L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

valoumazmaz

Bureau moderne en chêne


Bonjour à tous,

Voici mon projet de fin 2022 : un bureau moderne et minimaliste en chêne. Le piétement est en massif et le plateau en placage sur panneau de MDF.

L'inspiration pour le design vient de chez Saulaie l'atelier Dasras (Saulaie n'est que le distributeur).

La description est un pavé mais j'ai envie de parler de mes choix et des difficultés que j'ai rencontrées. De plus, cela me sert aussi de référence pour ne pas oublier toutes mes erreurs lors du prochain projet. Donc si vous aimez la lecture vous allez être servis. N'hésitez pas à me faire des retours sur des points spécifiques.

Conception

Comme toujours chez moi, la conception commence par la modélisation sous Fusion360. Je modélise de façon paramétrique et je change les paramètres pour trouver un design qui me plaît (épaisseur des pieds, angle de gainage, rayon d'arrondi des pieds, etc). Je laisse le projet reposer, je le re-modifie, j'attends à nouveau, j'ai d'autres idées qui me viennent, etc.. Ça prend un peu de temps mais c'est un processus qui fonctionne bien dans mon cas. J'essaye de garder en tête la faisabilité du design (par exemple épaisseur des pieds et hauteur de coupe maximale de ma scie sous table, taille maximale de chanfrein réalisable...)

Pieds

J'ai travaillé avec des plateaux de 28mm pour ce projet (chêne qualité ébénisterie sans nœuds, un régal) et j'ai donc du laminer 3 plis pour fabriquer les carrelets de 70mm qui constituent chacun des pieds.

L'ordre des étapes de fabrication des pieds a été absolument crucial, notamment parce que l'arrondi extérieur des pieds est de 25mm. Cela fait qu'associé au gainage, les pieds ne sont plus stables lors du guidage sur la scie/défonceuse sous table. De plus, rien n'est parallèle une fois le gainage effectué. J'ai donc usiné l'arrondi au tout début à la défonceuse, mais seulement sur environ 5cm à chaque extrémité du carrelet. Seulement une fois les pieds finis j'ai prolongé l'arrondi sur le reste des pieds (plus facile à comprendre sur les photos) avec un numéro 5/rabot de paume/cale à poncer.

Le gainage a été réalisé avec un montage d'usinage (voir photo).

Le gros chanfrein a été fait avec une grosse fraise tout simplement, avec plusieurs faibles passes successives. J'ai oublié une passe sur un des pieds, et ça n'a pas loupé, à la passe suivante la fraise m'a arraché un gros morceau.

Également un petit problème que je n'avais pas vu venir lié au laminage des 3 plis pour constituer les carrelets : l'angle de gainage des pieds étant très faible, l'une des deux surfaces gainées du pied intersecte deux des trois plis du carrelet et la colle liant ces deux plis est clairement visible, faisant apparaître un trait noir (avant dernière photo en dessous). L'atelier Dasras semble avoir le même soucis d'après les photos, ce n'est donc sûrement pas trivial.

Vous remarquerez que le fil du bois sur la partie chanfreinée du pied gauche est similaire à une coupe sur dosse alors que sur le pied droit le fil est similaire à une coupe sur quartier. J'aurais du mieux anticiper lors de la confection de mes carrelets. Je les ai orientés pour avoir la face avec les 3 plis sur les côtés du bureau et je pensais que ça serait suffisant. Et non ...

Plateau & Placage

Le plateau du bureau est en placage de chêne de 6/10eme avec une âme en MDF de 22mm, cerclé d’alèses de chêne massif sur 3cm de largeur (un genre de cadre tout autour, avec des coupes à onglet), ce qui est aussi pratique pour les coins où je n'ai pas à galérer à plaquer mon champ arrondi et de plus aucun bois debout n'est visible. J'ai adopté la solution de faire un plateau en placage principalement pour des raisons de mouvement du bois initialement incompatible avec mon design, mais j'ai réalisé à la fin que j'aurais tout a fait pu le faire en massif en fait. Bon au moins l'avantage c'est que j'ai pu m'essayer au placage.

Clairement ça n'a pas été un long fleuve tranquille, à commencer par jointer les feuilles de placage. J'ai essayé 36 solutions (scie plongeante sur rail à reculons, ...) et au bout du compte la solution qui consiste à passer un rabot numéro 5 sur la tranche de feuilles de placage coincées entre deux planches s'est avérée plutôt satisfaisante. L'utilisation d'une scie à placage le long d'une règle de maçon s'est aussi révélé être une bonne solution (bon il ne faut pas être pressé par contre).

