L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
tetart

Réalisation d'une draisienne

par tetart 

Navigation

Réalisation d'une draisienne

Fabrication d'une draisienne pour l'anniversaire d'un de mes filleuls.

La date butoir étant le week end du 24 Octobre prochain, quoi de mieux qu'un pas à pas sur L'air du bois pour se lancer ce "petit" défi ! Hé oui une fois posté difficile de faire marche arrière.
Le délai est court pour moi car même si ce n'est pas l'envie qui manque le temps disponible pour l'atelier est assez restreint (enfin même si j'y passais 12h/jour ce ne serait encore pas assez à mon goût ! ...).
Bref j'espère vous faire suivre cette réalisation jusqu'à son aboutissement en temps et en heure !

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

L'objectif ...

L'idée est de transformer ça :

en ça :

Publié

Partager  

Les plans

Etant parti d'images glanées sur internet, j'ai réalisé une modélisation 3D (dispo dans les plans) à partie de laquelle j'ai édité et imprimé une vue des différentes pièces à l'échelle 1.

La cote 145mm correspond à la largeur maximale de travail de ma dégauchisseuse/raboteuse. Je vais donc rajouter un petit bout en partie basse pour conserver l'esthétique de la forme.

Publié Mis à jour

Partager  

Le débit ...

Tout démarre bien ... je repère les défauts et les meilleurs morceaux pour les différentes pièces. Puis délignage à la scie circulaire.

Les plus petites pièces brutes sont refendues à la scie à ruban et le tout passe à la dégau/rabo pour avoir quelque chose de bien plan, parallèle, perpendiculaire bref de belles pièces corroyées.

Là où ça se gâte ... ben oui avec un "tout démarre bien", il fallait forcément arriver sur un "ça se gâte" ...
Donc là où ça se gâte c'est quand j'ai dû refendre ma plus grosse pièce pour obtenir les plis qui composeront le cadre. Elle fait 14cm de haut et sur ma SAR, ça ne passe qu'en enlevant le guide de lame ... autant dire que ce fut un échec : la coupe est partie en biais en bout de 10/15cm.
J'ai donc essayé avec ma scie sous table mais le moteur peinait trop pour couper en pleine masse et ça commençait sérieusement à sentir le chaud ... (pour pas dire le brulé).

Je me retrouve donc incapable de débiter mes planchettes ... tout du moins avec mes outils. Je vais donc aller voir un ami menuisier pro.

Publié

Partager  

Les gabarits

On pourrait se demander pourquoi des gabarits sur ce projet puisque je n'ai pas prévu de faire plusieurs draisiennes ...

  • je ne suis pas encore suffisamment précis dans mes découpes donc je préfère les faire d'abord sur un bois plus facile à travailler que du massif. Et si la forme est bonne, il n'y a plus qu'à copier à la défonceuse ...
  • je n'ai pas de lapidaire digne de ce nom pour le moment pour usiner correctement les arrondis sur du chêne massif
  • peut être que finalement j'en ferai plusieurs (j'ai déjà une paire de roues de récup en rab ...)

Donc j'ai découpé sur du médium les différents gabarits (scie sauteuse pour dégrossir, scie à chantourner pour plus de précision et enfin mon lapidaire maison pour les arrondis et ajuster les bords)

Publié Mis à jour

Partager  

La selle

A partir des petites pièces corroyées, j'ai pu tout de même refendre à la scie sous table des planches de 7mm dans lesquelles j'ai découpé grossièrement les pièces pour le support de la selle.
Compte tenu de la géomètrie de cette pièce et des efforts qu'elle va recevoir, j'ai repris la proposition de @zeloko : le tripli.
J'ai donc essayer d'avoir un maximum les fibres dans la longueur des pièces et les 3 épaisseurs permettent de croiser les fibres.

Le tout est collé et sera par la suite usinée à l'aide d'un gabarit (encore) pour lui donner les bonnes dimensions.

Pendant ce temps je débite la selle grossièrement à la SAR. Je chanfreine avec une fraise quart de rond la face du dessus et avec une fraise à 45 la face du dessous.

Je reporte l’empreinte du support sur la selle (enfin plutôt SOUS la selle pour être exact). La mortaise est dégrossie à la défonceuse puis finie à la bédane et au ciseau.
En plus du collage, j’ajoute 2 vis qui seront masquées par des tourillons.

Publié Mis à jour

Partager  

La fourche

Je commence par usiner les 2 branches de la fourche à l’aide d’un gabarit.
Je découpe également les 2 entretoises. Celle du bas est faite avec une scie cloche pour obtenir l’arrondi.

