L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

39 commentaires
par MaximeD il y a 4 mois
MaximeD
( Modifié )

Effectivement tu as raison, c'est pas ce que j'aurais choisi non plus pour être honnête. Il se trouve que je n'avais pas d'aussi grosses sections en hêtre. J'ai récupéré de beaux morceaux de pommier qui sont en train de sécher, il faut attendre encore 1 an peut être ... Je suis impatient ^_^
Disons que c'est un prototype pour valider le principe :-)

MaximeD

J'ai récupéré une vieille varlope assez abîmée sur laquelle j'imaginais piquer un peu de bois. C'est mes premières réalisations de rabots en bois donc j'en ai peu dans ma collection, seulement des trucs chiné en brocante ou récupéré par ci par là. J'utilise un vieux rabot comme riflard (dimension Stanley n°5) et sinon des rabots à rainure, rainure et languette etc.
C'est vrai que si ça bouge de trop je peux plaquer un morceau de hêtre sur la semelle. Comme c'est un rabot à recaler, peut être sur deux faces. Mais je pense que je ferai une version 2 avec un fût complet en hêtre et en corrigeant les quelques défauts que je découvrirai au fur et à mesure de l'utilisation.
Peu après avoir terminé ce projet Stavros Gakos a publié une vidéo justement sur un rabot à recaler ... youtube.com/wa...h?v=FrP-01zuEO0 . Il n'est pas impossible que je m'en inspire dans quelques années ^_^

MaximeD

dneis J'avais lu le pas à pas sur les rabots à l'époque où je débutais et je l'ai trouvé au top ! J'ai appris plein de choses :-)

MaximeD

etiennedesthuilliers J'ai effectivement décidé le garder dessus mais je le règle très en arrière quand je recale. Cependant je l'utilise aussi comme un rabot classique et dans certains cas ça peut être utile. L'intérêt principal étant que je vais sans doute réutiliser le fer un jour quand le rabot sera abîmé et dans ce cas je serai content de ne pas avoir perdu le contrefer ... :-p

MaximeD

Oui c'est ça. Le guide à 90° qui permet de supporter la pièce de bois. Quand on retourne la planche à recaler en tant que couvercle, il rentre dans la boite et prend un peu de volume.
Sur la planche à recaler il y a un guide fixe sur lequel est boulonné un guide martyr qui va s'user au fur et à mesure. Un coup de marteau à chaque utilisation et le guide martyr est recalé avant de l'utiliser.

MaximeD

Dans le même genre il y a aussi celui là qui est très bien pensé : youtube.com/wa...dUQt8&t=207
Mais là pour le coup on est vraiment sur un établi de travail, pas forcément idéal à transporter.
J'avoue que je m'assois souvent dessus même dans l'atelier. Pour faire du travail au ciseau ou juste pour boire un coup ... :-p

MaximeD

Ah non pour le coup je trouve la taille nickel. Plus long ça serait pénible à disposer dans l'atelier. Puis mine de rien on le promène souvent selon la lumière, selon la pièce de bois, selon si on déligne ou si on tronçonne ... Si je manipule vraiment de très grande planches, alors je ferai un tréteau à la même hauteur, mais il se trouve que j'ai déjà un vieux tabouret qui fait l'affaire ...

MaximeD

C'est vrai que c'est très utile ! J'ai encore un peu de mal à scier parfaitement d'aplomb, mais le métier rentre je le vois :-p

MaximeD

Merci ;-)

MaximeD

Je l'ai conçu pour arriver tout juste sous mon genou. Comme le genou permet de maintenir la pièce de bois, ça semble être la bonne hauteur ergonomiquement. Après peut être qu'en fonction des gens la hauteur de confort n'est pas la même. Je ne l'avais pas fait mais probablement que tester avec deux supports avant de réaliser le banc est une bonne idée.

par MaximeD il y a 3 mois
MaximeD

Merci !
Oui tout à la main, pas de machine dans mon atelier si ce n'est une perceuse :-)
L'équilibre de la bouteille est plutôt bon. L'important est que le centre de gravité (environ le milieu de la bouteille) soit juste au dessus du pied. Ensuite, plus la surface en contact avec le support est grande, bien entendu plus ce sera stable. Là j'ai utilisé un morceau de 25 mm de large, je pense que c'est la limite : ensuite il faudrait vraiment être précis sur le positionnement de la bouteille ... L'idéal étant de le faire dans une épaisseur de 40 mm environ.