Pour la partie collage j'ai fait ça à la néoprène, et je sais que les puristes ne vont pas être contents, mais dans mon cas je pense que c'était la bonne solution car je n'avais ni presse ni système de sac sous vide. En plus j'avais assez peur que la colle vinylique ne migre à travers les pores du chêne, surtout que le placage était du 6/10eme. Ça a bien marché avec la néoprène dans mon cas (et m'a coûté environ 40€ rien que pour la colle mais personne ne tenait les comptes c'était un projet plaisir). J'ai étalé la néoprène à la spatule crantée très fine.

J'ai utilisé la technique des baguettes pour l'encollage (la colle néoprène une fois que ça touche c'est fini) et ça à bien fonctionné : première passe à la main après avoir enlevé chaque baguette, puis marouflage avec une chute de bois avec un bord légèrement arrondi. J'ai été trop impatient, j'ai coupé l’excédent de placage alors que la colle n'avait pas complètement séché et un morceau s'est arraché.

Je me permets aussi de partager mon humble expérience avec le papier gommé pour jointer des feuilles de placage. J'ai essayé sur deux feuilles et je suis immédiatement repassé au ruban de masquage : impossible d'avoir une bonne adhérence, humidifier le papier fait inévitablement gondoler le placage. De plus, les seules options pour l'enlever c'est soit de le mouiller abondamment soit de le poncer, aucune de ces deux solutions ne m'enthousiasmant particulièrement. Le ruban de masquage lui se colle et se décolle parfaitement, ne laisse aucune trace, bref que des avantages dans mon cas.

Pour finir sur le placage, j'ai contrebalancé mon plateau en plaquant le dessous également, bien qu'entre nous je ne suis pas convaincu que du MDF de 22mm, vernis dans tous les cas de chaque côté, bouge si on ne plaque pas la face inférieure.

Piétement

Le piétement est assemblé avec des faux tenons, faits à la défonceuse plongeante (gabarit + bague à copier, on ne change pas une équipe qui gagne).

J'ai attaché le piétement au plateau avec des vis directement (c'est du MDF, ça ne bouge pas donc pas de soucis).

Avec ce type de design il est important de réfléchir à la hauteur du bureau. En effet le plateau doit être suffisamment haut pour que les genoux passent sous celui-ci sans que le plateau ne soit trop haut non plus. Dans mon cas la hauteur du plateau est de 80cm (je suis relativement grand), avec une distance sol-piétement de 70cm. Je crois que c'est un poil trop haut et je pense que pourrais raccourcir les pieds de 1 ou 2 cm dans dans le futur.

Marrant de voir qu'il y a des différences de teinte assez marquées entre les différentes pièces du piétement alors qu'elles sont toutes issues de 2 plateaux adjacent provenant de la même grume.

Tiroir

Pour la découpe sur le devant pour le tiroir, j'ai réalisé ça avec un gabarit et la défonceuse. Pour des raisons techniques, je n'ai pu/voulu réaliser cette étape qu'une fois le piétement entièrement assemblé. Du coup il n'a pas fallu trembler au moment de la découpe. Bon bien évidement j'ai tremblé et j'ai fait une marque avec ma fraise, j'ai donc donc du m'y reprendre une deuxième fois en décalant le gabarit légèrement. Avec quasiment 6cm sur 8 de manquant en hauteur dû à cette découpe pour le tiroir, le piétement est devenu flexible. C'était heureusement prévu et le fait de solidariser le piétement et le plateau à la fin a rigidifié l'ensemble.

Les traverses sur le piétement pour acceuilir les glissières de tiroir sont assemblées avec des queues d'arronde glissantes (sliding dovetails chez nos confrères anglais), mais non traversantes jusque en bas sinon ça ressortirait à travers le chanfrein inférieur.

Pour les glissières, j'ai longuement hésité entre des glissières bois, des glissières métal invisibles (les fameuses undermount slides) et des glissières métal classiques. Je voulais une fonction soft close parce que je trouve ça élégant donc la glissière bois était de facto out. La raison pour laquelle je n'ai pas choisi les glissières invisibles tient au fait que le fond du tiroir doit être rehaussé d'environ 3cm pour accommoder ce type de glissières, et avec un tiroir qui fait de base maximum 5cm de profondeur, il n'en serait pas resté beaucoup. Donc au final ça a été les glissières classiques en métal avec soft close. Je comprends que certains trouvent ça dommage d'avoir de la quincaillerie apparente mais je pense que c'était la meilleure solution pour mon cahier des charges. Les glissières classiques ont également l'inconvénient par rapport aux glissières invisibles de ne pas proposer de réglage de la façade du tiroir. J'ai élargi les trous des vis de fixations dans la face avant du corps du tiroir, ce qui m'a donné 1-2mm de jeu horizontal/vertical pour positionner ma façade.

