L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Controlix

Quel est votre avis sur ce plan de lit cabane?

Salut,

Ce post est la suite d'un premier post (ici) où j'avais posté une première version de plan du lit et suite aux retours de Marsa45, Yvon Rolland et DewhitYoussef, j'ai revu et corrigé le plan. Je m'excuse par avance si les termes employés ne sont pas toujours les bons ^^.

Voici la nouvelle version:

Pour ce qui est des assemblages:

Non-démontables:

  • Les ensembles (8, 5, 6, 13, 9, 15) seront monoblocs assemblé par collage et vissage lorsque celle ci ne se voit pas et forme ainsi ce que j'appelle la charpente du toit. Les bords de toit (15) sont purement décoratif et sont assemblés par chevillage/collage avec le reste.

  • Les panneaux (17 et 4) des cotés et les pieds sont monoblocs et assemblés par rainure et collage. Ainsi que les fixation de toit (12) qui sont visées dans les pieds et collées contre les panneaux (17 et 4)

  • Les traverses (3) et supports sommiers(16) sont collés et vissés.

Démontables:

  • La traverse (11) du toit est vissé dans les poinçons (8)

  • Les pentes du toit sont vissées par l'intérieur (plus discret) dans la traverse (11) et les fixations de toit (12)

  • Les lattes (15) sont assemblées avec les support de sommier (16) par queue d’aronde et visses

  • Les traverses (3) sont assemblées avec les pieds par un tenon bâtard plus vis d'assemblage (voir ci dessous) Je me pose la question du nombre de vis par coté? 1 au milieu ou 2 repartie au 2/3?

  • Les "charpente de toit" sont assemblées par un enfourchement "non débouchant" avec les pied plus vis d'assemblage.

Voilà, je crois que j'ai fait le tour. Est ce que ce plan vous semble valable? Il y a t'il des aberrations? ou des choses à améliorer?

Je suis très ouvert à la critique alors n'hésitez pas :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

4 réponses

0
Controlix

Déjà un grand merci a vous 3 de prendre encore le temps de me lire, d'essayer de comprendre mes plans et de me répondre. Je vais essayer de faire une synthèse des 3 réponses, de répondre à vos questions et d'en poser quelques une a mon tour 😅.

Y-a t'il un doublage panneau, derrière ta « fermette » de façade ? (Yvon Rolland)

Il y a des panneaux de CP de 10 ce sont les fameux "Panneaux de toit" (9) sur le plan. Ils sont insérés au milieu de la fermette encastré dans une rainure dans (5), (6) et (8). L'idée c'est de ne pas avoir un trou et que l'entrait serve de barre de traction pour les enfants 😆.

Vis de rappel pour l'assemblage de ta traverse basse de façade avec les montants (Yvon Rolland)

Ce que tu entends par vis de rappel, c'est une vis romaine avec un insert dans le pied? Si c'est le cas, c’était mon idée initiale, mais Marsa45 avait l'air de dire qu'un insert dans du pin ça ne serait pas trop durable et qu eca pendrait du jeu. Qu'en penses tu?

Concernant les traverses support de sommier, j'aurais utilisé ce genre de taquets de lit (Yvon Rolland)

J'aime beaucoup l'idée et je pense remplacer les support de sommier (16) par ces taquets.

certains assemblage sont sacrément complexes (Yvon Rolland)
Tes assemblages tenons ou enfourchements ont l’air assez complexes, tu as pensé comment les faire ? (Au niveau du toit, avec les angles). (DewhitYoussef)

Vous avez l'air assez d'accord pour dire que mes assemblages vont être difficile a réaliser. Je possède une robland x260 avec une toupie et les disques a tenonner qui vont bien, un chariot de tenonnage avec un guide dont je peux faire varier l'angle. Ainsi qu'une table de mortaisage. Je me trompe peut-être, je n'ai pas encore beaucoup d'expérience, mais il me semble qu'avec du temps, de la patience et les bon réglages ce ne soit pas insurmontable? Non?

Le seul assemblage qui me semble trop complexe c'est l’enfourchement du haut du poinçon. Mais je pense remplacer cet assemblage par un "faux-tenon" traversant le poinçon par enfourchement et les arêtier (6) viendrait par enfourchement aussi sur ce "faux-tenon".

