L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

redliner

DE l'EAU CHAUDE dans l'atelier SANS CHAUFFE-EAU NI ÉVACUATION! OUI...C'est possible!


EAU CHAUDE dans l'atelier SANS CHAUFFE-EAU NI ÉVACUATION


Discussions

redliner  a publié la trouvaille "DE l'EAU CHAUDE dans l'atelier SANS CHAUFFE-EAU NI ÉVACUATION! OUI...C'est possible!".
il y a 3 ans
Ara
( Modifié )

Hum, voir quelqu'un couper assembler des planches pendant 11 minutes c'est bien, mais je n'ai pas trouvé le moment où elle dit comment l'eau est chauffée...

niconathy

A un peu plus de 10mn, elle branche le robinet au secteur, et on voit la température s’afficher

Florian Cargoët

C'est un robinet chauffant : amazon.fr/Pudi...n/dp/B07VK5QGG1

Ara

Ah ok (je ne savais pas que cela existait). J'ai vu quelle branchait une prise mais sans savoir ce que ça alimente. Ah les amis, on ne sait plus quoi inventer !

Copeaux And Co

Bonjour! Elle te confirme que c'est un robinet électrique, en gros il y a une résistance qui chauffe l'eau mais si on ne le branche pas ça redevient un robinet ordinaire mais qui ne délivre que de l'eau froide ;-)

Ara

Bonjour! Elle te confirme

Copeaux And Co ah, "elle", c'est elle ! (c'est plus simple quand on peut mettre un visage sur un pseudo !).

Bon, chez moi j'ai fait encore mieux que toi : j'ai mis de l'eau froide dans l'atelier sans chauffe-eau ni évacuation ! Hé oui, c'est possible !

dependancesbois
( Modifié )

ca semblait intéressant pour une installation autonome mais 3000 W !!!!bon ben non !

hubert

"En même temps" ça ne tourne pas pendant une heure...250W pour 5 minutes à se laver les mains! Ça peut le faire.

dependancesbois

Oui mais faut les sortir !

Copeaux And Co

je confirme, je ne m'en sert que très rarement branché et me contente souvent d'eau froide mais c'est extrêmement pratique quand occasionnellement il me faut du chaud!

dependancesbois

Copeaux And Co c'est bien utile oui d'avoir de l'eau chaude de temps en temps, tu as raison.
Tu as aussi des systèmes comme le boiler (à gaz ou à gaz et électricité) avec une réserve de 10L d'eau chaude, que tu peux alimenter avec un petit panneau PV.
C'est ce qu'il y a pour les camping-cars et également un des systèmes mit en place dans les tiny house (ce que j'envisage pour la mienne)
Ton système est intéressant et finalement peu consommateur selon l'utilisation, mais implique une grosse installation de départ. Donc sur une maison reliée au réseau, c'est très intéressant (encore que tu es obligé de prendre un abonnement en 6kv surtout avec le linky).
En tout cas merci pour la découverte.

Ara

dependancesbois pourquoi "surtout avec le linky" ? C'est pareil qu'avec un autre compteur (sauf si tu avais bricolé le disjoncteur pour avoir plus, mais les gens bien ne font pas cela !).

Donc en effet ça fait un sacré appel de puissance si tu as une petite installation, mais ce ne sera guère mieux avec un chauffe eau normal qui fait à peu près 2500W. Donc pour une utilisation ponctuelle en étant éloigné du réseau d'eau chaude sanitaire, ça a du sens. Si tu es proche du réseau d'ECS, ça coûtera moins cher de tirer un deuxième tuyau parallèle au premier, que le prix du robinet.

Après, côté coût d'utilisation, c'est aussi comme un chauffe eau : c'est le prix de l'eau qui va faire mal, environ 10 fois plus que l'électricité. Si tu laisses couler ton robinet pendant 1h tu en auras pour 45 centimes d'électricité et 3 euros d'eau.

dependancesbois

Ara les anciens compteurs permettaient le "pic" qui est produit à la mise en route de l'appareil. Avec un appareil de 3000w tu pouvais avoir un abonnement en 3kv qui acceptait un dépassement de démarrage, ce qui n'est plus le cas avec le linky visiblement, qui t'oblige à prendre un abonnement en 6kv sinon ça disjoncte au démarrage.

Ara
( Modifié )

dependancesbois ah oui je vois. Bon alors du coup comme ce fameux compteur fait couler beaucoup d'encre, et que je suis en plein dans les révisions pour mon CAP électricien, je suis allé à la pêche aux infos. Et plutôt que d'aller voir les seconds couteaux, je suis allé à la source : les fiches Sequelec ! En particulier le Guide n°15 sur le compteur Linky et la Fiche n°21 sur les pompes à chaleur, qui ont les mêmes caractéristiques que nos moteurs mono ou triphasés, un peu puissants...

Je précise tout cela parce que c'est factuel, vérifiable, et pas juste mon avis (et je précise, au cas où, que je ne travaille pas chez Enedis !).

