L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Fanny

Norme pour vendre luminaire

Bonjour !

je fabrique des luminaires bois-métal et j'aimerai les proposer à la vente dans une boutique. Naturellement pour des raisons de sécurité j'ai cru comprendre qu'il fallait répondre à des normes. Je fais le montage câble,douille, interrupteur, fiche moi même donc savez vous si je dois d'abord faire une formation de montage électrique pour certifier mes lampes ?

Merci d'avance pour les conseils !

etiennedesthuilliers

le mieux est de se procurer la norme et de l' appliquer, déjà les luminaires en métal doivent théoriquement être relier a la terre et le matériel employer être agrée

Fanny
( Modifié )

Merci à tous pour vos réponses ! Je vais me renseigner sur une formation en montage électrique dans un premier temps. Déjà pour être sûr de faire le montage correctement et peut être pour pouvoir certifier les lampes moi même. C'est vrai qu'après réflexion le risque est trop important pour contourner les normes et je ne voudrai surtout pas par ma faute déclencher un incendie ou autre accident..

Nicoel
( Modifié )

Rien n'arrivera par ta faute, ce type de montage électrique étant simple et sûr !
Mais, en cas de problème genre arrachement de câble et électrocution (ça peut arriver !), tu seras mise en cause.

Un fabricant industriel pourra se défendre sans grand dommage, pas un artisan, hélas :-(

PS merci pour ton coup de coeur sur la lampe que ma fille utilise pour étudier. Elle n'est sans doute pas aux normes (la lampe, pas ma fille) mais je l'ai faite pour qu'elle résiste aux petits incidents et la partie électrique est vissée au max !

Fanny
( Modifié )

Nicoel il n'y a pas de quoi elle est très jolie ! Ma prochaine lampe sera une lampe articulée de style JIELDE je vais devoir me creuser un peu plus la tête..

Erebor

Fanny ces lampes sont magnifiques mais difficile à faire ! Surtout si tu veux pas voir le fil ! Moi j'ai laissé tomber et on voit le fil🤷‍♂️

fab83

Si ton choix est en effet de developer une serie de lampe poir en faore un produit de ton catalogue cela me semble judicieux en effet.
Le plus simple serait meme de faire directement une formation specifique a ma fabrication de lampes a priori il en existe a voor le prix ...
Dans tout les cas il te faudra a minima acheter la norme EN 60598-1
Dans les 250 euros sur le site de lafnor peut être moins cher sur un autre site fournisseur.
Dans tout les cas courage le plus dure avec les normes est souvent d'accepter de sauter le pas

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

6 réponses

3
Kentaro

Quelques éléments... Pas évident...

ceramique.com/.../list/5481.page

fab83

tout est dit dans le liens ...
comme souvent avec les normes les artisans s'y perdent et confondent souvent ce qu'il autorisé de faire avec ce qu'il est courant de voir .
Les normes sont créer pour protéger le consommateur en premier lieux , mais aussi à l'initiative des grands groupes afin de se donner des avantages stratégiques.
dans le cas d'une lampe au final comme souvent tout dépend de toi :
est tu prêt a investir pour les faire homologuer et dans se cas en amortir le coût sur une série? ( a moins que tu ne fabrique des oeuvre d'art au prix indécent)
ou est tu prêt a faire fit des normes (sans pour autant fabriquer un produit dangereux ) mais en étant conscient des risques que tu encourt ?

Fanny
( Modifié )

C'est découragent.. j'ai presque envie de prendre le risque mais j'imagine qu'en cas de contrôle l'amende est salée ! J'ai aussi appris il n'y a pas longtemps que je ne pouvais pas vendre de toupies en bois sans payer une certaine licence. Comment font les petits artisans ?

Kentaro

Ce n'est pas trop une question de contrôle, mais de responsabilité civile. Tout fabricant est civilement responsable des risques inhérents aux produits qu'il fabrique. Il y a donc des assurances pour cela (chères...).

Mais s'il y a un accident (et avec un produit électrique, c'est fort possible), un bon avocat aura toutes les facilités si le produit n'est pas aux normes... Et l'assurance ne jouera pas...