Autre remarque au sujet de cette traverse (et peut-être celle de l'arrière également) qui est réalisée en CP de 15mm. Pour ma part, et avec le mode de construction et les matériaux qui sont les tiens, j'aurais pris un CP plus épais (Yvon Rolland)

Dans mon précédent post, Marsa45 préconisé 15 avec un tenon bâtard. Avec les "lattes" (15) qui viennent fortement rigidifié les traverses (3), quel serait les problèmes qui pourrait survenir selon toi avec un épaisseur de 15? Et si il faut l'augmenter 20 ne serait il pas suffisant sans aller jusqu’à 30?

Assemblage pied / charpente. Les tenons semblent dépasser les 2/3 de visu. Attention cela affaiblit les pieds et surtout un fond de mortaise n'est jamais droit, donc le jeu de fond laissera que peu de matière derrière, donc risque de trouée. Et je ne vois pas comment mettre des vis d'assemblages entre les deux comme tu le marques... Chevilles démontables ? (Marsa45)

Effectivement sur mon plan les tenon sont un peu trop long 😅. La vis d'assemblage viendrait en travers du pied dans l'axe de l'entait (5) et au travers du tenon. Le barillet étant accessible depuis l'intérieur.

Concernant les chevilles, l'idée me plait beaucoup tu les avais déjà évoqués dans le post précédent. Le problème ce que de l'autre coté du pied, il y a le panneaux de coté, donc pas moyen de venir tapé sur la cheville de ce coté pour la faire ressortir une fois enfoncé.

Les panneaux seront finalement en cp? (DewhitYoussef)

Oui, plus solides, plus jolie a la finition, meilleur usinage...

Ceux-ci venant s'assembler par des systèmes d'assemblage rapides, au niveau de tes traverses basses et de traverse hautes (Yvon Rolland)

Je n'ai jamais utilisé ce genre de ferrure de lit, ni même vu. Elles sont censé remplacé les tenons, tourillons et autre système plus traditionnel? Est-ce que la rigidité de l'assemblage est la même? N'y a t'il pas des grincements?

Yvon Rolland

OK pour tes "Panneaux de toit" (9). Ils sont effectivement dans la fiche de débit, si pas repérés sur la perspective. Et ça répond donc à ma question concernant un éventuel dos. Il n'y a donc bien qu'une traverse basse sur chaque face. Je me posais cette question concernant la tenue de l'équerrage de l'ensemble.

Pour ce qui est de la "vis romaine", c'est juste la tête de vis qui est nommée comme ça. C'est une vis avec une grosse tête percée en croix, et qu'on manœuvre avec une tige ou un chasse pointe. Si effectivement un écrou/insert noyé risque d'être peu résistant dans du sapin, il existe par contre, d'autres types d'écrous qui s’insèrent par le coté. (Il y a un exemple d'écrou glissé par une entaille par le coté, sur la planche que je te communiquais). Il peut aussi y avoir des écrous cylindriques du type que montrais dans ta photo. Ou encore, il existe aussi ce genre de chose, qui ne nécessite aucune entaille, mais qui est juste vissé à plat : bouvet.com/fr/6400
L'idée de cette suggestion, c'était de ne pas trop affaiblir le montant avec une grande mortaise telle que représentée sur ton détail, offrir la possibilité d'un bon serrage (en plus, sur un lit, ces assemblages là tendent à prendre du jeu, dans le temps. Et en conséquence, nécessitent d'être resserrés, parfois), et de rendre ton ensemble démontable, comme je l'expliquais.

Pour les taquets de lit que je proposais, ils ne remplacent pas les traverses !!! Mais ils viennent les supporter, et permettent de plus et de part leur forme en queue d'aronde, de maintenir l'écartement entre tes traverses basses. Ou alors, tu peux remplacer ces quincailleries en réalisant des supports en bois tel que réalisé ici : blb-bois.com/m...n-lit-de-chalet

Pour les assemblages complexes, ils seront difficile à réaliser... mais pas impossible, c'est vrai. Mais ça n'est pas là que se situe le problème. Tes assemblages multiples induisent que les sections de chaque assemblage deviennent très faibles, et rend donc de tels assemblage contre productifs, car au final cela affaibli chaque pièce, donc l'ensemble. C'est l'une des raisons pour lesquelles je te proposais d'avoir, en plus d'assemblages bois simples et essentiels, de recourir à des ferrures pour les autres et en complément.

Pour l'épaisseur de 15mm pour les traverses, ça me paraît faible, en effet pour la rigidité. Dans un lit les gamins font les cons... sautent, se roulent... quelques fois à plusieurs😅! et ces traverses sont soumises à de fortes pression, quoi qu'on pourrait penser. Passer à 20mm serait déjà une amélioration. Je disais d'ailleurs "j'aurais pris un CP plus épais... ou alors contre-collé 2 épaisseurs de 15, pour finir à 30mm d'épaisseur". Je ne disais pas que le solution du 30mm était la seule !

