L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Quentinprr

Projet reconversion !

Bonjour à tous :)

Ce petit message , pour avoir un avis ou bien des conseils !

Je suis militaire depuis 6 ans et ça y es j'ai décidé de ne pas résigné pour vivre de ma passion. Autodidacte j'aimerais ouvrir mon propre atelier et vivre de ça, sauf que qu'en l'ont souhaite ouvrir une micro entreprise il faut 3 ans d'expérience dans ce domaine ou un diplôme et j'ai mis l'un ni autre pour justifié mes connaissance.
Ensuite bénéficiant de la reconversion militaire je me suis dis que l'armée allais m'aidé mais non , ils ne peuvent pas car c'est trop dur pour eux ..

Alors ma question est comment faire pour vivre de ça ?

Je vous remercie d'avance, bonne journée à tous.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello , même sans diplômes , ou en est tu techniquement parlant dans le travail du bois ??

Quentinprr

Bonjour , techniquement je ne suis pas un pro mais j'ai quelque notion dans la fabrication de table par exemple je suis capable d'en réalisé de A à Z, moi j'aimerais fabriquer des table mi acier mi bois , et des déclinaison avec des plateaux céramique j'ai pas mal d'idée en tête , j'ai demander à l'armée de me formé au métier d'ébéniste vue que je bénéficie de la reconversion mais pour cela faut que je trouve un patron qui accepte de me formé durant cette formation, et dans ma région (je suis du Doubs ) il ne sont pas tous motivé pour formé une personne et c'est dommage car je demande car apprendre et à me perfectionné dans ce milieu.

sylvainlefrancomtois

renseigne toi à la chambre des métiers pour voir ! tu auras peut être des pistes !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )
Quentinprr
( Modifié )

sylvainlefrancomtois merci je vais regarder tout ca :)

Vic66

Courage ! Et beau défi !

Quentinprr
( Modifié )

Vic66 merci beaucoup !

Quentinprr
( Modifié )

.....

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

8 réponses

3
Boris Beaulant
( Modifié )

Bonjour,

Si ça peut aider, voici mon parcours et mon expérience de reconversion :

Initialement, j'ai fait une formation d'ingénieur télécom. Ce qui m'a valu le diplôme qui va avec. Mais je n'ai jamais directement travaillé dans le secteur des télécoms à proprement parlé. J'ai ensuite commencé directement à travailler dans un boîte de jeux vidéo comme développeur. Ce que j'avais appris sur mon temps libre depuis mes 7 ans. J'y suis resté ça pendant 10 ans.

En parallèle, j'ai beaucoup pratiqué la menuiserie en amateur. Avec la grande ambition initiale de me fabriquer tous mes meubles. Au fil du temps, je me suis équipé et j'ai appris.

A 33 ans, j'ai eu envie de changer de cap. Faire de ma passion mon métier et de mon métier ma passion.

Comme toi, j'ai cherché les solutions pour changer radicalement de secteur. J'ai pas mal buté sur cette problématique de diplôme au départ. Les formations qui m'étaient accessibles représentaient un coût financier non négligeable et aussi un blocage des revenus pendant une période assez longue.

En grand têtu, j'ai creusé plus et je suis arrivé à un compromis : la CAE (Coopérative d'Activité et d'Emploi). Ce cadre correspondait bien à mes valeurs (partage de l'outil "entreprise"), mais aussi m'a permis de me lancer sans passer par la chambre des métiers, sans créer d'entreprise et sans diplôme (Attention, je ne dis pas que le diplôme ne sert à rien. Ce qui est important, c'est la formation !). Tout ça, dans la limite où je n'entre pas dans des activités réglementées.

Dans le principe, une CAE va apporter à l'entrepreneur un cadre juridique et plus ou moins de services annexes (compta, assurance, soutiens, ...). Tout ceci à un coût. Dans ma coopérative, OXALIS, ça représente 15% de la marge brute dégagée par l'entrepreneur.

L'autre point qui me plait dans ce modèle, c'est que je suis salarié de ma propre activité. C'est à dire que je suis dans un régime générale de salarié pour tout ce qui est cotisations (sécu, chômage, retraite, ...). Et la coopérative est assugétie à la TVA, donc moi aussi et mes investissements sont donc HT.