Un truc par exemple idiot, il faut vérifier que la lampe est stable et ne risque pas de basculer... Or, la lampe que tu montres dans les créations risque facilement de basculer... Idem, il y a des pièces métalliques...

Le plus simple est peut-être de ne proposer que le produit sans le système électrique, en suggérant un kit à monter facilement soi-même, mais en indiquant bien que l'on est pas responsable du choix du système et de son montage... Cela peut restreindre le nombre de clients, mais en même temps, cela peut être un argument de vente (la lampe que vous créez vous-même!). Mais il faut bien sur que le montage soit très facile et robuste. Cela restreint les possibilités de création.

La problématique est la même pour les jouets pour enfants. Les normes sont drastiques, et pas mal d'artisans ont dû arrêter...

Ceci étant dit, le mieux est peut-être que tu contactes des artisans et artistes fabricant des luminaires et lampes et de leur demander comment ils font.

Nicoel

C'est clair que la vente de produits électriques n'est pas simple !

L'idée de Kentaro est pas mal : utiliser un kit complet existant en respectant ce qui est préconisé dans son utilisation. Ainsi, tu es couverte.

Sinon, pense aussi aux divers types de porte-bougies et autres photophores. On peut faire des choses très variées en tournage...

Kentaro

je serais même plus prudent: ne pas vendre le kit électrique avec, mais simplement le suggérer, en indiquant que l'on n'est en aucune façon responsable de ce choix, ni de son montage et utilisation...

Erebor

Kentaro sinon une solution pourrait être d'intégrer un kit prêt du commerce sans aucune modification de cette manière là partie électrique est homologuée par quelqu'un d'autre...

Kentaro
( Modifié )

Erebor Oui, c'est exactement ce que je proposais. Suite à cette discussion ancienne, j'ai fait quelques lampes de ce type. La difficulté, c'est de prévoir le design de la lampe pour que le kit puisse facilement y être installé (pas de trous où passer un cable, par exemple, mais des encoches et des rainures...)

Nicoel

Erebor Pas sûr que cela soit recevable en cas de problème mais on est au moins couvert en terme de fiabilité du montage. Ceci dit, on parle quand même d'une probabilité très faible de plainte si incendie ou électrocution prouvée. Risque à prendre ?

Erebor

Nicoel je pense que ça fonctionne si le kit n'est pas modifié ni démonté dans ce cas il n'y a aucune altération c'est donc la fabricant du kit qui est responsable

fab83

Il y a beaucoup de normes et des fois le plus dure est darriver a faire le tri entre les normes obligatoires qui sont a respecter imperativement afin de mettre sur le marcher un produit
Et celles qui sont qualitatives interessante a respecter pour se demarquer de la concurence .
Toujours partir du principe quen france nul n'est sensé ignorer la loi l'argument de la maiconnaissance dune loi ne protege en rien .
Je trouve que dans les ecoles on devrait faire plus de prevention et de formation sur les normes cela eviterais a beaucoup de se retrouver perdu une fois une affaire montée.
Apres une fois que l'on est familier avec les normes se nest generalement pas si sorcier il suffit d'être un peu malin et rigoureux ...

etiennedesthuilliers

bonjour
compte tenu de certaines de mes fonction je ne puis qu’être tout à fait d 'accord avec votre analyse , et je serai heureux que bon nombres d 'entre nous réfléchissent à ce problème
encore merci
etienne desthuilliers

fab83

Bonjour
Travaillant dans les appareil soumis a la pression je suis très sensibilisé aux normes et ne connais que trop bien l'effet repoussoir qu'elles provoque envers nombre d'artisans et autres petite entreprises.
Pour avoir deja vu sur se site beaucoup de questionnement sur les normes electriques , peintures , jouet enfants et autres DTU , decenales etc ...
Je pense en effet quil serait bon de creer un petit pas a pas explicatif sur le sujet ...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
michel22440