Je n'en avais pas parlé, mais comme je vois cette idée concernant l'idée d'assemblage par tenons et chevilles démontable, clairement, pour un lit et tenant compte des contraintes que j'évoquais plus haut, je déconseille fortement cette option. En effet, de telles chevilles permettent de serrer une fois, mais pas de resserrer si ça prend du jeu dans le temps. Et en cas de démontage et remontage, si on ne remet pas exactement la même cheville au même endroit, ou même dans la même position, ça ne serre plus rien.

Et pour terminer, concernant toutes les quincailleries que je propose, oui, elles sont couramment utilisées. Elles peuvent dans certains remplacer certains assemblages classique, mais plus souvent, elles viennent en complément. La solidité n'est donc pas remise en cause, bien au contraire, puisque ces systèmes viennent les renforcer. Ces quincailleries sont très utilisées, et particulièrement sur des lits, qui font partie des meubles les plus encombrants, qui doivent souvent être mis en place dans les étages, donc passer les escaliers, et par voie de conséquence, être démontables.

Controlix
( Modifié )

Et c'est reparti! Voici la v2.1 🤣 J'ai grandement revu a la baisse la complexité de mes assemblages qui étaient effectivement complexes pour rien voir dans certain cas c’était carrément contre-productif.

Voici les nouveaux plans et zooms (ci-joint), attention les n° correspondent à la nouvelle version du plan.

Qu'est-ce qui change?

  • L'assemblage entre l'arêtier (8) et le poinçon (10) se fera par faux-tenon de même qu'entre l'arêtier et l'entrait (9).

  • L'assemblage entre l'entrait (9) et les pied (6/7) se fera par tenon + vis de rappel de ce type . La vis traversant le tenon par le milieu.

  • Les traverses basses (4) seront comme l'a suggéré Yvon Rolland en 30 (2*15) ce qui me permettra de mettre en oeuvre plus facilement une solution d'assemblage du même genre que présenté sur l'image de DewhitYoussef avec faux-tenon et vis de rappel. L’écrou sera comme suggéré par Yvon Rolland inséré par le coté en profitant de la rainure du panneaux de coté qui viendra ensuite masquer le tout.

  • Les lattes (15) seront fixées sur les traverses (4) par des taquets de ce genre

  • Les pentes de toit (3) seront fixé sur les arêtiers (8) avec de vis + excentrique de ce genre là

Et pour le reste rien de nouveau on garde les "monoblocs":

  • 2 * coté: pieds (6/7) + panneaux coté (1/2)
  • 2 * "fermette": entrait(9) + arêtier (8) + poinçon (10) + panneaux toit (5)
  • 1 * traverse de toit (12)
  • 2 * traverse basse (4)
  • 2 * pentes de toit (3)
  • 4 * lattes (15)

Petites questions sur la profondeur des rainures pour les panneaux des coté dans les pieds? Je suis partie un peu arbitrairement sur 15? Est-ce que c'est bien? Est ce que c'est trop?

J'attends vos retour avec impatience 🙂 (En espérant que cette fois je me goure pas trop 😅). A force de revoir ma copie à un moment ce sera bon 😁. Encore une fois merci a tout ceux qui prenne le temps de m'aider, sans vous je serais aller droit dans le mur 😱

Yvon Rolland

Pour les tenons, il est en général préférable de les faire avec épaulement, pour assurer un serrage et un bon maintient sur la largeur du tenon, mais aussi sur l'épaisseur car l'épaulement évite à la mortaise de "s'ouvrir". Pour ce qui est de l'assemblage pied/traverse de fermette et entrait, j'aurais donc fait comme sur le croquis joint.

Pour le reste, et à la réflexion, je serais vraiment parti, pour beaucoup de questions pratiques et d'aspects évoqués dans une de mes précédentes réponses, sur une fabrication de 3 modules en ateliers (les deux bouts, et le toit), tout l'ensemble du lit étant assemblé dans la chambre de destination. De la même manière que se réalise un « bois de lit » tout-à fait classique, entre une tête de lit et un pied de lit, l'ensemble relié par les traverses. A la différence que dans ton cas, on a aussi des traverses hautes, et un toit.
Tes deux bouts seraient donc reliés, au moyen des tenons/mortaises et vis de rappel par tes traverses basses (comme tu l'as décrit), et en partie haute par les 2 traverses et deux systèmes de vis de rappel en applique. Attention, les systèmes de boîtiers et vis d'assemblage dont tu as mis le lien, type "Rastex" ou "minifix" sont adaptés pour du panneau, mais beaucoup moins pour du bois massif en particulier pour un bois tendre comme du pin. (les vis Hettich trouvées chez Leroy Merlin sont une bien meilleure solution, en cas de besoin).
Il te resterait ensuite simplement à poser tes traverses de sommier dans les taquets (tu as bien compris qu'il fallait y réaliser une forme de queue d'aronde à chaque extrémité, de façon à ce qu'elles s’emboîtent parfaitement dans ces taquets, et donc maintiennent l'écartement des traverses), et ton toit à y poser.