Ce modèle permet assez mal de grandir par l'embauche. Mais c'est pas impossible. Il n'y a pas non plus d'activité à céder en fin de parcours.

Voilou, ça fait 5 ans que je suis dans ce mode. Je ne peux pas complètement le comparer à d'autres, parce que je n'ai essayer que celui là. Mais il me va bien. Il m'a permis d'investir dans le matériel pour produire et me lancer plus tôt.

➡ Mais je ne cache pas que sans de bonnes bases, il ne faut absolument pas ignorer la case formation !

Mis à jour
Samuel Wincent

On se sent moins seul à lire ton parcours ;-).

Très intéressant en tout cas. Quand tu dis que tu ne peux pas entrer dans les activités réglementés, concrètement ça veut dire quoi ? La chambre des métiers m'a dit qu'il s'agissait de ne pas toucher au bâti. Donc ne rien fixer dans une maison (visse dans un mur, parquet au sol et j'en passe). C'est bien cela ? Tu ne fais que du mobilier ?

Très intéressant ton modèle d'exercice. Je ne connaissais absolument pas. Je me reconnais bien dans ce que tu dis : pas de formation, problématique du diplôme pour s'installer, se retrouver un temps sans salaire. J'ai eu l'occasion de m'arracher les cheveux longtemps sur tout ça. Aujourd'hui je suis micro-entrepreneur en plus de mon travail de salarié. (je ne fais que du mobilier). Mais je vais me pencher sur la CAE. Cela semble très intéressant.

Au passage, félicitation pour la communauté que tu as créée. Elle semble d'une richesse inestimable pour qui cherche à approfondir ses connaissances. Superbe.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
Samuel Wincent

Je suis plus ou moins dans le même cas. Masseur kinésithérapeute de formation, j'ai passé 9 années à me dire que ce n'était pas fait pour moi, jusqu'à péter un plomb et me dire : "je plaque tout et je me lance à mon compte comme créateur de mobilier, on verra bien ce que ça donne"

Alors effectivement, pour fabriquer des meubles, pas besoin de diplôme, de formation ou d'expérience. Dès que l'on touche à la structure du bâti, que l'on met un visse dans un mur, ou, en d'autres termes que l'on fait de l'agencement, c'est différent.

Donc, me concernant, qu'est ce que ça a donné :

Je suis autodidacte en menuiserie. Je travaille le bois depuis presque de 10 ans en tant qu'amateur. Je me suis dis que cela suffisait à assurer. Jusqu'à me retrouver face au mur. Et là j'ai douté. Je me suis dis que peut-être je n'avais pas le niveaux de connaissances pour passer "pro". Il y avait beaucoup de zones d'ombres. Alors j'ai démarché des menuisiers, jusqu'à en trouver un qui accepte de me prendre comme salarié. D'abord à l'essai, puis en CDD, puis en CDI. Cela fait plusieurs mois que je travaille dans cette boîte. Aux côtés notamment d'un type qui a une trentaine d'années d'expériences. Et j'en apprends tous les jours. Tant au point de vu technique, que façon de travailler, de s'organiser et j'en passe. Bref j'apprends le job.

Bon courage.

Boris Beaulant

De mon avis, c'est un très bon choix que de passer par la case apprendre par l'expérience d'un travail salarié.
C'est monter en compétence dans le métier sans être noyer dès le premier instant sous la paperasse et l'administratif. Et c'est aussi apprendre de l'organisation des autres.
Par contre, c'est certainement pas un choix si facile à concrétiser. L'embauche non diplômée relève quelques défis.

Samuel Wincent

J'avoue que ça n'a pas été de tout repos. Pour ma part c'est l'obstination qui a payé.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
Francisco

BonsoirQuentinprr
Je te réponds au sujet du régime juridique de la micro-entreprise.
En ce qui concerne la création d'une micro-entreprise dans le secteur de la fabrication de petit mobilier, la seule OBLIGATION pour pouvoir immatriculer son entreprise est de suivre le SPI (qui est le Stage de Préparation à l'Installation).Il faut compter dans les 200 euros environ pour une semaine de stage. C'est la Chambre des Métiers et de l'Artisanat qui te l'imposera. Ce stage indispensable est parfois réalisable par internet à son rythme.
L'immatriculation est obligatoire au répertoire des métiers, et gratuite.