Bonjour Fanny,
Ayant tout comme toi été confronté aux mêmes problèmes (Je fabrique et vends sur des marchés artisanaux des luminaires), je peux t'apporter des éléments de réponses précis et indiscutables (j'ai suivi, en mai 2018, une formation sur les normes applicables aux luminaires, formation organisée par la chambre régionale des métiers de Bretagne et assurée par le secrétaire du syndicat national des fabricants de luminaires)
En tant que "metteur sur le marché", tu es juridiquement responsable de la conformité de ton produit aux normes ! (peu importe ton statut ou la nature de la production !)
Ton produit doit répondre aux normes en vigueur au moment de sa mise sur le marché (normes électriques), il doit comporter le marquage réglementaire (Nom et adresse du fabricant, numéro de lot,classe électrique, etc...)
Tu dois pouvoir présenter, à la demande des contrôleurs de la DGCCRF, une attestation de conformité; soit rassurée, si au premier abord ton produit semble conforme (étiquetage et qualité de l'assemblage) il est très peu probable qu'on te la demande (ce document très complexe est impossible à réaliser sans l'aide d'un expert et d'une formation)
Je te recommande fortement de souscrire une responsabilité civile professionnelle .
Ne soit pas effrayée par ces mesures, après avoir suivi cette formation, on maitrise beaucoup mieux le cadre légal dans lequel on doit se situer .
Tu peux me contacter en MP pour d'éventuelles précisions

Michel 22440

ps : j'ai observé ta lampe publiée sur le site et j'ai remarqué quelques failles
La fiche mâle doit être un modèle à fermeture par clipsage (pas de fiche à vis)
L'interrupteur doit être scellé (blocage des vis par un point de colle)
Absence des marquages obligatoires.
Par contre l'arrêt de cable en sortie d'abat-jour est bon.

Noobodyy

Bonjour, je ne maîtrise pas le sujet, mais je crois savoir qu'une assurance, aussi performante soit-elle, ne couvrira pas en cas de négligence ou omission, fut-elle involontaire.

"soit rassurée, si au premier abord ton produit semble conforme (étiquetage et qualité de l'assemblage) il est très peu probable qu'on te la demande (ce document très complexe est impossible à réaliser sans l'aide d'un expert et d'une formation)"
Le non respect de la norme et des règles dans leur ensemble sera une raison pour que l'assurance ne marche pas. Le manque de compétence dans ce domaine n'est pas une explication recevable.

juliot

bonjour . travaillez vous toujours dans les luminaires ?
je vous explique un peut ma situation . je suis inventeur mais au delà de ça je ne maitrise aucun autre aspect .j'ai quelque prototypes a montrer . je travaille avec pour principe d'aborder mes création d'une façon différente afin que mes produit soit a part , pour ne ressembler en rien a ce que l'on trouve dans les commerces ( je ne parle pas que de l'aspect visuel c'est justement ce que je cherche a changer). je suis a la recherche de conseil voir de partenariat car je me retrouve avec un créneau a exploiter , des modelés entre les mains , un vrais attrait pour mes prototypes, des concepts très contemporain , mais un manque total de connaissance des méthodes de productions de distribution, etc etc ( je suis un simple inventeur) .
donc tous propos ou conseil, mise en relation ou quoi que se soit d'autres seront les bienvenues .
merci d'avance .

LeBoisReve

Bonjour, ceci est une bouteille à la mer pour tenter de me sortir de la situation kafkaïenne dans laquelle je me trouve. Je fabrique des objets en bois flotté, dont des lampes ( chacune est unique). Je dépose ma production dans divers magasins, l’un d’entres-eux a été contrôlé par une personne de la DDPP de la préfecture (direction départementale de la protection des personnes). Si elle n’a pas trouvé à redire sur mes lampes ( elle n’y connaît finalement pas grand chose.) elle m’a dit que mes lampes devaient être certifiées et norme CE. Elle me dit que je dois fournir un document qui atteste de la conformité du produit. Elle est incapable de me donner un modèle de ce document, incapable de me dire si je peux faire un auto-contrôle de ma lampe. Je suis allé chercher le texte de loi correspondant à la législation de la mise sur le marché des lampes qui est manifestement élaboré pour la production industrielle et pas artisanale. Elle me dit que je dois adapter, mais ne me dit pas comment. Bref, j’ai à faire à une pinailleuse frustrée qui me pourri mon début d’activité.
Je découvre votre post qui date de 3 ans et j’espère que ce message vous parviendra et que vous pourrez n’aider. Avez-vous un modèle de ce foutu document que je puisse savoir quelles sont les éléments nécessaires à sa constitution ? Y-a-t-il une adaptation aux lampes artisanales ? Puis-Je vendre mes lampes sans les faire passer une par une dans un labo pour les faire certifier ? Voilà… + tout élément que j’oublierais et que vous connaîtriez. Je vous donne mon mail : bertrand.treuillaposte.net, on peut aussi si c’est plus simple pour vous, se parler au téléphone. J’espère que allez pouvoir m’aider pour me sortir cette épine du pied qui me pourrit la vie. Bonne journée.