Si tu fais comme je le proposais des traverses basses de 30mm, prévois un tenon de 10 à 15mm d'épaisseur. Pas plus. En général, on respecte la règle des tiers (ou on s'en approche, suivant l'outillage dont on dispose pour mortaiser). Pour du 30, l'idéal serait donc d'avoir un tenon d'épaisseur 10mm, et 2 joues également de 10. Mais si tu veux plus épais, ne vas pas au dela de 15, car la surface de contact des joues sur la pièce mortaisée a aussi son importance, pour le serrage.

Pour la profondeur de 15mm pour tes assemblages de panneaux avec le massif, c'est largement suffisant. Si c'est collé, 10mm serait même assez si tu crains de ne plus laisser assez de bois pour d'éventuels assemblages.

Controlix
( Modifié )

Merci Yvon Rolland, je prends bonne note de tous ça et faire une v2.2 des plans.

Concernant, le nombre de modules, j'ai peur qu'en faisant le toit d'un seul bloc, il soit difficile à transporter (escalier ^^) et que lors du transport, les forces exercer au niveau des fixation entre les pentes de toit et les "fermettes" soient trop importantes s’arrachent.

Attention, les systèmes de boîtiers et vis d'assemblage dont tu as mis le lien, type "Rastex" ou "minifix" sont adaptés pour du panneau, mais beaucoup moins pour du bois massif en particulier pour un bois tendre comme du pin. (les vis Hettich trouvées chez Leroy Merlin sont une bien meilleure solution, en cas de besoin).

Je suppose que tu parles de ces vis , qui serviraient à la fixation entre les fermettes et les pentes de toit. Tu parles des vis "Hettich" a la place, mais chez Leroy Merlin des vis de la marques Hettich il y en a plein 😱, à quel modèle en particulier faisais tu allusions?

Yvon Rolland

En effet, Hettich, Blum, Hafele...etc, sont quelques uns des différents fabricants de quincailleries de mobilier.
Je déconseillais, au moins pour usage dans du massif, et encore plus plus une structure de lit, ce genre de petits boitiers exentriques (voir image). Ils s'appellent "Minifix" ou "Rastex" et sans doute d'autres nom suivant les fabriquants.
Concernant la quincaillerie que tu proposais et que je préférais, Vis
Si tu penses avoir des problèmes d'accès si ta toiture est réalisée d'un seul tenant en atelier, il sera en effet préférable de prévoir aussi un ensemble démontable. Et dans ce cas, relier les différents éléments par des vis du dernier modèle évoqué au dessus, plutôt que par des petits boitiers excentriques, peu résistants et adaptés au massif, encore moins pour du pin.

Controlix
( Modifié )

Ce système excentrique, je ne comptais l'utiliser que pour la fixation des pentes de toit sur les fermettes et en aucun cas pour les fermettes avec les pieds.
En effet je souhaite conserver le toit en plusieurs petits modules assemblés dans la chambre: les fermmettes, les pentes de toit et la traverse centrale.
Pour ce qui est de relier les fermettes et la traverse centrale, pas de souci, des vis à bois entre la traverse et les poinçons. En revanche c'est pour la fixation entre les pentes de toit et les fermmettes que j'ai des doutes, j'ai pensé aux excentriques mais je me tâte encore. J'ai pensé aussi à des ferrures ce type aussi.

Quel est ton avis là-dessus?

Yvon Rolland
( Modifié )

Oui, ces ferrures là, qui assurent le bon positionnement ainsi qu'un serrage peuvent être une bonne solution. En plus, la mise en place sera bien plus simple que des excentriques.

Controlix

Et voilà la v2.2

J'ai modifié l'assemblage entre les pieds et les fermettes et la dimension de mes tenons pour la traverse basse.

Ce coup si, je pense que je suis prêt à passer à l'action 😁.