Le tiroir en lui même est en chêne massif avec le fond en contreplaqué, plaqué chêne. La façade est issue de la même pièce que la face avant du piétement pour maximiser la similarité du grain. Le fond du tiroir se glisse par l'arrière, ce qui m'a permis de passer le vernis sur le corps et sur le fond de manière indépendante.

La finition

Jusque là j'avais surtout travaillé avec des huiles cires dures de chez Osmo. Le rendu est top optiquement parlant, par contre si vous avez vu mon projet précédent (Table basse mid century), je n'étais absolument pas satisfait de la résistance aux rayures.
De plus, sur le chêne, je n'aime pas la couleur que donne l'Osmo classique sur les bois clairs comme le chêne. J'aime l'aspect du chêne presque brut, et je ne suis donc pas fan des finitions réchauffantes. Osmo propose également une huile cire 3040 avec du pigment blanc mais avec les pores ultra ouverts du chêne, les pigments s'accumulent dedans et ça fait des traces blanches.

Bon du coup, pas d'Osmo pour cette fois mais la question est alors : que choisir ? De fil en aiguille j'ai convergé vers un vernis bi-composant ultra mat non réchauffant. J'ai bien sûr vu le post de Boris Beaulant où le Pura Natura de Hesse était mentionné. Problème : impossible de le trouver en moins de 5L en Allemagne. J'ai regardé sur les forums allemands s'il existait d'autres produits similaires et je suis tombé sur un autre vitrificateur bi-composant de chez Hesse Lignal, le DA 400-1/DE42900-0003 (deux références différentes mais strictement les mêmes propriétés comme confirmé par le service client Hesse). Mêmes propriétés que le Pura Natura mais sur une base solvantée (chose que j'ai découvert en ouvrant le bidon mais passons ...). Second problème : les indications techniques de Hesse ne mentionnent qu'une application au pistolet. J'ai essayé de voir si des gens avaient eu du succès avec un rouleau: apparemment oui mais pas des masses de retours.

Donc j'ai tenté le coup et je dois dire que je suis satisfait du résultat. L'aspect du bois est quasiment brut (même aspect qu'après rabotage/avant ponçage) et on sent encore les nervures du chêne sois les doigts. Bon par contre, les vernis solvantés ça pue pendant des jours dans l'atelier et c'est une galère sans nom pour le nettoyage. La prochaine fois je mets du papier alu dans mon bac à peinture et je jette mes rouleaux à chaque couche ... Je pense que si je dois réutiliser ce vernis au rouleau, j'ajouterai du retardateur pour me laisser un peu plus de temps pour travailler chaque couche (particulièrement pour le plateau). Le fabricant recommande 100-120g/m2 par couche et je n'ai pas respecté cette indication car j'ai voulu travailler rapidement, ce qui fait qu'en lumière ultra rasante on voit des zones avec moins de vernis.

Ma solution pour les arrondis

Il y a pas mal d'arrondis sur ce projet, que ce soit sur le plateau, sur les pieds la façade du tiroir ... Et dans la majorité des cas il s'agit d'un arrondi avec un espace et un autre arrondi, qui doit bien sûr avoir un rayon qui prend en compte l'espace et le rayon du premier arrondi. Impossible de faire ça au feeling et à la ponceuse proprement. La technique que j'ai adopté est d'imprimer des gabarits en 3D avec le rayon exact et de les maintenir sur le plateau avec un peu de scotch double face. Ça marche top. Bon en pratique le roulement de la fraise à copier finit par manger le plastique mais heureusement un plateau n'a dans la plupart des cas que 4 coins.

