezzanine fait précisément 7,64m sur 1,97m soit une surface de 15m² dont plus de la moitié où je peux me tenir debout.
La muralière est composé de 2 morceaux de bois d'une longueur de 3,80 environ en section 45x220, vissé par 3 vis de 6x100 dans les montants de la maison.
La poutre principale de la mezzanine est composée de 2 madrier (75x225) assemblés via 4 vis 8x200 et 2 plaques de connexion clouées de chaque côté. Elle est fixé à l'ossature du bâtiment par des sabots métallique de grande dimension.
Les solives supportant le futur plancher sont en 50x150 et ont un entraxe de 50cm, elles fixés sur la muralière et la poutre par des sabots métallique.
Je me sert du mur de séparation atelier/garage pour donner un appui à la poutre principale.

Publié

Partager  

La mezzanine - construction

Avant de pouvoir continuer l'ossature du garage/atelier avec les pignons, je voulais que la mezzanine soit construite, ceci me permettant d'avoir une plateforme pour faciliter la pose du reste du bâtiment.

Comme vu dans la phase conception, des sabots serviront à supporter la poutre de la mezzanine de part et d'autre de l'ossature. Pour pouvoir fixer ces sabots, je dois d'abord réaliser mon placage intérieur en OSB et je poserais les sabots par la suite.

Le mur de refend a également été assemblé et posé.

Une fois l'OSB en place, la mezzanine a pu être construite, en suivant les étapes suivantes:

  • Pose de la muralière
  • Pose de la poutre porteuse de la mezzanine avec les sabots et assemblage des 2 morceaux
  • pose des solives via des sabot métalliques, entraxe 50.

Comme vu sur la photo l'assemblage des 2 madriers pour faire la poutre est réalisé via 4 vis de 8x200, 2 par le dessus, 2 par le dessous, enfin une plaque métallique est placée sur la jointure.

Le plancher sera posé par la suite, nous avons improvisé un plancher temporaire avec des chutes de bois d'ossature.

Publié Mis à jour

Partager  

Construction de l'ossature - les pignons

Maintenant que la mezzanine est construite, il reste les pignons.

Il s'agit de 2 éléments semblables, nous les avons donc réalisé à la suite pendant une matinée. La pente voulue est de 30° pour respecter celle de la toiture de la maison. On peut remarquer 2 poteaux qui serviront à supporter les pannes de la charpente.

Par chance pour l'assemblage et la pose j'ai eu de l'aide de la part de mon beau frère et mon beau père. Il a fallu en effet pas mal de bras pour lever ces éléments la haut.

Nous avons suivi comme à l'accoutumé les plans que j'avais réalisé.

Une fois les éléments assemblés et posés nous avons un problème, il s'est avéré que bien qu'ayant réglé l'équerrage au mieux et ayant également appliquer la méthode 3-4-5, un défaut d'équerrage est apparu. Nous n'avons pas identifié la cause du problème, ayant fait les 2 éléments à la suite, nous avons eu le problème sur les 2.

Cependant, j'ai réglé le problème en remplaçant le montant le plus long des pignons, par un un peu plus grand. après vérification je garde ma pente de 30°, ce qui me laisse supposer une erreur de notre part lors de l'assemblage des pignons au sol.

Afin d'éviter d'avoir à remonter trop souvent sur la mezzanine dont le plancher n'avait pas été fait, j'ai profité d'avoir du monde pour plaquer l'intérieur des pignons en OSB, cela sert également à contreventer ceux-ci pour qu'il se déforme le moins possible.

Publié

Partager  

Charpente

La charpente est construite avec un madrier qui épouse la pente des pignons. 4 pannes seront répartis de part et d'autre du madrier.
Tout cela supportera les chevrons.

La madrier est fixé via des sabots, eux même fixés d'un côté sur la muralière supérieure et de l'autre côté sur le poteau de l'ossature de façade.

La mise en place de tout cela a été assez simple, il a juste fallu faire attention au découpe à chaque extrémité du madrier.

Les pannes contrairement au plan on été posées en devers pour que les chevrons puissent poser complétement à plat dessus.

Publié

Partager  

La mezzanine - plancher

Au fil du temps, je me rends compte que le plancher de la mezzanine devient indispensable, en effet, la pose des chevrons va nécessiter que je me déplace sur toute la surface de la mezzanine et jouer au singe sur les solives devient vraiment dangereux.