Sauf si quelqu'un a encore une remarque ou un conseil de dernière minute 😅

Encore merci à tous ceux qui m'ont aidé et je ne manquerai pas de partager la réalisation 😉

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Yvon Rolland

Tu cogites, tu cogites... c'est bien !
Une question (ça prête à confusion, sur ta perspective) : Y-a t'il un doublage panneau, derrière ta « fermette » de façade ? Ou alors un dos complètement fermé, à l'arrière ? Il y le triangle droit de ta fermette de façade qui est grisé, ce qui rend difficile de répondre à ces deux questions. (Voir l'image, ci-dessous)

C'est bien, tu as amélioré les choses, renforcé ta structure, ajouté les traverses de lit indispensable...

Par contre, certains assemblage sont sacrément complexes. Ça n'apporte pas grand chose, ils seront très difficile à réaliser, à assembler, et finalement ne rendront tes structures que plus fragiles.

Dans certains cas d'assemblage, tu devrais voir à utiliser certaines quincailleries, je pense à celles utilisées pour les structures de bois de lit, notamment :

  • vis de rappel pour l'assemblage de ta traverse basse de façade avec les montants. Autre remarque au sujet de cette traverse (et peut-être celle de l'arrière également) qui est réalisée en CP de 15mm. Pour ma part, et avec le mode de construction et les matériaux qui sont les tiens, j'aurais pris un CP plus épais... ou alors contre-collé 2 épaisseurs de 15, pour finir à 30mm d'épaisseur. Voir ici pour quelques systèmes existants pour assembler ces traverses : passion.bois.f...s_de_rappel.htm

  • Concernant les traverses support de sommier, j'aurais utilisé ce genre de taquets de lit : bricozor.com/f...AyABEgJEIvD_BwE

  • Pour la conception générale, j'aurais plutôt imaginé 2 panneaux d'extrémité assemblés avec traverses et pieds et terminés en atelier (les 2 bouts). Ceux-ci venant s'assembler par des systèmes d'assemblage rapides, au niveau de tes traverses basses et de traverse hautes, dans la chambre où ce lit doit être installé. Ensuite, le toit assemblé avec tes « fermettes » viendrait juste se poser sur l'ensemble, et se visser (par vis démontables) au dessus de l'ensemble. Ce mode de fabrication te permettrait de mieux préparer les choses à l'atelier, de préparer des sous-ensembles finis et de ne juste monter tout cela par des systèmes d'assemblage rapide... Et ça simplifierait également le démontage (qui arrivera forcément un jour) et l'éventuelle ré-utilisation et remontage dans une autre pièce.
    Avec les modes d'assemblage que tu retiens sur tes plans, le montage sur place sera beaucoup plus long et complexe... et quasiment impossible à démonter sans casse.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Marsa45

Beau travail

Deux petites remarques

  1. sur le latte / support lattes. Soit tu passes en chêne pour les supports, qui sont collés sur les cp, soit tu augmentes un peu son épaisseur de 10mm afin d'avoir au niveau de l'assemblage une résistance cohérente. Si ta queue est pleine il ne resterait que 10 donc faiblesse au support, si ta queue est mi- bois, faiblesse aux lattes.
  2. Assemblage pied / charpente. Les tenons semblent dépasser les 2/3 de visu. Attention cela affaiblit les pieds et surtout un fond de mortaise n'est jamais droit, donc le jeu de fond laissera que peu de matière derrière, donc risque de trouée. Et je ne vois pas comment mettre des vis d'assemblages entre les deux comme tu le marques... Chevilles démontables ?

Et pour la partie 3, j'assemblerai avec deux vis pour éviter / minimiser les efforts et la rotation / cisaillement.

Bon courage

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
DewhitYoussef

Bonjour,

Le moins qu’on puisse dire c’est que tu y as cogité !!
C’est bien d’avoir fait des ensembles collés pour les pieds et le toit.
Tes assemblages tenons ou enfourchements ont l’air assez complexes, tu as pensé comment les faire ? (Au niveau du toit, avec les angles).
Pour les longerons, le tenon très large peut être remplacé par deux tenons et 1 vis au milieu.
Une idée serait d’augmenter la hauteur du longeron qui sera côté mur pour mieux contreventer l’ensemble (auquel cas, 2 vis au lieu d’une).
Et tes tenons n’ont pas besoin d’etre très larges, & peuvent être remplacés par des tourillons pour plus de facilité. En pj un longeron d’un très vieux lit. Ils ne se cassaient pas la tête. D’ailleurs la planchette qui bloque la vis est rapportée collée : le gar a fait l’entaille, posé la vis et collé la planchette.
Les panneaux seront finalement en cp?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
218 vues
4 réponses
0 vote

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation