L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

LionelDraghi

Raccorder du rond et du carré avec le PET

Raccorder du rond et du carré avec le PET
+

(Notez le titre qui rime, garantie d'un pas à pas intéressant)

Je viens de remettre en service un rabot Peugeot d'âge honorable, que je destine à un usage stationnaire. Même si le sac à copeau est finalement plutôt efficace, il se remplit très vite, et je préfère raccorder le rabot à l'aspirateur.

Seulement voilà, pas de raccord circulaire sur ce Peugeot, mais un machin à la forme alambiquée, fait pour accrocher le sac.

Le plus simple serait de trouver sur le net un adaptateur élastique d'un côté : je sais que ça existe, mais pas moyen de retomber dessus.

J'ai aussi envisagé de faire un petit adaptateur en bois, pour profiter de l'occasion de m’entraîner un peu avec gouges et ciseaux à faire une transition douce entre des formes peu compatibles.

Heureusement, une discussion ici même sur le PET m'a remis en mémoire la vidéo Making Custom Vacuum Adapters / Vacuum Cleaner Adapter / DIY Plastic Bottle Dust Collection Adapters.

Je m'étais promis d'essayer le moment venu, nous y voilà.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Le problème

Ce que je veux obtenir est assez simple :

  • une liaison étanche et fixe côté rabot sur la forme trapézoïdale,
  • une liaison classique côté tube d’aspiration, qui coince suffisamment pour ne pas se déboîter intempestivement pendant l'usinage,
  • et si possible une transition douce entre les deux formes, pour éviter les pertes de charge et autre pièges à copeaux.

En gros, passer de ça:

A ça:

Publié Mis à jour

Partager  

Les essais

Je ressors mon pistolet à air chaud, qui est de la même génération que le rabot (milieu des années 80).

Après avoir plongé dans la poubelle à emballage, je récupère trois spécimens : une grande bouteille classique transparente, une bouteille de lait, et une bouteille de sauce, plus épaisse.

Je découpe un anneau dans chacun, et les soumet à un réchauffement assez court (moins de 30s).

Le résultat est clair : le plastique de la bouteille transparente se rétracte fortement, celui de la bouteille de lait pas mal non plus, mais moins.
Et ma bouteille de sauce Algérienne, quasiment rien. En insistant, le plastique se déforme (et curieusement il redevient transparent), mais pas de contraction. On est sur un comportement plus du type PVC, c'est à dire qu'on pourrait le dilater pour qu'il s’emboîte sur une tube du même diamètre, mais ce n'est pas ce que je cherche ici.

Alors on se lance, premiers essais. Pour faciliter les choses, j'ai démonté la bouche de sortie du rabot.
J'embroche les deux pièces à assembler sur un tasseau, et je chauffe. Résultat décevant.
Le plastique se rétracte longitudinalement en même temps que radialement, ce qui ne m'arrange pas : il commence à se conformer à un endroit, et est déplacé axialement avant d'avoir épousé la forme.
Et le montage n'est pas pratique pour chauffer progressivement tout autour.

Première leçon, il faut chauffer d'abord à une extrémité, pour laisser le plastique se conformer à la forme qui l'accueil, puis traiter globalement tout le reste.
(Avancer trop progressivement, n'est pas génial non plus, car on a une zone "chaude" en rétractation en tension entre une zone déjà rapetissée, et une zone froide qui est encore dans les dimensions initiales).

On recommence. Cette fois-ci, j'arrive à épouser la forme de la sortie du rabot, mais côté tube, ça ne se rétracte plus.
J'insiste, et c'est la cata, le plastique perce à certains endroit, et je crame l'embout en caoutchouc.

Deuxième leçon, c'est comme la gaine thermo-rétractable. Quand ça ne rétracte plus n'insiste pas, tout ce que tu risques c'est de cramer le cable autour : il faut une gaine de la bonne taille.
Ici, après plusieurs essais, je vais finir par utiliser une petite bouteille d'eau.

Après avoir cramé mon embout en caoutchouc, je me décide à être intelligent : je me rend compte que j'ai une forme plus adaptée comme support : tout simplement le tube métallique de l'aspirateur!

Je le monte dans ma presse nouvellement installée (de la semaine dernière, je n'ai même pas encore fini le pas à pas), et c'est l'occasion d'utiliser les rainures en V faites pour immobiliser des tubes.

J'essaie encore avec une grande bouteille, cette fois-ci en coupant près du goulot pour avoir un diamètre plus petit, et c'est encore raté : je me decide à utiliser une petite bouteille d'eau, dont les dimensions sont proches du nécessaire.

Autre leçon : j'ai laissé des gouttes d'eau dans le PET. Ce n'est pas une bonne idée, localement le plastique ne chauffe pas, ça créé des tensions, et on arrive pas à avoir une surface tendue uniformément.
Un coup de chiffon avant, c'est mieux.

Publié Mis à jour

Partager  

La technique en synthèse

Au final, voilà comment j'ai procédé. J'ai installé le morceau de PET sur mon "tour vertical".
Oui, oui, sur le tuyau d'aspirateur, si on peut même plus frimer un peu...

