L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Mapache

Dessous de plats bois et étain

par Mapache

Premiers tests d'incrustation d'étain dans du bois sur de petites pièces pour me faire la main.
Les motifs sont creusés à la défonceuse ( ou à la gouge pour quelques zones plus fines ) puis l'étain est coulé, retravaillé au fer à soudé,puis chaque élément est sorti, collé à la super glue puis poncé.
Depuis j'ai investi dans un dremel qui me permettra beaucoup plus de finesse! Mon intention première est de maîtriser cette technique pour réaliser quelques détails sur mes meubles.

On en parle ici

Didier
 

C'est chouette et pas que premier ;)
L' étain ne risque-t-il pas de fondre si tu poseun plat très chaud ?

Mapache

Merci Didier.
Le vernis pour plan de travail est là pour protéger de la chaleur,sans ça il est peut être possible que les plus petits éléments fondent en contact d'un plat très chaud oui car le point de fusion est faible.
Le prochain projet est de plus grande ampleur ;)

niconathy
 

Après avoir passé l'étain, je suppose que tu ponces. L'étain n'est pas trop abrasif pour les feuilles de ponçage?
Joli mélange.

Mapache

oui oui je ponce une fois l'étain coulé puis collé. Que veux tu dire par trop abrasif ? est ce qu'il abîme pas très vite le papier à poncer ? Si c'est ça ta question non ça va, le papier ponce plus l'étain que l'étain ne ponce le papier ;) Par contre un problème non résolu est que lorsqu'on souhaite poncer à grain très fin, la poussière d'étain noirci le bois autour en se glissant dans le veinage et les pores, et il est casi impossible à enlever, donc pour l'instant je n'ai pas encore trouvé la technique pour poncer fin sans avoir cette poussière. Je nettoie après le ponçage avec un chiffon en micro fibre et un peu d'alcool à bruler mais ça l'enlève pas tout.

racm terroff

Récemment,je recommandais à "ecto1" pour son meuble à chaussures, l’utilisation du fondur . Sans garantie, Je te ferais la même indication avec toutefois une variante sur le produit Si je devais essayer j'utiliserais le "fondur surgand".

ecto1
 

pour le prochain projet paella géante 😂 non c'est super sympa

Mapache

Merci racm terroff pour ton conseil ! j'essayerai ça la prochaine fois, je pense que ça convient bien car je n'aime pas trop l'aspect vernis mais j'aimerais que ce soit un peu protégé tout de même.

niconathy
 

Perso, j'aurais bien tenté avec ce produit, mais je poncerai le bois sans l'étain, puis j'appliquerai le produit. Ensuite je réaliserai le défoncé, et après j'appliquerai l'étain. Ensuite, je poncerai l'étain avec un grain fin pour ne pas trop attaquer le bouche pore.

Mapache

Merci pour ce conseil niconathy, en théorie ça marche mais en réalité je ne suis pas certaine car peux parfois brûler légèrement le bois lorsque je le coule donc il est préférable de pouvoir poncer le bois et l'étain en même temps pour avoir un résultat propre, non brulé et très plan. Un problème maintenant résolu que j'ai eu également pour ces réalisation c'est qu'il y avait dans l'étain que j'utilise une âme de résine antioxydante qui tachait beaucoup le bois lorsque je le coulais ( on le vois sur la dernière photo, les traces noires ), maintenant j'ai trouvé la solution, soit laisser s'enflammer la résine dans mon petit creusé soit utiliser un étain de couvreur zingueur qui n'as pas de résine.
Autre chose c'est que lors du collage de l'étain à la super glue, il y a toujours un petit risque de débordement de la colle si on en met un peu trop, quand il y a beaucoup de pièces à coller, l'erreur est possible, et là encore il faut de nouveau poncer le bois pour enlever les traces de colle..
Je trouverai une solution un jour ! :)

racm terroff

La nuit porte conseil, essaie de monter une fraise à queue d'aronde pour défoncer tes inclusions. Lesquelles feront 2 ou 3mm de profondeur à mon avis commence par 2 .Il est possible de gagner le collage.Si ce n'est déjà fait essaie également L'étain que les plombiers utilisent pour certaines soudo-brasure sur le cuivre,il existe plusieurs diamètres de fil. Attention sans d’âme décapante.
Sinon, une solution qui a fait ses preuves,le découpage.
""La technique de la marqueterie Boulle consiste en un traçage puis un découpage minutieux à la scie de 2 plaques superposées, en général, une plaque d’écaille (écaille de tortue) et une plaque de cuivre / laiton. Ce découpage simultanné permet d’obtenir 2 motifs parfaitement identiques, qui une fois inversés, permettent de composer 2 décors différents"" .
Oublie l'écaille de tortue au profit de matériaux bien plus sympathiques, même de synthèse.
Sans aller jusqu'à là l'inclusion de motifs découpés me parait répondre à un certains nombre de tes problèmes.