MaximeD

Merci pour ce retour, si vous êtes deux à le dire, ça fait pencher la balance ! Effectivement elle est très agréable.
J'avais un mauvais a priori sur les pierres à huile car je n'ai utilisé que de la mauvaise qualité je crois ...

MaximeD

La pierre ne me paraît pas translucide non. Par contre le grain est très fin. Pour le mordant, je compare avec une pierre au diamant que j'utilise mais j'ai l'impression qu'elle est assez mordante.
Concernant les dimensions : 90x50x30 mm. Elle est assez petite, et tient bien dans la main. D'ailleurs je l'ai utilisée pour affûter une hache et c'était drôlement pratique ! Moins pratique pour affûter les fers de rabots mais je vais essayer de l'utiliser davantage pour tester un peu :-)
Merci pour la réponse en tout cas, et pour les liens de documentation :

MaximeD

Merci pour cette réponse. Je n'ai pas forcément l'intention d'utiliser cette finition au savon pour teinter le bois, mais plutôt pour obtenir une finition qui n'aura pas tendance à faire jaunir le pin et sapin contrairement à l'huile de lin que j'utilise déjà. Je voudrais justement le côté neutre et clair du savon.

MaximeD

Merci ;-)

MaximeD

Merci ;-)

MaximeD

J'y ai pensé aussi, ça pourrait permettre de tourner des pièce un peu plus petite en plus. Après ça signifie qu'il faut trouver un système d'entrainement de la poulie vers le morceau de bois, et surtout cette poulie a besoin d'être très bien guidée pour rester dans l'axe malgré le porte-à-faux (sans doute des roulements). Au final ça rend la chose plus complexe. Je ferai sans doute quelque chose dans le style mais avec une courroie, plus dans ma première idée finalement.

MaximeD

Ah Ah ! Au plaisir de voir comment tu imagines une nouvelle solution :-)

MaximeD

Oui c'est vrai qu'on a un peu de marge de manoeuvre pour déplacer la corde. Je peux toujours essayer, si je ne monte pas de pédale. Je testerai en mettant une protection de roller sur le genou peut être ... Ah Ah !

Tu tournes du bois vert ou du bois sec ? J'aimerai mettre la main sur du bois vert pour tester, mais j'habite en ville et c'est un peu plus compliqué ...

MaximeD

Merci ;-)

MaximeD

Oui je suis tout à fait d'accord ! J'étais en rupture de profilé, j'ai pris un morceaux de chêne. Mais je ne l'ai pas collé, il est vissé pour je peux en refaire un à l'occasion.

MaximeD

L'état de surface des pièces tournées est correcte. Après je n'ai pas l'habitude de tourner et je n'ai jamais tourné sur un tour électrique ... Je pense que l'état de surface est plutôt lié au tourneur qu'au tour à mon avis, j'ai encore beaucoup à progresser :-p

MaximeD

Guilh63 Parfait, de la documentation :-) Merci !

MaximeD

Même Christopher Schwarz en parle dans son article sur les clous :
popularwoodwor...or-woodworking/
Super de voir ça :-)

par MaximeD il y a 3 mois
MaximeD

Ah oui, le hêtre c'est pas la même rigolade ... Mais ce sera sans doute pour le prochain établi, dans quelques années !

MaximeD
( Modifié )

J'ai fini la réalisation il y a un an déjà, je n'avais pas publié les plans à l'époque et j'ai pris le temps aujourd'hui. Il vit très bien et le plateau ne bouge pas. Je pensais qu'utiliser un bois mou serait un inconvénient, il s'avère que c'est appréciable pour de nombreux cas de figure : on n'abîme pas les pièces avec lesquelles on travaille, le plateau peut être raboté facilement, etc. J'en suis bien content, et surtout il est très lourd donc ne bouge pas du tout. Pour travailler à la main c'est l'idéal, j'en suis très content. Il est peut être un peu court, mais ça c'est plutôt bien dans mon petit atelier :-p

MaximeD

C'est la première amélioration que j'ai faite effectivement :-) Très pratique !