Nicoel

Bonjour, Tu as monté le circuit électrique toi-même ou en utilisant un kit complet et certifié CE ? La personne de la DDPP (qui fait son job, tous les fabricants et commercants étant logés à la même enseigne, question normes de sécurité électrique) pourrait-elle te donner les coordonnées de services compétents ? Ou voir du côté Chambre de Commerce, aides aux PME, AFNOR, etc

Kentaro
( Modifié )

LeBoisReve Cet inspecteur n'est pas un pinailleur frustré, il applique simplement les règles...

Il me semble qu'il y a pas mal de pistes évoquées dans cette discussion, dont les références aux textes.

A mon sens, la solution la plus simple, déjà évoquée ici, c'est d'utiliser des kits de lampes tout montés (douille, interrupteur et fiche), qui portent la mention norme CE.

Si tu ne modifies pas cet éléments, et que tu l'intègres dans une structure bois, cela devait passer.

Il faudra quand même faire en sorte que la lampe elle-même n'est pas fragile, est stable, ne risque de tomber.

Nicoel
( Modifié )

+1

Le fonctionnaire ne semble pas aidant mais de là à le qualifier de façon si négative ?!

Même si tu fais sans doute un super job (pense à présenter tes créations, d'ailleurs), on peut apprécier, en tant que consommateur, que l'état veille au respect de normes de sécurité, dans différents domaines de la vie quotidienne. C'est souvent très/trop tatillon et les moyens de contrôle sont hélas rognés d'année en année mais c'est utile...

Kentaro

LeBoisReve Je rajouterais qu'en cas d'accident, il vaut mieux être en règle. Cela peut couter très cher. D'ailleurs, le mieux est d'avoir une assurance RC produit (responsabilité civile).

Erebor

LeBoisReve je comprends la frustration mais dans le cas présent il s'agit de quelqu'un qui fait son boulot. Elle doit vérifier si les producteurs respectent les règles ce qui n'est pas le cas ici. Si elle ne signalait pas ce cas on lui reprocherait de ne pas faire son travail.
Ceci étant dit si la législation semble privilégier les industries tout les artisans doivent y également la respecter et pas seulement vous et si ils y arrivent vous devriez y arriver. Peut-être pourriez vous contacter un artisan proposant des luminaires il pourrait vois aiguiller...

michel22440

N'oublions pas que lorsque nous quittons notre habit de " créateur-artisan" nous sommes aussi des consommateurs , et sommes bien content que la DGCCRF veille à assurer notre sécurité et à nous préserver de diverses "arnaques"

etiennedesthuilliers

que voila un propos plein de sagesse
ne fait pas a autrui se que tu ne voudrait pas qu' 'on te fit
la sécurité est plus que très importante il y a des règles on les observes
etienne desthuilliers

tarpan

Erebor > si la législation semble privilégier les industries tout les artisans doivent y également la respecter

Oui, en théorie.

En pratique, comme je l'avais déjà évoqué : si pour se mettre en conformité l'artisan doit payer le même prix que l'industriel (le prix du test de son modèle par un organisme compétent) et bien les choses deviennent tout simplement impossible à rentabiliser.

En théorie tout est possible.
En pratique si t'es petit t'es mal barré.

Le fait que le fonctionnaire demande un document qu'il est dans l'incapacité de nommer est symptomatique du capharnaüm administratif et juridique français.

