L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Kentaro

Un télescope ultraléger en composite multiplis et polystyrène extrudé


Je ne vais pas vous montrer tous les télescopes que je réalise, mais je présente quand même celui-ci, car il fait appel à une technique qui peut intéresser des boiseux curieux.

Ce télescope, doté d'un miroir de 300 mm de diamètre, est en effet ultra léger (la structure, hors optiques, pèse 5 kg, soit 1/3 du poids qu'un télescope habituel de cette taille), et il est réalisé en composite: une "peau" en contreplaqué de bouleau fin de 1,5 mm d'épais, prenant en sandwich une plaque de polystyrène extrudé. C'est la magie du composite, l'ensemble est extrêmement rigide, presque aussi rigide d'une planche pleine et infiniment plus léger.

Habituellement, la "peau" pour ce genre de composite est en fibre de verre ou de carbone, mais comme je travaille le bois, j'ai essayé avec ce contreplaqué fin. Et cela a bien marché!

On peut avec cette technique faire des lampes, des tabourets, des chaises ultralégères. J'ai même vu un vélo couché réalisé de cette manière, avec du cp très fin et du polystyrène (donc très léger, très rigide, et répondant à des fortes contraintes).

Voici comment le composite est réalisé:

La plaque de polystyrène est prise en sandwich entre les deux plaques fines de cp. Le tout est collé à la colle à bois. Après ponçage des chants, on obtient une surface bien nette. Il suffit alors de "stratifier" les chants. Pour cela, je maintiens le cp avec du scotch d'électricien, un peu élastique, ce qui permet d'avoir la bonne pression. Quand c'est sec, il suffit d'araser à la ponceuse, puis plus finement, à la lime.

Je procède de même pour l'ensemble des pièces.

Et voici le télescope plus en détails.

La partie basse (le berceau) est entièrement monocoque (d'un seul morceau), ce qui confère une très grande rigidité à cette pièce maîtresse).

Tous les boutons en alu sont faits maison.

L'anneau supérieur.

Le couvercle souple est réalisé à partir de baguettes de cp prenant en sandwich du tissus (un morceau de drap)...

Mis à jour

Discussions

Kentaro a publié la création "Un télescope ultraléger en composite multiplis et polystyrène extrudé".il y a 1 an
Guilhem Brouat

Superbe Kentaro ! J'imagine que c'est particulièrement bénéfique pour alléger la cage du secondaire, ce qui devrait permettre de monter des optiques un poil plus lourdes sans galérer à équilibrer le télescope.

Kentaro
 

Plus la cage secondaire est légère, plus le centre de gravité est bas, donc, les "demi-lunes" sont plus petites, la forme plus compacte.

En fait, le télescope est calculé de manière à être toujours à l'équilibre, même avec de gros oculaires : on calcule le centre de gravité avec de gros oculaires, et le système de coulissage a un minimum de frottement qui permet de compense la baisse du centre de gravité quand on enlève l'oculaire.

ebenober
 

En somme c'est le modèle de poche ?

Kentaro
 

J'en fait également qui tiennent tout dans une petite boite. Pour les voyages au CHili ou en Namibie, là où le ciel est bien noir.

JC 61
 

juste une question : ou t'es tu fournis le miroir ?

Kentaro
 

Pour les grands télescope de qualité, les miroirs sont réalisés par des artisans, à la main. On peut bien sur acheter des miroirs industriels fabriqués en Chine, mais ils sont de bien moindre niveau. Sans doute le meilleur artisan en Europe est français et travaille dans son garage près de Nevers: Franck Grière, de Mirrosphère. Les autres sont aux Etats-Unis.

jeanco77
 

Du très beau travail comme d'habitude. Ce qui m'étonne c'est que la colle à bois arrive à coller sur du polystyrène. L'expérience le prouve donc c'est que ça marche !

Kentaro
 

Oui, cela m'a étonné aussi... Mais j'en ai fait qui tiennent depuis plusieurs années ainsi.

ADelec

Alors c'est tres beau, mais je ne comprend pas ou il fait regarder pour voir des etoiles. Au debut je pensais que c'etait un siege telescope : p

Kentaro
 

;) ... La lumière vient par le haut. Elle arrive en bas, sur le miroir primaire, concave et parabolique. Ce miroir concentre les faisceaux lumineux vers le miroir secondaire (en haut), incliné à 45°, qui réfléchit la lumière vers le porte oculaire et l'oculaire (le truc noir sous l'anneau supérieur). Donc, on incline l'ensemble dans la direction où on veut regarder et on regarde dans l'oculaire qui est placé en haut, sous l'anneau.

ADelec

C'est limpide, merci. Bravo pour tes creations en tous cas

Jalma
 

c'est vraiment du super travail !!! mais ou tu trouve le miroir concave .....ne me dit pas que tu le fabrique toi même .... sinon à quand la démo !!!pour le fabriquer ???

Kentaro
 

Merci! Je ne réalise pas les optiques. C'est un autre artisan qui les fait, à la main, dans son garage, près de Nevers. C'est d'ailleurs l'un des meilleurs au monde.

Pour réaliser un miroir parabolique, en résumant, il faut deux tranches de verre, de l'abrasif entre, et on fait tourner la plaque du dessus avec des mouvements plus ou moins aléatoires. Au bout d'un très long temps, on obtient une surface sphérique, puis parabolique. C'est un travail de fou, un faux mouvement, c'est une semaine de perdue, et il faut mesurer très régulièrement. A la fin, on obtient une parabole d'une très grande précision.

IL y a quelques artisans dans le monde qui font cela pour les amateurs.

On peut aussi réaliser des miroirs par des procédés mécaniques, avec des machines, mais ce n'est jamais aussi bon que le travail à la main d'un artisan.

Sinon, les professionnels comme la REOSC, société française leader mondial sur cette technologie, font de grands miroirs de très grande précision avec un technique un peu spéciale, par bombardement ionique (on enlève atome par atome...) Dans ce cas, cela coûte une fortune...

La REOSC est en train de réaliser les miroirs pour l' Ultra Grand Télescope Européen: une centaine de miroirs de 1m de diamètre, hexagonaux, qui assemblés ensemble vont constituer un grand miroir de 30 mm de diamètre. Tous les miroirs seront sur des verins actuateurs, qui donneront en temps réel la bonne position de chacun des miroirs, pour compenser les éventuels déformations de la structure quand elle est inclinée selon divers angles.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
579 vues
13 commentaires

Caractéristiques

0 essence
 0 outil
 0 finition

Contenus associés

0 collection
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
Autres créations de Kentaro 
Voir aussi
Admin