Pour la fiscalité de la microentreprise:

  • il y a obligation de payer la CFE (contribution foncière des entreprises), sauf la première année et sauf si le CA (chiffre d'affaires) ne dépasse pas 5000 euros par an;
  • l'impôt sur le revenu

Pour les charges sociales:

  • elles dépendent du chiffre d'affaires (de mémoire je crois 22% du CA). Il y a aussi un chiffre d'affaires annuel à ne pas dépasser sous peine de sortir du régime de la microentreprise.

  • il n'est pas possible de récupérer la TVA.

Pour les aides:

  • celui qui est chômeur bénéficie de l'"exonération de début d'activité ou de reprise d'entreprise". Cela signifie exonération de charges sociales pendant 3 ans.

Au sujet de la formation, as-tu un compte sur le site "moncompteformation.gouv.fr"? c'est là que tu pourras avoir accès aux différentes formations de la filière bois. Toutes tes heures de formation doivent normalement y être capitalisées. Tu peux utiliser ton capital acquis pour suivre la formation de ton choix.
il existe aussi des artisans qui proposent des stages courts de formation, sur l'Air du Bois on en a déjà parlé. Deux ou trois stages courts sont suffisants pour savoir fabriquer parfaitement des petits meubles.Cela permet aussi de te tester et de voir si le travail du bois te plaît vraiment.

Quentinprr
( Modifié )

Merci Francisco ! pour toutes ses infos je vais noter tout ca pour m'en souvenir , pour le compte formation non je n'en n'est pas mais je peux en créer un je pense non ?

En tout cas merci pour tes infos !

MOWD

Le régime militaire est spécifique, tu n'auras rien sur ton compte formation. Formation financée = défense mobilité

Quentinprr

d'accord d'accord

trente six seb

Quelques petites précisions : le SPI ne sera bientôt plus obligatoire : la loi PACTE a supprimé le caractère obligatoire au 1er janvier 2019. Mais le décret d'application n'est pas paru (donc nous sommes dans une période de flou). Comme je le disais plus avant, il faut se faire accompagner par une structure même si ce n'est pas obligatoire. (je m'occupe des créateurs d'entreprise une fois l'entreprise créée et c'est vraiement la cata pour ceux qui ne se font pas accompagner).

Rappel : les aides peuvent être attribuées AVANT immatriculation (après il n'y en a quasiment plus).

L’exonération de CFA dépend également de la situation de l'entreprise en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR). L’exonération n'est pas automatique, il faut la demander.

Le taux de charge en micro est bien de 22 % dans le cas d'une activité artisanale (d'autres taux existent). Si tu peux bénéficier de l'ACCRE (je n'en sais rien), il y aura des avantages sur ce point là.

Pour rester en micro, il faudra faire un CA inférieur à 70 Ke. Par contre, à partir de 33.2 K€ tu seras soumis à TVA.

Bon courage pour la suite.

Sébastien

Francisco
( Modifié )

Bonsoir,
oui excellent conseil trente six seb a raison, l'accompagnement est important quand on crée son entreprise et merci pour les corrections apportées aux seuils de CA des microentreprises artisanales.
Le projet de loi PACTE (Plan d'Action pour la Croissance et la Création des Entreprises) devrait être promulgué au printemps 2019.Effectivement l'obligation de suivre le stage de préparation à l'installation serait supprimé (c'est quand même mieux de suivre un stage, les chiffres prouvent que les chefs d'entreprise l'ayant effectué subissent moins d'échec). De plus, pour les micro entrepreneurs, il n'y aurait plus d'obligation de détenir un compte bancaire professionnel dédié pour un CA annuel inférieur à 10000 euros.

D'autres pistes aussi:
-le site internet "le salon des entrepreneurs", en ce moment il y a des videos de conférences du salon qui s'est déroulé à Paris(6 et 7 février 2019).Il y a sûrement des infos à récupérer.
-Pour la micro-entreprise, le site WWW.union-auto-entrepreneurs.com.
-Le site Pôle Emploi à voir aussi (clic icône trouver ma formation)
-La CCI (chambre de commerce et d'industrie) qui organise des réunions d'informations sur la création d'entreprise.
-La CMA
-le site autoentrepreneur.urssaf.fr
-secu-independants.fr/me
-le site bpifrance-creation.fr

bpifrance-crea...tes-artisanales

trente six seb
( Modifié )

