L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

WoodShards

Un Petit Seau en Châtaignier

Un Petit Seau en Châtaignier
+

Ce pas à pas présente la fabrication d'un petit seau en châtaignier. J'ai un peu hésité à l'écrire étant donné que je suis complètement novice dans ce domaine. Il ne s'agit donc évidemment pas du tout d'un tuto mais plutôt du résultat de divers expérimentations, dans la mesure ou il s'agit pour moi d'une découverte complète des méthodes de tonnellerie. Il y a eu des essais, des erreurs mais j'espère avoir retenu quelques leçons de cette expérience. Un seul mot d'ordre pour cette fois : du bois, du bois et rien que du bois !
L'étanchéité aux patates est vérifiée, mais pour l'eau on repassera...

Liste des articles


Partager  

Inspiration

L'inspiration pour ce projet m'est venue de l'envie de réaliser un petit vinaigrier en bois, comme ceux fabriqués par Art et Tonneaux. Après quelques recherches (cf Bibliographie), j'ai choisi de commencer par réaliser un petit seau sur ce modèle en réduisant ses proportions à l'échelle 2/3. Le choix du seau me parait plus raisonnable dans le cadre d'une première en tonnellerie :

  • un seul fond ;
  • utilisable même si non étanche ;
  • le bois ne doit pas nécessairement être apte au contact alimentaire, donc pas forcé d'utiliser du chêne fendu et lessivé par les intempéries (merrains, dont je ne dispose pas pour le moment) ;
  • c'est beau, non ?
Publié Mis à jour

Partager  

Les douelles

Les douelles sont les planchettes qui forment le fût du seau. Comme le seau est plus large en bas qu'en haut, les douelles sont plus larges en bas. Les champs des douelles doivent être corroyés avec le bon angle de façon à approcher un cercle. Leur largeur dépend de la matière première et n'est pas forcément constante tout autour du fût. Ces deux mesures (largeur et angle) son normalement contrôlées à l'aide d'une clé (un petit gabarit) adaptée aux dimensions du fût désiré.
Pour cette première j'ai choisi de faire toutes les douelles identiques car ça me semble plus simple (à voir...). J'ai fait avec le bois que j'avais à disposition, du châtaignier en planche de 41 mm. Avec la scie plongeante, il est d'abord tronçonné, déligné puis refendu de manière à obtenir des planchettes de 180×50×19 mm. Elles sont ensuite dégauchies et rabotées à la défonceuse.

Le seau étant composé de 16 douelles, l'angle des champs doit être de 11,25°. Je l'ai tracé au compas en divisant un angle droit en 4 et verrouillé une fausse équerre sur cet angle. A la scie plongeante, le premier champ des douelles est coupé après quelques coupes d'essai pour ajuster au mieux l'angle d'inclinaison de la scie. Pour le deuxième champ il faut aussi tenir compte de la différence de largueur entre le haut et le bas des douelles. Pour connaitre ces valeurs j'ai tracé une épure qui permet de mesurer les côtes. Avec un système de butées, le deuxième champ est coupé. La scie a laissé quelques marques qui sont effacées au rabot.

Pour les mettre toutes à la même longueur, j'ai fabriqué un gabarit qui permet d'assurer le positionnement reproductible des douelles, leur maintien pendant la coupe et d'obtenir des coupes bien perpendiculaires à l'axe de la douelle. Les coupes sont encore réalisées à la scie plongeante. J'ai fait en sorte que l'axe du gabarit soit parallèle au bords du gabarit pour pouvoir utiliser les butées du plateau de mon établi.

Le fût peut alors être monté pour la première fois ! J'ai dû reprendre certains champs au rabot pour qu'ils soient bien jointifs tout autour du seau. N'ayant pas à ce stade de cerclage pour tenir le fût, j'ai improvisé un cerclage temporaire léger en fil de fer.

Publié Mis à jour

Partager  

Le jable

Le jable est la rainure dans laquelle s'insère le fond du seau. Initialement je croyais que le fond devait rentrer en force dans le jable pour assurer l'étanchéité. J'ai donc pensé que la forme de la rainure n'était pas très critique du moment que le fond la comblait. J'ai donc passé toutes les douelles sur la défonceuse sous table pour faire un rainure d'environ 4 mm de profondeur et 6 mm de large.