Le plancher sera en plaque d'OSB3 de dimension 250x67,5cm en 18mm d'épaisseur avec rainures et languettes. Il sera fixé par des vis de 4x50 disposées tous les 15 cm sur les solives.

Avant de poser, je décide de faire un calepinage pour mes plaques et me rends compte que j'ai fait une petite erreur de calcul. Je dispose de 9 plaques ce qui en terme de surface correspond parfaitement, mais le sens de pose (perpendiculaire aux solives) m'oblige à couper la dernière rangée sur la longueur et dans ce cas je perds de la matière et il me manque environ 0,5m².

Pour résoudre ce problème, je décide d'installer une échelle escamotable pour monter sur la mezzanine, cela permettant de sécuriser l'accès à celle-ci.
Après avoir pris les renseignements, je dessine rapidement la trémie qui accueillera cette échelle escamotable et j'économise ainsi en surface de plancher.

La trémie telle que sur le plan sera finalement déplacée vers la partie atelier et pivotée à 90° (madame ne voulait pas de ca dans la partie garage)
Il a fallu couper quelques solives et crée le cadre pour la trémie, puis le plancher a été posé.

Les coupes au bord de la trémie ne sont pas précises car des cornières viendront finir proprement.

Publié

Partager  

Modification de la charpente

Suite aux retours de titimaster et sylvainlefrancomtois en commentaires une lourde modification de la charpente a dû être apportée.

Il avait effectivement été prévu un arbalétrier centrale pour le support du toit. Celui-ci était un madrier en 75x225 d'une longueur d'environ 5,50m.
Cependant les calculs (que j'ai fait un peu trop rapidement... :( ) cela ne convenait pas du tout.

J'ai donc décidé d'ajouter un 4 arbalétrier supplémentaires placé de part et d'autre de celui déjà en place, j'en ai également profité pour diminuer l'entraxe de mes chevrons de 50cm à 40cm.

Je n'ai pas de photos de la modification pour la simple et bonne raison que ce n'était pas prévu et j'ai voulu faire cela rapidement.

Publié

Partager  

Pose de l'isolant, de l'OSB et du pare-pluie.

L'ossature du garage et la charpente étant terminées, nous avons attaqué l extérieur et fini la pose de l'osb intérieur.

A l'intérieur nous posons des panneaux d'OSB 3 d'une épaisseur de 9mm. Celui-ci est vissé sur l'ossature par des vis inox 4,5x45 placés tous les 15cm en périphérie des plaques et tous les 30cm partout ailleurs. Une dilatation d'environ 4mm est laissée à chaque joint de plaque.

A l'extérieur de l'ossature et sur le toit nous posons des panneaux de fibres de bois RWH faisant office de pare-pluie. Ce sont des panneaux de 16mm d'épaisseur vendu par notre constructeur en panneaux de 3000x1250, ils sont assez lourd et la pose n'a pas été une partie de plaisir surtout sur la partie haute des pignons et sur le toit.

Pour les poser nous utilisons des vis de 4,5x50 en inox, les plaques sont posées à l'horizontale (contrairement à l'OSB) et jointées entre elles au mastic colle PU. Les angles du bâtiment et des ouvertures, en plus du mastic, sont recouvert par un adhésif étanche résistant aux intempéries.
La jonction pignon-toi et toit-maison est réalisée via un rouleau de bande étanche maintenu par des agrafes.

A l'intérieur de l'ossature nous mettons de la laine de bois en épaisseur 145mm. La pose de ce type d'isolant est simple, cependant la découpe nécessite un couteau adapté et un bon équipement de protection, la laine de bois générant beaucoup de poussière assez mauvaises pour les poumons.

Publié Mis à jour

Partager  

Pose du bardage et toiture

Reprise de ce pas à pas que je pensais avoir terminé, mais en fait non :)

Suite à la pose du pare-pluie, nous avons entamé la pose du bardage extérieur.
Nous avons commencé par poser des lattes verticales avec des grilles anti-rongeur au bas et au haut des murs.

Pose du bardage, afin de prévoir correctement la jonction tuile bardage, nous avons commencé à posé les lattes pour les tuiles. Avec une bande d'etanchéité qui fait jonction pare-pluie rigide du toit vers pare-pluie rigide du mur.