Il se peut qu'un tel document existe (comme il se peut qu'il n'existe pas, mais qu'il soit exigé quand même) mais personne ne sait où le trouver, sans parler de savoir s'il concerne l'artisan ou pas, ni si une réglementation européenne se juxtapose (ou pas) …
Mais c'est à l'artisan de se démerder…

michel22440

tarpan > si pour se mettre en conformité l'artisan doit payer le même prix que l'industriel (le prix du test de son modèle par un organisme compétent)
Et non, il n'y a rien à payer !!!
"l'inspectrice " Elle me dit que je dois fournir un document qui atteste de la conformité du produit."
C'est le certificat de conformité qui est rédigé par le metteur sur le marché et qui indique que le produit respecte les différentes normes ! Ce document ne coute rien (c'est de l'auto certification), si ce n'est le temps à établir un document assez complexe !
Il s'agit , ici, de ma dernière communication sur le sujet . J'en ai assez de parler au milieu de personnes qui n'écoutent qu'eux mêmes et émettent des propos en méconnaissant totalement le sujet .
Cdlt

etiennedesthuilliers

il est parait il normal que sur internet que certains répondent avec des réponses qui tiennent la route et que d 'autres donnent des avis sans fondement dans la réalité , j avoue que quelque fois cela est épuisant que celui qui sait soit battu en brèche et qu' à la fin le demandeur ne sache pas a qui se vouer bien amicalement etienne desthuilliers maitre menuisier entre autre

tarpan
( Modifié )

Lorsque je m'étais renseigné à l'époque il m'avait été communiqué les éléments suivants:

Pour apposer le marquage « CE » sur son produit, le fabricant doit réaliser, ou faire réaliser, des contrôles et essais qui assurent la conformité du produit aux exigences essentielles, notamment de santé et de sécurité, définies dans la ou les directives concernées.

La base normative concernant les luminaires que je voulais réaliser était EN 60 598-2-1

Il fallait notamment certifier les paramètres suivants :

  • Protection contre les chocs électriques
  • Protection contre la pénétration des corps solides et des poussières
  • Protection contre l’humidité
  • Protection contre les dommages mécaniques
  • Comportement au feu

Personnellement j'étais bien incapable d'effectuer les essais calibrés me permettant de certifier ces différents paramètres, il me fallait donc passer par un laboratoire spécialisé.
Le coût était largement dissuasif.

Maintenant si on me dit que ça peut être fait sur une base purement déclarative théorique (sur l'honneur ?) ça me va très bien et je pourrai reconsidérer mon projet abandonné… :)

Il apparait que les chose ont évolué en 2016 : emitech.fr/fr/...ganisme-notifie

Deux grandes catégories de procédures d’évaluation de la conformité peuvent se présenter :

La procédure d’autocertification (Module A) : le fabricant est alors autorisé à effectuer le contrôle des produits sous sa propre responsabilité. Il peut effectuer les éventuels tests et essais au sein de son entreprise ou bien passer par le laboratoire de son choix.

L’obligation de recourir à un organisme tiers dit "notifié" qui analyse votre dossier technique et vos preuves de conformité en respectant une procédure particulière déterminée par la ou les directive(s) applicable(s).

Le cas A " suppose de faire référence aux normes européennes harmonisées et d’avoir les moyens techniques et humains nécessaires pour réaliser les essais permettant d’attester de la mise en conformité."
On n'est clairement pas dans le cadre de l'artisan qui produit à l'unité;

Ou alors je fais complètement fausse route depuis des années..?

michel22440

Je tire mes infos de cette formation : Ici , animée par le délégué général du syndicat du luminaire ( en fait le GIL groupement des insdustriels du luminaire ), personne qui a des contacts fréquents avec la direction nationale de la DGCCRF.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
hedjour

Les normes elles sont toutes disponibles sur le site de l'AFNOR-Organisme de gestion des normes en France.
Et il est important de savoir que toutes les normes obligatoires sont à l'heure ou j'écris ces mots GRATUITES en accès libre.
On ne peut pas opposé à un artisan le non respect d'une norme payante.

Niouniou

je suis étonné... J'ai peur que les normes en vigueur ou pas, ne sont en général (voire tout le temps...?) payantes...que ce soit pour un artisan, un particulier, une industrie etc...

