L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

contreforme

Diffracteur


Salut,

J'ai réalisé ce diffracteur pour le studio son d'un copain.
Il est fait de bois de pin raboté/dégauchis 40/40mm, coupé en 5 longueurs différentes à partir desquelles l'ensemble s'est révélé.
Pour nuancer l'ensemble, une première couche de peinture noire fut appliqué, (à la bombe) en toute légèreté, puis également, un saupoudrage de peinture blanche.
Mine de rien, (c'est pas du Thomman en Hetre) mais c'est déja assez lourd !!!
Visuellement , en revanche ca pèse rien !!

la seule image en cours

Mis à jour

Discussions

contreforme  a publié la création "Diffracteur".
il y a 4 mois
Ara
( Modifié )

C'est joli mais... ça diffracte quoi au juste ??

TissS

Le son, j'imagine.

LeSonneur
( Modifié )

Diffracter les sons, les mots studio et Thomman m'ont mis sur la piste.
Pour éviter que les voisins entendent les fausses notes et les mauvais accords...

thomann.de/fr/...kii_64_wood.htm

BastiBois

LeSonneur Pour les voisins, cela n'a malheureusement que peu d'effet...

sans pouvoir expliquer les détails techniques, les diffuseurs permettent d'obtenir une meilleure acoustique dans la pièce, d’où leur présence systémique dans n'importe quel studio d'enregistrement

kaj
( Modifié )

C'est pour éviter que les sons ne rebondissent sur les murs ou sur le plafond pour être efficaces il faut qu'ils soient en quinconce d'un mur à l'autre. En gros c'est un piège à sons ( sans jeu de mot)

LeSonneur

Désolé pour mon erreur

Ara

Oui mais dans ce cas, il faut couvrir les murs, quelle est l'efficacité d'un dispositif de 50 cm de large au milieu d'un mur ?

boumboauto

Ara On dirait que tu as un bon bout de la réponse ;)

Pierra
( Modifié )

Le rôle est avant tout de casser la réverbération de la pièce. A l'image d'une pièce vide qui résonne vs. une pièce qui contiendrait plusieurs bibliothèques, un lit, des surface de différentes densités exposées... Ici, les grandes longueurs vont casser la réflexion des fréquences les plus basses (grande longueur d'onde), tandis que les aspérités de dimensions plus fines agiront sur les aigus (petite longueur d'onde).
Si on pousse le délire jusqu'au bout, on peut "accorder" la réponse acoustique d'une pièce par plage de fréquences en fonction des volumes d'air et des sources audio qu'on veut distinguer. On est sur de la physique, dans des notions de filtrage analogique avec fonction de transfert etc. C'est d'ailleurs ce qui est fait en studio d'enregistrement pro et pour les opéras les plus récents on passe même par la modélisation numérique du comportement acoustique de la salle pour déterminer la géométrie des parois. Un exemple extrême est le travail réalisé par Yasuhisa Toyota pour l'Elbphilarmonie de Hambourg. Il y avait un docu Arte de 2016 qui présentait ce travail, mais vidéo uniquement dispo en allemand désormais.

BastiBois

C'est beau !

Tu as mis les petits cubes au pif , ou tu as fait des calculs ?
J'avais vu des outils en ligne pour ça suivant les fréquences qu'on voulait diffuser le plus (mh-audio.nl/Ac...rCalculator.asp par exemple)

DewhitYoussef

+1 avec BastiBois?
La peinture m’a d’abord fait penser à de la mousse, mais alors ce serait plus un absorbeur,pour les voisins justement !

JeffBurlu
( Modifié )

Avec 10 fracteurs le crourrier sera dristribué prlus rapridement 🤪
Ok, je sors ➡➡➡➡

DewhitYoussef

😂😂😂 bavo !!!

dependancesbois

😂😂😂!

dependancesbois

Intéressant ça !
Et du coup , il n'y en a qu'un dans le studio ?

riton
( Modifié )

Bel objet ! Par contre ça s'appelle un diffuseur acoustique et pas un diffracteur (les phénomènes sont différents). Ca sert à diffuser les ondes sonores et éviter une réflexion sonore "spéculaire" et des échos indésirables au point d'écoute, càd comparable à un rayon lumineux sur un miroir qui nous gêne les yeux. Pour l'analogie lumineuse, ce serait comparable une feuille de papier blanche devant une ampoule, ça "diffuse" = ça étale les réflexions des ondes sonores, ici dans les fréquences plutôt médium aigus. Pour les graves il faudrait des variations de dimensions plus importantes (longueur d'onde = célérité du son / fréquence).
En gros ça permet de diminuer un peu la réverbération de la pièce, mais ce n'est pas non plus un habillage absorbant acoustique ou encore un "piège à sons" (terme courant pour désigner un silencieux sur un pot d'échappement ou un ventilateur par exemple, avec des baffles en laine minérale).

Voici un article qui explique mieux que moi : lien

Henri - acousticien à ses heures non perdues

Avec Des Scies

Réponse très imagée bravo! J'ai tout compris 🙂

contreforme

merci à tous pour vos commentaires,
BastiBois j'ai réalisé tout cela au piffomètre, et grace à la magie de ce beau site, eh bien, je tiens à remercier tout particulièrement riton ,et Pierra pour la pertinence de leur réponse, qui permet d'en apprendre dans un domaine ou je ne connais absolument rien.... les blaggueux comme JeffBurlu, sont éminemment les bienvenus !!!!
dependancesbois , pour l'instant qu'un seul, mais le studio est en travaux....
encore merci à vous tous, et oui je sais, je réponds svt tardivement!!! mais je réponds :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
901 vues
18 commentaires

Caractéristiques

1 outil
 0 finition
 0 quincaillerie

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école

Tags

    Aucun
Autres créations de contreforme