L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Gaëtan D

Console en chêne

par Gaëtan D

Navigation

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Console en chêne

Je vais vous présenter ici un projet presque achevé de console en chêne. Le cahier des charges était d'y intégrer 2 tiroirs discrets, une tablette basse , le tout dans un style qui rappelle le mobilier existant de notre séjour.

Liste des articles


Partager  

Réalisation du piétement

Les pieds ont été travaillés à partir de poutres en chêne de section 70*50. Pour les 2 pieds de devant, une arête "cassée" est ébauchée à la scie sauteuse puis finie à la plane. Deux petites rainures sont réalisées à la défonceuse. La base des pieds est ébauchée à la scie sauteuse puis à la râpe.
Ensuite des rainures sont réalisées pour recevoir les tablettes basses et hautes.
L'assemblage des pieds via les côtés et la partie de derrière se fait par faux tenons/mortaises.

Publié

Partager  

Plateau

Le plateau est réalisé par assemblage de 2 parties par faux tenons. Le bois brut a été initialement dégauchi au rabot. L'assemblage du plateau sur le piètement se fait par des tourillons à l'arrière et un système de taquets dans des rainures pour les côtés. Une fois l'assemblage effectué, un rattrapage de dégauchissage est effectué à la défonceuse pour avoir une surface bien plane et lisse. Puis ponçage et quart de rond à la défonceuse en périphérie.

Publié

Partager  

Tiroirs

Les tiroirs sont constitués d'un cadre réalisé à partir de planchettes de 1 cm d'épaisseur rainurées pour recevoir le fond (en CP chêne) et assemblées par queue d'aronde pour le devant et queues droites à l'arrière. Les façades rapportées sont fixées via des inclusions en chêne. Une rainure basse en arrière des façades a été réalisée pour pouvoir tirer les tiroirs.

Publié Mis à jour

Partager  

Réparation d'un accroc

J'ai été amené à réparer un accroc à la base d'un pied. Pour cela j'ai coupé la zone abimée puis j'ai collé un morceau de chêne que j'ai ajusté en suite à la scie et par ponçage.

Publié

Partager  

Le plateau s'envole

Avant d'appliquer un vernis, j'installe le meuble à sa future place pour éventuellement corriger les défauts liés au changement de température et d'hygrométrie. Je n'ai pas été déçu, il y a eu beaucoup de mouvement!
Lors du montage du plateau j'avais à gauche une légère surélévation; pour corriger j'ai collé cette partie sur le pied même si je savais que je condamnais tout mouvement et que je risquais l'apparition de fentes au centre. A droite c'était nickel.
Après 3 semaines d’acclimatation je vous présente les résultats à droite et à gauche. Le plateau tuile fortement, j'hésite à le coller sur le piètement. Quelles solutions voyez vous?

Publié Mis à jour

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

On en parle ici

Gaëtan D a publié le pas à pas "Console en chêne".il y a 8 mois
Thomas
 

d'après ce que je vois tu n'as pas suffisamment refendu les planches pour ton plateau.

A ta place je rependrai le plateau, tu délignes en 2 voir 3, tu redresses les chants et tu recolles. Rajoute une planche pour combler les pertes.

Tu n'amélioreras pas la situation en collant le plateau au piétement...

niconathy
 

Pour la déformation du plateau, tu trouveras quelques explications dans ce pas à pas:
http://www.lairdubois.fr/pas-a...
N'hésite pas à regarder la vidéo de jeremycmdd

Wil
 

Tout à fait d'accord avec @thomas, la planche de ton plateau qui travaille n'a pas été refendue à cœur. Rien ne sert de coller, le plateau continuera à faire ce qu'il veut !

niconathy
 

En regardant un peu plus les photos, tu as mis 1 gros taquet sur chaque côté, et pas devant. Deux plus petits sur les côtés, et 3 ou 4 sur le devant auraient permis au bois de moins bouger. Maintenant qu'il est comme ça, faut tout reprendre.

