L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
logo le secret du bois

Plateau de table hors-norme, seulement 5 mètres 80 et plateau de bar beaucoup plus raisonnable !!!

Plateau de table hors-norme, seulement 5 mètres 80 et plateau de bar beaucoup plus raisonnable !!!

Un projet pas commun qui a donné du fil a retorde ...

La commande est un peu spécial, un plateau de table de 5 mètres 50 plus un plateau de barre ! Jusqu'ici rien de bien méchant. Mais rien n'est facile au Cambodge : bois pas sec, modification du client, qualité des produit de finition, problématique du aux techniques non maîtrisé, ....

Voici l'ensemble du projet avec toute les contraintes où après 10 ans de métiers j'ai l’impression de le réapprendre !

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

La belle histoire commence par le bois

L'entreprise pour laquelle je travail et conseil avait déjà commencer par acheter les bois et le débit !

La grosse erreur ici c'est d'avoir commencer d'acheter le bois sans connaitre les dimensions définitive. Cependant il est difficile d'attendre la fin des travaux pour prendre les dimensions. Alors comment faire quand le client ne veux pas attendre ? croiser les doigts et espéré que cela se passe pour le mieux ou prévoir en connaissance de causse ...?!

Le Cambodge demande donc d’anticiper les problèmes possible comme une augmentation de la longueur final. Ah oui ! La table fait maintenant 30 centimètres de plus et le bar est plus long 1 mètre 30, rien que ça. Soit presque 15% de bois en plus.

La conséquence impact beaucoup de facteur :

  • le bois où il fallut 4 semaines d'attente pour avoir la première commande (le temps de séchage). Le bois au Cambodge est très souvent sécher au grès des demandes
  • Le vernis
  • la menu-fourniture
  • et légèrement la main d'oeuvre qui ne changement pas beaucoup sur l'ensemble du projet mais dans ce cas présent cela à impacter car l'ensemble du bois à été déjà débité

Le plateau de table 5 mètres 80

L'ensemble du bois à été débiter essentiellement dans de la contre dosse ce qui n'est pas recommander. Logiquement il faut favorisé du faux quartier ou quartier . La contre dosse peux être utilisé dans le cas où la ceinture du plateau est quartier? ICI ce n'est pas le cas.

Le premier travail à été de repartir les éléments en plusieurs catégorie celons son emplacement dans le tronc de l'arbre (voir le pas à pas qui en parle ou le guide ici).

La deuxième photo on peut voir sur le bois de bout des numéros qui représente le positionnement de la pièce de bois dans l'arbre :

  • 1 la dosse
  • 2 la contre dosse
  • 3 le faux quartier
  • 4 le quartier

Comment on procède pour déterminer sa position ? il suffit juste de regarder les cernes du bois en bois de bout, plus le fil est couché (parallèle à largeur du bois) plus cela nous dit que la pièce est de la dosse. Ou plus le fil est perpendiculaire à la largeur plus cela nous qu'il est proche du cœur donc du quartier.

Ensuite il suffit de répartir en 3 tas qui représente les 3 parties de la table. Il faut bien faire attention que l'ensemble soit bien répartie que chaque élément soit équitable pour garder une cohérence esthétique.
Pour se faire les extérieurs sont en quartier et faux quartier car c'est la partie de la table qui est on flottement (sans support béton). Et la partie centrale avec le reste dosse et contre dosse car c'est la partie au niveau des supports.

Le dessus du bar

Là il nous manquer du bois donc on a dû trouver une solution rapide. En accord avec le client on a pris du bois sec en stock à l'atelier mais différent. Ce qui vas forcement se voir !

Pour faire comme si c’était voulu il vas falloir de la précision par la suite ... et le bois additionnel sera mis en parti centrale pour garder une esthétique agréable en harmonie avec la table.
Ce qui engendre des contraintes les extrémités seront en contre dosse et dosse. En contraction avec la table et ce que j'ai dis plus haut. Alors pourquoi cette décision ? le visuel final et que les bords du plateau sort de 140 millimètres.