J'ai réduit le diamètre globalement, en tournant la pièce lentement de la main gauche, gantée.
De l'autre main, je balayais avec le pistolet à air chaud de haut en bas, de façon à avoir une réduction harmonieuse.

Une fois que ça commence à coller sur la partie la plus grosse (côté rabot), je ne m'occupe plus que d'elle, toujours pareil, face après face, sans m’attarder, mais jusqu'à ce que le plastique soit bien "déplissé".
Puis je descend sur la jonction et la partie tubulaire, en continuant à faire tourner le PET.

Au refroidissement, il y a un léger retrait, mais globalement les dimensions sont conservées, et le tube d'aspiration qui est discrètement conique s’emboîte parfaitement.
L'ensemble est tout à fait étanche des deux côtés.

Edit du 26/02, à propose de la solidité : la contraction semble se faire à volume constant, la réduction du diamètre étant parallèle à une augmentation de l'épaisseur.
On passe d'une épaisseur de 0,16 mm sur la petite bouteille de Volvic à 0,35 à 0,40 mm sur le manchon.

Le manchon résultant est donc plus rigide et solide que ce que l'on peut attendre d'une bouteille d'eau.

C'est étanche, c'est transparent, ça à l'air solide, et si transition entre les sections n'a pas été étudiée en soufflerie, elle semble quand même pas mal.

Comme dans la chanson de Jonasz, y a plus qu'à regarder passer les copeaux!

(et ne me dite pas que vous ne connaissez pas la chanson de Jonasz, "On regardait passer les copeaux...", je crois que la chanson s'appelle "Vacances au bord de l'établi".)

Publié Mis à jour


Discussions

LionelDraghi  a publié le pas à pas "Raccorder du rond et du carré avec le PET".
il y a 6 jours
Jean Galmot

Bonne idée tout ça, et +1 pour Jonasz😉

EricFd

merci pour ce pap qui pourra servir a de nombreuses reprises.

benjams
( Modifié )

C'est marrant cette sortie carrée ...

Pour l'annecdote, la bouteille de sauce algérienne qui redevient transparent, car en réchauffant, puis en refroidissant assez vite tu modifies la crystalinnité de ton polymère (en gros les molécules ne son plus aussi bien organisées) et du coup il devient plus transparent. La bouteille d'eau se rétracte le plus parce que pour avoir cette transparence la bouteille est refroidie très vite après avoir été gonflée ce qui fait qu'elle n'est pas a l'équilibre. Donc quand on la rechauffe elle rétrécit pas mal. Quand on y pense on est pas loin de la méthode de fabrication de la gaine thermo...

Terkou

j'adore!!!
surtout que sur tout mes appareils soit c'est une forme alambiqué. soit c'est un diamètre différent de celui de l'aspi...
Avec cette technique: il n'y a plus se fabriqué la collection complète !!!

rapabois
( Modifié )

Bonjour,
merci LionelDraghi, ça tombe à pic ! J'ai dû bricoler un bout de tuyau PVC pour raccorder l'aspi à la Triton qui a un embout à filetage intérieur :(

Faut que j'aille vider les poubelles maintenant…

LionelDraghi

:-)

Herlem

J'ai justement le même type de rabot, je vais pouvoir essayer.
Merci pour cette idée.

redliner

idem , j ai un rabot avec une sortie bizarre , je vais mis atteler

David29290

Mais la voila la soultion de raccord a toutes mes machines! j'essaye ça ce soir. Merci

semperjlp

Étant plus ou moins régulièrement confronté à ce genre de problèmes, toutes disciplines confondues, je me suis équipé d'une petite imprimante 3D (Dans les 150€)... Et croyez-moi, je ne me pose plus de questions concernant les problèmes de raccord (ou autres) ! Et, surtout, des résultats nickel. Plus de bidouilles approximatives !
PS: J'utilise Fusion 360 pour la modélisation 3D et Cura pour la conversion STL/Gcod. Ces deux logiciels sont relativement simples à utiliser et surtout... gratuits.

Charmousse

Et si un boiseux équipé d'une CNC lui donnait un coup de main ?

Tapioca

Mais d'un seul coup, tu nous ouvre des horizons pour des adaptations rapides.
C'est quand même bien les réseaux de compétences.

Chris15

Merci pour ce pas à pas, avec intégration des pas de côté... C'est honnête et intéressant. Ça évite de se fourvoyer dans ces impasses, mais on en trouvera bien d'autres à explorer... Sympathique l'humour le long du texte, ça égaie. Mention pour "On regardait passer les copeaux...". Ah Jonasz, sans le z j'aurai ri comme... une baleine !

LionelDraghi

Merci à tous pour vos retour, avec plaisir pour le partage!

J'ai ajouté une petite mesure d'épaisseur, pour expliquer pourquoi le manchon semble plus rigide et solide que la bouteille d'eau d'origine.

(et pour l'imprimante 3D, une tentation après l'autre : faut bien garder des trucs à faire pour la retraite!)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
500 vues
14 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres pas à pas de LionelDraghi 
Voir aussi
Table des matières