Gaëtan D

Merci pour vos réponses et conseils! Je vais donc démonter le plateau, le refendre et voir si il est réutilisable, sinon je recommencerai! 😒
Je vais peut être même en profiter pour intercaler une bande de noyer, à voir...
et merci particulièrement à @jeremycmdd pour sa vidéo sur le débit! je suis personnellement très intéressé par tout ce qui concerne ce sujet et les déformations prévisibles!

sanglier
 

le plateau inferieur entretoise tres peu les pieds et est peu solide (pas d'appuis en bout sur des traverses ) des traverses logitudinales ( à T M ) assurent unmeilleur contreventement .... le bois sur dosse en grande largeur a toujour creusé au sechage :preferer le bois de quartier (bien maillé pour le chêne ) ue degau est plus utile que des "fraiseuses portatives " de vrais tenons quand c'est possible ne pas faire du "Ikea " c'est du cahin caha de maintenant (analyser leur solidité )les plateaux en massif de table sont tenus par taquets vissés un fond vertical de tiroir est rarrement au bout des "joues" (y prevoir un taquet à bascule pour eviter une sortie desastreuse )
l'ai eu ce probleme de planche sapin de 100% palette non seche du plateau et cernes non alternées .. le fond vert. est en cp de 5 (la photo ci jointe realisé pour support aquarium de 120 litres ) j'ai refendu ,,redressé les chants recollage et rajout de largeur

Gaëtan D

Merci pour tous ces conseils M. Lejeune, la dégau est encore dans son carton, elle me facilitera bien la tâche... Vous pensez que les faux tenons ne sont pas assez solides en comparaison de vrais tenons?

kaiser38
 

Bonjour,
Je pense que Sanglier faisait allusions aux tourillons peut-être ? Faux ou vrai tenons, à mon avis c'est du kif kif, vu les colles qu'on emploie. Pour du plateau, à mon avis l'idéal reste le bouvetage à la toupie. C'est comme ça que les pros font en général. Sur un plateau, l'avantage de la fausse languette rapportée (on parle pas de tenons sur un plateau), c'est que du coup tu perds pas de matière en largeur sur le planche, contrairement à une vrai languette qui serait réalisés à la toupie.
La solution du lamellos est pas mal aussi je trouve en tant qu'amateur. Pas eu de soucis de décollement.
Il est clair qu'il est risqué d'utiliser les planches de la manière où tu l'as fait, je suis même étonné de ta planche de droite avec le coeur. D'où vient ce bois ?
Personnelement, j'ai fait faire une table en frêne par un menuisier, n'étant pas assez équipé pour me lancer la dedans. Le plateau fait 160cm par 90cm. Il a utilisé 3 planches seulement pour avoir une unité de teinte et de veinage, mais en revanche, il a refendu en 7 tronçons, à la fois pour virer quelques défauts et éviter le tuilage. Le tout assemblé par bouvetage. le résultat est magnifique. Il y a déjà eu 5mm de retrait sur la largeur, mais comme il a assemblé sur taquet encastré dans une rainure du bâti, ça supporte bien le retrait sans broncher.

Pour le pied ébréché, tu n'avais pas le "morceau" ébréché par hasard ? perso quand ca m'arrive ce genre de truc (souvent que tu tronçonnes ce genre de bois), je recolle le bout et ca tient super bien et c'est quasi invisible !

Pour en revenir au plateau, à mon humble avis, le maximum d'une planche ça doit être 20cm. A moins d'avoir du bois de compét ! :-)

Gaëtan D

OK merci pour tous ces conseils! Le bois venait d'une scierie de la Marne, qu'est ce qui t'étonnes avec la planche de droite? Pour ce qui est de la réparation j'ai finalement opté pour la facilité: collage du plateau, tout s'est bien redressé et ça n'a pas encore bougé (depuis qq mois). On verra l'hiver prochain....

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
282 vues
9 commentaires

Contenus associés

Aucun
Voir aussi