L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

scorto

Comment avoir les angles pour réaliser un ours 3d en contreplaqué?

Bonjour à tous,
Je ne suis pas un professionnel du bois, mais j'aime bien cette matière.
Actuellement, je fais un peu de marqueterie de paille sur des objets décoratifs, têtes d'animaux ou animal complet.

Je vous joins les photos de mes 2 dernières réalisations.

Je me tourne vers vous car j'ai le projet de créer l'ours debout en version xxl (entre 2 et 3 m de haut).
Pour cela j'aimerais le réaliser en plaques de contreplaqué (pas trop épais pour le poids total de la structure) pour ensuite l’habiller de marqueterie de paille.

Mais voilà 2 obstacles se dressent devant moi:

  • le plan ne m'appartient pas, je n'ai que le pdf (acheté) qui permet de le monter depuis les éléments à plat
  • je bute fortement sur le moyen d'obtenir les degrés des angles de coupes pour que le tout s'assemble correctement (chaque facette)

J'aurais voulu avoir vos avis, conseil et recommandations pour me permettre de pouvoir avancer car à ce stade je suis bloqué.

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire ce message et si vous y consacrez un petit moment pour m'aider ce serait top.

;)

Photos:

https://www.instagram.com/p/Bd...

https://www.instagram.com/p/Bb...

Zeloko
 

Une question bête, à quoi ressemble le plan que tu as acheté ? Tu n'as que la forme géométrique plane de chaque pièce pour un pliage papier, c'est ça ?

Ce que tu veux, c'est l'angle avec lequel est coupé chaque chant de chaque pièce ?

scorto

Alors oui c'est un plan pdf à plat. et effectivement c'est pour la découpe des chants et notamment leurs angles que je bloque...

Voici un exemple de pièce sur le fichier utilisé.
Et à quoi ressemble le modèle 3d

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

0
Philippe Gelard

Joli projet!
Ambitieux!
Ça demande à réfléchir.
Tout d'abord deux trois commentaires sur ce qui a été dit:

  • Du contreplaqué de 5mm est une bonne idée mais sur un ours de 2 à 3m de haut, et même si les pliages ajoutent de la rigidité, est-ce un peu léger sans structure intérieure? Il me semble que l'essentiel du poids serait trop en hauteur sans structure.
  • est ce que coller les planches de contreplaqué sur la tranche donnera une surface de collage suffisante?
  • j'utilise Autocad et il est possible de déterminer tous les angles de coupe, ainsi qu'étudier une structure intérieure (je construirais en effet une demi structure allant des pieds à la base du cou en passant par le torse). Comme dit Sanglier, il y a les logiciels quand on ne sait pas dessiner à la main, mais ce qu'il oublie, c'est qu'un logiciel 3D, ça s'apprend aussi. Et faire une maquette 3D de l'animal, c'est déjà en soi un projet.

Si tu veux éviter tout cela, est il possible de combiner les deux problèmes, celui de la structure et de l'angle de coupe en procédant différemment:
En poursuivant les excellentes suggestions d'Ebenober, tu utilises du contreplaqué mince (j'irai carrément sur du contreplaqué de 3mm ou moins) avec une bande d'adhésif.
Mais au dos de la fine plaque de contreplaqué je collerai Un cadre en tasseaux en pin qui offriront rigidité et soutien. puis je glisse entre les tasseaux une pièce cylindrique de jointure sur laquelle les tasseaux sont vissés (je joins un croquis) Si bien conçus, ces tasseaux penvent peut être aussi jouer un rôle de structure.
Comme dit Ebenober, je construirais l'ours en parties que l'on peut assembler séparément. Cela sous entend des panneaux amovibles.
Une chose importante cependant: une maquette. Comme dit Ebenober, une maquette me parait super important. par contre mesurer les angles sur cette maquette ne sera pas 100% fiable.

Bonne chance!

Mis à jour
scorto

Merci @olofe !

Effectivement cela offre un autre point de vue tout à fait intéressant.
Je réfléchissais jusqu'à présent comme lors de la confection habituelle en papercraft = feuille à plat pliée, et collée. Qui est "accessoire" par rapport au travail de paille.

Partir plus d'une réalisation bois avec tout ce que cela sous entend de renfort et que le travail de paille soit l'habillage final change mon point de vue pour aborder le problème.

Ce que je vais faire dans un premier temps. Je vais prendre du contreplaqué faible épaisseur et avec un video projecteur, je vais projeter le modèle à plat pour l'amener à l'échelle voulue, dessiner les contours de chaque facette pour pouvoir ensuite les découper.

Viendra ensuite le moment d'assembler tout ca avec tout ce que cela comporte de renfort et fixation.

Cependant, le report des bons angles entre les différentes facettes est important car il détermine le résultat final de l'ensemble et la bonne jonction de chaque partie. C'est peut être là que la maquette que j'ai actuellement peut m'aider pour regarder les angles avec fausse équerre, même si cela n'est pas super précis.

C'est sur qu'avoir un plan via un logiciel m'avancerais énormément, mais apprendre à le réaliser comme tu le dis est un projet à part entière et je'y passerais des heures sans peut être même avoir le bon résultat final......

Encore merci à tous.
;)

Philippe Gelard
 

Quelques petites précisions:

  • si tu as un plan PDF tu n'as pas besoin de projecteur. Imprime directement le plan à l'échelle voulue. N'importe quel logiciel peut le faire. Quand la taille voulue est trop grande pour le papier il existe des logiciels gratuits pour imprimer en "patchwork". Sinon va chez un imprimeur qui va te le sortir en noir et blanc en taille réelle pour une douzaine d'Euros. Le coup du projecteur est intéressant mais il y a cent raisons de perdre de la précision, de cette manière tu vas vite t'arracher les cheveux.
  • tout à fait d'accord pour les angles de coupe: c'est pour cela qu'il faut penser à ce projet comme une architecture, non pas une maquette. L'idée de mon croquis est que toutes les planches sont coupées à un angle constant très aigu (voir le second plus petit croquis) La structure est construite en premier et les mesures du plan sont utilisées pour construire la structure, donc les cadres en tasseaux des panneaux (réduit du demi diamètre du cylindre de jonction). Une fois la structure en place, les panneaux de recouvrement sont ajustés au cas pas cas et collés sur les cadres. Ce système offre une grande précision de finition: les cylindres évitent le désaffleurement et la coupe à angle aigu permet un ajustage simple et des arêtes très très précises. Ceci dit c'est juste une idée de procédure.
    En tous cas ce projet m'intéresse grandement, n'hésite pas à faire un pas à pas du projet en cours!!
    Bonne continuation!
scorto

Merci. Je vais prendre du papier A3 et grossir le pdf. J'ai calculé qu'il faut que je multiplie par 3 environ les dimensions. J'ai imprimé en A3 le modèle que j'ai déjà monté et il fait 60cm de haut => 1,80 m semble un bon début pour le plus gros ;)

ebenober
 

Merci Philippe pour tes compliments et 100% ok avec toi pour tes idées, les cylindres ça me paraît très astucieux !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
ebenober

Je ne sais pas te répondre pour Sketchup que je ne sais pas utiliser, mais ce qui est clair c'est que tu ne choisis pas la facilité pour faire ton grizzly...
Comment as-tu fait pour tes ours en photos ? En quoi est leur "carcasse" ?
J'imagine qu'une solution serait peut-être de faire d'abord une maquette en carton à échelle 1/4 ou 1/5, sur laquelle tu pourras relever précisément chaque angle à la fausse équerre ?
Ou alors tu demandes (poliment) à un vrai grizzly de poser sagement sans bouger, le temps de lui confectionner son beau manteau en paille ?

scorto

Merci pour ta réponse. Alors oui je ne choisis pas le plus simple c'est sur. Pour les modèle que je fais actuellement, j'utilise du papier 210gr.

