L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

CoB34

Construction d'un ensemble escalier, palier et auvent.

Cette création contient 1 retour d'expérience.

Bonjour à tous et toutes.

Terminé ce moi ci, voici la reconstruction d’un ensemble escalier, palier avec auvent.
Nous avons agréablement mené le chantier avec Denis, mon client.

L’escalier comporte 3 crémaillères et 13 marches.
Le palier est fixé à la poutre maitresse du chalet et est maintenant soutenu par un poteau en 15/15 en plus d’un pilier béton initial.
L’auvent reçoit une couverture en bois en remplacement du bac acier existant.

Tout en douglas des forêts voisines, il accueillera prochainement plusieurs couches d’une lasure ou d’un saturateur naturel pigmenté.

Lors de ma première visite (voir photos en bas), j’ai pu constater de nombreux problèmes sur l’ouvrage présent. En pieds d’escalier, les crémaillères en contact direct avec la terre et les eaux ruisselantes avaient pourri. L’ensemble présentait une conception piégeante : crémaillère encastrée dans le mur béton, pas d’espaces entre les éléments en bois, etc.
Avec les saisons, le palier soutenu par une jambe de force (encastrée elle aussi dans la maçonnerie), c’était affaissé de plusieurs centimètres.
Une intervention s’impose pour reconstruire le tout…

Pour préserver au mieux le nouvel ensemble et réaliser une conception drainante
Nous avons coulé une dalle en pied d’escalier pour surélever les bois et écarter les eaux.
Nous avons également carbonisé et enduit de goudron scandinave toutes les faces cachées horizontales : about de poteau et de crémaillères, girons de marches, haut de palier, jonction entre palier/poutre du chalet et assemblage entre poteaux/palier.
Aucun bois ne touche le sol ou mur et une lame d’air circule entre chaque lame et poteau pour permettre une bonne ventilation.

L'ancien escalier réalisé par mon client:

L’ADB accueille aussi beaucoup d’amateurs, amatrice, autoconstructeurs et autoconstructrices, rappelons quelques points importants :

Si vous vous lancez seul (le) dans la réalisation de votre escalier et garde-corps, sachez que cet univers comporte un grand nombre de règles à suivre pour obtenir un escalier sécuritaire et agréable à monter.

Par exemple, pour respecter « les normes », ces lisses de paliers devraient couvrir une hauteur de remplissage à partir des lames de palier de 450 mm minimum, ici nous pouvons constater une ouverture.

Pourquoi ? Et bien parce qu’entre la théorie et la pratique, cela n’est pas toujours applicable…

Mes clients ne souhaitent aucunement d’une deuxième lisse entre l’existante et les lames de palier pour ne pas « alourdir » la rambarde. Ils n’ont également pas d’enfants à la maison et n’en reçoivent que rarement.

Après les avoir informés, c’est un choix que nous avons pris en pleine conscience.
C’est la seule exception à la règle sur ces rambardes de palier. Leurs hauteurs doivent garder un minimum de 1 m et l’espacement entre lisse de 180 mm maxi.

Je trouve important de le mentionner ici pour comprendre ce choix, à bon entendeur😉

A ce sujet, je recommande vivement la lecture du DTU 36.3 (Escalier en bois et garde-corps associés) ainsi que l'ouvrage des compagnons du devoir (Les escaliers droits et balancés en bois).

Des clients satisfaits et un artisan heureux de pouvoir reprendre son métier après une méchante blessure à l’épaule. Prenez soin de vous…
Encore un grand merci à Brigitte et Denis pour leur accueil et leur confiance. 😉

Mis à jour

Publications associées


1 retour d'expérience

CoB34
Teinte et protection des bois extérieurs

Plus un retour de chantier qu’un véritable retour d'expérience.
Une photo de mes clients suite à la mise en peinture qu'ils ont réalisés eux mêmes.
Le rendu leurs convient et s'accorde bien au bardage de leur chalet.


Discussions

CoB34  a publié la création "Construction d'un ensemble escalier, palier et auvent.".
il y a 4 ans
Niouniou
( Modifié )

Bel ouvrage ! Pour le toit, c'est juste des planches de douglas en lieu et place du bacacier? Ou des bardeaux de douglas ?

CoB34
( Modifié )

Merci pour ton message Niouniou, c'est juste deux couches de planches de 27mm en recouvrement de joint et écran de sous toiture en sandwich. Seul la face visible du palier a été rabotée.
à la base, mon client voulait ré installer le bac acier. Au fur à mesure du chantier, nous avons décidé de le couvrir en bois pour préserver l'esprit de leur chalet. Ce n'était pas prévu dans le devis et je leur ai fait une fleur pour la pose. Une couverture en bardeaux serait également du plus bel effet, mais nous serions alors complétement hors budget.