Noobodyy
( Modifié )

Non, les normes d'application obligatoires sont bien accessibles gratuitement.
Un lien du site AFNOR : normalisation....on-obligatoire/

Un extrait : "Conformément à l’article 17 du décret n° 2009-697, les normes d’application obligatoire sont consultables gratuitement sur notre site."

Niouniou
( Modifié )

Merci pour l'info, Noobodyy

Noobodyy

J'ai personnellement découvert cette information il y a quelques jours, en lisant ce fil de discussion.
C'est dommage qu'il ne soit pas possible de télécharger cette norme en PDF pour la stocker et y accéder hors ligne rapidement. (smartphone, tablette, PC dans l'atelier)

hedjour

Après en discutant avec ma source les normes payantes peuvent devenir indirectement obligatoire ; ceci par une obligation de moyen. Je crois qu'il appelle ça une exigence essentielle, et le respect d'une norme payante permet de montrer sa bonne foi dans le respect des exigences essentielles puisque l'utilité de la norme à la base est là.

Chantal

Noobodyy, trop contente de te lire, j'ai cherché, cherché, cherché et je cherche encore les normes d'application obligatoires accessibles gratuitement !
Si tu peux m'aider en me donnant le lien qui donne réellement les normes, ce serait sympa. Sinon un copie/colle ma suffirait. Merci beaucoup

Noobodyy
( Modifié )

Bonjour Chantal, j'ai trouvé ceci :

Bonne journée,
Nicolas

Tanguy
( Modifié )

Bonjour
Toutes les normes en France sont payantes il est totalement faux de dire qu elles sont accessibles elles sont chère et changent régulièrement

hedjour

Les normes payantes ne sont pas obligatoires...

Noobodyy
( Modifié )

Les normes d'application obligatoires sont accessibles gratuitement sur le site de l'AFNOR.

legifrance.gou...ion-obligatoire

normalisation....on-obligatoire/

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Gilga

Et pourquoi vouloir faire le montage des éléments électriques soi-même!?
si tu fais un achat d'une grande quantité de (douille+cable+interrupteur+fiche) il me semble qu'il y a moyen de trouver un produit répondant aux normes que tu pourras intégrer à tes futures lampes

douille de lampe E27 ou douille E14 + câble +interrupteur et fiche

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
78corsica

Bonjour
Merci pour vous réponse
Pourriez-vous m'indiquer quel organisme contacter en bretagne pour avoir une certification pour commerçaliser ce type de lampe
Par avance merci
Cordialement

MoFran

essaye sur le site de l'afnor proposé par hedjour cidessus, tu trouves un onglet devis pour demande de certif

michel22440

Bonsoir,
La chambre des métiers de Bretagne propose une formation : Luminaires aux normes CE qui te permettra d'établir toi même le certificat de conformité de tes productions !
Contacte les, afin de voir si ton statut te permet l'accès à cette formation au titre de la formation continue . Cette formation est dispensée par un technicien du GIL (groupement des industriels du luminaire) qui est en relation très fréquente avec les différentes administrations, au niveau national . Tu auras ainsi des informations fiables et judicieuses, ce qui n'est pas forcément le cas de tout le contenu de ce fil !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
-1
Copeaux d'aronde

je dirais que si tu veux te mettre aux normes, à moins de faire de la production industrielle et d'avoir quelqu'un à temps plein dessus, ou pas mal d'argent à investir, c'est inutile. mais sur une lampe, si tu appliques un peu de bon sens, et de savoir concret en électricité, utilise du matériel de qualité correcte, reste dans une petite production, tu dois pouvoir en vendre beaucoup avant de te retrouver avec des ennuis. ( quelqu'un qui te traîne en justice pour un modèle "pas aux normes". )

si tu fais des trucs corrects au niveau sécurité, donc si personne ne s'électrocute en utilisant tes lampes, en petite production, je pense que tu n'auras pas de soucis. La question se pose plus sur des expos d'envergure, ou il y a facilement des contrôles sécurité assez légalistes, ou si des concurrents/ennemis utilisent ça comme levier pour t'embêter.

Tu peux éventuellement utiliser du matériel électrique aux normes et laisser leur étiquette "Normes CE" visible.