Effectivement Francisco, le stage n'est pas inutile (mais c'est mieux de choisir plutôt que d'être obligé de passer par la CMA).
Et j'en profite pour rajouter le site wikicrea qui est très bien fait même si un peu brouillon.
creerentreprise.fr/

Stef64

Bonsoir.
Lors de la création d une entreprise quelque soit la forme juridique et des qu' elle touche les métiers du bâtiment, une formation est obligatoire que ce soit un diplôme (cap) un titre pro ou bien trois ans d expérience.
La menuiserie n échappé pas à cette règle.
Un cap peu se passer en candidat libre moyennant pas mal de travail perso.
L autre problème sera par la suite pour les assurances pro qui pour beaucoup refuseront d assurer une entreprise gérée par quelqu un qui n a pas d experience professionnelle. C est pas imposible mais c est compliqué.
Beau projet et bon courage

Niouniou
( Modifié )

Complètement d'accord vec Stef64 !!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Kentaro

Je pense qu'il faut aller voir la Chambre des métier et expliquer ton cas. Je ne suis pas certain que les conditions d'expérience et de diplôme soient absolument strictes.

Par contre, il faut être bien certain sur quelques points:

  • Ce que tu sais faire,
  • Ce que tu veux faire (agencements, meubles, autres...)
  • Comment tu vas te faire connaître, trouver des clients ?
  • De quels moyens (machines, etc) disposes-tu ou as-tu besoin pour démarrer ?
  • Quels financements as-tu à disposition ? subventions, banques, aide de l'armée, etc.
  • Penses tu avoir besoin de formations complémentaires ?
Quentinprr
( Modifié )

Merci Kentaro !pour t'es conseils je vais me renseigné

Oak
( Modifié )

Kentaro à raison, si tu ne souhaite pas faire de chantier tu n'as pas besoin de formation pour créer des tables et les vendre. La formation est indispensable si tu souhaite t'etablir dans un métier ou tu engages des responsabilités sur chantier ou des décennales. La question est donc, peut on vivre de la création de tables ? J'aimerais croire que oui, j'imagine que oui, ou sont les clients... c'est autre chose.

Quentinprr

Oui c'est vrai c'est pas faux, après les tables c'est dans un premier temps après je voit plus loin que ca bien évidemment. Tout ce qui touche mobilier intérieur après à voir faut que j'étudie tout ca

Stef64

Il n y a pas besoin de faire du chantier. C est un problème d appellation vis à vis de la chambre des métiers il n y a pas de distinguo entre un menuisier fabriquant de table et un menuisier fabriquant d escalier.
D ou le besoin obligatoire d un diplôme.

ninicocolaslas
( Modifié )

Je crois aussi que les diplôme sont demandés pour ouvrir droit aux aides de l'état...pour rentrer dans les clou.
Nicolas qui s'est déjà renseigné pour 3 reconversions mais qui n'a jamais sauter le pas...

Bon courage !!!! Et vas y fonce !

Quentinprr

Merci Nico , j'espère pouvoir un jour créer mon atelier et créer ma propre gamme de mobilier , pour le moment c'est qu'un rêve ^^

trente six seb
( Modifié )

Je bosse (pour une semaine à peine encore) à la BGE, qui est une structure qui peut t'aider (comme la CMA citée plus haut). Ma partie n'est pas l'amont (phases avant création) mais plutôt le post créa (suivi des jeunes créateurs).
Donc je ne suis pas le plus compétent pour te répondre mais je suis étonné des conditions que tu indiques pour t'installer.
Je pourrai demander aux collègues lundi, on a accès à quelques outils qui te seront peut être utiles même si tu es dans un cas particulier de reconversion militaire.
De ta discussion avec MOWD, je retiendrai le fait que si tu trouves un patron, ton avenir s'ouvre. Perso, je tenterai cette voie en étant clair avec le patron en question que ce ne sera que du court terme puisque tu souhaites t’installer.
Sinon même si tu vois plus loin, tant que ça reste du mobilier, je ne suis pas certain que les diplômes ou l'expérience soient obligatoires pour s'installer.
La question est de savoir de quelles aides éventuelles tu pourrai bénéficier.