MaximeD

J'ai lu le bouquin de Christopher Schwarz sur les établis justement, pas dans la série "The Anarchist" mais celui où il va dans le détail de chaque fonction d'un établi et les différents types. Très Très intéressant ! D'autant plus que désormais il a été traduit en français, à l'époque j'ai passé un peu plus de temps avec la version anglaise ...

MaximeD

Oui c'est juste ! J'avais d'ailleurs réalisé le plan double mortaise traversante, mais je ne me suis pas aventuré dans cette direction lors de la réalisation. Avec un plateau moins épais j'aurais peut être tenté ma chance mais là je n'y croyais pas trop ...

MaximeD

Le livre est dispo en téléchargement libre sur son site

Je ne l'ai pas trouvé en téléchargement libre (seulement payant), peut être que je ne suis pas au bon endroit : lostartpress.c...hists-workbench

MaximeD

Super merci !

par MaximeD il y a 3 mois
MaximeD

Je trouve aussi que les clefs change tout :-)

par MaximeD il y a 3 mois
MaximeD

🙂

MaximeD

Oui, le chanfrein du disque inférieur est fait pour l'entrainement au pied. C'est la semelle de la chaussure qui permet l'entrainement. Possible de le faire pied nu aussi, mais avec la terre ça glisse parfois.

MaximeD

youtube.com/wa...h?v=BvciVXijupc
Pour un exemple d'utilisation

par MaximeD il y a 4 mois
MaximeD

Je l'ai ouverte à la fin. Au collage j'ai refermé la lumière complètement. Ensuite je l'ai ouverte au ciseau petit à petit, jusqu'à ce que le fer sorte le bout de son nez et à cet instant j'ai arrêté. Effectivement sur le plan on ne voit pas ce cassage d'arête car je ne l'ai pas modélisé, mais il y est bien en réalité ;-)

par MaximeD il y a 4 mois
MaximeD

Le noyer est clair oui, je pense qu'il y avait un peu d'aubier, et c'est un morceau récupéré je ne sais où sur Leboncoin. C'est sûr que ça ne ressemble pas au noyer d'Amérique que l'on voit beaucoup sur le web.
Concernant le fer, je suis vraiment enchanté. J'avais l'habitude de deux systèmes :

  • Fer "bas de gamme" Stanley sur les rabots métalliques : ici le réglage du contrefer est simple et efficace, on arrive à régler vraiment convenablement et on a un minimum d'arrachement. Par contre le fer est très fin et je trouve le tranchant bon mais pas exceptionnel.
  • Fer ancien avec contre-fer amovible sur rabot en bois : ici impossible de faire un réglage vraiment fin du contrefer, les copeaux se coincent trop souvent entre les deux malgré un bon travail sur la planéité de chacun. Au final j'étais souvent réglé avec le contrefer très haut et c'est le fer seul qui faisait le travail.

Puis j'ai trouvé plusieurs jeux de fers d'occasion et j'ai décidé de tenter. Après un peu de travail de réhabilitation, je suis super content. Le réglage est très fin, on peut régler l'avance du contre-fer dans le 1/10 mm grâce à la vis. Effectivement quand on démonte l'ensemble fer et contre-fer pour l'affutage, on conserve le réglage pour le remontage. De plus ces fers anciens sont de très bonne qualité et j'ai rarement vu un tranchant aussi bon. Au final, ce rabot sans prétention est réellement devenu mon outil de finition de prédilection. Le contact du bois sur le bois lustre bien la surface, et le tranchant du fer avec le contre-fer permet de raboter sans arrachement même les bois durs.

Le prochain sera creusé directement dans le fût, je pense qu'on obtient ainsi une meilleure tenue du fer.
J'ai réalisé un rabot à recaler avec le même type de fer + contre-fer et ça fonctionne vraiment très bien. Seul problème : c'est pas facile à trouver ... J'ai réussi à me constitué un stock d'environ 5 jeux, avec différentes largeurs. J'ai déjà utilisé deux jeux. J'ai jamais payé plus de 10€ le jeu en tout cas.

MaximeD


Je viens de le poster