Publié

Partager  

Le collage

Comment coller un tel plateau de table ???

Après plusieurs heures de réflexion j'ai décidé de procéder comme du parquet pour le chevauchement des lames, c'est à dire un décaler de 2 fois 1/2 la largeur de lame. Ce qui nous donne 225 millimètres pour une largeur de lame de 90 millimètres.

Assemblage choisi

Le collage des lames entre elle étant pas très équipé en ce jour il faut opté pour des solutions alternative. La lamello ici de chez "Makita", bonne machine ^^, ce n'est pas l'idéale mais c'est avec l'équipement disponible. Il existe plusieurs manière de faire un assemblage pour un plateau de table. D'ailleurs voici une petite vidéo sur le sujet :

Alors tu propose quoi ? Je propose tout simplement de faire comme du parquet en rainure languette, ce qui par la suite aurait simplifié le collage et l'assemblage des 3 éléments.

Les lamello sont mis de telle façon à pas les voir une fois l'ouvrage fini. Donc les lamello sont à 80 millimètres du bord de la table et espacer tout les 200 millimètres environ. Ce qui fais beaucoup mais alors beaucoup de lamello surtout quand ils sont fait maison. Ils sont réaliser dans du contreplaquer de 6 millimètres raboter pour faire du 4 millimètres en épaisseurs. Puis couper en pièces rectangulaire et mis en forme avec un tank !!! Wouah que du temps passer et quel ennuis pour les faire.

Chaque parti de table représente 140 lamellos soit un total de 420 lamellos.

Il y a autant de lammelo car cela permet de redresser les lames qui ont été mal dégauchis et aussi éviter les désaffleurages lors du collage.
Pour ceux qui se pose la question les lamellos coûtent une fortune ici donc système D.

Le collage

Une fois 140 lamellos fini ce qui représente un élément, le collage fais son entrée !

Parti simple oui mais ... attention à l'alignement des lames parti pas si simple en faite. Donc préparation d'un gabarit simple mais efficace. Un morceau de bois coupé à 225 millimètres puis en autre quelconque pour faire butée en longueur. et une règle métallique pour aligné l'ensemble. Et voilà il reste plus que le serrage et attendre que cela soit sec soit 24 heures d'attente.

Une fois sec il reste la deuxième partie et là il faut être malin car si on fait confiance en la précision cela peux causé des erreurs qui auraient pu être évitée.
Voici l'astuce , utiliser le premier collage en référence pour le collage suivant et bien le référencer pour la suite.

Puis faire la même pour la dernière partie du plateau.

En vidéo ^^

Le bar un collage de plus de 8 mètres

Le même proceder que la table sauf que là il faut gagner du bois.

Alors comment faire ? prévoir le collage suivant les coupes à 45 degrés. Le dessus du bar fait un U donc facile de passer un élément de droite à gauche et inversement. Cela permet de gardé le même parement mais si j'étais en L Alors là attention que les 2 parements soit jolie pour pouvoir faire un retournement de faces !

Voici la bête ^^

Les renforts sous les plateaux 1

Les renforts dans ce cas sont très important car les lames sont en dosse ou contre dosse pour ceux qui auront oublié ^^
Le raisonnement reste le même comme pour le parquet, l'espace entre les renforts sont de 400 millimètres en un peu plus. Ils sont tout simplement collé et visé mais en amont il faut prévoir que le plateau soit bien droit car autrement les renforts seront inutiles. Prévoir un morceau de bois droit de chez droit, très important et des serres-joints.

Les dimension des renforts doivent être suffisamment épais et large pour que l'ensemble soit rigide. Donc ici ils feront 30*20 millimètres car j'ai plus de bois et il faut que j'en reprenne et là le bois est pas sec (17% qui est 5% de trop) mais plus le temps ARF !!!

Voilà pourquoi il est très important de partir d'un plan définitif et réelle surtout réelle

Publié Mis à jour

Partager  

Mise à la dimension final

Collage fini il faut maintenant donner les dimensions final et la rien de plus simple. Il suffit de sortir la scie plongeante car l'atelier ne possède pas encore de machine lourde. Comme quoi tout est possible ou presque avec du portatif ^^

Donc scie plongeante et sa règle assortie et une grande équerre pour ... tu le sais déjà !!!