Pose des tuiles, nous gardons le même ton que pour la maison

Publié Mis à jour

Partager  

Finalisation du garage

Il y eu beaucoup de travail entre le dernier article et celui-ci, mais nous avions notre déménagement et notre décoration de maison à gérer, donc peu de photo.

Voici quelques photos finales de ce garage, avec menuiseries posées, électricité faite, renforcement de la mezzanine.

Publié


Discussions

willy1009 a publié le pas à pas "Construction garage - atelier en ossature bois".
il y a 1 an
Wil
( Modifié )

C’est très propre et bien réfléchi !

willy1009

Merci !!

Santé !
( Modifié )

Il y bien progressé ce plan ;)

Bon courage !

willy1009
( Modifié )

Oui il a été présenté il y a quelques temps dans la section plan. Pas mal d'évolutions suite à plusieurs avis.

sylvainlefrancomtois

intéressant ! bien conçu ! on suit !!

willy1009 a publié l'article "Le mezzanine - conception".
il y a 1 an
Santé !
( Modifié )

Je suis surpris de voir la jonction des poutres en sifflet dans le vide. Je pense que cette section peut se trouver en 5 m pour venir mettre la jonction au niveau de la cloison .

Mais j'imagine que le bois est déjà sur le chantier.

sylvainlefrancomtois va sûrement donner son avis sur le sujet :)

Bricolo36

Vous aurez un magnifique garage atelier
Bon courage pour les travaux

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Une coupe en sifflet doit toujours être axée avec son porteur !!! (elle peut être désaxées de maximum 1/3 à 1/2 de l axe si besoin (au moins la moitié sur le porteur)
Une enture trait de Jupiter peut être désaxée du porteur !

Pour du solivage non porteur (ex solivette de plafonds , ou peu décaler le porte à faux un peu plus dans le vide tout en reliant correctement les deux pièces !), et enfin si il y en a plusieurs en ligne , on doit intervertir les sifflets hors alignement .

willy1009
( Modifié )

La pose est déjà réalisée c'est l'objet du prochain article, pour être franc j'avais demandé l'avis à un cousin charpentier en lui spécifiant qu'il n'y aurait pas beaucoup de poids sur la mezzanine. L'idée n'étant juste de stocker des affaires "légères la haut.

Quel est le risque sur mon assemblage ? puis-je le renforcer ?

Merci de votre avis

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

willy1009 oui en le moisant !!

willy1009

je vois le principe, mais comment je fais ça dans mon cas ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

A oui excuse il y a une solivette en face , dans ce cas tu encastre un fer plat entaillé en façade et tu le visses !!

willy1009

ce soir je vais publier l'article sur mon assemblage, on en rediscute après dans ce cas, car j'ai mis une plaque de connexion au niveau de la jointure des 2 morceaux de bois et celle-ci est clouée.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

willy1009 ok , de toutes façons , si tu viens à charger trop , tu devras penser à sécuriser !

willy1009 a publié l'article "La mezzanine - construction".
il y a 1 an
willy1009 a publié l'article "Construction de l'ossature - les pignons".
il y a 1 an
willy1009 a publié l'article "Charpente".
il y a 1 an
willy1009 a publié l'article "La mezzanine - plancher".
il y a 1 an
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

l assemblage à sifflet est quand même "stressant" , perso je mettrais plutôt un fer plat entaillé !

je mettrais aussi une décharge à chacun des poteaux porteurs pour dévier un peu le poids de couverture sur les jambages plutôt que de laisser les appuis sur le linteau !

Quelle est longueur et le section de arbalétrier ??? a l œil il me parais sous estimé il aurait fallut un gros porteur en lamellé collé ou une demi ferme !!

un toit en tuile est en charge permanente et ponctuelle de +/- 180 kg/m2 , si ton toit fait 40 m2 l arba reçois ici la moité soit : .
50 m2 x 180 :2 = 3600 kg

un bois de 10/25 sur 5 m n admet que 750 kg admissibles en portée libre de 5 mètres !!! attention !!

willy1009

Effectivement tes calculs montrent clairement une faiblesse sur cet arbalétrier. J'avais fait les calculs, je tombais à beaucoup moins en poids et un cousin charpentier m'a confirmé qu'il n'y aurait pas de problème, à sa décharge on en a parlé de vive voix sans qu'il ai vu les plans.

La je suis coincé, je vais devoir trouver une solution... sachant que j'ai déjà posé mes chevrons.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

willy1009 donne moi tes mesures je verrai ce qu il y a à faire !!

willy1009
( Modifié )

les tuiles sont données à 44kg/m², en comptant liteau, conte liteau et pare-pluie rigide on arrive à environ 60kg/m², au niveau neige 45kg/m² dans ma zone et pour le vent, je n'ai rien 😒

Le madrier à une section de 75x225 et il fait 4,94m de long. J'ai regardé en lamellé collé il me faudrait du 12x30cm mais je ne sais pas comment je la fixerai sur mon ossature et sur le mur de la maison.

Santé !
( Modifié )

Hello sylvainlefrancomtois, petite question pour ma culture personnelle :

Selon les abaques à ma disposition, les 750 kg pour 10x25, c'est pour une panne, soit une pause horizontale (j'ai même plutôt 770kg pour du 10x22.5).

Un arbalétrier, par définition, suit la pente des chevrons. Dans ce cas, la charge admissible devrait augmenter de manière significative. En effet, si je prends mon abaque pour chevrons, je me retrouve avec une section de 6x25 ayant la même charge admissible qu'une panne en 10x25 (soit dit en passant, une abaque pour chevrons sans indication d'angle, je sais pas trop ce que ça vaut).

Santé !
( Modifié )

willy1009
Pour le vent, tu est en zone 2.
Si tu est exposé aux dominants, il faut compter 75 DaN/m2. Si exposition normale, 58 DaN/m2.

Selon cette source.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

voila un croquis estimatif (je ne connais pas les cotes exact) ton arbalétrier doit supporter seul 2,157 tonnes !!!
Ton toit est assez plat , donc tu peu estimer comme une solive !

il fraudait une demi ferme qui elle serait complètement neutre puisque elle redirige la pression au sol !!

De plus sur quoi reposent les connections métalliques ? notamment au mur de la maison ? tu vas avoir une poussée latérale .

willy1009
( Modifié )

Tes côtes sont exactes a quelques centimètres près.

Pour la demi ferme, vu qu j'ai fixé mon arba ca ne va pas être compliqué à intégrer ?

Les connections métalliques repose d'une part sur une muralière côté maison, le constructeur m'a affirmé que ca ne posait aucun problème. De l'autre côté cela repose sur l'ossature du garage.
J'ai pensé à la poussée latéral, mais comme dit plus haut le constructeur me dit que c'est ok.

La solution la plus simple ne serait pas de mettre une poutre en lamellé collé ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Il faut mettre un demi poteau fixé sur le mur de la maison du faîtage au sol (comme tu n a pas de scellements possible), celui ci en gargouille et cheviller au faîtage pour reprendre l arbalétrier, et entaillé au niveau du moisage comme repos et boulonner .

Il faut assembler deux moises entaillées et boulonnées à l arba et au demi poteau comme entrait !

Il faut mettre une contrefiche dans l ensemble assemblée ou boulonnée en embrèvement sous l arba et entaillée dans les moises (jamais au poteau) .

Le tout doit tracé en situation en étayant l arba légèrement bombé vers l extérieur de façon a ce que l ensemble monté soit mis en tension !

C est du boulot mais la charpente ne s'improvise pas !

willy1009

Quelle section je dois prendre pour faire cette demi ferme ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

willy1009

la même que l arbalétrier , pour la contrefiche même épaisseur et pas moins de la moitié en largeur (perso je faisait tous les bois de la même section !
Prévoir trois boulonnages en tiges filetée diamètre 18 mm .

allez du courage tu ne regretteras pas ;) en plus mes conseils sont gratuits !

willy1009
( Modifié )

merci pour tes conseils, je vais voir tout cela.

Tel que je vois les choses, ma trémie pour l'escalier escamotable tombe en plein milieu de la demi ferme, je dois voir comment gérer cela. Ton schéma est bien mais la mezzanine est plus haute, je ne pourrais donc me déplacer sur toute la mezzanine comme prévu à la base.