Les enseignements de ce projet

  • Toujours garder une pièce un peu plus large/longue tant que la pièce n'est pas assemblée. Combien de fois j'ai été sauvé parce que j'avais 1 ou 2 cm de marge en plus ..
  • Les arrêtes saillantes exposées vont prendre des coups, ça va laisser des marques. J'ai trouvé qu'adoucir les arêtes au papier de verre directement après la découpe permet de réduire les dégâts en cas de coup.
  • Dans la même catégorie, l'importance de protéger les grandes surfaces des éléments, dans mon cas le plateau. Au moment de finaliser l'installation du tiroir j'ai fait une marque sur le plateau avec ma visseuse que j'avais posé sur une vis sur le plateau ...
  • Passer un coup de rabot/racloir après un usinage permet de gagner beaucoup de temps en ponçage. J'ai passé un coup de n°4 sur toutes mes pièces ou presque et j'ai pu commencer à poncer au grain 120 (sûrement même plus haut aurait été possible)
  • Régler les machines correctement prend du temps mais sur le long terme ça sauve un temps considérable. Je pense notamment à ma dégau qui ne dégauchissait pas parfaitement. J'ai pensé que des serre-joints bien serrés redresseraient tout lors du laminage des carrelets pour les pieds. Erreur ... J'ai passé un temps fou à faire des flipos ensuite ...
  • L'application de vernis PU bi-composant ultra mat au rouleau se fait plutôt pas mal et pardonne les erreurs dans une certaine mesure. Il faut être néanmoins rigoureux et rapide car cela sèche très vite (mais du coup on peut passer les deux couches recommandées en une demi journée ...). La prochaine fois j'ajouterai du retardateur. Aussi, ne pas lésiner sur l'égrenage ! Ça a fait une énorme différence pour moi au toucher. Enfin ne pas oublier de bien mélanger le vernis avant application car les agents matifiant ont tendance à tomber au fond du récipient.
Mis à jour

Publications associées


Discussions

valoumazmaz  a publié la création "Bureau moderne en chêne".
il y a 1 an
FBang
( Modifié )

Hyper joli. Bravo

valoumazmaz

Merci !

artiste : Kamwei Fong
( Modifié )

Très beau ce bureau !

valoumazmaz

Merci !

Etign
( Modifié )

Belle maitrise! un très joli bureau 👍

valoumazmaz

Merci c'est sympa !

Kentaro
( Modifié )

Absolument superbe! Bravo!

valoumazmaz

Merci beaucoup !

AvecUnBoutDeBois
( Modifié )

Superbe réalisation. Très beau design aux lignes épurées. Merci pour cette description détaillée de la fabrication.

valoumazmaz

Merci, avec plaisir !

HAZO ébénisterie
( Modifié )

Magnifique!👏

valoumazmaz

Merci à toi !

LeCongreDebout
( Modifié )

Très beau. Pour ce qui est du placage, comme une fois qu'on y a goûté on a tendance à y revenir, sache que le ruban de masquage, s'il présente beaucoup d'avantages, a tendance à se décoller difficilement dès lors qu'il est passé sous presse. Dans ce cas il vaut mieux limiter l'usage au maximum et faire l'essentiel au papier gommé.

Pour les vernis, je partage ton aversion pour le chêne doré 🤮, et il existe des colorants blancs pour les vernis, à l'eau ou solvantés, que tu ajoutes à hauteur de 1 à 3%. Le bois conserve un aspect très naturel.

valoumazmaz
( Modifié )

Merci de ton retour ! J'imagine que sous presse en effet il y aura des résidus d'adhésif, je note.
Si je ne dis pas de bêtises le vernis que j'ai utilisé était très légèrement pigmenté blanc. J'ai été positivement surpris, les pigments n'ont pas bouché les pores du chêne, contrairement à l'osmo 3040.

Erebor
( Modifié )

Magnifique ! Merci pour le partage !

valoumazmaz

Merci, avec plaisir !

BernardT

Superbe ! Merci pour tous les détails de fabrication.

racmterrof
( Modifié )

Bravo! Ça a de la gueule.

valoumazmaz

Merci !

TotoB
( Modifié )

Bonsoir,
Je vais faire simple : Waouh !!! Magnifique et super inspirant. Moi qui cherchais une idée de bureau informatique sobre et sortant de l'ordinaire, çà tombe super bien, merci.

valoumazmaz

Merci et avec plaisir ! Je dirais qu'un des seul inconvénients dans une utilisation bureautique (qui est aussi la mienne) c'est le fait qu'il est difficile de cacher les câbles, qui ont tendance à pendouiller derrière. Mais bon on s'en accommode on va dire ;)

bricodim
( Modifié )

Magnifique meuble wow !
Merci pour ce partage.

valoumazmaz

Merci à toi !

Sam Menuiz
( Modifié )

Bonjour,
Très belle réalisation, merci beaucoup pour ce partage !

valoumazmaz

Avec plaisir, merci !

