L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

tarpan

Recette (et emploi) de la teinte à l'Acétate de fer sur tous bois

Recette (et emploi) de la teinte à l'Acétate de fer sur tous bois
+

Pour teinter du bois avec des produits maison, on a quelques cordes à notre arc : brou de noix, terre de Cassel, "fumage" à l'ammoniaque, café, décoloration à l'acide oxalique etc.

En voici une de plus : la teinte quasi-noire à l'acétate de fer.

Donc on va concocter quelque potion d'atelier :

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Les ingrédients

Pour teinter à l'acétate de fer, vous me direz qu'il faut de l'acétate et du fer… c'est vrai, vous avez bon, mais cela ne suffit pas !
En effet, mouiller du bois à l'acétate de fer donne un vague effet "mouillé", loin de la noirceur attendue.

Il manque pour ça un ingrédient clé : les tannins !

Deux cas de figure :

• Notre bois est naturellement tannique ? (chêne, châtaigner etc.) C'est très bien, ça marchera d'emblée.

• Notre bois ne l'est pas ? (résineux, frêne etc.) Eh bien… il va falloir trouver un palliatif !

Il va falloir rendre ce bois tannique en l'imbibant d'une solution… tannique (c'est bien, vous suivez ! )

On va donc devoir préparer deux solutions avec les ingrédients suivants :

• Acétate de fer : vinaigre blanc au moins 8° + fer qui rouille (laine de fer, limaille, vieux clous)

• Solution tannique : gale de chêne + eau

Publié

Partager  

Recettes

*Emiettez la paille de fer
Dans un verre d'acétique
Macérez le tout 2 jours… ho ho, je vais macérer 3 !

Râpez la gale de chêne
Dans un petit bol d'eau chaude
Délayez tous ces tanins
…et un peu de poivre en grains !

  • Nooon !
  • Ah? Bon...*

Bon, vous l'aurez compris, rien de sorcier, point d'alchimie…

On résume donc pour l'acétate : du fer en petits morceaux dans du vinaigre blanc pendant plusieurs jours jusqu'à obtention d'une solution brune, filtrez et conservez.

Pour la solution tannique, il est bien de s'y prendre à la fin de l'été et récupérer des gales de chêne bien sèches, les râper à la râpe fine puis faire bouillir qques minutes et laisser infuser en refroidissant.
J'ai pas de proportions à vous donner, le plus concentré ne sera que mieux.

Publié Mis à jour

Partager  

L'utilisation

Très simple, pour un bois tannique il suffit d'enduire à la brosse votre bois directement avec l'acétate de fer, l'effet est immédiat comme si vous y aviez mis de l'encre !

Pour un bois non tannique ou un bois non uniformément tannique, il faut l'imbiber au préalable de la solution tannique, ne pas hésiter à en mettre bien s'il faut en plusieurs fois.

Laisser sécher.

Passer l'acétate : réaction immédiate !

Il vous est possible de passer une seconde couche d'acétate pour intensifier.

Publié

Partager  

Le résultat

La teinte obtenue est entre le noir de seiche et l'anthracite, ça dépend des bois.

La profondeur dépend aussi du bois, de l'état de surface (un poli imbibera moins bien u'un poncé à 120) et de la quantité de potion. Possible qu'un ajout d'éthanol (5-10% , alcool à brûler conviendra bien) augmente le pouvoir mouillant des deux solutions pour une meilleure pénétration.

Sans chercher à faire pénétrer plus que ça, j'avais mesuré 0,5mm de profondeur.

A noter que l'acétone, en plus de son pouvoir mouillant équivalent à l'éthanol, est utilisée pour améliorer l'extraction des tanins (merci pour votre sécurité de ne pas faire chauffer d'acétone !! Si vous souhaitez l'employer, ajoutez-la à raison de 10-15% une fois l'infusion de gale refroidie)

Suivent qques exemples sur un résineux (envers de lattes de plancher plaqué) et bois divers (noyer (aubier) - latte de sommier suédois - noisetier)

Essai d'altération de teintes (acétate, brou de noix maison, iode) par du percarbonate de soude sur des bois divers (hêtre - micocoulier - latte de sommier suédois - noyer (aubier) - noisetier)
On peut altérer également avec l'acide oxalique.

Parfois ça fonce ou renforce la teinte, parfois ça l'éclaircit, parfois carrément ça l'annule… c'est intéressant 🤓

Publié Mis à jour


Discussions

tarpan a publié le pas à pas "Recette (et emploi) de la teinte à l'Acétate de fer sur tous bois".
il y a 14 jours
DewhitYoussef

Mince je n’avais pas vu tes réponses, mais vu le pas à pas, je sais pas pourquoi je me suis senti concerné ;) 👍

trente six seb
( Modifié )

Intéressant comme récapitulatif, merci. La première et dernière fois où j'ai fais ça sur du chêne, le frêne et l'érable associé ont réagit aussi. Ils ont pris une jolie teinte gris clair qui n'était pas désagréable.
Est ce qu'il y a un truc pour fixer la teinte après traitement ? Sans parler de finition qui viendra après.

tarpan
( Modifié )

Je ne sais pas, pour l'instant tout ce que j'ai traité est resté tel quel, je n'ai pas remarqué de virage de la teinte (bon, j'ai pas d'exemple exposé aux uv pour savoir si ça joue) , je pense qu'une fois protégée par huile ou cire ça ne s'oxyde/réduit plus trop…

trente six seb

En fait je crois qu'il faudrait surtout que ça teinte plus profondément. Le moindre petit égrenage modifié la teinte.

tarpan
( Modifié )

Ah oui alors ça c'est sûr, du coup il faut multiplier les "couches" de tannin et d'acétate (dans le bon ordre) et essayer 5-10% d'éthanol voire chauffer les solutions (50-60°c) pour augmenter la pénétration.

Après y aura toujours une partie de bois "rebelle" comme un nœud ou une partie de bois gras qui prendra bcp moins, on n'y peut rien…

trente six seb

Oui mais ça ce n'est pas forcément moche. Un peu comme une céruse. Mais il faut bien sélectionner le bout de bois.

DewhitYoussef
( Modifié )

En attendant la fin de l’ete, je vais tenter le thé vert pour la solution tannique.

tarpan

Je trouve que c'est un peu "gâcher" (je veux dire si c'est du bon thé à 40€/kg) mais en même temps si on n'a rien d'autre ça le fait aussi, ne pas hésiter à concentrer bcp et laisser infuser plusieurs heures ;)

trente six seb

On peut peut être ré infuser les restes ? En le faisant longtemps ?

tarpan

Avec les restes (si infusés dans les "Règles de l'Art" 2mn, pas à la Russe au samovar) oui il doit rester normalement des tanins, du coup en cumulant pas mal de restes de thé on doit pouvoir obtenir pas mal de tanins (quitte à faire réduire notre potion pour la concentrer)

DewhitYoussef

tarpan trente six seb pas de panique, on trouve des thés verts pas chers pleins de tanins et de pesticides, ce qui est pratique pour le coté xylophène de la décoction :)
Un premier essai à l'arrache, après 1h d'infusion, sur du sapin, on obtient un gris assez soutenu. Je ferai un essai plus concentré ce week-end.

tarpan

L'idéal est de concentrer les deux solutions, ça me parait un peu rapide pour avoir obtenu l'acétate non… ?

trente six seb

S'il est comme moi, il en a d'avance. C'est le vinaigre qui me sert à dérouiller les outils que je conserve entre chaque utilisation.

DewhitYoussef
( Modifié )

tarpan trente six seb j’ai pris une tite photo. A gauche, chêne et acétate, à droite, sapin avec,
En haut, thé vert sur bois puis acétate,
Ensuite c’est un bout de frêne même combat,
En dessous on revient sur le sapin, avec du thé vert qui, dans le gobelet, s’est pris un pinceau mouillé d’acetate, et qui du coup rend un vieilli très naturel je trouve, pour cette solution ultra diluée.
Nb, le sapin est brut de sciage.

tarpan

Oui c'est vrai qu'on peut aussi diluer pour varier les effet :)

Mais tu dois pouvoir obtenir un beau noir sur le sapin aussi (cf ma photo du carré en résineux qui est bien noir uniforme en bois de bout et quartier)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
234 vues
15 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Voir aussi
Table des matières