L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Maillien Michael

Réalisation d'une barre franche cintrée

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Réalisation d'une barre franche cintrée

Bonjour à tous,

je me suis lancé dans la réalisation d'une barre franche pour un voilier.
Cette barre à la particularité d'être plutôt courte et d'avoir un double cintre avec un rayon de courbure plutôt court.
La technique utilisée, un lamellé-collé de chêne avec un moule et contre moule. Colle PU Wood D4


Partager  

Seulement voila...

Seulement voila, quelques jours après avoir démoulé, il y a une lamelle qui se décolle, et une autre ou le bois se fend. (du même côté, l'autre est impeccable)
bon, ce n'est pas bien grave. On apprend de ses erreurs, et c'est justement l'objet de ce pas à pas:
identifier les erreurs.
améliorer la méthode.

Comment j'ai fait:
J'ai déligné un chevron de faux-quartier bien sec en lamelle de +-7mm. Ensuite ces lamelle sont passée à la raboteuse sur une face puis l'autre, pour finir avec une épaisseurs de 5mm.
J'ai enduits chaque face à la colle PU Wood D4, emballé le paquet dans de la cellophane et mis en pression dans un moule-contre-moule.
environ 18 heure plus tard, j'ai démoulé, et l'ensemble avait l'air de bien tenir. La température à l'atelier n'était cependant pas très élevée. moins de 5°c la nuit.
Après avoir profilé le manche et poncer l'ensemble, j'ai nettoyé ma pièces avec de l’acétone, et j'ai passé une première couche de vernis marine fortement dilué. Puis une seconde couches.
Le vernis ayant du mal à sécher, j'ai rentré la pièce à la maison bien au chaud.
Quand je l'ai reprise pour aller mettre la couche de vernis suivante, je me suis aperçu des dégradations.

bon... un coups dans l'eau. On recommence, mais cette fois, je souhaite mettre les choses en place pour assurer la réussite du projet.
Cette barre doit aller sur un bateau d'une école de voile, et il est question qu'elle ne reste pas entre les mains des élèves.

Je compte sur vous tous pour participer à cette élaboration.

Au plaisir,

Michael

Publié

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.


Discussions

Maillien Michael a publié le pas à pas "Réalisation d'une barre franche cintrée".il y a 6 mois
dneis
 

Ne faudrait-il pas étuver les lamelles avant la mise en forme ?
Il me semble que le hêtre s'y prête bien. Le chêne je ne sais pas.
Qui du frêne ? @Toutenbois s'en est servi pour son fauteuil suspendu

Nico39
 

Le frêne oui mais il n'aime pas l'eau je croit?
Quelques pistes
Sans forcément aller jusqu'à étuver, faire un cintrage "à blanc" et le laisser dans un coins quelques jours pour que le bois se mette en forme avant de faire le collage.
Niconathy m'avais fait une remarque, bien rayer les surfaces à encoller lors d'un panneautage (ça lui arrive de dire des choses sérieuses...). Je le fait maintenant systhématiquement même pour du cintrage afin que la colle rentre bien dans le bois (gaf quand même de ne pas trop rayer sur les bords afin que cela ne soit pas visible à la fin).

Maillien Michael
 

Faire un pré-cintrage "à blanc" serait sans doute une bonne piste.

Greg La bidouille
 

2 pistes de mon coté :

  • réduire l'épaisseur, vu les rayons de courbure 5 mm c'est beaucoup avec du chêne
  • Faire sécher dans un endroit ou la température est supérieur à 10°C et pendant 24h mini

Bon courage pour la deuxième !

Maillien Michael
 

C'est vrai que je peux raboter jusqu'à 3mm d'épaisseur avec ma raboteuse.

philippe14
 

c est un probleme de colle toute les colle pu ne se vale pas faut une bonne marque ( la colle pu cartouche 310 ml de chez berner prise en 30 minute a 1 h suivant chaleur ci le bois trop sec le mouillé un peu pour une meilleur prise

Maillien Michael
 

Merci pour ces première idées,
nous avons donc, réaliser un pré-cintrage à blanc, faire des lamelles plus fines, ensuite le choix de la colle, et une durée de mise en moule plus longue à bonne température.

etiennedesthuilliers
 

bonjour
il faut lorsque l'on fait ce genre de pièce choisir un chêne plutôt maigre ,éviter de refendre une pièce de chêne en petite lamelle car je suis bien sur que vous n' avez pas vérifié l hygrométrie de votre bois et que vous n'avez pas attendu un temps de stabilisation pour que vos éléments soient tous au même degré d humidité .le plat de la pièce aurait du être sur dosse et le chant sur quartier .les pièces aurais du faire 3mm .collage à la colle epoxy .
il faut laisser ses morceaux de bois deux a trois jours sous presse pour obtenir une prise ou les qualités du collage soit a son maximum voir la notice détaillée de la colle les temps de résistance sont donnés
pour des pièces qui sont sollicités mécaniquement il faut prendre beaucoup de précautions et ne jamais se presser à démouler ses pièces et surveiller la température et hygrométrie de votre atelier
je fais des pièces compliquées et avec ces précautions je n ai que très rarement des problèmes
signé l ancien

Maillien Michael
 

Bonjour l'Ancien,
merci pour ces info bien précieuses.
Je dois bien avouer une certaine impatiente à voir l'objet, et donc à démouler sans doute un peu vite.
Je vais prendre en compte toute une série de paramètres pour le prochain essai, dont vos conseils ci-dessus.

Au plaisir,

Michael

ebenober
 

Je n'ai pas l'expérience du lamellé-collé, mais il me semble aussi qu'il faut des lames plus fines, le rayon de courbure étant assez prononcé, un bois qui s'y prête mieux (plutôt frêne) et surtout bien droit de fil, et de la colle époxy bi-composant ?
Ci-joint photo d'une barre franche faite pour le voilier d'un copain qui a fait la Mini-Transat 6,50 avec. Barre en movingui et raquette en CP marine + 2 sticks alu. Je ne sais pas comment ça a vieilli depuis.

Kentaro
 

Bonjour,

Les gens qui font des formes courbes en lamellé collé pour les bateaux travaillent habituellement à l'époxy. C'est indestructible.

Par exemple, une étrave en chêne fortement courbée, est réalisée à partir de lamelles de chêne, de 5 mm, qui sont d'abord mises en forme en les passant dans une étuve (une cocotte minute, un tube flexible, et un gros tube pvc fermé, le tout pendant 1 heure), puis, quand la forme est prise, contrecollées dans un moule à l'époxy.

Maillien Michael
 

Bonjour Kentaro, merci pour cette contribution.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
453 vues
12 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 processus
0 fournisseur
Voir aussi
Table des matières