Il y a plein de petits détails que je dois voir aussi notamment le demi poteau que je ne pourrais pas fixer de haut en bas car j'ai une solive de ma mezzanine qui tombe dessus et je dois gérer les muralière et les ailes des sabots pour les moises.

Bref comme tu dit du boulot... le moral a pris un coup, mais bon j'aurais demandé avant au moins les choses auraient été bien faite dès le début.

sylvainlefrancomtois

Désolé !! ce n est pas mon but de démoraliser les gens ! juste aider si je peu !!

willy1009

ne sois pas désolé, je ne peux m'en prendre qu'a moi.
Dernière question : il n'y aucun autre moyen de faire en sorte que la mezzanine soit libre ? le poteau doit il forcement aller jusqu'au sol ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

d après ce que je vois chez toi non, car l entrait doit être scelle en prise dans le mur ou sur un corbeau scellé !

Par contre rien ne t empêche de faire le demi poteau en deux pièce pour passer ton solivage en entaille à condition que les appuis des deux portions soient en alignement et repose bien sur toutes les entailles ou coupes , est de bien fixer les demi poteaux au murs jusqu au sol ( vois tu)

willy1009
( Modifié )

J'ai vu mon constructeur ce soir pour faire une suivi de chantier. On a parlé du garge car il était assez impressionné de ce que j'avais fait, je lui ai donc parlé comme ca de mon problème, il m'a dit que je pouvais ajouter 2 arbalétriers de chaque côté de celui déjà présent pour répartir le poids.

Je en remet pas en cause ce que tu m'as déjà dit, mais je t'avoue que cette solution me plait car elle me permet de laisser cette mezzanine libre et surtout la mise en œuvre est un peu plus simple.
Avec 5 arbalétrier je répartie le poids total par 6 soit 3600kg/6 = 600kg, ca pourrait le faire non ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

willy1009 c est pas tout à fait comme cela que l on calcule ,il faut tracer les bandes de chargement par arba , avec cette solution c est encore faible ! 1078 kg pour 750 kg admissible !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Excuse , j ai confondu 5 appuis avec 5 arbalétriers !
Donc avec 5 arbalétriers je tombe à 720 kg c est acceptable pour ton batit !

Toutefois cela fait beaucoup de bois ajouté donc un peu de poids en plus au m2 , il faut que les connecteurs soient fixés sur du costaud !!

Santé !
( Modifié )

Salut sylvainlefrancomtois .
Peut-être ai-je loupé quelque chose dans le pas à pas sur la charpente, mais pourquoi ne prends tu que 2/3 de la longueur de l'arba pour ton calcul ?

sylvainlefrancomtois

Ce n est pas tout à fait les 2/3 ,ton arbalétrier est ce que l on appelle en portée libre (tout seul) , donc les appuis de murs supportent une partie du poids de couverture ! mais la contrainte majeure est apportée ici par les pannes qui distribuent la pression sur le centre de cette pièce seule .

Donc la bande de chargement se trace depuis les axes du vide de part et d autre des points de pressions par rapport au points d appuis .
on vois bien la démarche logique sur les trois dessin que j ai fait plus haut !
.

contrairement à une ferme qui elle porte tout une bande de chargement d un mur à l autre puisque elle redistribue la pression verticale sur l aplomb des mur ,donc elle est neutre ce qui permet de calculer les bandes de chargement des pannes .!

vois tu ??

Santé !
( Modifié )

oui, je comprends, merci ;)

willy1009
( Modifié )

Je me suis laissé un peu de temps pour réfléchir à la question, j'ai donc décidé d'ajouter des arbalétriers. Cela me permettra d'utiliser la mezzanine, au détriment de l'aspect esthétique (sabots visible, etc.).
titimaster sylvainlefrancomtois merci à vous 2 de vos conseils et de vos réponses, dès que j'aurais reçu le bois et les accessoires de pose, je ferai un article sur mon pas à pas.

clement lorioux
( Modifié )

Bonjour,

Ton projet t'a coûté combien ?
super projet sinon.

merci

willy1009

Bonjour,

Je n'ai pas encore tout calculé car je n'ai pas toute les factures (mon constructeur m'a fourni le pare pluie rigide et le bardage et je ne l'ai pas encore réglé) par contre pour le bois, isolation, OSB et quincaillerie j'en suis à environ 4500€ sachant que je suis passé par d'anciens collègues du bâtiment qui m'ont permis d'avoir des prix intéressants sur le bois.