Pour le guidon, ne trouvant pas de barreau du bout diamètre, je suis parti d’un tasseau carré et ça m’a donné envie d’ajuster un peu mes plans. Le guidon devient donc carré avec des arêtes arrondies.
Par contre au lieu de faire de simples trous dans la fourche, je confectionne un gabarit à partir du guidon pour defoncer les pièces. Un bon coup de ponçage et ça rentre au poil !

Petite découpe à la bédane et au ciseau pour incruster la partie carré du boulon de l’axe de la fourche dans l’entretoise haute.

Préparation des pièces puis collage de la fourche. Je me suis vite rendu compte de l’intérêt d’avoir les trous des axes des roues ouverts vers le bas ! Sans ça il faut faire passer la tige filetée dans 2 écrous + la roue ... et c’est long, très long ! Donc on découpe le bas de la fourche et on fait passer le montage roue, axe et boulons d’un coup.

Comme pour la selle, je renforce le tout avec des vis "noyées".

Publié

Partager  

Le cadre

Pendant que je travaille sur la selle et la fourche, j’ai confié mon bout de bois récalcitrant à Ben. Je récupère donc de belles planchettes ! Merci Ben !
Je les passe à la degau et au rabot et découpe rapidement l’emprise du gabarit sur les 4 plis extérieurs. Je procède au calepinage des 2 plis intérieurs pour optimiser l’orientation des fibres.
Le tout est encollé avec une traditionnelle forêt de serre-joints !

Même procédé que pour les autres pièces : SAR pour dégrossir, scie sauteuse pour les parties intérieures et fraise à copier pour finir la découpe.

Petite apparté : ma fraise commence à vieillir et ne l’ayant pas suffisamment entretenue, graissage et nettoyage du roulement celui ci se bloque et fini par tourner avec la fraise brûlant mon gabarit en MDF. Et le moindre défaut du gabarit engendre quelques imperfections sur la deuxième pièce du cadre. Note pour plus tard : faire ses gabarits dans un bois plus dur ou plus simplement apprendre à entretenir ses outils !

Pour définir l’écartement des 2 pièces du cadre et obtenir ainsi l’angle du biseau à couper sur le devant, je prépare le montage de la roue arrière. L’axe récupéré avec la roue étant trop court, je pars d’une tige filetée de diam 8mm.

Le biseau est fait à la SAR puis fini au ciseau. L’ajustement est très honorable ... sauf que je me suis planté dans le calcul de l’angle. Les plans s’ajustent donc encore un peu pour corriger ...

Viens ensuite une série de trous : axes des roues notamment et il faut de la précision pour qu’au final tout tourne à peu près rond !
Du coup encore merci à Ben pour le prêt d’une perceuse à colonne ! C’est magique ! Je fais donc des trous, des petits trous, des gros trous, encore des petits trous, toujours des petits trous ...!
(Je pense que ce sera mon prochain investissement).
Le perçage de l’axe arrière sur le cadre en biais ... pas facile d’avoir les bons repères mais le résultat est satisfaisant.

Collage du cadre puis des entretoises servant de renfort. Comme pour le reste le collage est doublé par des vis (en quinconce pour l’avant du cadre).

Réalisation d’un chanfrein sur les faces extérieures du cadre.

Moment intense en précision : le perçage de l’axe de la fourche dans le cadre ! La forme "rectangulaire" de cette partie du cadre rend l’opération plus facile.

1er montage pour vérification et aussi pour reporter sur le cadre l’emplacement du boulon qui doit bloquer la direction (pour le mode débutant). Ce boulon vient se loger dans un écrou à frapper. Pour être sûr de l’alignement des roues quand elles sont bloquées, je les ai coincées entre 2 planches bien rectilignes avant de marquer l’emplacement de l’écrou.

Découpe et collage de 2 entretoises venant serrer le support de selle. Je ne m’étale pas plus car ces 2 petites pièces m’ont pas mal fait galèrer (encore des biais devant bien ajustés ...). Je suis encore un peu fâché contre elles ...

Deuxième moment intense en précision : percer le cadre et les entretoises collées juste avant pour le passage des boulons bloquant la selle. Après beaucoup de réflexion de calage pour compenser l’angle formé par le cadre, vérifier l’aplomb sur plusieurs axes ... n’ayant pas trop de plan de référence, encore moins de temps et repensant à mon biseau erroné ... J’ai fini perrer à main lever en suivant mon tracé. Et c’est plutôt bon au final. Des fois il faut savoir se faire confiance ...

