L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Boris Beaulant

Un détail intéressant relevé au dos d'un meuble


Il s'agit là d'une photo d'un arrière de meuble, vu chez un client, qui présente un détail plutôt pas commun.

Je suppose en voyant la photo que le côté du meuble n'est qu'une pièce rapportée sur un bâti en sapin, non ? Quel serait votre avis ?
Je n'aurais malheureusement pas plus de photo à vous proposer.

Mis à jour

Discussions

Boris Beaulant a publié la trouvaille "Un détail intéressant relevé au dos d'un meuble".il y a 10 mois
hedjour
 

Le meuble aurait il fait parti d'un plus grand et que ça permettrais un assemblage de plusieurs parties ? (hisoire d'éviter des vis ?)
Ou cela tient il le panneaux arrière ?

dragonsage

L'intérieure aurai été intéressant a voir

RiGy

Peut-être pour solidifier le fond en raison des objet qu'on y range et qui tapent le fond. De ce fait le fond résiste à "la fatigue" de l'utilisation et ne se décole pas

niconathy
 

À l'epoque où l'ébénisterie à fait son apparition, les meubles étaient réalisés en sapin par les menuisiers, puis passaient dans les mains d'un ébéniste pour être habillé. Les queues d'aronde sont la signature d'un ébéniste. Les bois nobles sont rares à cette époque, c'est pour cela qu'ils sont rajoutés en fine epaisseur. Sur les armoires, les panneaux des portes et côtes sont en massif de faible epaisseur, et les pieds ainsi que traverses sont en sapin avec bois noble collé rapporté dessus. J'en déduis qu'il s'agit d'un autre procédé pour gardé le côté du meuble sans moulure et sans cadre.
Fin 2017 j'avais vu un tel assemblage sur un vieux meuble chez Emaüs.

foal
 

L'époque où l'on commence à parler d'ébénisterie ,c'est vers le XVIème siècle il me semble(meuble recouvert de plaques d'ébène) les queues d'arondes existaient depuis longtemps.

niconathy
 

En plus d'une trouvaille, je poserai la question dans la rubrique dédiée pour plus de vues, et plus de réponses.

Boris Beaulant
 

C'est pas faux. Mais n'ayant pas plus de photo, je sais pas si c'était vraiment une question qui pourrait trouver de belle réponse ;)

niconathy
 

Qui tente rien n'a rien...

worldcompany

Peut etre tout simplement de la recup

Toutenbois
 

C'est à mon avis une manière élégante de rapporter un panneaux sur le côté d'un bati.cela permet de s'affranchir du cadre tout en permettant aux panneaux de rester libre et donc de travailler. On voit d'ailleurs que le panneaux a réduit et qu'il n'est plus affleure avec l'arrière de la structure.

C'est une méthode très intéressante pour faire du massif moderne

sylvainlefrancomtois
 

+1

sylvainlefrancomtois
 

hello

Je pense aussi que c est l assemblage du coté en bois noble sur la structure en sapin , C est très intelligent , car cela assemble fortement le coté ,et en plus permet d absorber les fentes dues au retrait par séchage ou gonflement !!

A reproduire !!

bernardrebout
 

En restauration de meuble , on appelle ça un remontage ou faire du beau avec du moche pour faire croire que.....et vendre avec une meilleure marge , c'était très courant à l'époque ...et les meubles en noyer étaient à la mode , les bois de lits vernis au tampon fournissaient la matière première toute finie et quelques raccords terminaient l'œuvre avec très peu de temps de travail... fabriquer avec du vieux bois des meubles XVIII ème à partir de carcasses de meubles 1900 c'était courant.
Ce qui ne colle pas sur ce meuble , en commençant par le dessus:

  • le marbre dépasse à l'arrière et est trop court en haut à droite.
  • sur un meuble à côtés en noyer, le support du marbre devrait être monté en cadre comme le fond que l'on voit à gauche avec une alèse en noyer finie comme le côté et le marbre dépassant de 5mm.
  • le plateau sous marbre ne correspond pas.
  • la partie assemblée à mi-bois sue le haut du montant arrière doit , n'est pas d'origine sinon elle ne serait pas teintée comme c'est le cas, de plus comme dans ce cas précis la moitié du tenon de la traverse horizontale du dessus a été scié.
    Et enfin les angles des queues d'arondes des rajouts sont sciés à 45° ce qui favorise les risques de casse du montant , le trait de sciages des queues d'arondes basses est dépassant.
    Si tu avais fait une photos des pieds avant et arrières et de la façade avant , j'aurais peut être pu te dire à quoi il ressemblait avant cette chirurgie esthétique.
    Ces traverses en queue d'arondes peuvent être les support d'étagères pour l'intérieur ou la base de fixation de coulisseaux de tiroirs si ce meuble à l'origine était un bahut bas à 2 portes en sapin tout simple...
  • 20 ans de restauration de meubles ça laisse quelques traces...et j'ai encore des bois de lits en stock.
Boris Beaulant
 

Le meuble était en plein déménagement. Donc la position du marbre n'est pas une référence dans cette situation. Il a certainement été reposé en attente.
Pour le reste, je regrette de ne pas avoir pris plus de photos pour élucider tout ça ;)

sylvainlefrancomtois
 

merci pour toutes ces précisions !!

bernardrebout
 

@zeloko , Boris ça tombe bien, ma prochaine création sera une illustration de ce que je disais précédemment , mais en moins bricolé!

foal
 

assemblage à queues d'aronde dans le sens du fil c'est vraiment peu courant , ça doit donner du raide au panneau et l'empêcher de cintrer tout en ayant un côté uniquement en bois de fil sans assemblage visible;y a t-il en bas une traverse de renfort comme celle que l'on aperçoit en haut?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
768 vues
17 commentaires
Autres trouvailles de Boris Beaulant 
Voir aussi