L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

trente six seb

Transformation d'une porte d'intérieur traditionnelle pleine en porte vitrée

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Transformation d'une porte d'intérieur traditionnelle pleine en porte vitrée
+

Il s'agit d'une porte ancienne, dans une maison ancienne.

L'objectif est de la transformer en porte vitrée, c'est à dire de remplacer le panneau supérieur par une vitre. Dans l'idée, il faudrait que cette porte ait l'air d'avoir toujours été vitrée.

Le but de ce pas à pas est de montrer comment j'ai fait (en espérant avoir travaillé à peu près dans les règles de l'art) mais également de recueillir des conseils sur ce qu'il aurait été plus judicieux de faire, notamment dans une optique professionnelle, c'est à dire d'efficacité dans la méthode et le résultat.

La porte est un poussant gauche, la serrure en applique se retrouve contre un mur lorsque la porte est ouverte. J'ai donc décider de travailler de ce côté car c'est celui qui est le moins visible. Il oblige à déposer la serrure en applique mais ce n'est pas bien compliqué. En pratique, j'ai rarement eu des problèmes pour dévisser de vielles vis fendues, ce qui est loin d'être vrai avec les vis philips qui foirent facilement.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

La dépose du panneau

J'ai donc fait sauter la moulure qui fermait la rainure avec la scie plongeante sur rail. Cela m'a amené à transformer la rainure en feuillure.

En pratique, j'aurais dû scier plus creux, car il restait le fond de rainure que j'ai ensuite fait sauter au ciseau à bois. Bref enlever le panneau et avoir une feuillure propre m'a pris 2 heures au lieu d'une envisagée.

Publié

Partager  

Les mesures pour le verre

Evidemment cette porte ancienne pique du nez. Le côté paumelle est plus haut que le côté opposé. Par chance, les morceaux étaient restés parallèles. Après découpe, on s'apperçoit que cette porte est en pin, donc une essence assez tendre. Le chevillage est fait avec des chevilles en croix en métal. Tout cela fait que c'est peut être moins solide.

Méthode pour mesurer le verre :

  • vérification que le panneau enlevé est bien d'équerre
  • mise en place du panneau dans un coin
  • mesure des distances avec le bord de feuillure en haut et sur le côté
  • on prend la plus petite distance comme référence et on rajoute les jeux (j'ai mis 3 mm de chaque côté).

J'ai pris un verre de 4 mm.

J'hésite à rajouter une équerre dans les angles haut extérieurs et bas intérieurs pour éviter d'autres mouvements. Sachant que je souhaite pas entailler dans le bois de la porte (il faudra bien entailler les parcloses pour que l'équerre reste invisible.

Publié Mis à jour

Partager  

La découpe des parcloses

Evidemment, je n'ai pas d'outils qui reprennent la moulure actuelle.
J'ai regardé les fers de mon porte outils, ceux de l'arbre du combiné Kity et mes rabots à moulure... rien d'approchant 🙁
Il faut donc s'en rapprocher au maximum. Il y a tellement d'épaisseur de peinture qu'on a droit à un peu d'approximation.

Du coup, il faut faire preuve d'imagination et décortiquer la composition de la moulure.

En fait, il y a 2 pentes à 15°, espacées de 2 mm et dont le bas de la pente inférieure se termine en congé. Pas forcément très clair dit comme ça mais en image ce sera plus explicite.

12 mm de haut, 18 mm de large, nous sommes sur des petites sections. Dès le départ, je me dis qu'il faut travailler sur plus gros et détacher la parclose à la fin pour éviter de manipuler des petits bouts de bois avec le bout des doigts sur des machines stationnaires.
Il m'en faut 4 : 2 x 18, ça fait 35 , j'ai un tasseau en sapin du nord de 44 x 44, en me débrouillant bien, je vais sortir les 4 longueurs dedans.

Je prends du sapin pour rester dans la même essence ou presque afin de mieux coller aux mouvements du bois. Evidemment, c'est un peu illusoire : ce n'est pas la même bille, encore moins la même planche, les temps de séchage sont différents etc etc... mais à défaut de vraiment minimiser les risques, ça me rassurera.

La suite en images commentées.

Publié

Partager  

Peinture

Et oui, déjà.
Mais on va peindre que ce qui ne sera plus accessible une fois le chantier terminé. en effet, la finition sera assurée par la cliente.

La vitre posée sera transparente et on verra donc le dos des parcloses et de la feuillure. J'ai donc passé un couche de peinture blanche (la teinte finale) à l'intérieur de la feuillure et sur les parcloses.

A l'heure où, j'écris ces lignes, la peinture est en train de sécher.

Publié

Partager  

Calage du verre

Rien de sorcier : les cales sont de l'épaisseur du verre voire un peu moins.
Il faut les positionner bien ajustées voire légèrement rentrées en force dans les bons angles :
en haut côté paumelle et en bas côté opposé.

Publié

Partager  

Découpe et pose des parcloses

J'avais prévu d'expliquer comment relever les angles des la feuillure à verre avec une fausse équerre. Puis de prendre la moitié de l'angle pour découper le faux onglet de la parclose. On se rappelle que la porte n'est plus d'équerre. Et bien les raccords de parcloses étaient mieux ajustés en faisant une coupe d'onglet à 45°. Précision du matériel ? Aucune idée, mais je suis allé à l'efficace.

Donc découpe des parcloses à la radiale.

Un petit truc pour ajuster finement quand on est trop gras : on pose la parclose contre le chant de la lame de la radiale, sur le corps. On découpe ensuite en enlevant l'épaisseur des dents de la lame qui dépasse du corps de la lame. Dans mon cas 1 petit demi mil. Ca permet d'ajuster petit à petit.

Pour terminer les parcloses sont collées au silicone qui bouche également el fond de feuillure.

Par sécurité (le verre fait 5 kg), j'ai rajouté quelques pointes tête homme.

Publié

Partager  

Le rendu final

La cliente est satisfaite, ce qui fait de moi quelqu'un de satisfait aussi.
C'est un travail bien agréable sur lequel je pense pouvoir gagner un peu de temps : j'ai mis 5h30 pour tout faire.
Le seul élément structurel qui trahit la transformation, c'est l'arasement biais qui est absent entre la traverse intermédiaire et la feuillure à verre.

Voici la porte terminée en lumière naturelle et une fois en position.

Il reste un peu de peinture pour finaliser l'ouvrage.

Publié

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Publications associées


Discussions

trente six seb a publié le pas à pas "Transformation d'une porte d'intérieur traditionnelle pleine en porte vitrée".
il y a 4 jours
trente six seb a publié l'article "Les mesures pour le verre".
il y a 4 jours
trente six seb a publié l'article "La découpe des parcloses".
il y a 4 jours
trente six seb a publié l'article "Peinture".
il y a 4 jours
Ara
( Modifié )

La chute est étonnante... que vais je bien pouvoir en faire ? (à part la corroyer)

Des vaisseaux Star Wars ?

trente six seb

On n'est pas très loin, effectivement.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

bon travail , ça me rappelle des souvenirs !

trente six seb

Merci ! 😀 🙏

trente six seb a publié l'article "Calage du verre".
il y a 2 jours
trente six seb a publié l'article "Découpe et pose des parcloses".
il y a 2 jours
trente six seb a publié l'article "Le rendu final".
il y a 2 jours
Yougs

Salut Seb

Beau travail.

Il s’avère que j’ai justement fait la même transformation tout récemment sur ma porte d’entrée. Du fait que ce soit ma porte d’entrée et qu’en plus elle est cintrée, il m’a paru beaucoup plus judicieux (et infiniment plus efficace) de faire faire par un menuisier professionnel.

Il s’agit d’une épaisse porte en chêne, le panneau était inséré en feuillure. La principale différence par rapport a toi, c’est qu’il n’a pas recoupé le panneau : il a directement attaqué la moulure intérieure à la def et le panneau est venu tout seul (beaucoup de jeu).

Ensuite il a placé le verre (sécurisé 10 mm, réalisé sur la base d’un gabarit en carton) et il a refermé avec des parcloses (il a galéré sur le côté cintré), vis + enduit.

Par contre, les parcloses intérieures sont désormais carrées, plus de moulures.

xerious
( Modifié )

Bonjour

Moi j'ai fait presque pareil en démontant la porte et en enlevant le panneau de bois supérieur et en mettant la vitre à la place!
Donc pratiquement pas de changement d'aspect pour la porte sauf la vite bien entendu qui rentre dans la rainure du panneau!!

Voili voilà!

cordialement

Yann

trente six seb

Dans mon cas, ce n'était pas possible à cause des chevilles d'assemblage métalliques. Mais traditionnellement, les vitres sont insérées dans des feuillures à verre et parcloses.
Mais c'est vrai qu'on ne casse pas une vitre tous les jours !
Bonne soirée.

xerious

C'est vrai que c'était plus joueur de bloquer la vitre à l'intérieur! Mais elle n'a jamais cassée!

trente six seb

xerious Il n'y a pas de raison qu'elle casse, mais on prévoyait avant la possibilité de changer. La porte était censé durer plus longtemps que la vitre. 😉

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
269 vues
9 commentaires

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Voir aussi
Table des matières