L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Julien66

Confusion assemblage poinçon entrait..

Bonjour à tous,

Tous d'abord un grand merci pour tout le travail effectué par l'hôte du site !!

J'ai une question à laquelle je n'arrive pas à trouver une réponse logique..

Si je comprend tout bien, lorsqu'on réalise l'assemblage dans une ferme entre le poinçon et l'entrait, il est nécessaire de laisser un jeu entre les deux pièces de bois et de fixer l'ensemble par un étrier métallique afin de reprendre les efforts de traction du poinçon.

1ère question: On dit que le poinçon travaille en traction mais avec le poids de la couverture + celui de la panne faitière qu'il reprend directement, ne peut on pas conclure qu'il va travailler en compression ? C'est pour cela d'ailleurs qu'un espace est laissé entre le bas du poinçon et l'entrait non..?

2ème question: Pourquoi on n’effectue pas le même principe lorsque l'entrait est moisé ?
On voit bien souvent l'entrait et les 2 moises fixées par un boulon/cheville (risque d'arrachement avec la traction ?) et aucun jeu entre le poinçon et les moises.. L'effort est donc directement repris par l'entrait ce qui est contraire au principe de base non..?

Comme vous pouvez le voir tout cela est un peu flou dans ma tête ^^ en espérant que quelqu'un maîtrisant le sujet sache y remettre de l'ordre.. :)

Merci à tous et bonne journée

Julien

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

2 réponses

1
sanglier

2 arbas et un entait plein ou moisé : ça tient ....un poinçon sert a assembler les têtes d'arbas .. ..si chaque arbas soutient une panne :contrefiche conseillée pour eviter la flexion de l'arba mais cette contrefiche donne une traction dans le poinçon ... dès la mise en charge de charpente par la couverture les assemblages d'arbas se "mettent en place "(petit ecrasement des arasements et desabouts des tenons donc le poinçon "descend" (un jeu est prevu sur entait plein mais dans le cas d'entraits moisés ils prennent une legère fleche) ..c'est pour cela toujours le bombé au dessus ... la ferrure en pied de poinçon soutient la flexion d'entrait
j'ai etudié à l'ecole les resultantes graphiques des forces (cremonas) pour chaque noeuds somme des forces = à zero d'oU traction ou compression ces cremona aplicables pour fermes americaines ,polonceau et poutre en treillis ... une autre methode possible par les moments (des cours de resistance de materiaux ,une ecole surtout dessin etc de batiment en 1961 )

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello , c'est assez simple mais déroutant pour le novice , un entrait simple traditionnel comporte une mortaise , donc affaiblissant par définition la pièce de bois si il y a pression du poinçon ,donc nous préconisons le jeu comme cela les pièces ne travaillent qu en tirant !l'étrier est utile quand on charge l'entrait de solivage ,celui ci étant soutenu par le travail tirant du poinçon .

Deux moises jumelées et entaillées de 15 mm chacune ,laissent une grande quantité de bois de champs , donc ici le poinçon peut être plaqué en arasement sans soucis pour soutenir les moises !

J'ai comme exemple pratique , une ferme de charpente moisées en bois de 10/22 mm chargée depuis au moins 20 ans (neige comprise) , qui n 'a jamais touché en appuis le mur de refend en son centre (les bois étant établis avec la bosse du cintre naturel au dessus !

Normalement on ne moise jamais sans entailler les bois , un boulons ne doit servir qu'au serrage pas au cisaillement !
Au final , c'est le placement judicieux des contrefiches sur le poinçon qui distribuent tout le travail ,ce qui est pratiquement indéformable.

Mis à jour
Boisbarbu

Voici ceux sur quoi je suis tombé recement lors d’une visite de chantier... mauvais choix du bois (le poinçon a d’énorme noeux)
«verrouillage» du poinçon et des entraits, surcharge de neige et crac!
Cette ferme à 70ans, c’est un batiment reconstruit aprés guerre.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Bravo beau retour de ce qu'il ne faut pas faire !! très mauvais établissement !! on ne met pas du bois vicié à cet endroit !! un poinçon doit être sain et de fil (petits nœuds sains acceptés non bouchonnés !

Julien66
( Modifié )

Merci beaucoup pour votre réponse :)

Du coup dans le premier cas le tenon mortaise ne sert qu'à maintenir le poinçon dans le même plan que la ferme si je comprend bien..

Mais juste pourquoi n'est il pas nécessaire dans le cas d'entraits moisés de laisser également un jeu sur le haut de l'arasement (voir schema) pour éviter quand même un éventuel appui sur les moises qui ne sont pas prévues pour reprendre cette charge ?

En tout cas c'est super pratique et intéressant de pouvoir échanger autour de ces questions !

Boisbarbu Sur la photo c'est le poinçon qui c'est relevé autant ?! il semble bien fin également ..

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Mais juste pourquoi n'est il pas nécessaire dans le cas d'entraits moisés de laisser également un jeu sur le haut de l'arasement (voir schema) pour éviter quand même un éventuel appui sur les moises qui ne sont pas prévues pour reprendre cette charge ?

Car l'entrait moisé est soutenu par le poinçon pas le contraire !

En admettant que le poinçon soit dans le vide, assemblés arbas et contrefiches , dans l'absolut il ne descend pas !

exemple ci dessous en 4 pans , y a pas d'entrait 😉

Boisbarbu

Oui c’est le poinçon. En fait il parait trés petit car les contre-fiche sont sur-dimensioné! Je pense qu’ils ont utilisé la même section que les pannes!!!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
1 069 vues
2 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation