L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Pimousse77

Conseil formation CAP Ebéniste / CAP Menuisier Fabricant

Bonjour à tous les boiseux,
J'espère que vous pourrez m'aider sur un choix que je dois faire. En effet dans le cadre d'une reconversion pro je souhaitais effectuer le CAP ébéniste en alternance, problème du contrat pro sans expérience donc je n'ai pas trouvé d'artisans, du coup je vais devoir auto-financer ma formation et après avoir échanger avec pas mal d'artisans du coup, j'hésite désormais entre le CAP ébéniste et celui de menuisier fabricant. J'ai peur de ne pas trouver d'emploi derrière si je part sur le CAP ébéniste alors que l'autre semble ouvrir plus de possibilité. De plus je ne trouve pas les passerelles entre le CAP ébéniste et le diplôme supérieur de menuisier fabricant, je m'explique le CAP ébéniste permet de faire en suivant un BMA mais permet t-il sinon de faire un BP technicien menuisier agenceur? Et dans l'autre sens un CAP Menuisier fabricant permet-il de faire un BMA ébéniste? De plus est-ce judicieux de fonctionner comme ça avec une "double" qualification?
A savoir que je suis sur Toulouse et que le potentiel de site de formation serait le CAP Ebeniste au CFA de Revel et le CAP Menuisier Fabricant chez les Compagnons de Toulouse, du coup si là aussi certains ont des conseils/avis à me donner.
En espérant avoir été assez clair dans mes questions, sinon je peux apporter d'autres précisions si nécessaire 😅
Merci à vous pour votre aide
Une future boiseuse 🤞

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

7 réponses

2
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

sans réfléchir CAP Menuisier Fabricant chez les Compagnons de Toulouse (beaucoup de traditionnel) et des emplois surs, et après tu peux sans soucis expérimenter ébénisterie (tu n'as que 20 ans et tout ton temps , fonce.😌

pour visualiser :
lairdubois.fr/...esbois/a-propos

lairdubois.fr/...illeur apprenti

lairdubois.fr/...reations/?q=cap

ps la charpente vas être très recherchée aussi a l'avenir !🤔

Mis à jour
Pimousse77

Merci sylvainlefrancomtois ! Merci pour ton retour, d'autant plus que tu m'as rajeuni de 20 ans au passage 😊 ...j'ai fait 20 ans d'immobilier. Ta réflexion est justement celle que je me fais sur la suite, c'est le côté ébénisterie que j'ai dû mal à voir si je peux raccrocher après le CAP et comment. merci encore pour ton retour et pour le ptit coup de jeune 😉

Neiru

Je plussoie les compagnons à Toulouse (Tournefeuille).
J'étais a deux doigts de rentrer chez eux en 2020 puis les formations ont été repoussée(COVID), ça ne correspondaient plus à mes projets de vie, j'ai eu une belle opportunité professionnelle (j'ai maintenant un boulot intéressant)

J'avais commencé par les contacter et j'avais eu un rdv pour discuter du contenu de la formation, des façon de financer, visite de l'atelier et rencontre avec le prof principal. Très instructif.

trente six seb

Oui mais Ebeniste à Revel, c'est comme faire des bêtises à Cambrai, c'est quand même pas mal reconnu aussi.

Pour répondre, ébéniste est théoriquement plus limité, ça dépend de où tu habites et de ce que tu souhaites faire plus tard. Il y aura des offres en menuiserie un peu partout alors qu'en ébénisterie, il y en aura, mais moins. Ou alors, il faut être prêt à bouger.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Kentaro

Pas facile de répondre à ta question...

Si j'ai bien compris, tu as la quarantaine, et tu as une bonne expérience dans un secteur plutôt actif, même s'il y a un début de crise.

Si tu veux faire une reconversion, c'est que tu as envie de te faire plaisir.

Alors, fais toi plaisir!

De toute façon, que ce soit employé agenceur ou ébéniste, en tant que salarié, ce sera le smic pendant pas mal de temps. Dans les deux cas, métiers difficiles, durs, fatiguants. Alors, autant choisir le bon métier...

Si ton truc, c'est de passer le reste de ta vie à découper et poser des metres d'agglomérés stratifiés, alors agenceur. Tu ne devrais pas avoir de difficulté à trouver un job. Par contre, réflechis bien et renseigne toi sur la réalité du métier. Ce serait bête de s'engager la dedans et de finalement comprendre que ce n'est pas ton truc.