PierrePoulizac
( Modifié )

Bravo, c’est superbe ! Et merci pour les détails, bien précieux, sur les étapes et les écueils de la réalisation.

valoumazmaz

Avec plaisir, j'espère que cela pourra être utile à d'autres boiseux !

Coroebus
( Modifié )

Je suis admiratif, tant par le design que par la qualité de réalisation. Je regarde ton projet en me disant que j’ai encore beaucoup de progrès à faire

valoumazmaz
( Modifié )

Merci ! Le design vient en grande partie de chez Saulaie (il faut rendre à César ce qui appartient à César).
Côté réalisation, je dois aussi avouer qu'en cours de projet je me suis dit que j'avais sûrement été un peu ambitieux au vu de mon expérience. L'avantage c'est que j'ai énormément appris. Et ne t'y méprends pas, il y a plein de petit défauts. J'ai choisi sciemment les angles des photos ;)

Pitsic

Il est superbe, bravo !
Pour le placage, une alternative au ruban de masquage est le même en bleu, il colle moins et est plus facile à enlever après collage, même sous presse.
Je trouve juste un peu dommage d'avoir choisi des charnières visibles mais je pinaille le tout est d'une telle qualité que ça ressort.
On a hâte de voir d'autres projets, bonne continuation !

valoumazmaz

Merci ! D'accord je prends note. Une marque particulière ?
Je sais bien que les charnières visibles ne sont pas des plus jolies mais je me suis dit qu'au final le tiroir serait fermé 99.9% du temps. Partant de ce constat je préfère avoir 5.5cm de profondeur plutôt que 2.5cm pour pouvoir cacher plus de bazar !

Pitsic
( Modifié )

valoumazmaz Tu as raison pour les coulisses. Je pense que dans ce cas précis, je serais parti sur du tout bois, sans quincaillerie, ou tenter le prototype de Boris (ouverture totale sur coulisseaux bois). Sinon, quand j'ai la place, j'utilise les Blum tandem, mais ça mange en effet 2/3 cm de profondeur...

Benoit95
( Modifié )

Superbe! dommage que ton 3D ne soit pas sous sketchup.

valoumazmaz

Merci ! Je sais que la communauté est plutôt sous Sktechup que sous Fusion mais je trouve ce dernier vraiment intuitif.

olivier-inge-bricoleur

+1 pour fusion, même si c'est dommage qu'il ne soit pas 100% en ligne comme onshape...
Et bravo pour le bureau, il est magnifique

valoumazmaz

Merci ! Je ne connais pas onshape, je vais jeter un coup d'œil.

tbim
( Modifié )

Très belle réalisation.

valoumazmaz

Merci !

ren22
( Modifié )

Magnifique!! Merci pour ton partage!

valoumazmaz

Merci !

Marc Janod
( Modifié )

Bravo !
Très inspirant !
Et merci pour les détails de réalisation, c'est toujours passionnant de comparer ses trucs et astuces

valoumazmaz

Merci ! En espérant que ça puisse être utile !

Tagliaboschi
( Modifié )

Magnifique, je suis vraiment admiratif. Permettez-moi deux questions de débutant.
les endroits sur les quelles sont usinés les faux tenons du piétement sont des pièces ajutées qui viennent se coller aux carrelet des pieds, n’est-ce pas?
J’ai appris (….dans la douleur…) a ne pas visser directement un plateau massif au piétement, mais pourquoi vous dites que finalement au vu du mouvement du bois, vous auriez pu faire un plateau massif?

valoumazmaz
( Modifié )

Merci ! Oui c'est tout à fait ça, j'ai utilisé une lamelle pour avoir un affleurement parfait et éviter que ça glisse pendant le collage. Mais un assemblage à plat joint avec cette orientation du fil est suffisamment résistant en lui-même.
Pour votre deuxième question, ma description peut porter à confusion. Dans le cas où le plateau est en MDF, celui-ci ne va pas travailler et les vis sont donc adaptées. Si j'avais opté pour un plateau en massif, j'aurais utilisé des boutons en bois, qui eux laissent le bois travailler.
Au final je suis content de ne pas avoir fait ça en massif, principalement pour le fait qu'il n'y ait pas de bois debout visible sur les cotés.

Patrice83
( Modifié )

Un bureau d'une belle élégance ! Bravo !

valoumazmaz

Merci beaucoup, j'apprécie !

michel22440
( Modifié )

Félicitations, d'une part pour la réalisation et aussi pour le compte rendu de ta démarche ! Une superbe réalisation et un super partage 👏

valoumazmaz
( Modifié )

Avec plaisir, coucher la démarche par écrit me permet aussi d'ancrer les difficultés quelques part. En repensant à un projet on a sinon tendance à se dire que tout ne s'est pas si mal passé en fin de compte ...

xyloweb
( Modifié )

Très belle réalisation soignée et un super rendu au final 👍

valoumazmaz

Merci !