La table

Il a fallu assembler le tout avant et ensuite de couper en partant du milieu de la partie centrale pour que le tout soit symétrique. Ensuite utilisé la chute pour finir le renfort en dessous. Cela permet de garder l'aspect bois de bout eux extrémités.

Le bar

Là il a fallut partir d'un bout en laissant une petit surcote de 10 millimètres pour l'ajustement sur place. puis faire les coupe à 45 degrés. Oups l'équipe à fait une erreur sur le traçage mais les côtes sont bonnes, heureusement le pire est éviter. Par contre le contre parement devient parement. Et là encore heureusement que le contre parement est pas si mal, ce qui évite des flipo de bois.

Publié

Partager  

La pose

La pause Cambodge

Ils ont vraiment peur de rien la sécurité à 3 mètres c'est juste ....

Et la le tuktuk de livraison à peine sorti du terrain

Assemblage du colosse

Et c'est parti pour un peu de sport ! préparation et c'est parti ...

Collage des renforts qui servent de liaison. Il faut faire attention de collé sur les bonne lame et ainsi que de mettre les vis au bonne endroit. Cela paraît simple mais une erreur est vite arrivé donc calme et vitesse car la colle n'attend pas.

Les photos parlent mieux que moi, je crois ?!
Une fois le tout relier avec les tiges fileté, seulement 3 dans une longueur soit un totale de 12 pour l'ensemble du plateau.

Et maintenant il faut penser à vérifier l'ensemble, l'affleurage du tout. Voyons cela ensemble :

Il y a un peu de reprise à faire et on le fait vite avec une simple visseuse et des cales en bois de 1 à 2 millimètres.

Comment cela aurait pu être éviter ? simplement en mettant des lamellos pour permettre un meilleurs affleurage.

Pour le plateau du bar cela a été prévue en atelier soit 3 lamellos dans la coupe et 2 tiges par coupe. Ce qui à permit d'avoir un ensemble plan.

Les fixations

Un système qui sort tout droit de mon chapeau ! Avant il faut savoir que le client veux voir zéro fixation en parement donc on oublie la vis suivi du bouchon.

L'idée simple tasseau avec un lamello en son centre qui est moins bien que le système de clef feuillure contre feuillure. La solution fonctionne pas trop mal ...

Ensuite il ne reste qu'a fixé sur le béton. Il y a un faux niveau de 12 millimètres sur la longueur donc il faut caler. On cale avec devines quoi ... et oui des lamellos.
L'ensemble est bien évidement posé avec l'aide d'un laser mieux que le niveau de 60 centimètres ^^

J'ai failli oublier, il faut repéré les supports sur le béton. Il faut donc en amont le positionner les plateaux à leurs définitive. Ensuite mettre des repère avec de l'aide du scotch papier. Puis tracer sur le dessus du béton.

Tout les supports sont fixé par 2 vis et chevilles au niveau des cales en lamello ^^

Un test de l'ensemble s'impose pour vérifier si tout vas pour le mieux et c'est gagné. Bravo à l'équipe ^^
Par contre il y a beaucoup de finition à prévoire

La finition

On commence par faire de la pâte à bois avec un mélange simple de colle et de poussière de bois. J'aurais préféré éviter mais là il fallait ; contre fil et léger espace ont disparue après 2 heures de pâte à bois et oui c'est énorme.

Le problème vient essentiellement du corroyage à contre fil. Il y a un proverbe dans notre métier qui est : "La finition commence au débit"
Merci cela fait un rappel que le corroyage est déterminant pour la suite. Petit rappel le bois a été corroyer avent mon arrivé pour ma défense ^^. Il faut bien commencer un jour et apprendre, cela c'est pour pour leurs défense !

Et une fois sec un gros ponçage avec un aspirateur au cul des machines car non au cancer des sinus.