Kentaro

Oui, ce serait bien si on pouvait faire comme cela, mais le problème, c'est en cas d'accident. Un type qui s'électrocute et reste handicapé (cela coûte plus cher que s'il meurt...), et on paie toute sa vie...

fab83
( Modifié )

Je comprend le decouragement et tu peu en effet choisir la solution de copeaux d'aronde
C'est le choix de nombre d'artisan le risque est finalement faible si tu fait les choses intelligement mais il ne sera jamais nul et il faut bien en être conscient.
Certains conduises sans assurance pendant des annees mais prendriez vous le risque de faire ?
Un professionnel se doit d'agir en tant que tel
Comme on dit quand il n'y a pas de problème... il n'y a pas de problème

Copeaux d'aronde
( Modifié )

la mesure du risque est toujours difficile, parce que ce n'est pas vraiment quantifiable. Mais je pense que sur une lampe électrique, en utilisant un kit de montage, ou en faisant son propre assemblage avec des éléments solides, c'est pas compliqué de faire un truc qui ne soit pas officiellement certifié "aux normes" mais soit plus cohérent et sûr que les produits bas de gamme qu'on trouve dans les grandes surfaces.
ça reste intéressant de lire les normes européennes, pour savoir ce qu'elles sont, parce que oui, elles sont là pour nous protéger, et important aussi d'avoir un peu de notions d'électricité ( de réfléchir au diamètre et type de ses fils, aux risques d'incendie, de chute de la lampe, d'électrocution,d'enfants qui salivent sur l'interrupteur, mettent leurs petits doigts partout, etc... ) mais ça me semble faisable à petite échelle d'artisan/créateur de faire un produit correct. Mais... j'ai jamais essayé, et c'est vrai qu'à me poser la question maintenant, et lister ces trucs, j'y réfléchirais à deux fois...

Nicoel

+1 avec toi sur des "bricolages" qui valent largement ce qui existe en tout fait, il n'y a qu'à parcourir ADB !

Aucun problème dans le cadre privé ou familial, Mais dans un cadre "commercial", les paramètres sont différents et, comme l'a dit Kentaro, en cas de problème, le non respect des normes aussi idiotes soient-elles sera un motif de responsabilité, pour un juge qui n'y connaît rien, par exemple.

hedjour
( Modifié )

--Commentaire déplacé en réponses --
Pour les normes elles sont toutes disponibles sur le site de l'AFNOR-Organisme de gestion des normes en France.
Et il est important de savoir que toutes les normes obligatoires sont à l'heure ou j'écris ces mots GRATUITES en accès libre.
On ne peut pas opposé à un artisan le non respect d'une norme payante.

Fanny

Super je vais regarder tout ça ! Merci

kfranc01

Bonjour.

On ne peut pas raisonnablement suggérer à quelqu'un de ne pas respecter la loi au motif que le risque est faible. C'est ni plus ni moins se mettre hors la loi, et cela s'appelle de la délinquance.

Et ce n'est pas parce qu'il y a une faible production qu'il n'y a pas de contrôle !!!

La réponse de michel22440 est des plus raisonnable.

tarpan

Je m'étais renseigné là-dessus y a qques années, ma conclusion de l'époque : pour être parfaitement et indiscutablement dans les clous il faut faire certifier le modèle par un laboratoire (pas chaque unité hein, juste "valider le design, un étalon quoi, mais ça veut dire aucune variation pour les exemplaires produits par la suite) et ça coûtait dans les 12 000€… donc complètement irréaliste.

C'est comme pour bcp de domaines : les lois sont faites par et pour les gros industriels.
Pour les tout petits fabricants à l'unité, tout ceci est inapplicable, donc c'est le "pas vu - pas pris" qui prévaut, avec tout ce que cela peut comporter comme inconfort (peur de se faire prendre)

J'ai déjà eu des conversations ubuesques avec la dgccfr, les impôts et les chambres de commerce/industrie (je dis "les" car parfois les unes ne disent pas la même "loi" que les autres, tout ça car rien n'est clair, rien n'est prévu dans les détails et tout se règle par jurisprudence) où tout le monde se renvoie la balle et bute en touche…

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
12 753 vues
6 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation