L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

jbaptiste

Lit Cododo


Bonjour a tous
après la commode table a langer voici le Lit cododo/ berceau cododo pour ma fille a naitre bientôt
Ma compagne désirant allaiter, le lit cododo est très adapté car il permets a l'enfant de dormir a côté de sa mère qui peut ainsi l'allaiter en pleine nuit sans avoir a sortir de son lit, sans avoir a remuer l'enfant d'une pièce a l'autre... c'est également une excellente chose pour le père menuisier amateur qui a envie de s'amuser dans son atelier!

après une balade en ligne un modèle est sorti du lot nous plaisant beaucoup le "berceau cododo Babybay"

ce qui nous a plu c'est clairement le design, simple, harmonieux avec ces deux pièces courbes, et le fait qu'il soit très facilement adaptable en hauteur et facile a solidariser au lit.
ce qui me plaisait moins c'est le fait que les pièces courbes soient est plusieurs sections (Forcément pour l'expédition c'est plus simple) pour le reste je ne me cache absolument pas d'avoir simplement copié

je suis resté sur le choix du hêtre, j'en avais, je n'ai pas de tour mais quand bien même je n'imaginais pas tourner des barreaux et je savais que je trouverais facilement des tourillon en 1M de long ...en hêtre.

j'ai dans un premier temps découpé des lamelles dans un grand plateau que j'avais en stock (je le stockais pour un ami... mais j'ai eut son accord!, s'il me lis, Salut Fantin!)

je suis un peu arbitrairement parti sur des lamelles de 2mm d'épaisseur, elles ne sont absolument pas précises, je n'ai qu'une scie sous table Lidl pour le moment et rien que le ballottement du moteur freine la précision, néanmoins une simple lame de débit CMT m'a permis d'avoir des surfaces de coupe "convenables" j'ai joué en modifiant la disposition des lames pour compenser sur la masse les petits défauts d'équerrage de la coupe et obtenir au final deux paquets harmonieux en épaisseur sur toute leur longueur.

j'ai ensuite créé un moule reprenant la forme désiré, il se compose de sections droites et de deux arcs de cercle, le moule est légèrement plus serré que le final désiré pour palier un effet de retrait au démoulage (fait au jugé, 1,5cm de rentré de chaque côté)

le moule et les tasseaux utilisés au serrage sont recouverts de scotch de déménageur, la plaque de support est en mélamiané pour faciliter le démoulage

pour les collages est utilisé une colle a prise progressive de GSB, des logements sont prévus dans le gabarit pour recevoir les têtes de serre joints, ils y sont tous passés!

évidemment il y a un retrait de la pièce mais je ne suis pas très loin de la réalité, j'ai juste été trop généreux d'un demi Cm de chaque côté, c'est bien acceptable

les deux pièces sorties sont alors rabotées (avec mon unique rabot fonctionnel; un petit rabot de paume Stanley a angle faible qui affuté est convenable)

après ponçage j'ai des surfaces tout a fait convenables, quoi que le collage n'ai pas été optimal et certaines lamelles forment un jour (une contrefort aurait été préférable a une multiplication de serre joints, j'ai pêché par fainéantise j'espère que vous me pardonnerez

les deux lamellés collés finis j'attaque les barreaux et surtout l'usinage des logement de ces derniers.

les barreaux sont donc des tourillons de 16mm de diamètre (venant de mon fournisseur habituel) ils constituent a eux seul le plus gros cout de cette réalisation (2,10€ pièce si ma mémoire est bonne, je vous laisse les compter)

pour leur donner un état de surface décent ils sont poncés; j'ai effectué un petit perçage a une de leur extrémité, une visseuse filaire est coincée dans l'étau avec dans son mandrin une vis de diamètre 5, pour maintenir le tourillon j'ai enfilé une section de tube IRO D20 qui laisse tourner le tourillon et j'ai enfilé deux paires de gant pour tenir le papier de verre de l'autre main et poncer toute la surface a pleine vitesse, Résultat magnifique avec un passage au G120 et 180

pour l'usinage des logements de ces tourillons je voulais que ça soit le plus propre possible, je n'ai ni perceuse a colonne ni foret de 16mm d'assez bonne qualité, j'ai alors opté pour des usinages a la défonceuse.

la première pièce est repérée (en plaçant 25 tourillons j'obtiens un espacement des barreaux de 55mm (pour une norme devant être comprise pour des raisons de sécurité entre 45 et 65mm)

j'ai fait un gabarit: planchette de contreplaqué percé d'un trou diamètre 20 sous lequel j'ai vissé une cale de tel sorte que la distance (centre du trou D20)/(cale) fasse la moitié de l'épaisseur du lamellé collé, ainsi je peut mettre mon lamellé collé en porte a faux au dessus de l'établi (fixé au plateau bien sur) mettre un serre joint qui assure que la cale soit en contacte avec le bord du lamellé collé et deux serre joints supplémentaires assurent un bon maintien du gabarit contre la pièce a usiner, pour le centrage du gabarit j'ai a l'oeil placé mon repère d'usinage au milieu du trou du gabarit (il ne m'a pas pas semblé nécessaire d'être plus précis)

la défonceuse est munie d'une bague a copier de 12mm et d'une fraise de 8mm, je vous passerait la bêtise qui est compréhensible avec les images mais ma belle fraise hélicoïdale de 8mm est morte (deuxième élément le plus couteux pour cette réalisation!) j'ai alors utilisé une autre fraise hélicoïdale de 12mm avec une bague de 16mm

la profondeur d'usinage est de 17mm, valeur arbitraire qui me semblait suffisante

après avoir pleuré, retourné la pièce, défini qu'elle serait la pièce du dessous et fait une incrustation de hêtre pour camoufler mes bêtises j'ai fini l'ensemble de mes usinages, opération longue et fastidieuse (une bonne heure par pièce) mais qui porte ses fruits car la précision des trous est plus que satisfaisante! les tourillons rentrent avec juste ce qu'il faut de force

les tourillons sont alors recoupés a longueur souhaité, huilé sur le tour, rapide et efficace (en prenant soin de ne pas huiler le dernier centimètre de chaque côté pour coller au mieux )
le lamellé collé est lui aussi huilé en amont pour prévenir des difficultés d'adhérence du Rubio en cas de débordement de colle.

le collage est fait en deux temps: tous les barreaux sont collés dans le premier lamellé collé avec colle a prise rapide, puis ensuite le deuxième lamellé collé est... encollé avec une colle a prise progressive et c'est le moment de faire rentrer tous les barreaux... une grosse suée!
d'un coup de scie plongeante (ma baguette magique a moi) on mets précisément a longueur les 4 extrémités des pièces courbes

viens ensuite le moment de fabriquer le plateau. j'avais envie de faire plus léger que le plateau proposé sur le modèle vendu dans le commerce et ai opté pour une sorte de lattage.
j'ai repris les cotes de mes pièces courbes pour les dessiner sur sketchup et définir les sections nécessaire au cadre périphérique (afin que l'ensemble ne s'affine pas trop dans les courbes.
le cadre est alors construit en hêtre de 20mm d'épaisseur, assemblé par enfourchement fait a la scie plongeante (CF Samuel Mamias, FDFMM, cours gratuit 2018 une table de nuit) ensuite est découpé le contour avec plusieurs traits de scie et un passage sur la ponceuse a bande
dans un second temps tous les assemblages sont percés de part en part et y est collé un tourillon de 8mm (bretelles ceinture comme on dit)
une feuillure est réalisé pour accueillir les lattes (hêtre 20mm/10mm) au centre est adjoint un support intermédiaire également usiné pour accueillir les lattes qui sont alors collées

dernières étapes: les blocs de serrage.
il s'agit de blocs de bois (hêtre encore) percés d'un trou et coupés en deux qui une fois rapporté autour des barreaux viennent effectuer un serrage et bloquer dans la position d'une part le plateau du lit (4 pièces) ou les équerres de fixation au lit des parents.
j'avais deux idées :
. des blocs percés d'un diamètre supérieur a la surface desquels je venais coller un liège
. des blocs percés au diamètre exacte des tourillons pour distribuer parfaitement l'effort de serrage sur tout le tour du barreau et ainsi limiter les frottements (je n'ai pas peur pour la résistance l'ensemble mais plutôt sur sa capacité a faire de vilaines marques d'écrasement ou de frottement sur mes beaux tourillons
n'ayant pas de liège j'ai opté pour la seconde option.
sur un planche de hêtre j'ai fait des repères pour que l'espacement entre deux trous soit totalement identique a l'espacement entre deux barreaux
les trous sont réalisés avec la même méthode employée pour les usinage des lamellés collés (mais débouchant cette fois) et a la fin de cet usinage couper d'un coup de trait de scie au milieu des trous (la voie de la lame étant bien suffisante pour permettre le serrage)
ensuite sont réalisés les perçages qui permettrons d'accueillir les vis tout en noyant les têtes pour reboucher d'un morceau de tourillon.
(les vis utilisées ont un usinage carré juste derrière la tête qui une fois en place les bloque dans leurs trous)
autre liberté esthétique par rapport au modèle original ou on retrouve des pièces parallélépipédiques ici j'ai préféré les mettre en forme sur la ponceuse a bande avec des formes beaucoup plus rondes que je trouve plus harmonieux et le tourillon laissant apparaitre un rond foncé de bois de bout me plait également beaucoup plus qu'une tête de vis
ensuite ces pièces sont mises en place sur leurs barreaux, le plateau est posé dessus et vissé par dessous

il manque juste les équerres qui permettrons de s'accrocher au lit parental (je fouille de temps en temps en GSB mais n'ai pas encore trouvé mon bonheur)

"et pour le matelas?" me direz vous
eh bien est en commande un bloc de mousse de 13cm d'épaisseur (a priori l'épaisseur recommandée pour ce genre d'usage) il sera découpé a la forme souhaité et un patron sera alors envoyé a ma chère mère (meilleur couturière de la famille) pour que soient fait sur mesure une housse étanche et deux ou trois draps housse. mais rien d'urgent, dans les premiers temps (jusqu'a 4 mois de tête) la demoiselle dormira dans un cocon (cocoonababy Red Castle, recommandé par la mème mère... puéricultrice) il est même probable que jamais ne serve le matelas
il sera néanmoins fait car utile au cas ou nous venions a prêter le cododo a des amis qui sont d'avance déjà intéressés 😁

ce projet s'est étendu sur 3 mois (comme la table a langé présentée précédemment) mais dans les faits c'est une "petite" réalisation qui a nécessité aux alentours de 25heures de travail, très souvent interrompu par des travaux a la maison, le travail sur la table a langer, qui a nécessité d'attendre le déconfinement pour pouvoir aller chercher les tourillons....


Discussions

jbaptiste a publié la création "Lit Cododo".
il y a 8 jours
J62

superbe travail!

Florian Cargoët

Super et merci pour tous ces détails de réalisation !

Ours

👍 super explication
Merci

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
499 vues
3 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de jbaptiste
Voir aussi