Ce qu'il en sort, c'est qu'en effet le compteur Linky a son propre organe de coupure. Cela empêche notamment les petits malins qui bricolaient leur disjoncteur de pouvoir le faire désormais, mais cela a d'autres avantages expliqués dans la fiche. Et d'autre part, le seuil de déclenchement est basé sur la puissance appelée et non sur l'intensité. C'est censé être équivalent, mais il y a un mais ! Deux, même...

1) Contrairement à ce que tu évoques, le pic de puissance au démarrage est géré de la même manière, par le "breaker" électronique du Linky plutôt que par le système thermique du disjoncteur, mais c'est la même courbe. On la trouve ici pour les disjoncteurs Legrand par exemple. Cette courbe montre que pendant 1s tu peux appeler 5 à 8 fois plus de puissance que ta puissance souscrite. Ensuite moins, mais le moteur tourne déjà et appelle moins de puissance, donc ça doit passer.

2) Là où tu as raison, c'est qu'il y a plus de déclenchements qu'avant. Mais pas pour tout le monde ! La différence avec avant, c'est que le "breaker" électronique fait un calcul précis en temps réel et compare le résultat à la courbe. Si ça dépasse, couic. Avant, ce n'était pas un calcul précis mais un calibrage du disjoncteur, par pas de 15A :

  • Puissance souscrite 3kVA : 15A
  • Puissance souscrite 6kVA : 30A
  • Puissance souscrite 9kVA : 45A
    etc.

Et pourquoi par pas de 15A ? Parce que d'un point de vue pratique, il fallait déplacer une vis de réglage dans l'un ou l'autre des 6 emplacements possibles jusqu'à 18kVA. On imagine mal des disjoncteurs avec 60 emplacements par exemple !

Et pourquoi des multiples de 15A et pas de 13A ? Hein, hein, pourquoi ? Béh oui, quand on divise 3000VA par 230V, on trouve 13A, pas 15 ! Parce que la tension du réseau n'est pas trop trop garantie... Elle peut varier de ±10% soit de 207 à 253V ! Et pour consommer 3kVA à 207V, tu fais passer 14,5A dans ton disjoncteur. Donc pour simplifier, cette valeur a été arrondie à 15A.

Du coup, quand la tension du réseau était faible, tu conservais la possibilité de consommer les 3kVA auxquels tu avais droit, mais quand la tension est normale, tu pouvais consommer plus ! 3450VA au lieu de 3000. Et quand la tension était forte, tu pouvais même aller à près de 3,8kVA au lieu de 3 ! C'était cool, mais c'était une tolérance qui a été donnée pendant 70 ans, en raison des limitations technologiques du matériel.

Avec Linky ce n'est plus le cas puisque la tension qui entre dans le calcul n'est plus 200V par défaut, mais la tension réelle. Si le réseau est à 230V, tu peux aller aux 13A auxquels tu as droit. Si le réseau est à 200V, le Linky ne te coupera pas avant 15A (donc tu ne te fais pas arnaquer). Et si le réseau est à plus de 230V, tu auras droit à moins d'ampères, tu ne te fais pas arnaquer non plus puisque tu vas bien jusqu'à 3000VA.

Conclusion :

  • Le linky laisse passer les pics au démarrage comme avant, mais...
  • Les coupures interviennent au démarrage des moteurs chez les gens qui dépassaient la limite de leur puissance souscrite, et qui profitaient sans le savoir de la tolérance de 10% liée à l'impossibilité technique de connaître la puissance réellement consommée.
  • Maintenant ils ne peuvent plus en profiter et effectivement ils doivent monter d'un cran leur puissance.
  • Ceux qui avaient de la marge (notamment ceux qui ont des puissances plus élevées : 9kVA, 12kVA et plus) ne bénéficiaient pas de la tolérance puisqu'ils étaient plus loin de la limite. Aujourd'hui ils n'ont pas particulièrement de risque supplémentaire de déclenchement.

NB : pour ceux qui ont des "gros" moteurs, la fiche Séquélec sur les pompes à chaleur donne des indications sur les puissances à ne pas dépasser par rapport à la puissance souscrite pour éviter ce genre de désagrément.

dependancesbois

Ara Ok ! merci de ces compléments !
C'est plus précis.
Personnellement, je n'ai pas spécialement d'idée préconçue sur le linky. Je n'ai pas de gros objets consommateurs et pour ce qui se dit dessus, c'est toujours des paroles contre d'autres.
C'est plus clair maintenant (dans l'idée parce qu'après, quelques données sont floues, je ne suis pas un cador en elec !😜)

Ara

Moi j'en ai un depuis plus d'un an, je n'ai jamais eu de problème avec mais j'ai une puissance plus importante.

Bon, dès que j'aurai le CAP, je ferai un pas à pas sur l'électricité dans l'atelier...

Copeaux And Co

PS: merci redliner pour ton partage ;-)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
599 vues
17 commentaires

Tags

    Aucun
Autres trouvailles de redliner