L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
lilsaint

Mon établi, mon outil

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Mon établi, mon outil

Hello,
Je vous présente ici mon premier "vrai" établi.
Comprendre ici, un plateau avec des moyens de serrage. Rien de très compliqué, quelques raccourcis pris car ce n'est "qu'un" établi, mais j'ai essayé de faire solide et bien

Pour le faire, je voulais réutiliser du bois malheureusement ça ne s'est pas passé comme prévu.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, je suis là pour discuter.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

L'établi actuel

Mon établi qui m'a bien rendu service pendant 3 ans a été composé avec des palettes + 2 chutes de plan de travail.

Le poids est conséquent et je n'ai jamais eu à courir derrière lui pendant mes rabotages.
Il me permets de ranger dans les différentes cavités, des serres-joints, du bois, un cutter, des feutres etc.
ça c'est le côté pratique, mais quand il s'agit de fixer une pièce, c'était déjà moins facile.

récemment, j'ai refait la toiture du garage (qui contient l'atelier). J'ai choisi les 2 jours d'avril où il a plu pour le faire. Impeccable...
Bref, je m'en sors pas trop mal, seul l'établi et la table de défonceuse ont pris l'eau. Et comme le premier est en stratifié et la seconde en MDF, ça a bien gonflé...
Inutilisables, donc c'est le moment de se lancer.

Publié

Partager  

L'idée de base

L'idée de base, c'est 4 pieds, un plateau épais, 2 presses.

Si en plus, je peux continuer à ranger les serres-joints, c'est mieux. Donc j'intègre un rack à serre (à prononcer avec l'accent d'Alain V. :) ) à l'arrière qui me permettra de ranger des SJ jusqu'à 60cm environ.

Le caisson, je ne me rends pas encore compte si ce sera pratique ou non. je le ferai certainement en dernier

Publié Mis à jour

Partager  

Le piétement

Alors, on avait dit récup, donc on déplace un peu de bois pour accèder aux vieilles poutres récupérées il y a quelques temps.
Pas mal de clous, de vis, de peinture, de colle mais on ne se décourage pas.
N'ayant pas de scie à ruban, encore moins de scie capable de couper 14cm en une fois, j'ai fait ce que j'ai pu à la tronçonneuse, circulaire et scie sabre.
La première étant assez capricieuse pour démarrer, j'ai laissé échapper pas mal de jurons.
Une fois suffisamment de bois coupé pour le piètement, j'ai laissé tomber cette idée, j'irai acheter du bois pour le plateau.

Bien sûr, il a fallu que j'oublie 1 ou deux clous sur le bois, donc les fers de la R/D sont morts.
Pour ne pas perdre trop de bois je rabote le minimum, les angles ne seront pas tous nickel mais ce n'est pas important pour moi.
J'arrive à une section de 8 * 12 cm environ, chaque pied est différent mais ça ira bien. :)
Pour le pied gauche qui recevra la presse, je colle à plat joint deux sections, j'ai donc un pied d'environ 25cm de large.
Les tenons sont faits à la scie sur table avec un gabarit réalisé pour l'occasion (voir les photos plus bas).
Pratique mais faudrait pas que les traverses soient plus longues.

Les mortaises sont réalisés avec la mortaiseuse à bédane carré pour la majorité des pieds. Et quand ça ne passe pas, on sort le bédane et le maillet.
Ensuite assemblage à blanc afin de vérifier que l'encombrement final est conforme au plan initial.

Un autre petit gabarit pour les chevilles. un carrelet, quelques coups de rabot et c'est fait.

La presse frontale est réalisée dans un morceau de chêne de 55mm d'épaisseur.
Pour l'instant, aucune fioriture, je ne sais pas encore quelle forme finale elle aura.
Le guide en bas, n'est pas encore fixé, il faut que je le perce mais je n'ai pas encore décidé du diamètre.

Le piétement est collé, certaines parties collées/vissées.

Publié Mis à jour

Partager  

Le plateau - débit des pièces.

Je me suis donc rendu dans ma scierie préférée pour acheter une chêne afin de réaliser le plateau.
Comme il n'y avait rien de très épais ou de peu cher, on est parti de poutres de sections 23 23 cm 2m.
Ils me les ont refendus afin que je reparte avec 4 morceaux de 10 par 23cm + un morceau de 55mm par 23cm offert gracieusement. Comprendre : de toute façon, ils n'auraient pas sû quoi en faire. Mais c'est cool, j'apprécie le geste et en plus j'ai pu discuter avec le gars en attendant que mes 2 poutres arrivent sur le chariot de scie. Toujours intéressant.

J'ai dégauchis les premières faces, débité les différents morceaux du plateau. Il faudra tout mettre à dimension et commencer les assemblages du plateau.
Voilà où j'en suis aujourd'hui, ça va aller beaucoup moins vite maintenant !

Publié Mis à jour

Partager  

Le plateau arrière

Le plateau arrière c'est, pour moi, le plus simple : deux pièces de 10cm dans lesquelles vient s'encastrer une planche pour faire le fond. Ensuite 2 alèses viennent bloquer le tout en place.

Je commence donc par dégauchir une planche de chêne ramenée pour l'occasion. A ce stade, elle fait environ 16mm d'épaisseur.
J'enchaine donc avec la rainure qui va l'accueillir : Je sors ma fraise de 16 et je fait une rainure suffisamment profonde.
Pas de chance, la planche fait plutôt "un gros" 16mm, donc obligé de la raboter. Oui j'aime pas faire des copeaux juste pour le plaisir de raboter. Si je peux garder l'épaisseur de la planche sans que ça gène je le fait.
J'aurai pu raboter que le bord pour que ça rentre, mais ça va plus vite à la R/D. Oui, je suis aussi une faignasse, et j'essaie d'aller vite :-S

Une fois que ça rentre et que la planche pourra vivre sa vie dans la rainure (se rétracter ou non), je règle la largeur du plateau arrière, et je bride avec 2 morceaux de contreplaqué par en dessous.
Je peux maintenant faire les tenons à la scie circulaire. On ne le voit pas sur les photos, mais j'ai ensuite découpé un épaulement pour qu'il ne soit pas visible une fois l'alèse en place.

Pour l'alèse, après repérage de la mortaise, ça se passe à la mortaiseuse à bédane carré et on évide au ciseau.
Une fois les essais réalisés, on colle les alèses.

Et voilà, c'est fini pour lui. Restera à voir comment il sera fixé au piètement. Comme je n'ai pas prévu de tenon dans les pieds, il faut que je trouve une solution.

Publié

Partager  

Le plateau avant

Le plateau avant, c'est donc le plus compliqué :) enfin façon de parler.

D'une part parce qu'il est composé de plus de pièces mais aussi parce qu'il intègre la presse "en bout d'établi", j'ai un doute sur son nom tout d'un coup!

2 solutions il me semble : des benchdog dans des trous de 20mm ou des greppes intégrées dans le plateau.
J'ai choisi les greppes car je n'avais pas envie de racheter du matériel.

après avoir choisi l'espacement des greppes, j'ai découpé la seconde lame du plateau.
Dans le restant, je coupe les greppes pour que le fil du bois soit dans la longueur. Je place du scotch sur les greppes en prévision du collage.

Ensuite pour l'assemblage à fausse languette, sur les lames, je réalise une rainure de 8mm d’épaisseur pour faciliter l'alignement lors du collage.
à l'extrémité, ça permettra à mon bloc mobile de coulisser.

Une fois l'assemblage à blanc réalisé, j'ai collé le plateau en prenant bien soin de serrer sur toute la largeur.

Une fois sec, il a fallu taper fort pour que les greppes sortent de leur emplacement. ça devrait être bien ajusté :)

Les alèses du plateau avant seront fixées dans un gros tenon.
A gauche, j'ai simplement fait un épaulement pour qu'on ne le vois pas. Puis 2 chevilles dont une dans un trou oblong sans colle.
A droite, je détaillerai plus quand je parlerai du bloc mobile.

Publié

Partager  

Le bloc mobile

Le bloc mobile est réalisé dans 2 chutes du plateau avant.
Il a été rainuré de la même façon que les autres éléments du plateau avant.
Sauf que ces fausses languettes seront faites avec du teflon pour coulisser correctement.

Dans ce bloc, sera insérée une encastrée une greppe. La vis devra être décalée au maximum sur le coté opposé.

Une fois l'emplacement de la greppe découpé à la scie sous table, j'évide le reste au ciseau à bois.

L'alèse de ce côté est plus compliquée : un tenon pour la 1ere lame du plateau, un autre pour la partie arrière, et au niveau du bloc, bien repérer l'emplacement de la vis pour le bloc mobile. ça se fait plutôt bien même si l'alignement n'est pas génial. De tte façon, il faudra un coup de rabot sur tout le plateau.

Au niveau fonctionnel, ça marche mais je suis un peu déçu. la vis que j'ai acheté st "voilée" "tordue" ce qui fait que tant que je ne fixe pas sa platine, le mouvement est ultra fluide et dès que je l'immobilise, ça force. C'est utilisable, mais je suis déçu.

La greppe a du jeu dans le bloc mobile, il faudra lui faire une languette pour qu'elle reste en place.

Pour pouvoir démonter "au cas où", cette alèse est fixée avec 4 tires-fond.

Publié

Partager  

Fixation du plateau sur le piétement.

Pour la fixation des plateaux sur le piétement, j'ai suivi vos conseils.
J'ai utilisé des tourillons de 20mm : 3 pour le plateau avant, 2 pour le plateau arrière. Les plateaux pourront bouger vers la partie centrale.
Tout rentre au poil et ne devrait pas bouger tout de suite !

Voici donc une première vue d'ensemble de l'établi.

Il reste la règle centrale à faire et l'aplanissage du plateau.
Pour ce dernier point, je vais attendre quelques mois que le plateau prenne sa place et je passerai la défonceuse sur un chariot pour avoir une surface plane.

Publié

Partager  

Première vue d'ensemble et emplacement serres-joint

Mise en place du rack à serre-joint et vue d'ensemble de l'établi. C'est bientôt la fin !

Publié

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Contenus associés


Discussions

lilsaint a publié le pas à pas "Mon établi, mon outil".il y a 2 mois
lilsaint a publié l'article "Le plateau - débit des pièces.".il y a 2 mois
lilsaint a publié l'article "Le plateau arrière".il y a 2 mois
Peuch

Beau travail, et super tuto.
Merci

lilsaint
 

Merci pour tes encouragements.

lilsaint a publié l'article "Le plateau avant".il y a 2 mois
lilsaint a publié l'article "Le bloc mobile".il y a 2 mois
lilsaint
 

Dans l'article sur le bloc mobile, je me plains du fonctionnement non fluide de la vis. J'en ai parlé avec Fine-Tools, le fournisseur, ils m'en ont renvoyé une qui n'a pas ce problème. Merci pour leur réactivité.

lilsaint a publié l'article "Fixation du plateau sur le piétement.".il y a 2 mois
lilsaint a publié l'article "Première vue d'ensemble et emplacement serres-joint".il y a 2 mois
FMJ
 

La fin se rapproche à grands pas !

Copeaux And Co
 

bravo!

prevost

en throrie le pied s"assemble dans le plateau avec un tenon double d'une queue d'aronde

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 193 vues
6 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 processus

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Table des matières