Publié

Partager  

Les tourillons ou bouchons en bois

N’ayant pas trouver de tourillons ou baguettes en chêne, je m’apretais à utiliser ce que j’avais en stock : du hêtre. Mais j’étais à 2 doigts de la faute de goût ... encore une fois merci à Ben de m’avoir remis sur le droit chemin ! 😉
Mais n’ayant pas de scie cloche de 8mm, je me suis souvenu d’une méthode vu sur le net. Je n’arrive pas à remettre la main sur une vidéo l’expliquant. Donc voici la recette :
- débiter des baguettes carrées de section légèrement plus grande que le diamètre souhaité.
- dégrossir la forme ronde du tourillon au ciseau
- percer un trou du diamètre voulu dans une pièce métal (assez rigide ou renforcée par des plis comme des U)
- faites passer la baguette de bois dans le trou ... et si il ne veut pas ... aider le à grands coups de marteau !
- débiter des petits bouchons

Le résultat est plus que probant à mon goût.

NB : plus l’ajustement au ciseau est bien fait plus c’est facile de finir au marteau et moins on passe pour un bourrin ...

On colle tout ça dans les surprofondeurs pour masquer les vis avant de recouper à ras et de finir au ciseau et en poncant.

Publié Mis à jour

Partager  

La finition et le montage

Après un ponçage général, j'applique 2 couches de vernis incolore satiné (en bombe, je trouve l’application facile).

Montage final. On est à J-2. Objectif tenu !

Publié

Partager  

Rendu final

Publié

Contenus associés

On en parle ici

Zeloko
 

Héhé ... un beau défi !
Mais autant le plan que tu proposes semble coller bien en étant débité dans du panneau, autant je ne vois pas bien comment la forme du cadre va se faire à partir de ton morceau massif sans y faire une sorte de trois plis ?

tetart
 

@zeloko Heu ben naïvement je dirai en débitant une planche de 2 cm d’épaisseur puis en découpant la forme du cadre dedans ...
Mais compte tenu de ton commentaire, j'imagine que mettre le fil du bois dans la grande longueur ne suffit pas niveau efforts ?
L’idée du trois plis est de retrouver des fibres dans le bon sens au niveau de la traverse centrale ?
Ça me rajoute un peu de taf mais en même temps le pas à pas en cours de projet a l’avantage de pouvoir affiner le projet avec les expériences de tous les boiseux.
Je vais donc réfléchir à ça et sûrement revoir mes plans.

Zeloko
 

Hmm ... c'est ça. J'aurais peur qu'il y ait trop de fil de travers. C'est un vélo d'enfant, mais ça reste un vélo. Et donc le cadre prend tout les choc de la route.
Le trois plis n'est peut-être pas la solution ultime par rapport à ta matière première. Ca fait beaucoup de refente.

Tu peux faire quand même l'usinage que tu souhaites, mais avant on peut imaginer que tu as assembler les bois dans l'esprit de l'image ci-après. Enfin, là c'est fait vite pour expliquer. Faut chercher un peu les point de faiblesse ... Et pourquoi pas faire encore plus de morceaux.

tetart
 

L'idée du tripli me plait bien. On garde l'aspect "massif" d'une seule pièce visible de profil. Effectivement il y aura un peu plus de sciure que prévu.
Pour ta 2ème proposition, j'avais également pensé au début à décomposer le cadre comme une poutre treillis mais pas sûr qu'avec le délai que j'ai, je puisse m'essayer à des assemblages que je suis loin de maîtriser ... De plus les arrondis génèrent également des surlargeurs au final "perdues".
Je suis plus tenté de laisser le soin à la colle du tripli d'encaisser les futurs rodéos du jeune homme !

ecto1
 

quel beau projet, petite question quand vous parlez de trois plis c'est à dire que vous collez trois pièces de formes identiques, mais en inversant les sens fibre du bois ?
ou il s'agit d'autre chose ?

Zeloko
 

C'est ça @ecto1. Mais l'usinage il est fait après. C'est une sorte de contreplaqué avec que trois couches épaisses.

ecto1
 

Merci @zeloko

Zoan
 

Super défi je rêverais savoir faire ca car je début dans le travail du bois mais sa matir comme une spiral je cherche dès projet et petit plan pour fait mes propre outil ou établi ciclonne pour travail comme il faut mais super idée j'ai hâte de voir ton travail final

tetart
 

Bonjour @zeloko,
Pour continuer ce pas à pas, je dois bien cliquer sur Editer (tout en haut à gauche de Surveillé) ? Mais là j'ai un msg d'erreur ... que faire ?
Merci

Zeloko
 

Salut @tetart, par expérience, la refente à la scie à ruban et bien exécuté par 80% de bonne lame affutée et 20% de bon réglage de la machine. Si c'était à refaire, je t'inviterais à faire affuter le lame juste avant.
Après, 140mm, c'est peut-être beaucoup pour ta scie.

