L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
jeanco77

Trébuchet en PDF

par jeanco77 

Tout y est.
Après une bonne épure, les entailles c'est du mi bois donc pas de difficultés particulières.

On en parle ici

jeanco77 a publié le plan "Trébuchet en PDF".il y a 11 mois
NinjaRouge
 

J'adore !! a construire entièrement avec des outils à main pour faire plus vrai ! 😄

NinjaRouge
 

Petit débat philosophique : tu m'as donné envie de trouver plus de détails sur cet objet et en consultant la page wikipedia il y a plusieurs illustration qui montrent que le bras est effilé vers le bout mais effilé dans les deux plans. J'imagine que c'est pour plusieurs raison, mais l'hypothèse qui me vient à l'esprit immédiatement c'est que s'il est plus fin au bout il sera plus felexible et du coup il y'aura un effet de "fouetté" en fin de mouvement qui devrait en améliorer les performances. Dans ton plan il y a bien cette notion mais je l'aurai pivotée de 90° pour avoir cet effilement dans l'autre plan. Qu'en penses-tu ?

On est clairement dans l'optimisation de détail ton plan est déjà très bien tel quel 😉 !

J'imagine aussi qu'il doit falloir jouer sur la masse du contre-poids (qui donne la vitesse de rotation) et le poids du projectile pour ne pas casser le bras dans ce cas là.

Encore un joujou que je vais m'amuser à faire 😃

Merci pour le partage.

NinjaRouge
 

Autre amélioration (désolé, j'y pense au fur et à mesure 😃 ) Sur ton plan il n'y a pas de système qui arrête le bras quand il a atteint l'angle optimal pour lâcher le boulet. Je me dis que tel quel le boulet risque de ne pas être éjecté car le bras va continuer sa course. Dans les illustrations on voit le système de rappel (le plus souvent avec des cordes qui doit aussi servir à arrêter le bras en position presque verticale ou alors cette fonction est assurée par le contre-poids qui empêche le bras d'aller trop loin et freine le bras ? qu'en penses-tu ?

J'adore essayer de comprendre ces vieux objets 😜

jeanco77
 

Merci pour les commentaires.
Le bras n'est pas réduit dans les deux sens. Il "perd" de l'épaisseur vers le bout mais il garde la même largeur tout du long. Le but est de l'alléger pour profiter de l'effet de levier avec le contrepoids.
Pour l'éjection du "boulet" (balle de tennis ici), on a fait au moins mille tirs et ça a toujours marché sans problème. C'est le système de crochet au bout de la poche qui fait que le boulet est éjecté. Un des côtés de la poche se détache et la balle part en tir parabolique.
Le poids de cette version n'est pas suffisant pour donner une inertie qu'il faille arrêter par des systèmes de cordes de rappel compliqués. Par contre si on veut faire taille réelle (genre 15 mètres de haut et donc plusieurs tonnes de matériel je dis pas...

NinjaRouge
 

Tu as raison la Taille étant ce qu'elle est mes remarques ne sont probablement pas fondées 😉. Si tu as l'occasion j'aimerai bien voir une vidéo d'un tir 😀
Merci encore pour le partage.

jeanco77
 

Bonjour Ninja rouge,
Je suis allé voir la page wiki dont tu parles. 2 remarques:
1- Les cordes avec le palan situées sous le bras lanceur servent à armer l'engin. Dans les versions taille réelle, le contrepoids faisant plusieurs tonnes il fallait évidemment un système de renvoi pour pouvoir faire descendre le bras en position basse. Je suis certain qu'elles ne servaient pas à retenir le bras. Il faut que la force soit entièrement libérée au bout du bras lanceur pour être efficace, et en plus il y a une telle énergie à retenir si on le veut que quelques cordes en chanvre à l'époque auraient sans doute explosé.

2- Si tu te documentes, fais attention parce que les anciennes gravures d'époque sont très souvent inexactes. Les architectes et les constructeurs introduisaient exprès des erreurs dans les plans pour éviter l'espionnage militaire à l'époque. C'est pour ça que les reconstitutions actuelles fonctionnelles sont faites par des archéologues ou des spécialistes très pointus qui doivent refaire les calculs de A à Z la plupart du temps.

Sinon, bon à savoir tiré du blog http://www.ferdelance.be
"le trébuchet
Utilisée du XIIe jusqu'au XVIe siècle, il a une portée de 220 m. Lance des boulet de 150kg toutes les heures. Plus de 100 servants de pièce!!!
Son nom vient de l’occitan "trebuca", qui apporte des ennuis et par dérision, le trébuchet, nom donné a la balance de précision des orfèvres. Il nous reste le verbe "trébucher", tomber, faire tomber. Il a un contrepoids mobile. Ce contrepoids est donc toujours dans la même position verticale. Cela lui donne précision de tir et longévité. De plus sa résistance avec peu de choc lui permet de prendre des mesure gigantesques. Les plus grand connu atteignent les 16 mètres de haut."

Donc : Un ou deux tirs à l'heure max pour environ une centaine de servants qui s'activent autour (autant dire rien du tout). Peut être une solution pour réduire le chômage ? :)

NinjaRouge
 

Très bonne suggestion !!! 😄

et merci pour les détails, je ne savais pas pour les architectes, c'était plutôt pas bête ! 😉

hugues
 

Bonjours j'en ai construit un il y a quelque années dans le cadre d une fête médiéval. Il y avait environs 750kg de contre poid et le bras devait faire environ 5m. Nous on tirait des pastèques a 100m (données par un supermarché local)

jeanco77
 

Bonjour,
Belle machine ! Les élèves de CE2 avec qui j'ai fait le projet auraient été un peu dépassés pour la construction je pense, et on avait pas de coefficient de perte (les parents d'élèves on été très pointilleux là dessus..)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 045 vues
9 commentaires
360 téléchargements

Caractéristiques

PDF  Format
1 Mo  Taille
 1 fichier

Contenus associés

Aucun
Autres plans de jeanco77 
Voir aussi