Si ton idée et ton plaisir, c'est de créer, faire du bois, travailler les matières, apprendre des techniques, alors ébéniste. Ce sera plus difficile de trouver un job, ce sera plus la galère, mais si tu as de la niaque, des idées, un talent, tu peux faire ton trou, notamment en te mettant à ton compte. Il y a plein de niches à prendre si on est malin, pas seulement dans le meuble.

De toute façon, la formation, cela permet d'apprendre quelques bases, mais c'est tout. Le reste, tu l'apprendras en faisant.

Autre possibilité, faire une formation, pour apprendre, mais ensuite, retrouver un job dans l'immobilier, et faire du bois pour le plaisir.

Pimousse77

Merci Kentaro ! comme tu le dis la formation c'est déjà pour apprendre les bases, et ayant quand même des contraintes et au vu du peu d'offre d'ébéniste sur mon secteur, je vais privilégier d'abord la menuiserie je pense. Me mettre à mon compte n'étant pas le but non plus. Au vu du métier et des nombreuses choses à apprendre, je ne pensais pas m'arrêter au CAP donc il me sera toujours possible de faire une formation en suivant plus orienté sur l'ébénisterie mais au moins j'aurai les bases de la menuiserie alors que l'inverse semble plus compliqué pour la suite. Encore merci pour ton retour

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

bonjour
ébéniste non et je parle en connaissance de cause
menuiserie agenceur oui chez les compagnons si possible mais une formation dans la charpente en plus vous offrira plus de débouchés il ni a pas d' idéal mais plus on a de cordes a son arc plus il est facile de trouver du travail intéressant et bien rémunéré
Étienne desthuilliers maitre menuisier entre autre

Pimousse77
( Modifié )

Merci etiennedesthuilliers ! c'est bien le doute que j'ai entre le désir de faire ébéniste et la réalité du marché aujourd'hui. En revanche la charpente malheureusement le vertige aura raison de moi sinon effectivement au vu des débouchés j'aurai aussi envisagé ce côté là. Après le côté agencement et escalier m'intéresse beaucoup, et j'ai trouvé beaucoup de professionnels qui m'ont indiqué que l'ébéniste et et le menuisier se retrouve sur le mobilier et l'agencement. contrairement aux menuiseries extérieures par contre, ce qui pour le coup ne m'intéresse pas, mais du coup à moi de trouver un employeur plus tard qui fera essentiellement les agencements et mobilier je pense plutôt que les menuiseries extérieures. En tout cas merci de votre retour précieux

FWD

Dommage pour l'extérieure, la pose d'un beau bardage ou d'une belle terrasse autour d'une piscine sont des chantiers qui payent pas trop mal généralement😁

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Ara

Bon, je spoile tout de suite la réponse : no sé !

Mais je ne spoile pas la bonne question : qu'est-ce que tu veux faire comme boulot dans la vie ? Par exemple la menuiserie d'agencement, ça consiste à poser des cuisines et des dressings ou des fenêtres et des portes d'entrée. Et ça paie, contrairement à la fabrication de meubles où ne ne peux pas lutter contre Ykéa (j'exagère un poil mais tu as compris l'idée et je pense que tu le savais déjà).

Donc si tu recherches un métier avec le plaisir du bois, j'imagine que les caissons de cuisine et les joints compriband, ça ne va pas trop trop être ton truc... Tu préfèreras fabriquer des meubles. Mais fabriquer des meubles dans ton atelier ne suffit pas, il faudra les vendre. Et à moins d'être connue, ça va être fort compliqué, d'autant que tu ne peux pas à la fois fabriquer et vendre (il faut être deux !).

Donc après, il y a la possibilité de se faire embaucher par un ébéniste déjà installé et qui tourne bien (et il te dira lui-même ce qu'il veut que tu fasses comme formation / diplôme). Mais si tu dis que tu n'as pas trouvé d'artisan, retour à la case départ. Et ensuite l'installation en tant que "menuisière de village", comme beaucoup l'ont fait ici, et petit à petit démarrer ton activité. Dans ce cas pas besoin de diplôme si tu restes dans les activités non réglementées. Et tu fais la formation que tu veux, peu importe laquelle (autant faire le CAP ébéniste, du coup).

Reste l'autre option qui remet en cause tout ce qui a été dit avant : ne pas faire (tout de suite) un métier dans le bois. Travailler le bois au titre de tes loisirs, t'équiper, apprendre, acquérir de l'expérience, vérifier que ça te plait vraiment assez pour en faire un métier, et un jour peut-être, te reconvertir pour de bon.