J'ai le modèle à monter à plat. Je colle la paille dessus, puis je découpe, je plis et j'assemble.

A la base je faisais du papercraft et j'ai trouvé que rajouter de la paille donnait un bel effet qui sort de l'ordinaire. Maintenant j'aimerais en faire une "sculpture" à plus grande échelle et là il me faut une armature en contreplaqué sur laquelle je mettrai la paille.

J'ai imaginé faire un modèle échelle 1:1 en carton effectivement pour relever les angles avec une fausse équerre, mais je pensais qu'avec les outils moderne de modélisation je pourrais avoir ces infos.....

Par contre j'ai des doutes sur la patience d'un grizzli pour servir de modèle
;)

ebenober
 

Si tu le fais en cp mince - 5mm par ex.- tu n'as peut-être pas besoin de couper des angles précis. Les pièces pourraient être collées ensemble par une bande d'adhésif toilé côté intérieur, pour former des sous-ensembles.
Ensuite tu réunis ces sous-ensembles et tu les colles par l'extérieur avec un joint genre colle-mastic. Et l'habillage en paille seulement à la fin sur la carcasse complète ?
Ceci n'est qu'une suggestion, bien sûr. Demande l'avis de Philippe Gelard, il est fort en maquettisme.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sanglier

l'intersection de 2 plans dans l'espace forme un angle diedre : le tracé est de la descriptive .. comme l'angle de coupe en epr des planches d'une auge de maçon ,un arêtier de charpente ... pour la generation d'aujourdhui il y a sketchup pour ceux qui ne savent pas dessiner à la main

scorto

Bonjour, tout d’abord merci d'avoir pris le temps de la réponse.
Je ne connais pas sketchup, on m'avait déjà parlé d'arêtier.....
Par contre, juste pour mon info, est ce qu'avec sketchup sur un modèle développé il y a l'information que je cherche? les angles de coupe?
Si c'est le cas je vais devoir m'y mettre....
Merci ;)

reve
 

Bonjour, SketchUp demande une prise en main plus ou moins longue, cela dépend de ton expérience en dessin. Après modélisation de l'ours on peut trouver les angles de coupe.
Par contre je ne sais pas si on peut le faire de façon automatique (avec un plugin).

scorto

Bonjour, en fait j'ai déjà essayé les logiciel 3D et je n'arrive pas à les utiliser :(

sanglier
 

de vieux document de mon apprentissage dessin bâtiment

sanglier
 

et des plus recents mais 4 photos à la fois c'est de la descriptive recherche angle dièdre

sanglier
 

pour trouver la valeur d'un angle dièdre il suffit de faire la vue en bout de l'arête concernée ... par 2 points dans l'espace passe qu'une seule droite ... par 3 paints dans l'espace ne passe qu'un seul plan
... un plan dans l'espace est materialisé sur le plan horizontal et frontal par des "traces " .. tous les arêtiers (les droits et devoyés ) ont les faces laterales verticales les delards sur les droits sont identiques car l'aêtier est a cheval sur la bisectrice del'angle (parfois different de 90° ) des sablieres c'est le cas de la question posée
les charpentiers de mon epoque font la vue en plan et rabatement de l'arêtier , font un trait carré ( mot utulisé aussi par les couvreurs ) sur l'arêtier een plan et rabattement ,un petit coup de compas jusqu'au plan horizontal et 2 traits j'usqu'aux sablieres et obtiennent cet angle dièdre .. chacun son metier

Philippe Gelard
 

Ça me rappelle les cours de descriptive! Merci Sanglier! c'est rafraîchissant!

sanglier
 

dificile a passer les photos

scorto

Merci ;) je confirme chacun son métier :)

scorto

Bonsoir,
Patron pdf imprimé en patwork X 300%.
Assemblage, repérage et découpe de chaque facette.
Ce we je devrais commencer à découper les première pièces dans le contreplaqué ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
273 vues
3 réponses
0 vérification

Licence

Licence Creative Commons
Navigation