(Seb qui va bientôt tenter une reconversion)

MOWD

En fait il n'a même pas besoin d'avoir un patron. Les enquêtes terrain permettent juste de forcer le candidat à contacter des boites pour s'assurer que le métier est bien ce qu'il recherche; et qu'il y a des possibilités d'emploi là où il souhaite s'installer. Si personne n'embauche dans le secteur, c'est que le marché est saturé, donc monter sa boite c'est mort d'avance face à des gens déjà établis, ou alors sur un marché de niche; et là il faut faire une étude de marché.
Le fait de faire ses trois enquêtes permettent de cocher les cases du dossier pour être inscrit dans un centre de formation militaire professionnel qui lui donnera la formation dont il a besoin, puis pour prétendre aux autres aides disponibles, notamment pour la création d'entreprise.

trente six seb

Alors je plussoie encore plus la démarche. De toutes façons, des enquêtes de ce style sont absolument indispensables avant de se lancer.
Attention sur un point, s'il des aides sont possibles, c'est quasi exclusivement AVANT installation : il faut passer par une structure style CMA, BGE, réseau Initiatives France, etc...

Quentinprr
( Modifié )

trente six seb merci pour vos réponse ca peux m'aider !

MOWD
( Modifié )

trente six seb il y a des aides spécifiques à l'armée. Ainsi un copain qui à créé sa boite a continué d'être payé pendant un an par l'armée tout en travaillant pour sa boite. Il y a aussi des formations de gestion d'entreprise.

Quentinprr
( Modifié )

MOWD et tout ca via l'armée ?

MOWD
( Modifié )

Quentinprr oui. Tout ça via défense mobilité. Mais il faut leur prouver que tu es motivé et que ton projet tient la route.

Quentinprr
( Modifié )

MOWD je vais monter un petit dossier avec mon projet peut être que ca peut aider à leur donner un avis.

trente six seb
( Modifié )

MOWD merci de l'info, je ne connais pas le cas spécifique de l'armée

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Panoramix
( Modifié )

Je te conseillerais de te rapprocher des compagnons du devoir : compagnons-du-devoir.com/

Je suis sûr qu'ils sauront te conseiller et faire de toi un très bon menuisier ou charpentier si tu es prêt à travailler dur.

Mis à jour
Quentinprr
( Modifié )

Merci Panoramix !je connais bien les compagnons du devoir avant de rentrer à l'armée j'y es bossé un ans en tant que plombier chauffagiste, mais c'est une bonne idée si ont à pas de facture à payer car c'est de l'apprentissage donc peux de revenu malheureusement pas assez pour payer les factures et nourrir ca famille :)

Panoramix
( Modifié )

Renseignes toi bien, il y a peut être des aides.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Niouniou

Va voir les centres de formations pour apprentis, les Greta, ils peuvent te faire un devis que tu donneras à ton système de l'armée et peut-être qu'ils te valideront le financement. Le cap se passe en général après une formation de 6-9 mois à plein temps.
Va voir dans mon profil, j'ai un blog qui explique mon expérience (je ne viens pas de l 'armée, mais ça peut t'intéresser...)
lien

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
neophyte

Salut,

C'est bien de ta part de te renseigner tout azimuth.

N'hésite pas à te renseigner sur tes possibilités de formations payées par l'armée: PL, cariste, etc,... cela peut toujours servir dans le civil.

L'information concernant la reconversion passe trés mal.

N'hésite pas à téléphoner, et te déplacer pour voir les écoles.

J'ai un pote qui avait passé une qualif en 9 mois sur le bâtiment : électricité, plâtre, plomberie, menuiserie, etc ...cela lui a permis d'avoir de bonnes bases.

Je me permet de te donner un conseil : la vie militaire et civil est TRES TRES différente ...

Avant ou après tes formations, plus précisement pendant les périodes creuses :

N'hésite pas à faire de l'intérim, pour découvrir un rythme de vie et des relations humaines qui ne sont pas celles de l'armée ...

Il y a toujours besoins de mains dans le bâtiment : un mois par ci, une semaine par là , tu va très vite progresser.

A noter qu'un intérimaire qui bosse, et qui n'est pas trop bête, ont lui donne des tâches de plus en plus complexes, voir intéréssantes.

Et parfois, il y a mêmes des opportunitées qui se présentent.

Bonnes chances.