clement lorioux

merci pour l'info

willy1009 a publié l'article "Modification de la charpente".
il y a 1 an
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ben voila , comme cela y a pas de soucis ;) Peut être des petits piliers sous les sabots si ils ne sont pas repris dans des montants structurels de parois !

willy1009

J'ai ajouté des éléments pour la reprise de charge sur l'ossature. Mais je garde l'idée des piliers en tête, on ne sait jamais.

willy1009 a publié l'article "Pose de l'isolant, de l'OSB et du pare-pluie.".
il y a 1 an
DM311
( Modifié )

Belle proposition et bel ouvrage.
Moi qui suis en pleine réflexion pour faire de même sur un pan de ma maison...
Voilà que j'ai trouvé ce qu'il me fallait faire...
Juste un grand merci... tu as fait tes plans sur sketchup... n'hésite pas mettre tes modifications en ligne;.. Je suis preneur...
Bravo !!!

willy1009 a publié l'article "Pose du bardage et toiture".
il y a 18 jours
willy1009 a publié l'article "Finalisation du garage".
il y a 18 jours
Jehanne

Bonjour, je vois votre dessin d’ossature je suis pas fan du tout, surtout votre charpente, dommage de pas avoir prévu de réservations niveau pignons pour les pannes, les sabots entre chaque chevrons ...😱,je vois pas d’arbalétriers sur votre dessin ( arbalétrier c’est une pièce de ferme traditionnelle)on va juste parler de chevrons, dommage de pas avoir prévu une demie ferme traditionnelle pour supporter votre toiture même en MOB.

Jehanne

je montre un exemple

willy1009
( Modifié )

Ce sujet a déjà été abordé et c'est un choix voulu, j'ai une mezzanine que je voulais rendre accessible sans l'entraver avec de la charpente en plein milieu.

Le charpente n'est pas dans la plus pure tradition, mais cela reste une atelier/garage et je n'avais aucune envie de complexifier la construction, l'idée était de faire tout moi même.

Pour les sabots, c'est encore une fois un choix, les puristes n'aiment pas du tout, moi je trouve ça pratique et simple à mettre en oeuvre.

Pour les réservation en pignon j'y ai pensé au moment de la conception, c'était même à la base l'objectif, mais la gestion de ces réservations (découpe, angle de pose, etc...) m'aurait fait perdre du temps que je n'avais pas à l'époque.

Pour la petite histoire, des soucis de santé nécessitait que je me fasse opérer fin novembre 2018, j'ai commencé le chantier fin Juillet 2018, le timing était serré et suite à l'opération je ne peux plus bricoler autant.

Ca aurait pu être mieux, mais l'objectif est rempli. Après 1 an et demi tout est encore en place.

Merci de votre retour.

Jehanne

bonjour willy, juste une remarque en regardant mieux votre dessin, je n'y vois aucune pannes en fait juste des entretoises, ce que vous qualifiez de pannes n'en ai pas, la panne est traversante pignon/pignon ou repose sur une ferme avec coupe ou pas, la panne supporte les chevrons entre autres et pas l'inverse, en fait vous avez juste rajouté du poids, alors on peut considérer comme un anti flambement, votre charpente on peut considérer entre chevrons faitage porteur bien qu'il s'agisse d'une muraillère avec fixation sabots ou chevrons arc boutés mais dans ce cas il aurait fallu un solivage pour jouer son role de triangulation, si vous regardez mon dessin vous y verrez la panne ventrale en rouge et l'arba juste en dessous, cordialement.

Niouniou
( Modifié )

Je le découvre que maintenant, ce pas-à-pas... Pourquoi utiliser des vis inox côté intérieur ? Tu as des actions chez un quincaillerier ? Ces vis (fixation de l'USB intérieur) ne verront jamais d'humidité... Acier zingué suffisait amplement à mon humble avis

willy1009

C'est vrai, mais d'un côté j'ai eu un prix de gros pour l'achat de 5000 vis inox (et elles y sont toutes passées) et pendant un moment mon garage n'a pas eu de toit et a pris quelques averses, donc je suis parti du principe de qui peut le plus peut le moins.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
15 323 vues
48 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Voir aussi
Table des matières