Personnellement c'est ce que j'ai fait (du moins le début du processus !), sauf que ça ne me plait pas assez pour que j'en fasse mon métier (et de plus je ne suis pas prêt à rogner mon confort actuel, je gagne très bien ma vie dans ce que je fais actuellement), donc cela restera à jamais du loisir. Mon cas n'est bien sûr qu'un exemple, et tu as sous doute vu que sur L'Air du Bois il y a beaucoup de cas de reconversions réussies, donc rien n'est impossible. Si tu y vas, je te souhaite que ça fasse une réussite de plus dans la longue liste 🤞.

Pimousse77
( Modifié )

Merci Ara ! Merci pour ton retour qui effectivement confirme beaucoup mon idée. Mon idée n'étant pas de me mettre à mon compte, trop de pression, après avoir été commerciale pendant 20 ans dans l'immobilier, je cherche moins de stress justement et surtout après le plaisir de voir, celui maintenant de créer du mobilier ou des agencements, le côté caisson de cuisine n'est en revanche pas le but, et il semble que le CAP menuisier fabricant offre d'autres opportunités que celle-là uniquement. Il propose aussi les menuiseries extérieures mais aussi les agencements de locaux professionnels et les escaliers( 🤩 )
En tout cas merci à toi de ton retour qui comme les précédents retour est précieux.

FWD

Je rebondie sur ce que disait Ara. L'important étant de fixer ton "minimum" en fonction de ta situation, si tu es en couple, enfants ou pas, maison à payer ou pas tu vas avoir besoin de X€ par mois pour vivre.

J'avais grossièrement les même souhaits que toi, faire un travail manuel, avec moins de pression etc... Mais me fallait minimum 1700€ net par mois avec possibilité de faire des heures sup.

La il n'y a plus que la menuiserie pose qui peut répondre à ce besoin (pose de cuisine etc) car la fabrication ne paye pas surtout en début de carrière.

Ne trouvant pas de solution me permettant de garder ma maison et exercer le métier de mes rêves, j'ai abandonné mon projet de reconversion.

Par contre j'ai changé de boulot. Pour un boulot ou je suis aux 35h et plus à 50+ par semaine, légèrement moins payé que la ou j'étais, par contre ça me laisse le temps de faire de la menuiserie dans ma micro entreprise (la ou avant c'était le week-end uniquement)

C'est le meilleur compromis que j'ai pu trouver pour garder une partie de mon confort de vie et exercer ma passion.

Si tu veux absolument ne plus faire commercial et que ta besoin de sous, laisses tomber la menuiserie et apprends plombier.

Menuisier Fabricant malheureusement c'est souvent le smic ou à peine plus.

Tu dis être commercial, suis les annonces dans ta régions, j'avais déjà repéré une annonce pour un poste pour vendre des machines de menuiserie dans tout l'est de la France, et bien payé avec de nombreux avantages. C'était la mobilité trop importante qui ma repoussée (j'aimerais au moins être chez moi le soir quand le boulot est fini). Mais il y a parfois des boulots annexes à la menuiserie très intéressants.

Ara

Plombier 😃 c'est cool, on est sur L'Air du Bois, pas L'Air du Cuivre, mais j'ai beaucoup apprécié de m'entraîner à façonner le cuivre pour passer mon CAP.

Par contre ça ne règle pas trop trop le problème : certes tu gagnes des sous mais que tu sois employé ou à ton compte, tu as une exigence d’efficacité et de rapidité, enchaîner les chantiers et aller au plus simple. Donc le chef d’œuvre cuprifère millimétré, c'est dans ton garage et à l'examen, après c'est "50+", comme tu dis, et PER ou multicouche, ça vend moins de rêve !

