L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Mickael17

RECONVERSION / BP Menuiserie ou DMA Ebenisterie

Bonjour à tous,

Suite à une reconversion l'année dernière j'ai passé cet année mon CAP menuisier Fabricant (youhou je l'ai eu lol).
Par ailleurs je souhaites continuer à me former et ai été confronté au choix entre 2 formations qui me parlés :

BP Menuiserie ou DMA Ébénisterie sachant que les 2 m'acceptes.

J'aurai aimé avoir vos avis même si au fond de moi je pense que le choix est fait.
Si il y a des professionnels qui peut répondent cela m’intéresse car j'ai senti quelques réticences pour certains au regard des formations et calendrier.

Et pour ce qui comme moi sont en reconversion, est il difficile pour vous aussi de trouver une entreprise chez qui faire une alternance mal grès le statut d'apprenti et non en contrat pro ? est ce dû à l'age (41ans)??

Boris19

Bonjour,

j'ai été à peu près dans le même cas, après un CAP charpente et un CAP menuiserie, j'enchaine sur un BP menuiserie, et j'ai 52 ans. Le centre de formation où je vais (Fédération compagnonnique) a proposé à mon entreprise deux solutions.

Le Contrat de Professionnalisation :
Le futur salarié doit être inscrit demandeur d’emploi avant la signature du contrat
Contrat en CDD ou CDI
Constructys vous donne 4 € de l’heure lorsque votre salarié est au centre de formation, il n’y a pas d’autre aide (820 heures de formation)
Il faut démarrer la formation dans les 2 mois qui suivent la signature du contrat.

Plan de Développement des Compétences (PDC) :
Contrat en CDI peut être signé de suite
Début de formation en septembre
Constructys vous donne 13 € de l’heure lorsque votre salarié est au centre de formation (820 heures de formation).

Mon patron me disait que ce n'était quand même pas clair par rapport à Constructys. L'an dernier il était censé toucher aussi 4€ de l'heure et n'en a toujours pas vu la couleur...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

1
etiennedesthuilliers

bonjour
il est toujours difficile de se mettre a la place de l autre
pour moi je sais qu'il y a plus de débouché dans certaines facettes de notre métier il y a le rêve d'être un ébéniste, je l ai eu , mais pas de clients ,non que je ne soit pas bon mais parce que beaucoup trop de gens se lance dans cette branche
finalement il y a la charpente qui a le vent en poupe mais ce n 'est pas un de vos choix ou finalement la menuiserie
mais il faut savoir qu'il ni a de la place et des travaux intéressants que pour les meilleurs et la il faut avoir beaucoup de cordes a son arc et être bon vendeur pour vendre ses talents
je ne cherche pas a vous scier la branche sur laquelle vous êtes , mais a ne pas croire que ce que certaines personnes disent est parole d'évangile
choisissez la menuiserie mais dites vous bien que la route est longue pour posséder assez de savoir faire pour réussir a s'épanouir pleinement dans le métier ou la spécialité choisi
j' ais un certain âge certes mais la vie m 'appris certaine choses que même etant le meilleur il faut des clients pour vivre décemment
bonne route etienne desthuilliers maitre menuisier mais pas seulement

Mickael17

Merci pour votre retour. Je prend note de vos remarques et conseils.

FWD
( Modifié )

Pour avoir étudier la reconversion en menuiserie il y a 2 ans, j'ai abandonné. Comme le dit Etienne il y a beaucoup de monde dans la menuiserie / ébénisterie, encore plus depuis le covid avec tous les amateurs qui rêvent de franchir le pas. Ce qui fait que le métier ne paye pas et que l'embauche n'est pas simple (avec un salaire convenable du moins).

Allez dans la pose ou la charpente la il y a du boulot qui paye mais c'est sur c'est moins cool.

MonsieurBella

Tout a fait d'accord avec etiennedesthuilliers et FWD

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
julienche

Bonjour Mickaël,

Comme toi j ai décidé de changer de métier et de me reconvertir, je ne suis pas passer par un organisme de formation car je m'y suis pris trop tard et j'étais pas très chaud pour retourné sur les bancs de l'école.
J'ai donc essayé d'apprendre le métier sur le "tas", et suis passé par une agence d'intérim pour trouvé du boulot et ça à marché, j'ai commencé dans une entreprise puis d autres ont suivie.
En même temps je me suis inscrit au cap mfmma que j'ai passé 8 mois après, et que j'ai eu.
L'année dernière j ai voulu passé mon bp en candidat libre de nouveau, l'inscription a été refusé car il me fallais 2 ans d expérience pro, du coup je vais le faire cette année.

C'est mon expérience, j espère que ça pourra t'inspirer pour te former, ça demande juste plus de travail personnel.

Si tu te tournes vers le candidat libre, prends contact avec l'académie de ta région pour t'inscrire.

Bon courage

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Jean-Claude Di Fazio

Bonjour,
Je suis passé par la reconversion à 56 ans. Même CAP que toi. Et même envie d’approfondir encore.
Oui, impossible de trouver une entreprise. L’âge avancé fait que les boîtes n’ont pas accès aux aides financières prévues pour l’embauche des jeunes.
Mais même en proposant de bosser gratuitement j’ai trouvé aucune boîte pour ma formation. Et certaines se plaignent de trouver aucun jeune. Bref.

Sur le choix que tu proposes, ébéniste ou menuisier, cela dépend d’abord de ce que tu veux faire (salarié ou artisan à ton compte ?). Et comme dit Etienne de la réalité économique : tout le monde veut travailler du beau bois massif mais les clients veulent du panneau mélaminé… pas cher si possible…
Il y a plus de demande de placards, cuisine, dressing que de commodes, tables et bibliothèques.
Le menuisier pourra toucher la structure du bâtiment (portes/fenêtres/escaliers) à condition d’avoir accès à une assurance décennale, ce qui te sera difficile si tu démarres comme artisan (les assureurs demandent de prouver ton expérience, concrètement quelques années de travail assuré et sans sinistre).
Un ébéniste n’a pas besoin de décennale.

Sinon, que recherches-tu ? Un diplôme ou un savoir-faire ?

Mickael17

Merci pour votre réponse. Je cherche surtout un savoir faire. Je suis bien conscient de tout cela et ne sais pas ce que je ferai de tout cela après mais trop de frustration auparavant font qu aujourd’hui je me laisse porter par mes envie. À côté de cela je suis en alternance chez un constructeur MOB donc charpente et menuiserie aussi. On verra bien où cela me mène dans 2 ans. Merci encore pour votre retour

trente six seb

Je fais le même constat que Jean-Claude Di Fazio à un détail près. Je n'ai eu aucune difficulté à m'assurer en décennale, pourtant tout juste diplômé et sans expérience (ou négligeable selon moi).
Mais ce n'est pas un conseil que je donne et visiblement tu as déjà un peu d'expérience, c'est donc ok.
J'ai eu à faire le même choix que toi menuiserie ou autre (lutherie, ébénisterie, charpente) mais la menuiserie est le secteur qui recrutait le plus avec la charpente. Et la menuiserie c'est beaucoup plus de travail en atelier que la charpente.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
620 vues
3 réponses

Publications associées

0 collection

Tags

    Aucun

Licence

Licence Creative Commons
Navigation