Quentinprr
( Modifié )

Merci neophyte !oui oui ont ma déjà conseiller l'intérim j'ai en plus de ca un BEP électricien , je travail déjà le week end de temps en temps autour de chez moi justement pour arrondir les fins de moi.
Mais de toute facon je vais me renseigner et je prend tout ce qui es bon à prendre que ca soit formation , aide ou bien meme boulot en attendant de m'installer.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
MOWD

Bonjour,

Défense mobilité n'est pas vraiment au point dès qu'on sort un tout petit peu de leurs métiers habituels: pilote PL, cariste, agent sécurité, et/ou autre métier reconvertible immédiatement sans formation ET qu'ils maitrisent. Je sais, je suis passé par là il y a 2 ans.

Je viens de regarder sur le site du CMFP, et ils ont une formation de Menuisier agenceur qui te donnera un titre professionnel. Ce n'est peut-être pas exactement ton souhait initial, mais ça s'en approche, non?
En plus je vois que tu es à Valdahon, donc si tu es dans le Génie, tu as peut-être une ou 2 qualifications qui te permettront d'avoir de la polyvalence, idéal pour un patron si il a une boite qui touche un peu à tout.

MOWD, ancien militaire qui a connu les affres de la reconversion...

Quentinprr
( Modifié )

Merci MOWD !bonjour , oui c'est ca je suis du génie , jai quelque qualif mais es ce que ca servira ? bonne question :)

Mais j'ai demandé cette formation car oui ca s'en approche moi je veux juste apprendre les base , me perfectionné et ensuite ouvrir mon atelier.

Le problème c'est qu'il m'embête pour faire les enquêtes de terrain et trouver un éventuellement patron qui pourrai m'embaucher à la fin de cette formation mais comme je lui es dis mais c'est pas du tout ca mon objectif mais il ne veux pas comprendre ..

Ma fois je vais me débrouiller de mon coté et laisser tomber la reconversion je pense..

Mais merci à toi MOWD :)

MOWD
( Modifié )

Le but des enquêtes terrain n'est pas tant de chercher un futur patron (j'en ai fait aussi) que de s'assurer que le métier que tu imagines est bien celui qui existe. Il y a trop de gens qui idéalisent leur futur job sans trop savoir ce qu'il y a vraiment derrière et arrêtent leur formation en cours de route, changent d'avis, etc... En plus, ça te permettra d'avoir accès à la STRE (session technique de recherche d'emploi) qui est vraiment à faire, même si tu ne cherches pas à avoir un patron; mais aussi à demander un congé pour création d'entreprise (tu es payé par l'armée pendant 1 an en montant ta boite, etc...).

Après, dis toi que c'est la règle des 5C, et que ça n'est que du plus pour toi. Fais le, tu ne perds pas ton temps, et ne lache pas ce système qui, bien que militaire avec les absurdités que ça comporte, t'apporte pas mal d'atouts pour la suite.

Perso, le major qui me gérait ne savait pas ce qu'était un responsable de production, ni le pilotage de la performance, encore moins l'ISO 9001 et ne comprenait pas qu'on puisse vouloir bosser dans l'industrie. Mais j'ai passé ma STRE, trouvé le JOB que je voulais où je voulais et depuis il se sert de mon CV comme modèle pour les copains qui passent dans son bureau avec des métiers dans ma branche. Du coup j'ai eu les aides qui vont bien pour couvrir ma période d'essai...

Tu as quel grade? Tu as quoi comme qualif? Des CACES?

Quentinprr

Ah oui en effet , je suis caporal CTE / CME , apres j'ai des qualifications mais purement mili comme FOC ( fouille opérationnel complémentaire ) minex 1 , psc1/2 , sc1 et quelque petit truc encore mais rien qui peut me servir dans le civil .. malheureusement ^^

MOWD

Bon effectivement, à part le PSC1, le reste ne te servira pas à grand chose. Le TIOR éventuellement pour des clients récalcitrants...
Continue avec Défense mobilité. Ils ne te trouveront pas toutes les solutions, mais c'est là que tu auras le plus d'aides possibles, surtout si tu as une famille à nourrir.

Bon courage en tout cas.

Quentinprr
( Modifié )

MOWD oui voila , non je ne vais pas m'arrêter je étudier toute route possible

Merci en tout cas.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
520 vues
8 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation