L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

glaude

Huile de tung

Bonjour
Je vais prochainement utiliser cette finition mais c'est une première en ce qui me concerne.
Y a t'il une procédure particulière à respecter afin d'avoir un rendu le plus sympa possible (sur noyer).
A titre d'exemple : diluer la ou les premières couches
je suis preneur d'un petit coup de pouce merci

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

0
Fof
( Modifié )

Salut, alors il faut savoir que l'huile de tung, ça réchauffe le bois en teinte. En ce qui me concerne, j'aime bien, pour d'autres, c'est pas le cas.
Pour la dilution, tu peux diluer au solvant d'agrumes, au pire à l'essence de térébenthine, pas plus de 5%, ça accélère la polymérisation, mais bien appliquée, avec une préparation du support adéquate, c'est pas utile à mes yeux.
Déjà si tu veux que ta première couche polymérise rapidement, le bois doit être très bien préparé. Si tu t'es arrêté de poncer au 120, l'huile va pénétrer assez profond dans le bois et mettre du temps à polymériser, et le rendu sera moyen, que ce soit visuel ou au toucher. Il faudra multiplier les couches avec égrainage à la laine d'acier.

Ma méthode d'application, monocouche :
-raclage de finition, avec un racloir affilé parfaitement pour la finition (entendre par là qui ne fait pas de rayures) ou replanissage au rabot quand c'est possible sans reprise au racloir.
-Glaçage du bois avec des copeaux de rabot (à main), je viens polir mon bois avec une boule de copeau, assez énergiquement (attention, ça relève absolument tous les défauts, le moindre micro arrachement se voit). Quand j'ai une brillance uniforme en lumière rasante, c'est prêt à la finition.
-Je mets un peu d'huile sur un sopalin, et j'applique sur mon bois (dès que le bois change de couleur c'est qu'il y a déjà assez d'huile).
-optionnel : passage du décapeur thermique pour faire exsuder le surplus d'huile, et faire un apport d'oxygène et de chaleur forcé. Ou attendre. On peut aussi chauffer l'huile au bain marie avant application, cela baisse sa viscosité.
-Essuyage du surplus avec une autre feuille de sopalin. Et quand je dis tout, c'est tout, faut rien laisser, on doit déjà pouvoir toucher sans avoir une sensation de gras.
-Un coup de brosse à chaussure dans tous les recoins difficilement accessible au chiffon, je reprends une poignée de copeau et je reviens frotter un peu ma surface, et c'est terminé.

Penser à jeter les chiffon imbibés (et la poignée de copeaux) d'huile dans un endroit ou un récipient qui ne craint aucun incendie, ou les jeter dans un seau d'eau. Il y a des risques d'auto combustion. L'huile de lin est très sensible à ça, j'ai jamais eu le cas avec l'huile de tung, mais apparemment, elle y serait susceptible aussi.

Toute la finition de ce truc a été réalisée selon ce mode opératoire, et j'ai du consommer moins de 10 cl d'huile pour l'intégralité du meuble.

Mis à jour
glaude
( Modifié )

Bonjour
Merci pour tes renseignements mais cela risque d'être difficile à faire dans mon cas car il s'agit d'un siège. Toutes les surfaces sont courbes ce qui m'interdit le racloir. Je pense finir au papier de verre grain 220 environ sauf avis contraire de ta part.

Fof

En quoi les surfaces courbes empêche l'utilisation du racloir ? 😃 Il y a plein de racloirs de forme 🙂 Et en pliant un racloir droit souple, on arrive déjà à épouser plein de courbes différentes, suivant comment on le plie, et suivant comment on l'incline.
Si ponçage, j'irai un peu plus finement de mon côté, 320. Bon, je suis un maniaque sur la finition du bois.

glaude

Le gars qui m'a donné le virus du bois me disait un tiers temps pour penser et dessiner son projet , un tiers temps pour le fabriquer et le dernier tiers pour la finition.
Tu peux faire des merveilles si tu loupes ta finition ta réalisation est belle et bien loupée .

jujube

Salut fof, dis je viens de lire ton commentaire et je ne comprend pas qqc. pour une table il y a plus d'intéret à ce que l'huile pénétre bien le bois non ? pour la durée dans le temps, la resistance à l'eau... si tu glace ton bois comme ça l'huile pénetre moins bien et ta finition est moins durable tu ne crois pas ? est ce que tu effectue cette finition sur tes meubles a usage intensif comme tables ou bureau ?
merci de ta réponse !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
cocoM
( Modifié )

Comme pour n'importe quelle finition, une bonne préparation du support est indispensable.

Selon l'effet recherché tu peux avoir un aspect mat à satiné : fini poncé au grain 120 très mat, à 320 effet satiné. Pour un effet satiné, faire relever les fibres à l'eau et égrainer ensuite est indispensable ; pour le mat c'est pas nécessaire.

Dépoussiérage/dégraissage à l'alcool avant d'appliquer l'huile.

Tu peux appliquer une première coucher d'huile "à chaud" : tu fais chauffer ton huile au bain marie à 60° avant de l'appliquer, ainsi elle est plus fluide et rentre plus en profondeur dans le bois.

Le plus important : bien essuyer le surplus entre deux couches : tu "graisse" bien à l'application, tu laisses imbiber 20/30min puis tu essuies vigoureusement le surplus, tu peux même passer vite fait ton décapeur thermique pour faire resuer ton bois pour essuyer encore plus de surplus. Tu ne dois absolument pas avoir de sensation grasse au toucher même si l'huile n'est pas encore sèche.

Après 2-3 couches, un lustrage au feutre permet d'atteindre un satiné proche du brillant si la préparation est à la hauteur.

Mis à jour
Fof
( Modifié )

Pour le mouillage, c'est bien un intérêt de l'huile de tung, elle ne relève pas les fibres du bois à l'application, je me passe personnellement de cette étape dès lors que j'ai une finition qui n'a pas une once d'eau dedans 😉

cocoM

Je n'ai jamais utilisé cette huile sur autre chose qu'en tournage. Sur un projet tourné, le ponçage se fait malheureusement au contraire des règles : en travers fil. C'est peut être pour ça que je trouve que malgré sa réputation, l'huile de tung relève quand même un peu les fibres. 😉

C'est sur que si je dois l'utiliser sur un meuble, je ferais un test avant sur un morceau fini au racloir, si je peux me passer complètement des papiers de verre ce sera avec joie.

glaude

Merci cocoM !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Scarta

Salut, perso je la passe avec un chiffon. Je la passe pure sans la diluer. Elle peut être mélangée à de l'huile de fleur d'oranger si l'odeur particulière de l'huile de tung te dérange. Je passe 2-3 couches et enleve l'excédent

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
188 vues
3 réponses
0 vote

Publications associées

Licence

Licence Creative Commons
Autres questions de glaude 
Navigation