Mapache

Merci pour tes conseils avisés racm terroff
Pourquoi me conseil tu d'utiliser une fraise à queue d'arronde pour défoncer mes inclusions ? J'utilise actuellement des fraises à défoncer (fraises droites ), dont la plus fine de cmt (orange tool) qui doit faire 2mm.C'est fin mais pas encore assez à mon goût , mais je viens d'investir dans un dremel et quelques gouges en V à graver, donc je devrais pouvoir réaliser des choses plus fines dorénavant. Sinon ces fraises remplissent très bien leur rôle.
Je savais qu'il ne fallait pas prendre de fil d'étain avec âme décapante et j'avais justement choisit le miens avec marqué sans âme décapante mais va savoir pourquoi il y a quand même cette résine à la con qui non seulement m'embête mais en plus je la paye pour ensuite la bruler ! Mais ce problème est réglé car maintenant j'achète des targettes d'étain par 900 gr dans un magasin professionnel pour travaux du bâtiment, c'est pas cher et sans âme décapante ni rien de ce genre et ça marche très bien.

Je connais la marqueterie de Boule que j'ai déjà mis en oeuvre, c'est très chouette mais pour le coup ça ne se prête pas exactement à ce que je souhaite réaliser même si je pourrais m'en inspirer pour certaines choses :)
En réalité je commence à être plutôt au point avec ma technique de coulage d'étain, le seul problème restant étant la poussière d'étain qui se fiche dans les fibres du bois lors d'un ponçage très fin ( 300 ou + ).
Par contre je vais tester de ce pas le fond dur à la place du vernis comme finition.
Mon prochain projet qui utilise cette technique seras une table basse en acacia mais il me manque un atelier pour le débit.

Bonne journée !

racm terroff

@mapache je te propose de faire un essai avec une fraise à queue d'aronde .Les bords de ton inclusion ainsi découpés devraient verrouiller la pastille en étain tel un scellement.
Une table en acacia! mon essence préférée pour ses ramages,sa densité,sa symbolique que j'évoque dans la réalisation d'une bibliothèque pour mes enfants ainés.

Mapache

très belle bibliothèque, moi aussi j'affectionne l'acacia et il y en a pas mal par ici. J'ai tout compris (enfin !) pour l'utilisation de la fraise à queue d’aronde ;) c'est futé en effet et je suis sûr que ça marche, il faut juste que j'en trouve une de petite taille pour ne pas avoir à aller trop profond pour avoir un résultat fin. Je dirais que le bémol est qu'en ponçant on risque de changer les dimensions du tracé car plus on va poncer plus il va aller en s'élargissant, le côté tracé fixe de la fraise droite est rassurant ;)
Merci pour ce conseil bien pensé !

bene569
 

Salut ,ebeniste, métallurgiste , marqueteuse et pas que de paille!
j'ai survolé rapidement tous les commentaires et je peux te dire que j'ai 5 kilos d'étain qui attendent pour l'incrustation.
Je prends de l'étain de soudure pour gouttières en barres larges, malheureusement cet étain contient également du plomb et peu être même un peu de bismuth!
Il fond autour de 230 °C mais en utilisant un creuset on risque de surchauffer donc de monter la T°.
Pas de risque de flamber le bois puisque la température du sapin se situe vers 405 °C.
Perso je testerais ( facile à dire , j'en ai deux)la fusion en goutte à goutte avec un fer à souder de ferblantier à grosse panne qui a un bonne puissance de chauffe et te permettrait de mettre juste ce qu'il faut de métal.
Si ton support bois est épais tu peux tester la fraise à queue d'aronde.
Tu peux également essayer de creuser avec un foret plein de canaux qui serviraient à fixer ton étain comme le cheminement des racines d'un arbre.
Pour la finition, l'étain est un métal mou, essaye le racloir sur bois + étain en évitant les surcharges d'étain.
Si tu veux le polir pour avoir un fini argent , utilises du " monidur" c'est le best des agents de polissage pour tous les métaux. Ca existe depuis des lustres!
Pour les vernis qui résistent à la chaleur,....ça n'existe pas ....jusqu'à ce que l'on me prouve le contraire.....sauf si chaleur s'arrête à l'eau bouillante.
Pour poncer des mélanges complexes utilises ( et même pour le bois) le papier de couleur grise qui est réputé pour poncer les peintures et être anti encrassant. En fait il contient du stéarate de zinc qui est une cire qui évite le colmatage.
Bon courage et félicitations

Mapache

wow, c'est ce genre de commentaires, racm terroff et Bene qui me mettent de bonne humeur dès le matin ! C'est un réel plaisir d'avoir des retour comme ceux ci,instructifs et constructifs, qui me poussent à réfléchir différemment et à améliorer ma technique ! merci encore c'est inestimable car dans mon entourage je ne peux pas partager sur ces sujets.

Bene tu fait aussi des incrustations d'étain ? je serais curieuse de voir tes travaux :) ( je vais aller jeter un oeil de ce pas à tes créations ).
Je prend le même étain que toi Bene, sur les conseils d'un vieux monsieur de mon village, avant je prenais de l'étain à soudure pour plomberie d'eau potable ( 97 % étain, 3 % cuivre ) car je préféré de l'étain " pur " mais c'est bien pour faire des portes clefs, dès que le projet est plus important ça devient hors de prix !
Pour l'instant ma technique est de venir couler une première fois pour remplir un maximum les trous, je chauffe en même temps que l'étain une spatule en métal pour venir ensuite l'étaler et continuer à le travailler un peu plus longtemps. Ensuite je viens retoucher au fer à souder 100 W ( je me suis confectionné différentes pannes ) pour avoir un résultat bien homogène et éviter au maximum le gaspillage en ré étalant le surplus. ça fonctionne pas trop mal. Je vais essayer ta technique du goutte à goutte , il faut que je vois si mon fer est assez puissant pour que ce ne soit pas trop long.

Mapache

Superbe idée le forêt à canaux, je n'en ai jamais vu mais je vais aller voir mon petit revendeur préféré qui sauras me trouver ça :)
La finition au racloir c'est bien vu aussi, je dois te dire que je n'en suis qu'aux balbutiements de cette technique, je me suis très peu renseigné, j'ai fait ça au feeling. Mais avoir un bon racloir je pense que je créerai davantage de fin copeaux que de la poussière et donc éviterai peut être de noircir mon bois avec la poussière d'étain. Je vois encore pas mal de nouvelles possibilités avec cette technique car il est aussi possible de graver l'étain par la suite, histoire de rajouter des motifs dans les motifs ☺
Mon objectif étant vraiment de l'utiliser avec parcimonie sur des meubles, pour créer des effets de lignes, ou petits motifs.
Je ne connaissait pas le monidur, je note dans mon carnet :) +1
Je note aussi pour le papier à poncer anti encrassement +2 :)
merci !

bene569
 

Si tu veux plus d'infos sur le travail de l'étain , tu tapes " raboter l'étain" sur notre ami Google" pas trop fort on en a besoin également.
Le rabotage de l'étain est courant dans la fabrication des tuyaux d'orgues .
Pour polir l'étain tu peux également utiliser un brunissoir comme une agate en écrasant bien la matière et tu peux faire la même chose sur le bois à côté, tu peux utiliser une huile incolore , de la vaseline par exemple.
Il faut que l'étain soit à l'abri de l'air qui l'oxyde très vite.
Par contre l'eau et l'eau de mer ne l'altère pas , l'étain rentre d'ailleurs dans la composition des peintures anti-fooling pour coques de bateaux

bene569
 

Au fait tu ne trouveras pas de photos d'incrustation d'étain dans mes réalisations, ça remonte avant ta naissance et j'ai fait tellement de trucs depuis...mais comme les modes ça devrait revenir ....avec d'autres matières....gros handicap les journées n'ont que 24 heures!!

ssisco

bjr, toutes tes réalisations sont très sympa. Comme dis Bene le racloir est une bonne idée, les artisans qui font des dessus de bars en étain font la finitions au racloir...

hundertaker
 

Pour une fraise à queue d'aronde de 2 mm : tu peut reprendre ta 2mm et lui faire 2 petit biseaux sur une bonne meule bien fine, au vu du diamètre ce n'est pas dangereux et ça bloquera ton étain.
Je procède de la sorte quant je coule de la résine

PS: j'adore l'ami TOTORO !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
940 vues
20 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 pas à pas

Licence

Licence Creative Commons
Autres créations de Mapache
Voir aussi