VINCENT HERVIER
( Modifié )

Super boulot l'ami, et quel soin !!!

CoB34

Merci Vincent! On se voit bientôt pour en discuter😉

LouCazar
( Modifié )

Très belle réalisation, très inspirante

CoB34

Merci à toi🙂

CoB34  a ajouté un retour d'expérience "Teinte et protection des bois extérieurs".
il y a 3 ans
Jean Galmot
( Modifié )

C'est cosy, douce ambiance...

CoB34
( Modifié )

Merci, oui c'est un joli petit jardin en pleine montagne. Très agréable comme chantier.

dependancesbois
( Modifié )

Très chouette chantier et bonnes explications!

CoB34

Merci à toi!

Astragal
( Modifié )

Superbe réalisation.

Suite à notre discussion sur les questions de joints de lame de terrasse, j'en profite pour regarder ton travail.

J'ai plusieurs questions niveaux réalisation :

  • As-tu mis des cales entre le dessous des crémaillères et la dalle de béton afin d'éviter que le bois ne soit en contact avec le béton ? Si oui, de quelle épaisseur ? Je n'arrive pas à voir sur la photo la photo.

  • Tu as fais une crémaillère distante du mur pour favoriser son aération. Si tu avais fais le choix de fixer la crémaillère dans le mur (par exemple avec des tiges filetés + scellement chimique), tu aurais utiliser quelle système pour avoir une aération suffisante ? Cale en plastique à intervalle régulier ?

  • Je découvre également le goudron scandinave, je n'avais jamais entendu parlé. Personnellement, j'utilise souvent du produit de coupe autoclave quand j'ai des lambourdes autoclavé. Tu as un retour d'expérience sur ce produit ? Les bandes bitumeuses aurais pu être une autre solution pour la crémaillère (quoique pénible à installer sur une crémaillère).

Merci pour ton retour d'expérience.

CoB34

Merci pour ton message,

le chantier date un peu,

As-tu mis des cales entre le dessous des crémaillères et la dalle de béton afin d'éviter que le bois ne soit en contact avec le béton ? Si oui, de quelle épaisseur ? Je n'arrive pas à voir sur la photo la photo.

Oui, si je me souviens c'était 8mm. L'about des pieds des crémaillères ont été carbonisées + 2 couches de goudron scandinave.

Tu as fais une crémaillère distante du mur pour favoriser son aération. Si tu avais fais le choix de fixer la crémaillère dans le mur (par exemple avec des tiges filetés + scellement chimique), tu aurais utiliser quelle système pour avoir une aération suffisante ? Cale en plastique à intervalle régulier ?

Oui, pour un faible espace, calage au droit des fixations (pour éviter de déformer la crémaillère) par des bandes antivibrantes (plastique) 10mm mini ou plus ou par rondelles inox. Je préfère aussi les solutions démontables.

Je découvre également le goudron scandinave, je n'avais jamais entendu parlé. Personnellement, j'utilise souvent du produit de coupe autoclave quand j'ai des lambourdes autoclavé. Tu as un retour d'expérience sur ce produit ? Les bandes bitumeuses aurais pu être une autre solution pour la crémaillère (quoique pénible à installer sur une crémaillère).

Dans mon approche je ne mets pas en œuvre de produit de traitement de coupe ni de bois autoclave.
Le goudron scandinave a été employé depuis l'époque des Vikings, puis dans la marine française et on le retrouve toujours aujourd'hui dans la préservation des bâtiments en pays scandinave. Je pense qu'il a fait largement ses preuves. Il existe ce pendant des qualités différentes et je parle ici de goudron de pin naturel et non pétrolier ou créosoté (traitement des traverses et poteaux électriques interdit aujourd’hui).

Les parties horizontales des crémaillères sont carbonisées et enduites de 2 couches de goudron. Des rondelles epdm sont placées sous les lames (des marches) à l'axe des vis inox qui les maintiennent). Je ne voulais pas de cales en plastique colorées (trop visibles).
Je n'ai pas retenu ici de bande de protection, car il faudrait également traiter la partie horizontale de la hauteur de marche pour éviter la rétention d'eau sous la bande posée sur le giron. Esthétiquement ça ne me plait pas. Une zinguerie par recouvrement me plaît davantage, mais à quel prix pour le client?

guiguili
( Modifié )

Bonjour,
Chouette, beau travail ...
Pourriez vous me dire comment est fixée la main courante sur les poteaux ?

CoB34

Bonjour, elle est fixée au poteau par le dessus de la main courante via 2 vis 6x100mm.
Bouchonnage diamètre 15mm pour rendre les fixations invisibles.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.