Sinon, je pense que le principe du 3 plis, permet justement de s'affranchir d'avoir des grandes largeurs. Comme c'est croisé, il y a toujours du bois quelque part qui tient. Et les jointure sur un même pli peuvent recevoir de la colle.

Le problème que je vois à ta découpe en planchette de 140 mm de large dans l'épaisseur que tu veux, c'est que naturellement ton bois va se déformer. En effet, tu pers d'une grosse pièce qui a des forces internes. Mais avec le temps elles sont arrivé en équilibre. En coupant cette pièce, tu vas libérer cet équilibre.

De mon avis perso, pour assurer le coup, il faut avoir au moins 3mm de rab' sur l'épaisseur pour espérer compenser ce "mouvement" après à la raboteuse.

D'ailleurs, je vois sur tes dernières photo que les pièces de bois de ton support de selle ne sont pas rabotées (et certainement trop petites pour l'être maintenant). Tu veux faire ton trois pli avec des pièces brutes de SAR ?

tetart
 

Merci @zeloko pour toutes ces précisions.

Alors pour ma SAR, la lame est d'origine ... enfin pas changée depuis que je l'ai acheté d'occaz et les réglages, je ne suis pas encore bien sûr de moi ...

Oui effectivement, j'aurais pu décomposer le tripli pour avoir des lames inférieures à 140mm. J'aurais pu ...

Pour ce qui est des forces internes au bois, merci beaucoup pour les infos, c'est exactement ce genre de chose que je souhaite apprendre en travaillant cette matière !
Néanmoins j'avais prévu de débiter des planchettes de 9 à 10 mm et de les à 7mm après mais plus parce que j'anticipais une certaine imprécision de mes débits que sur une connaissance du déséquilibre occasionné.

Pour les éléments du support de selle, les pièces ont été découpées dans des planchettes de 7mm rabotées. Peut être la photo qui ne rend pas ...

En tous cas, encore merci pour les infos et conseils !

tetart a publié l'article "La fourche".il y a 1 an
tetart a publié l'article "Le cadre".il y a 1 an
tetart a publié l'article "Les tourillons ou bouchons en bois".il y a 1 an
tetart a publié l'article "La finition et le montage".il y a 1 an
Zeloko
 

Piouf ... j'en connais un qui a pas trop du dormir ;)
EN tout cas, elle a de l'allure ta draisienne ! Bravo. Une photo finale ?

tetart
 

Merci, merci.
Oui ces 2 dernières semaines ont été assez intenses !
A l’instant T, le vernis sèche ... je vais faire le montage final réellement demain. Je posterai la photo

Benaordur

La grande classe!! Bravo, bien joué! Moi aussi je veux voir le rendu final!!

Os974
 

la vache superbe travaille en tout cas c'est magnifique
J'attend avec impatience les photos final en tout cas bravo

racm terroff

Bravo, le filleul sera fier.

tetart a publié l'article "Rendu final".il y a 1 an
Zeloko
 

Superbe !

RScreations
 

Magnifique, le drapeau apporte une belle plus value :)

niclasse
 

Bravo c'est magnifique

tetart
 

Merci bcp !
Oui @rscreations c'est le drapeau qui fait tout ! 😀
Même si il est plutôt gênant à l'usage en fait pour enjamber l'engin ...

Zeloko
 

Au fait, elle fait quel poids cette draisienne ? Parce qu'en chêne massif ça doit faire son poids, non ;) ?

PS : @tetart, un bel ouvrage comme ça, je t'invite à le mettre aussi dans les créations et de le lier à ce pas à pas.

niconathy
 

Bien réussie ce petit bolide. J'ai suivi avec attention. Ça donne envie de revenir quelques années en arriere! 😇😇😇

ecto1
 

bravo, tu as assuré !

tetart
 

Merci à tous !
@zeloko je ne l'ai pas pesée mais j'ai l'impression que le plus lourd finalement ce sont les roues pleines ... Mais mon fillot la manœuvre et la soulève sans problème. Ils ont l'habitude de lever des menhirs dans la région !

tetart
 

@zeloko je la publie dans les créations dès que j'aurais récupéré d'autres photos et vidéos en pleine utilisation.

Zeloko
 

Ok ;)

GrandJu
 

Bravo, voila une bien belle draisienne, du beau boulot

racm terroff

!!

Pierro
 

Superbe job !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
Autres pas à pas de tetart 
Voir aussi