L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

tarpan

Protections de lames longitudinales ou courbes (couteaux de sculpture)

Protections de lames longitudinales ou courbes (couteaux de sculpture)
+

Comme je l'ai déjà fait pour les lames de ciseaux, bédanes et gouges, voici un petit tuto pour confectionner rapidement et à moindre coût des protections pour les lames dans l'axe du manche comme celles des couteaux de sculpture.

Le pas à pas pour les ciceaux etc : lairdubois.fr/..._comment_204626

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Matières premières

Très simples à trouver et à mettre en œuvre et facile, très peu coûteuses, donc exit le cuir.

• du carton ondulé (à recycler, j'ai pris ici du Dictum car la qvalität allemande, toussa…)
• de la bande kraft gommée (collante une fois humectée, comme les enveloppes) qu'on peut trouver pour pas très cher dans les magasins d'activités manuelles (compter 3,50€ pour 30 à 50m)
• du lacet de cuir (de la ficelle peut le remplacer) selon le modèle d'étuis
• de la colle à chaud et du film alimentaire

Publié Mis à jour

Partager  

Confection

On commence par marquer et découper une forme simple (éviter les arrondis) en prenant assez large autour de la lame.
Le but n'est pas de faire ici de la haute-couture ajustée mais du pratique et surtout de mettre en sécurité le tranchant et encore plus la pointe des outils. On leur prévoit donc une belle marge.

Vu qu'on va replier le carton pour prendre la lame en porte-feuille, autant profiter des plis déjà présents sur le carton d'origine : effectués par une machine, ils sont bien nets.

Privilégier aussi le sens des nervures du carton ondulé en orientant le "fil" (comme pour le bois) // à la lame.

Emmailloter la lame dans 2 tours de film alimentaire (en général il restera captif de l'étui, s'il sort c'est pas grave, peu importe)

Encoller à chaud la face interne du carton en insistant sur les endroits de la pointe et du tranchant (la colle une fois durcie participera à la protection).

Elle jouera aussi un rôle de maintien puisqu'elle va "mouler" la forme de la lame.

Vite placer la lame et refermer le carton en maintenant le tout bien moulé pendant 2-3mn le temps du refroidissement.

Lâcher.

Retirer doucement la lame, elle doit sortir avec une légère friction (avec ou sans le film alimentaire)

A ce stade l'étui est quasiment fini. On pourrait presque s'en contenter et commencer à l'utiliser.

Mais c'est dommage car il sera très laid mais surtout peu durable : les bords du carton vont vite s'effilocher.

C'est là qu'intervient le papier kraft gommé qui va nous servir à trois choses :

• finir les bords en les solidifiant et empêchant leur déchirement
• rigidifier l'ensemble (surtout sensible sur les étuis courbes)
• donner un rendu bien plus sympa permettant d'écrire dessus pour identifier l'outil

On peut en mettre sur tous les bords et toutes les faces, sur plusieurs couches si on veut (mieux vaut les laisser sécher entre-temps) , j'en mets également par-dessus l'orifice de l'étui puis je perce au-travers avec la lame.

Du scotch pourrait faire l'affaire, mais c'est bien moins qualitatif je trouve.

Voilà ce que ça donne sur diverses formes.

Sur les toutes petites lames, ne pas hésiter à faire un étui plus gros pour une meilleure manipulation.

il me reste à aborder les étuis pour lames courbes type couteaux croches.

Cette fois on va prendre le carton dans l'autre sens : avec les cannelures perpendiculaires au tranchant, pour pouvoir courber le carton.
Ici je n'utilise pas de colle, seulement le kraft pour rigidifier, en le posant avec la lame dans l'étui, ainsi il en gardera la forme en séchant (ne pas hésiter à bien appliquer les doigts partout en faisant le geste de mouler la matière pour une meilleure mise en forme)
J'ai trouvé pratique l'utilisation de lacet pour sécuriser la fermeture de ces étuis que je transporte dans une sacoche dans la forêt, sinon pour laisser dans une boîte ils tiennent assez bien seuls.

Voilà, c'est pas bien compliqué, ça mange pas de pain et ça sert bien. 😊

Ce n'est certes pas aussi "noble" qu'un bel étui en cuir cousu-main, mais au moins celui-là on le fait (parce que celui en cuir on ne le fait au final jamais car trop compliqué, trop cher, pas le temps, et autres excuses en… bois 😇)

Publié Mis à jour


Discussions

tarpan  a publié le pas à pas "Protections de lames longitudinales ou courbes (couteaux de sculpture)".
il y a 7 mois
Dreo

Merci pour l'idée. Ça va bien me servir.

dneis
( Modifié )

Pour le cuir, j'avais recupere des housses de coussin de canapé (quelques m2 de cuir epais de 1.5mm). Il faut attendre les encombrants 😉

dependancesbois
( Modifié )

tarpan alors vite fait avant d'aller sur mon chantier : (je referai mieux plus tard mais l'idée est top ! Mes outils et moi te remercions ! Du coup si j'ai plus de carton je referai des commandes sur eBay !!! 😜

tarpan

👍

Hésite pas à mettre un trait de colle chaude dans la pliure où vont se placer les dents de la scie, ça protègera le carton 😉

(P.s. : le carton Dictum est top, je dis ça je dis rien… 😇)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
255 vues
4 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres pas à pas de tarpan 
Voir aussi
Table des matières