En réalité, comme le montre l'article de Cyril Dumoutier sur le fonçage d'un seau, l'assemblage entre le fond et le jable se fait sans force mais doit être très précis. J'ai donc essayé de corriger mon erreur en commençant par arrondir la partie interne basse du seau avec un guide courbe et la défonceuse sous table (pour la prochaine fois je pense monter le guide courbe sur le guide parallèle et procéder à la volée comme le suggère la première photo ci dessous). Le rayon de courbure du guide est mesuré par rapport à l'extérieur du seau en utilisant le compas. Le seau est ici cerclé avec un cerclage métallique temporaire (il en faudrait d'autres je pense).
La rainure est ensuite réalisée avec une fraise à rainurer en utilisant encore une fois le guide "parallèle courbe". J'ai aussi ajouté de l'autre côté de la défonceuse sur les barres du guide parallèle une planchette de 15 mm de CP pour assurer une meilleure stabilité. La prochaine fois je pense qu'un combo baque à copier et fraise à rainurer adaptée serait plus efficace (je n'ai pas trouvé de fraise à rainurer pour faire des rainures si peu profondes). Le résultat ici laisse à désirer et le jable n'est pas parfaitement régulier : la pince de la défonceuse qui brule le bord du seau (que j'ai enlevé avec la fraise), rainure trop large (la fraise que j'ai fait une rainure de 10 mm), bas du fût affiné plus que nécessaire pour enlever le précédent usinage, et un ou deux dérapages...

C'était un des points clés pour l'étanchéité...

Publié Mis à jour

Partager  

Le fond

En principe, le fond est constitué de plusieurs planches assemblées grâce à des chevilles en hêtre avec éventuellement du jonc de mer entre les planches. Pour cette fois il aura fallu trois essais pour obtenir un résultat exploitable.
Premier essai : après corroyage des planchettes, j'ai repéré l'emplacement des tourillons puis percé à main levée mais l'assemblage a donné un panneau avec des désaffleurements trop importants.
Deuxième essai : corroyage, établissement et marquage puis perçage avec la défonceuse utilisée comme perceuse à colonne. Cette fois le jeu même très faible dans les colonnes a fait des trou légèrement plus gros que prévu et l'assemblage n'était pas assez ajusté. j'ai essayé de faire des tourillons maison mais je les ai fait trop gros ce qui a fendu le bois (trop pressé d'avancer... Finalement, j'ai reculé).
Troisième essai : corroyage, établissement, marquage et perçage avec un petit gabarit fait maison (un bloc de bois percé avec une butée pour percer toujours à la même distance du parement. Cette fois le fond s'assemble correctement même si ça manque un peu de solidité je trouve.

Pour mesurer le rayon du jable afin de couper le fond à la bonne dimension, j'utilise le compas avec la méthode qui consiste à former un hexagone inscrit dans le cercle à mesurer. Pour ne pas ruiner le fond que je viens d'assembler, j'ai préféré faire un essai sur un panneau de MDF. Le cercle est coupé à la défonceuse avec un compas et une fois que sa taille est vérifiée en l'insérant dans le jable, je l'utilise comme gabarit pour couper le fond à la défonceuse sous table avec une fraise à copier.

Les bords du fond sont ensuite biseautés avec une fraise à 45°. Pour la prochaine fois je pense qu'un angle un peu plus faible serait plus adapté, réalisé avec une fraise droite et un montage d'usinage pour la défonceuse sous table par exemple.

Publié Mis à jour

Partager  

Cerclage

Ici j'ai choisi de réaliser un cerclage bois avec des feuillards de châtaignier (je ne vois vraiment pas comment j'aurai pu faire des cerclages métalliques avec l'outillage que j'ai sur place, et puis en bois c'est quand même vraiment joli !).
Pour cela j'ai commencé par aller chercher en forêt des jeunes rejets droits de châtaignier (environ 2 cm de diamètre). Normalement cette récolte se fait en automne et hiver quand la sève est redescendue... J'ai essayé de refendre ces tiges immédiatement après la cueillette mais j'ai trouvé plus facile de le faire une semaine après (peut être un peu moins de sève après un court séchage ?). C'est très satisfaisant à faire mais pas aussi facile que ça en a l'air.
Une fois fendus, la face interne est aplanie à la plane de manière à obtenir une épaisseur régulière. Les feuillards sont ensuite laissés dans l'eau pour éviter qu'ils ne cassent en les pliant. Pour obtenir un cercle à peu près régulier, j'ai trouvé plus facile de marquer des pliures rapprochées et espacée régulièrement (tous les 5 à 10 mm) sur toute la longueur.

Pour fermer les cercles je voulais utiliser de l'osier que j'avais récupéré dans un jardin mais même en l'ayant trempé longtemps, il se cassait. J'ai donc utilisé du rotin que j'avais à disposition (je ne le savais pas il y quelques jours encore à peine mais le rotin provient d'une liane exotique, j'essayerai à nouveau avec l'osier la prochaine fois).
Après avoir arrondi l'extérieur du seau à la plane, la taille des cerclages est mesurée directement sur le fût. Des entailles sont réalisées aux extrémités du cerclage pour maintenir la ligature, puis celle ci est faite.

Publié Mis à jour

Partager  

L'anse

Pour l'anse du seau, j'ai choisi l'option corde. N'ayant pas de grosse corde pour cela, j'ai essayé de la faire avec de la ficelle de lin. Avec un montage fabriqué avec quelques planches et un cintre métallique, ça se fait assez bien.

Publié Mis à jour

Partager  

Montage

Une fois que tout est prêt il n'y a plus qu'à monter le seau, mettre en place le fond et serrer le tout avec les cerclages.
Les étriers sont percés et la corde est glissée dedans pour former l'anse. Après quelque finitions au racloir, le seau est terminé.
Mise en eau : aussi étanche qu'une passoire 🤣. On fera mieux la prochaine fois...

Publié

Partager  

Bibliographie

Publié

Contenus associés


Discussions

WoodShards a publié le pas à pas "Un Petit Seau en Châtaignier".il y a 8 jours
fab83

Super pas à pas au moins maintenant on sait comment fabriquer une passoire magnifique 😅
Sinon au vue de tes lecture nombreuse sur le sujet est que chauffer le bois au moment de l'assemblage ne lui permet pas de mieux trouver sa place un peu comme avec les tonneaux ?
Après il reste la méthode donner par notre cher Élise à notre cher Eugène 😄

WoodShards

C'est exactement ça 😆 une passoire ! Si je dit pas de bêtise, je pense que le chauffage est uniquement utilisé pour cintrer les douelles des tonneaux. Ici comme c'est droit je pense pas que ça soit nécessaire. En fait les fuites c'est au niveau du jable que ça a foiré, je pense que le fût est étanche sinon. Je vais essayer de trouver de la paille si je trouve de quoi la couper et affuter la lame 🤣

fab83

Oui c pas faux je m'imaginer que en chauffant sa aurait permis de serrer plus fort (En gros ferait mon idée ) mais en effet si cela viens du jable (j'ai encore appris un mot) à défaut de paille un peu de filasse rentrer en force entre le jable et les douelles fera peut être l'affaire

WoodShards

Peut être en effet pour la filasse. Cyrille (le tonnelier) parlait aussi de jonc de mer. C'est ce qui est utilisé entre les planches du fond normalement pour que les fûts soient immédiatement étanches. Après pour celui là c'est pas si grave qu'il soit pas étanche. Et j'aime bien l'idée qu'il soit seulement en bois et sans "artifice".

fab83

L'objet déco est magnifique en tout cas

WoodShards

Content que tu apprécies aussi :)

ebene2016
 

bonjour merci pour votre partage !!

WoodShards

Avec plaisir !

Peuch

Super réalisation, merci pour le partage

WoodShards

Merci ! Avec plaisir

trente six seb
 

Il est très joli !
Il y a une autre ressource disponible : Samuel Mamias a également fait une vidéo sur la réfection d'un seau.

WoodShards

Merci !
Oui et il en a fait un aussi. Et étanche en plus 😅. Dans la même série il y aussi la restauration d’une salière. J’aimerais en faire une, la forme ovale ça a l’air très sympa. Je pense que ce sera le prochain petit projet. J’ai déjà découvert le tracé en anse de panier (peut être quelque chose de connu mais pas par moi en tous cas). Et l’étanchéité au gros sel devrait être plus simple que l’eau 🙂

olivimo
 

Magnifique et jusqu'à la réalisation de la corde +1 ! Bravo !

WoodShards

Merci ! C’est vraiment super intéressant de (re)découvrir tout ça 😀

Copeaux And Co
 

rhooo ça donne envie d'essayer, super résultat! En le alissant baigner un peu dans l'eau cela ne ferait pas gonfler tes pièces un chouilla juste ce qu'il faut pour rendre l'ensemble étanche?

WoodShards

Merci ! Oui tu as raison pour le fait de laisser gonfler mais ici c'est désespéré. J'ai essayé de le mettreen eau plusieurs heures et pas moyen. Le chouilla est pas si petit que ça 😁. J'ai ripé en réalisant le jable qui n'est donc pas régulier. Les biseaux du fond sont peut-être aussi un peu trop généreux. A l'occasion j'essayerai peut-être de refaire le fond. Mais même s'il reste comme ça, ça me va bien aussi 🙂.
Si tu veux essayer il faut pas hésiter à aller voir la chaîne de Cyrille et même à lui poser des questions. C'est une mine d'or.

lamalleencoin
 

WoodShards perso , je mettrais du sctoch exterieur temporaire le temps de couler de la resine pour rendre etanche .. J'ai fais un vase et ca marche impecable .. tu peux meme trouver de la resine compatible alimentaire

WoodShards

lamalleencoin Si je le voulais à tout prix étanche... Tu l'aimes pas comme il est ce seau ? 🙃
Là il s'agit d'un essai et j'ai tenté de respecter au mieux l'anatomie d'un seau comme les fabrique Cyrille (dont tu connais la chaîne je crois). S'il n'est pas étanche, c'est pas grave et il ne verra pas de résine. Pour d'autres réalisations, je garde l'idée.

lamalleencoin
 

si si je le trouve top , mais je pensais que tu le voulais etanche donc je me permettais une astuce , mais c'est beau c'est parfaitement juste :-)

WoodShards

Ah ok 😅. Merci pour l’astuce 😀

xavierdemory

Très sympa, tout comme la vidéo que j'ai trouvé amusante.

WoodShards

Merci :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
258 vues
22 commentaires

Contenus associés

0 collection
0 plan
0 fournisseur
Voir aussi
Table des matières
Admin