JeanbaptisteM

Magnifique ! Et merci d’avoir partagé autant de détails sur les étapes de la fab.

L'atelier des cosmiques
( Modifié )

Bravo! Magnifique design et super réalisation. Chapeau…

Je crois avoir vu une vidéo YouTube de pedulla studio (que j’aime bcp) où il a une astuce (enfin un truc bien technique quand même) pour faire des pieds similaires sans être embêté par les plis du carrelet.

En tout cas merci pour ton retour détaillé car je vais devoir faire des pieds dans ce style pour un projet.

Ciao

valoumazmaz
( Modifié )

Merci ! Je me suis en effet inspiré du design et des techniques de cette vidéo (je crois qu'il en a même deux avec ce genre de pieds). Si je ne dis pas de bêtises, l'astuce est de laminer avec deux plis, de sorte qu'à ce que l'interface entre les deux plis corresponde à la diagonale du profil du pied. Associé à une coupe sur quartier le rendu est top sur tout le pied. C'est malin mais dans mon cas ce n'était pas adapté pour la raison suivante : il faut des plateaux plus épais, non seulement parce qu'il n'y a que deux plis au lieu de 3, mais aussi parce que dans cette orientation diagonale, il y a facteur racine de deux en plus par rapport à un carrelet normal. Il aurait fallu que je parte sur des plateaux de 54mm pour avoir un carrelet de 70mm (et encore ça me laisse dans ce cas 4mm pour le dégauchissage rabotage, ce qui est très optimiste), ce qui est plus lourd à manier, plus chiant, ... bref ;)

Tma
( Modifié )

Très belle réalisation, c'est très pur, le matériau n'est pas trahi. Bravo et merci pour le partage.

valoumazmaz

Comment ne pas aimer le chêne brut ... merci du compliment !

Tapioca
( Modifié )

Tous les commentaires sont unanimes: c'est une très belle réalisation et nous sommes admiratifs. Tu nous donnes moults explications et c'est bien le but de la plateforme "Air du bois" Un grand merci à toi.

valoumazmaz

Merci, j'apprécie beaucoup ton commentaire. J'espère que la description détaillée pourra servir à d'autres, et sinon c'est toujours divertissant de lire les rebondissements dans les projets des autres ;)

Vianney - VICA
( Modifié )

J'adore le design et aussi bravo pour le boulot!

valoumazmaz

Merci beaucoup !

philbon
( Modifié )

Merci de partager ce beau travail
j'aime beaucoup ces lignes tendues et les arrondis , c'est très equilibré.

valoumazmaz
( Modifié )

Merci ! Le design originel par Saulaie est déjà très sympa, j'ai ajusté les lignes pour jouer sur l'équilibre encore un peu plus.

pontordu
( Modifié )

belle coupe moderne et merci pour toutes ces explications

valoumazmaz

Merci, avec plaisir !

JPM
( Modifié )

Très très joli…beaucoup de savoir-faire.
Merci du partage
Jean-Paul

valoumazmaz

Merci, pas mal de premières fois sur ce projet, j'ai eu de la réussite globalement je dois l'admettre.

Marco14
( Modifié )

Bonjour, c'est un très joli projet. Bravo! Une petite question: tu ne sembles pas avoir réalisé de contre-placage, sur la face cachée du plateau. N'as tu pas eu de problème de déformation du MDF après séchage?

valoumazmaz

Merci ! J'ai bien contrebalancé mon placage, tu peux le voir en bas de la section 'Piétement', sur la photo montrant le dessous du bureau

Antoine
( Modifié )

Superbe design de l'exemple,
Réalisation irréprochable,
Waoouuh !!

valoumazmaz

Merci ! Irréprochable ça ne l'est pas crois moi, j'ai ajusté les angles des photos pour ne pas tout montrer 😅

XavierF

Superbe, très épuré.

Thomus
( Modifié )

Jolie pièce !

PierrePoulizac

Je vous en prie, Malraux, regardez devant vous. 😂

PierrePoulizac

Très joli bureau, et merci pour le retour d'expérience bien détaillé !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3 236 vues
73 commentaires

Publications associées

0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de valoumazmaz 
Voir aussi