Avant de passer au vernis il faut coller l'ensemble sur le béton ! et rajouter du contre plaqué à la demande du client ARF !!!

Les renforts 2

Découpe du contre plaqué sur place à la scie plongeante 1/2 journée de travail en plus. Il faut noté que le client et l'entreprise ne se sont pas compris du coups cela impact sur le délai et la relation.

Il ne faut surtout pas oublier de faire les entailles avec du jeu soit 10 millimètres minimum ( la sortie du lamello) et collé cloué voir vissé pour bien mettre sur le même plan.

Enfin le collage sur le béton

On reste encore avec l'idée du parquet car la colle utilisé est une colle pour le parquet, très efficace !!!

Rien a dire sur cette étape, cela c'est passé comme papa dans maman ^^

La finition bis

L'ensemble doit s'incorporé dans le décor existant dans il faut faire une teinte.

Une fois trouvé il faut l'appliquer et le choix de l'application se fait au rouleau à vernis. Lors de cette étape je me rend compte que cela est trop foncé alors pourquoi ? je ne sais pas trop à mon avis cela déposé trop de teinte sur la surface?

Vue que c'est une teinte à solvant je décide faire un essuyage avec le Thinner du vernis, très chimique et sans gant. Je ne le recommande pas car cela est assez nocif pour la peau. Toutes l'équipe prend un chiffon et allez on frotte pour diluer la teinte. Heureusement cela donne le résultat voulu mais bon à éviter !!!

Puis 2 couches de vernis avec un ponçage au P320 entre les couches. Et mince la dernière couche à merder ARFFFFF !!! reste calme Jérémy reste calme

Je cherche une solution et là je repense au travaille des carrossiers qui ponse avec de l'eau et polie pour diminuer les défauts. Ni une ni deux achat de papier verre très fin P400-P600-P120, prendre un papier waterproof.
Papier de verre en main et verre d'eau c'est partie on ponce dans le sens du fil ...

et voici le résultat final

Publié Mis à jour

Contenus associés


Discussions

Jérémy Lipreau a publié le pas à pas "Plateau de table hors-norme, seulement 5 mètres 80 et plateau de bar beaucoup plus raisonnable !!!".il y a 9 mois
sylvainlefrancomtois
 

belle bête !!!!!!!!!!!

gatien

Sacré boulot

jef
 

Tu as eu bien du courage pour accepter un tel projet avec ses contraintes!
Perso je crains fortement que les déformations du bois laissent apparaitre des jeux entre tes assemblages.Même sec le bois massif se déforme toujours, et oui le bois c'est naturel et c'est ça qui est bon, il faut donc anticiper et être toujours conscient des jeux qui pourraient apparaître sur un assemblage.
Les coupes d'onglet sur un bois massif un peu large fait toujours apparaître une ouverture de la coupe. car l'hygrométrie que l'on a dans son atelier est forcément différente de celle du séjour du client.
le bois se stabilise dans son nouvel environnement et l'assemblage avec un joint parfait, finit par s’ouvrir et il en sera de même d'un meuble qui voyagera lors d'un déménagement .
il faut donc anticiper les déformations en choisissant des assemblages tolérant les déformations ou simplement refuser certaines conceptions .

logo le secret du bois
 

Wouah quel commentaire ^^

Speacialement je suis consultant pour la boîte. Et la boîte en question est jeune très jeune. Une raison pour laquelle je travail avec eux !!!

Je suis d’accord avec toi sur ton raisonnement.
Si tu regard bien j’ai conçu avec ce qu’il y avait. Et par conséquence la conception a été prévue pour les contraintes citées plus haut.
Spécialement je pense que cela va bien vieillir ^^. Il faut pas oublier les tiges filetées qui servent à resserrer si besoin...

Tout cela pour dire que je comprend tes inquiétudes j’ai les mêmes. Le temps nous le dira 😜

Jean Galmot
 

Slt,
Qu'est ce que tu appelles "des assemblages tolérant les déformations"?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
762 vues
5 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 processus
0 fournisseur
Voir aussi
Table des matières