FWD
( Modifié )

toute façon il n'y a pas de secret, aujourd'hui les métiers qui payent sont des métiers pénibles. Soit parceque t'es dans la merde (plombier, éboueur, égout, station pétrolières...), soit parceque c'est physique à mort (un bon charpentier), soit parceque tu as un potentiel de burnout important (postes à responsabilités dans les entreprises, ou se mettre à son compte dans X domaine). Mais le boulot genre "aller élever des chèvres en plein air au soleil en Corse et ouvrir une fromagerie", ou fabriquer des beaux meubles dans son petit atelier faut savoir vivre avec peu, ou avoir un héritage, ou vouloir faire plus de 80h par semaine pour 1500€ net par mois

Après t'as les métier d'esclaves qui ne payent pas et ou l'on ne trouve personne avec des conditions de travaillent de merde (livreur et serveurs dans les restaurants par exemple) mais je pense que ces métiers sont voués à disparaître. Les livreur avec l'arrivée de Drônes et les serveur par des robots ou des resto sans serveur comme au kebab (or restau haut de gamme ou le client est prêt et a les moyens de payer) 😂

Ara

FWD je ne partage pas cet avis. Je pense que les métiers de l'artisanat qui paient, ce sont ceux qui ne sont pas délocalisables, donc c'est l'artisanat du bâtiment. Tu n'emmène pas ta maison en Chine pour y faire l'installation électrique et la ramener ensuite. C'est pour cela que poser des fenêtres, ça paie, fabriquer des meubles, ça ne paie pas. C'est du moins ma théorie !

FWD

Ara je suis d'accord avec toi.

Hors sujet: mais en parlant de payer/pas payer, il y aurait des rumeurs sur la très récente faillite d'Olivier Verdier?
(source les commentaires de sa dernière vidéos, dans gens de sa région auraient vue un article dans le journal)

Si c'est le cas, je suis bien triste pour lui en lui souhaitant bon courage

Pimousse77

FWD Merci de ton retour, je suis bien consciente de l'écart de salaire et j'avais déjà envisagé ce type de salaire (lors de mon achat) car les rémunérations dans ce métier peuvent être basse en cas de période difficile. Du coup je m'oriente bien vers un métier plaisir/passion plutôt qu'un métier "qui paye".

FWD

Pimousse77 Si tu en a la possibilité tu as bien raison. Bon courage à toi

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
RBM

Bonjour a tous
Je me permet de poser une question dans la question ça peut peut être aider d'autre futur reconverti que je suis et qui me pose ce genre de question.
Quel diplôme minimum faut il pour pouvoir fabriquer et poser des escaliers pour être dans les règles des assurances ?
Merci d'avance de vos réponses.

FWD

cap menuisier. l'ébéniste n'a pas le droit en théorie de toucher aux travaux de structure d'un bâtiment(=tout ce qui se fixe au mur d'une maison, un meuble suspendu est déjà considéré comme menuiserie et non ébénisterie).

Pimousse77

Merci RBM pour ta question qui m'aide aussi dans ce choix

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
JulesL

Je te dirais de foncer sur la menuiserie.
Je trouve que les formations d'ebenisterie sont trop ancrées dans le passé aloes que la plupart des jeunes qui passent par ces formations finissent par faire de l'agencement derrière.
Et du coup il leur manque l'aspect production, organisation, rentabilité qui est vite enseigné menuiserie.
La frontière est flou et tu verras un peu d'ebenisterie en formation menuiserie.
Rien t'empechera derrière de t'orienter par la suite vers l'ebenisterie si le sujet t'intéresse.
Durant ma derniere année de BP menuisier j'avais bossé dans une ebénisterie et j'y suis même resté 1 an après.
À mon sens le chemin est toujours plus simple en venant de la menuiserie vers l'ebenisterie que l'inverse.

Pimousse77

Merci JulesL de ta réponse qui confirme effectivement les retours que j'ai pu avoir déjà et qui lève mes derniers doutes avec vos avis et précisions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
AnneLise

Bonjour Pimousse, moi je suis dans les Hautes-Alpes et c’est sans doute un peu spécifique vu le côté montagne et chalets : il y a énormément d’emplois en menuiserie et aménagements (donc menuisier-fabricant), et très peu en ébéniste. Suivant l’entreprise, tu as la pose et/ou la fabrication, tu apprends beaucoup et tu es payée, et tu peux apprendre les spécificités d’ébéniste par toi même.

Pimousse77

Merci AnneLise ! Dans l'ensemble des retours c'est effectivement ce que je me dis, commencer par la menuiserie qui ouvre plus d'opportunités en terme d'emploi ( sur Toulouse aussi peu d'offre d'ébéniste, et les salariés rencontrés dans ma prospection m'ont fait le même retour), et soit me spécialiser ensuite dans l'ébénisterie soit le faire sur mon temps perso.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
475 vues
7 réponses

Publications associées

0 collection

Tags

    Aucun

Licence

Licence Creative Commons
Navigation